OVNI 66 - Pyrénées-Orientales

L'hypothèse "aéromodélisme" pour l'ovni du 17/10/2014 jugée peu crédible

2014-10-17-croquis-ovni-600

L'hypothèse d'un modèle réduit d'avion de chasse en perdition avait été émise pour expliquer l'observation du vendredi 17 août 2014 près du centre pénitentiaire. Nous avons pris conseil auprès d'Olivier Careau, responsable de "l'Espace Modélisme d'Argelès-sur-Mer" en lui soumettant le témoignage reçu. Son expertise fut rapide et concise :

Quel est le rayon de contrôle moyen d'un modèle réduit ? 
Largement supérieur à la vision humaine.

Que se passe-t-il quand un pilote perd le contrôle de son modèle réduit ?
(peut-il continuer seul sa route sur plusieurs kilomètres ou tombe-t-il immédiatement ?)
C'est possible oui, rare mais si le modèle est stabilisé au moment de la perte radio, il peut voler seul un certain temps. Ca reste quand même rare, d'autant plus pour un jet qui finit rapidement au sol.

Quelqu'un de votre club cherche-t-il un avion perdu vendredi ?
Non et j'imagine mal un aéromodéliste voler en "sauvage" dans cette zone avec un jet ! Ce sont des modèles rares, compliqués à mettre en oeuvre et qui n'autorisent pas de voler en dehors d'un terrain prévu pour.

Connaissez-vous un modèle se rapprochant de celui décrit par le témoin ?
Ca peut ressembler à un jet ou un pulso réacteur mais le fait que le témoin ai vu les flammes du "réacteur" élimine la probabilité, à moins qu'il soit en feu en vol mais franchement au vue de la zone, encore une fois, j'imagine mal un aéromodéliste évoluer avec un modèle de ce genre !

Connaissez-vous un modèle réduit de forme allongée et totalement noir ?
Non, de plus la couleur totalement noir est à exclure pour un modèle radio-commandé. Difficile à voir et jamais vu sur un terrain ce genre de décoration.

Cette observation est-elle compatible avec celle d'un modèle réduit en perdition ?
Pour moi absolument pas. Le changement de couleurs, les flammes de combustion et la zone éliminent à priori cette hypothèse. A priori, on peut plutôt s'orienter vers un avion de chasse réel même si le changement de couleur parait étonnant... Un drone de l'armée ? Non plus, ils sont en général équipés pour la plupart de moteurs classiques.

Le site internet de l'Espace Modélisme d'Argelès-sur-Mer :
www.espacemodelismeargeles.com

L'hypothèse d'un avion radio-commandé semble donc difficile à défendre dans cette affaire... à suivre !
Nous remercions particulièrement Olivier Careau pour sa réactivité et sa coopération.

SALON2014_banniere_web

Posté par blogovni66 à 21:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


17/10/2014 - Perpignan : un témoin observe un ovni près du centre pénitentiaire

Témoignage :
"Je me rendais au travail, mon trajet allait de Saleilles au Soler. Arrivé au niveau du Megacastillet,  je regardais le Canigou lorsque j'ai aperçu à 8h31, une lumière jaune très intense se déplaçant à coté d'un petit nuage situé entre la base et le sommet du pic (en direction du Canigou vu depuis le sud de Perpignan, sans pouvoir préciser la distance). Son comportement m'a intrigué car ce point lumineux volait de manière aléatoire, tantôt vers la gauche puis vers la droite, en haut, en bas, un peu comme une fusée ou un missile en perdition. Le Canigou était en arrière plan, c'était assez bas, je regardais le phénomène par intermittence à cause de la circulation et du relief qui me gênaient."

2014-10-17-ovni-lieu2
Axe du passage de l'ovni à 8h39 le 17/10/2014 - du SSE vers le NNO

"Arrivé au rond-point de Mailloles en direction du Soler, tout en scrutant le ciel, j'aperçois à 8h39 un objet noir fin, allongé, finissant en pointe, passer du sud vers le nord à quelques centaines de mètres au-delà du centre pénitentiaire de Perpignan. L'objet était rapide, noir au début ; une combustion (flamme) s'est produite derrière, comme pourrait le faire un avion de chasse et l'objet s'est illuminé entièrement en jaune. Cela s'est reproduit à 2 reprises en 2 secondes (l'objet semblait accélérer en même temps). Les grands murs de la prison ne m'ont pas laissé voir la suite. Je n'ai entendu aucun bruit, j'étais dans mon fourgon pendant toute la durée de l'observation qui n'a pas duré plus de 4 secondes, la fenêtre conducteur ouverte, l'objet est passé perpendiculairement à la route, de gauche à droite."


Croquis du témoin. L'objet était noir est très allongé mais trop rapide pour l'identifier

En résumé :
"Au départ à 8h31, je remarque une lumière intense jaune mais très éloignée puis arrivé au niveau de la prison à 8h39, un objet NOIR relativement proche (j'évalue à moins d'un kilomètre), de la taille d'un drone. Il est apparu derrière la lignée d'arbres qui se trouvent à 700 m de là. Il a disparu de ma vue à cause du mur de la prison, en direction du nord. Il est passé tellement vite que je n'ai pu identifier la forme précisément. Il était très allongé et finissait en pointe". La séquence s'est déroulée ainsi : l'objet à traversé la route en 1 seconde, puis s'est illuminé de jaune, puis il est passé au-dessus de l'angle de la prison (voir photo), à la 3e seconde il devenu noir puis s'est illuminé à nouveau avant de disparaître de ma vue à cause du mur.

Hypothèses :
La perte de contrôle d'un engin radio-commandé de type avion de chasse d'aéromodélisme pourrait expliquer cette observation en 2 étapes (si elles sont liées). On peut imaginer que pendant la première observation le pilote de l'engin radio-commandé avait perdu le contrôle de son modèle réduit qui volait de manière erratique, puis l'engin a continué sa course seul, traversant la route avant (peut-être) de s'écraser au nord-ouest du centre pénitentiaire. Ceci n'est qu'une hypothèse qui demande à être vérifiée bien sûr. Pour le moment, l'ovni reste un objet volant non identifié.

Un vrai avion de chasse illuminé par le soleil ? Le témoin réfute cette dernière hypothèse à cause de la taille de l'engin qui lui a paru petit et proche. Les 2 illuminations ne ressemblaient pas du tout à des réflexions du soleil mais plutôt à des remises de gaz de réacteurs à l'arrière (mais l'objet s'est entièrement illuminé). Absence totale de bruit.

Il est possible que d'autres personnes aient remarqué quelque chose ce vendredi 17 octobre entre 8h31 et 8h39. Tout commentaire constructif est bienvenu. Si vous avez des informations à nous faire parvenir, n'hésitez pas à nous écrire à info@ovni66.com.

Cet article a reçu un complément d'information :
L'hypothèse "aéromodélisme" jugée peu crédible

Posté par blogovni66 à 13:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

10/10/2014 - un avion insolite dans le ciel de Perpignan

beluga2-2014-10-10-1

beluga2-2014-10-10-2



Décollage du Beluga n° 2 depuis l'aéroport de Perpignan

Vous êtes nombreux à l'avoir remarqué faire sa ronde dans le ciel de Perpignan, l'un des avions les plus étranges d'Airbus a effectué vendredi une poignée de touch-and-go à l'aéroport de Perpignan-Rivesaltes. Il est gros, il est beau et pourtant il vole avec élégance malgré sa silhouette imposante : c'est le Beluga, un A300-600ST. Cet avion-cargo est utilisé pour transporter des charges exceptionnelles (jusqu'à 50 tonnes) comme des grosses pièces aéronautiques ou spatiales (satellites, engins spatiaux, véhicules militaires)... Il n'y aurait que 5 exemplaires dans le monde. Merci à Jack pour ces images prises sur le vif !

Posté par blogovni66 à 17:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

05 octobre 2014

Démons et Merveilles du Canigou, un ouvrage "conte instable" d'Olivier Rimbault

Demons_et_Merveilles_du_CanigouAvertissement :

Je viens de terminer cet ouvrage qui m'a laissé un goût amer car il a fait naître en moi des sentiments forts mitigés. L'auteur est un spécialiste de littérature néolatine, agrégé et doctorant en lettres classiques. Certes, il nous en met plein la vue et on appréciera sa culture universitaire que personne n'osera contredire. Mais cela ne suffira pas à rendre crédibles ses interprétations. En effet, l'auteur mélange les thèmes insolites pour en faire une collection de légendes contemporaines : un pot-pourri dans lequel se côtoient la dame blanche, les extraterrestres, en passant subtilement par les complotistes ou le triangle des Bermudes ; les reptiliens, les gris seraient les démons du XXIe s et les blonds ummites, des fées contemporaines d'un monde habité par des paranoïaques naïfs. "Woaw" comme dirait Seti ! Cela ressemble plus à du débunking rationaliste zététique qu'à une démonstration théorique objective !


Selon Olivier Rimbault, les dossiers OVNI, les rencontres du 3e type, l'ufologie et ses acteurs (témoins, enquêteurs, ufologues) construisent des nouveaux mythes contemporains qui viennent s'ajouter aux contes et légendes du passé, avec les fées, les monstres des lacs, les sorcières et autres déformations historiques issues de transmissions - orales ou écrites - peu importe finalement, puisque ces dernières sont le fruit de témoignages antiques, arrangés selon le contexte politico-religieux du moment, déformés sur plusieurs générations. Le parallèle est facile mais il ne tient pas à la lumière d'une expérience de terrain avec les acteurs biens vivants de notre époque. De la poussière des documents anciens il ne ressort peut-être que des croyances populaires mais à mes yeux,  l'homme qui a lu l'homme qui a écouté le chasseur qui connaissait le berger qui a vu l'Ours n'a certainement pas la même crédibilité que le procès verbal de l'homme qui a directement vu la belette. Allez dire à celui qui a contemplé dans ses vignes deux êtres humanoïdes qui décollent dans un engin hors normes dans le ciel de Cabestany, qu'il contribue à fabriquer un mythe, un conte, une légende ! Vous serez bien reçu monsieur Rimbault.

Malgré la richesse des informations de cet ouvrage fort intéressant pour ce qui est de l'historiographie, je ne peux cautionner le mépris avec lequel sont considérés les témoins contemporains de ces phénomènes insolites (expliqués ou pas, peu importe !). Le folklore Catalan, la psychologie transgénérationnelle ou la justification rationnelle des légendes sont des sujets d'études respectables que nos ancêtres ne viendront pas contredire. Le mélange des genres (l'auteur croise des disciplines variées : le folklorisme, l’Histoire, la toponymie, l’archéologie, la mythologie comparée, la psychologie, etc.) permet d'interpréter comme on veut, dans tous les sens, selon ses propres croyances ou convictions... On ne prend pas de risques avec le passé ! Les témoins d'OVNI eux, sont bien vivants et ne sont pas tous des illiterati, loin de là ! Les enquêteurs, les ufologues, les gendarmes qui recueillent les témoignages directs ne colportent rien, ils transmettent le récit fidèle, de première main, du témoin direct. Ceci ne permet aucune comparaison avec les légendes traditionnelles qui se sont transformées avec le temps, au fil du contexte social. Malgré ce point de désaccord, je recommande aux férus d'Histoire et de légendes catalanes la lecture de ce livre qui aurait pu se passer, finalement, du chapitre 15.

Pascal Guillaumes

Posté par blogovni66 à 18:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

04 octobre 2014

UFOMANIA n°79 : numéro spécial sur le CAIPAN

ufomania79-zoomLe magazine ufologique UFOMANIA consacre une large part de son édition à l'atelier CAIPAN (Collecte et Analyse des Informations sur les Phénomènes Aérospatiaux Non identifiés) qui s'est tenu à Paris au CNES (centre national d'études spatiales) les 8 et 9 juillet 2014. On y retrouve un résumé de chacune des interventions des scientifiques et ufologues présents à cet évènement exceptionnel. Un compte-rendu fidèle de Didier Gomez, directeur de ce magazine trimestriel que l'on ne trouve malheureusement pas dans les boutiques.

Abonnement : www.ufomania.fr

Posté par blogovni66 à 00:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,



23 septembre 2014

Les trucs faux qu'on entend sur les satellites artificiels...

Debris-et-satellites
Illustration du nombre de satellites et débris en orbite autour de notre planète

En discutant avec mon entourage ou des témoins, j'entends parfois des idées reçues ou des affirmations fausses qui méritent un détour. On va en lister quelques unes, rapidement :

- "si un satellite apparaît au milieu du ciel, ce n'est pas normal !"
Les satellites parcourent la voûte céleste d'un horizon à l'autre mais ils peuvent apparaître ou disparaître n'importe où car leur visibilité dépend de l'angle du soleil (qu'il soit couché ou pas) et de votre position au sol (latitude). On peut donc voir apparaître ou disparaître un satellite dans une petite portion du ciel selon qu'il entre ou sort de l'ombre de la Terre.

- "les satellites ne zigzaguent pas, ils vont tout droit"
Non les satellites ne zigzaguent pas mais on peut, dans certaines conditions, avoir l'impression qu'ils ondulent ou zigzaguent. C'est une illusion d'optique connue et reproductible.

- "les satellites ne volent pas en formation"
Si parfois. Certains par deux, trois, quatre ou même six ! On peut également avoir des poursuites, par exemple lors d'une satellisation on voit deux (ou plusieurs) points lumineux se suivre : il s'agit en fait du ou des satellites et du dernier étage de la fusée porteuse. Certaines fusées libèrent plusieurs satellites.

- "les satellites tournent tous dans le même sens"
En majorité oui mais pas tous. Certains ont une orbite rétrograde (au lieu de prograde).

- "les satellites sont tous inhabités"
L'ISS (la Station Spatiale Internationale) est habitée en permanence par au moins 3 astronautes (le plus souvent 6). Les équipages se relaient grâce à un module russe Soyouz, ce qui tracasse pas mal les américains qui souhaitent rapidement utiliser un autre porteur depuis que les navettes ont été arrêtées.

- "les satellites sont en apparence plus petits que les avions en haute altitude"
Quand l'ISS passe au-dessus de nos têtes, on a l'impression qu'il vole à la vitesse d'un avion de ligne à basse altitude, alors qu'en moyenne, il orbite à 400 km d'altitude et trace à 26 000 km/h. L'évaluation est altérée par la taille apparente - celle d'un avion - alors qu'il mesure en réalité plus de 120 m.

- "les satellites sont visibles sur un bon tronçon de ciel"
Oui, mais certains ne font que "flasher" un instant. Ils apparaissent et disparaissent en quelques secondes sous la forme d'un flash lumineux blanc (satellites Iridium par exemple). C'est dû à la réflexion du soleil sous un angle très court. Un peu comme quelqu'un qui balaye votre visage avec le reflet d'un miroir. Le spot de lumière n'est visible (dans la magnitude annoncée) que sur un diamètre de 10 km au sol. Le moment est prévisible, on peut en voir toutes les nuits (et même le jour parfois, c'est d'ailleurs impressionnant).

- "on ne peut pas voir les satellites le jour"
Si si, à l'oeil nu ! Les flashes Iridium sont un bon exemple.

- "les satellites clignotent"
Non la luminosité des satellites provient de la réflexion du soleil sur les antennes, radiateurs ou panneaux. La lumière est permanente, le plus souvent blanche. Certaine conditions peuvent les faire apparaître jaunâtres ou orangés mais la luminosité est fixe. Il peut y avoir des variations de luminosité selon la clarté du ciel mais pas de clignotement. La seule exception (rare) est quand l'objet en orbite virevolte sur lui-même (satellite hors de contrôle, coiffe de fusée porteuse, débris).

- "les satellites forment un sillage ou une traînée derrière eux"
Non, sauf s'il entre dans l'atmosphère et là, c'est pas bon pour lui ! Il est en fin de vie.

- "les satellites sont peu nombreux"
On en compte plus de 1200 en orbite.

- "les satellites qui retombent sur Terre sont rares"
Il en tombe sur Terre régulièrement mais heureusement le plus souvent dans l'océan ! Si on compte les débris, en moyenne tous les mois on a droit à une rentrée atmosphérique.

- "les satellites gardent la même orbite (altitude)"
Les satellites se rapprochent inexorablement chaque jour de la Terre. Certains d'entre eux peuvent voir leur orbite rehaussée, comme l'ISS. C'est d'ailleurs l'une des missions du cargo de ravitaillement européen ATV.

- "tous les satellites sont répertoriés"
Non. Les satellites espions ou militaires sont par nature secrets et non répertoriés. En France, ils sont traqués par le radar Graves. Il y aurait plus de 50 000 débris de satellites en orbite.

- "les satellites ont une durée de vie limitée"
Oui environ 15 ans mais si on choisissait une orbite lointaine, ils pourraient tourner plusieurs milliers d'années.

- "les satellites ne peuvent pas faire du sur-place"
Si ! Quand l'orbite est calculée pour être synchrone avec la Terre, ils peuvent paraître statiques. Les satellites géostationnaires servent principalement aux communications et à l'observation au-dessus d'un point choisi.

- "si un satellite semble ralentir et accélérer ce n'est pas normal"
Cette illusion est commune en particulier pour l'ISS. C'est dû à la courbure de sa trajectoire. On a vraiment l'impression d'un léger ralentissement et d'une légère accélération.

- "à l'oeil nu, les satellites sont lumineux comme des points blancs ou des étoiles"
Oui mais certains satellites peuvent réfléchir le soleil de manière spectaculaire comme les Iridium (-8) ou l'ISS (-4 comme Vénus).

Posté par blogovni66 à 19:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

20 septembre 2014

28/08/2014 - FA (Aude) : 3 témoins observent des lumières étranges

Fin août, nous avons reçu un témoignage par le biais de notre formulaire en ligne. Le rapport en lui-même est assez intrigant de prime abord et nous avons planché un moment sur ce cas après un appel à témoins sans résultat.

PRENOM : alain
DATE : 28/08/2014
HEURE : 22h25
NBRE-TEMOINS : 3
CONTEXTE: à pied statique
LIEU: FA 11260
DIRECTION-OVNI: ouest est et puis nord
DESCRIPTION-OVNI : Objet en forme de cigare de couleur rouge avec un halo de lumière orange et jaune, se mouvant comme une flamme. A gauche de cet objet il y avait 3 petits points rouges clignotants.
TAILLE-OVNI : Le centre rouge en forme de cigare mesurait environ 3 mm et l'halo de lumière qui l'accompagnait environ 7 mm. Les points rouge eux étaient beaucoup plus petits et ne mesuraient qu'1 mm
DUREE: 3-4 minutes
DEROULEMENT : L'objet venait fasse à nous, il a ensuite tourné sur notre droite et est partit dans cette direction. L'objet était bien visible puis l'intensité de la lumière a fortement diminuée, au point de devenir floue et grise,comme si la vitesse de l'objet ne nous permettait plus de voir sa lumière, puis nous n'avons plus vu l'objet. Nous n'avons pas observé le déplacement des points rouge observé du départ car nous étions focalisé sur l'objet plus gros.
CONNEXE : Aucun bruit, aucune odeur, pas de déplacement d'air
ANIMAUX : Non
METEO : Ciel très clair et dégagé, air sec, environ 22°C
COMMENTAIRE : Phénomène très étrange, observation unique.

En première lecture le mot CIGARE attire immédiatement notre attention car ce terme est utilisé par les ufologues pour désigner un objet oblong horizontal. On pense immédiatement à un dirigeable, un avion sans ailes, etc. La commune de FA dans l'Aude est assez éloignée et nous n'étions pas disponibles pour une reconstitution de terrain. Nous avons donc demandé aux témoins de nous envoyer un dessin pour illustrer leur observation.

Comparaison du rapport avec les croquis reçus quelques jours plus tard :
dessin-01-T1-2014-08-28

Dessin 1. L'illustration ci-dessus modifie complètement l'interprétation du témoignage écrit.

Le témoin s'est pourtant bien exprimé pour décrire son observation mais le mot cigare (qu'il faut donc comprendre vertical) rendait le phénomène plus étrange qu'il n'y paraît. Les 4 objets sont finalement plutôt globulaires ou sphériques. 
dessin-02-T1-2014-08-28
Dessin 2. Ici il est question de perception des vitesses et altitudes relatives.

Hypothèse des lanternes Thaï

La description ci-dessus et les dessins qui illustrent l'observation font penser à un simple lâcher de lanternes lumineuses. L'objet principal avec un coeur allongé verticalement et son halo correspondent à une lanterne lumineuse classique vue de près. Les 3 point lumineux rouges aperçus à sa gauche sont probablement des lanternes éloignées de celle qui volait en premier plan. Les lanternes étant à une altitude très basse, leur vitesse de déplacement a été perçue comme extrêmement rapide comparée aux avions de lignes en haute altitude. La disparition des 3 points lumineux rouges ressemble à l'extinction classique des lanternes en fin de combustion. Le terme "clignotement" désigne probablement l'effet vacillant de la lumière émise par la flamme du combustible.

Extraits du rapport :

"Objet en forme de cigare [vertical] de couleur rouge avec un halo de lumière orange et jaune, se mouvant comme une flamme".
"A gauche de cet objet il y avait 3 petits points rouges clignotants" [vacillants ?].
"Le centre rouge en forme de cigare [vertical] mesurait environ 3 mm et l'halo de lumière qui l'accompagnait environ 7 mm".
"Les points rouge eux étaient beaucoup plus petits et ne mesuraient qu'1 mm".
"L'objet était bien visible puis l'intensité de la lumière a fortement diminuée" [extinction du feu, on ne voit plus que l'enveloppe].
"Aucun bruit, aucune odeur, pas de déplacement d'air".

Conclusion, une simple méprise :

lanternes-comparaison

Les témoins ont observé un lâcher de 4 lanternes. La première est passée à basse altitude, proche des observateurs, tandis que les 3 autres, plus éloignées, ne laissaient percevoir que leur couleur principale. Le lâcher a probablement été effectué à moins de 3 kilomètres du village. Les photos ci-dessus sont des comparaisons avec des lanternes oranges.
OVNI66 classe donc cette observation dans la rubrique cas expliqués.

Remarques : le témoin principal n'est pas du tout convaincu par l'hypothèse lanternes, principalement à cause de la vitesse à laquelle l'objet principal a disparu. Pour lui, l'objet s'est éloigné à une vitesse fulgurante, incompatible avec un ballon porté par un courant. L'inversion des couleurs (rouge au milieu et jaune autour) est un élément de plus à ajouter à son scepticisme. Nous respectons son opinion bien entendu.

Posté par blogovni66 à 14:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,

15 septembre 2014

L'auteur auto-proclamé de l'affaire UMMO est décédé le 09/09/2014 à Madrid

jose-louis-jordan-pena-fpdd

L'affaire UMMO existe depuis les années 60. Elle a fait longtemps couler beaucoup d'encre dans les milieux ufologiques. Et pour cause, des centaines de lettres anonymes dactylographiées reçues par des scientifiques et personnalités pendant près de 50 ans décrivent des concepts qui abordent de nombreux domaines de la science tels que l'astrophysique, la biologie, l'astronomie, la chimie et la cosmologie d'une manière si pointue que la plupart des destinataires ne savaient qu'en faire. Ces lettres anonymes étaient revendiquées comme étant d'origine extraterrestre.

En 1993, José Luis Jordán Peña s'auto-proclame l'auteur de cet extraordinaire canular qui fait aujourd'hui l'objet de nombreuses publications. Depuis, la plupart des ufologues ayant pris la peine d'étudier ces lettres ont tourné la page sur ce dossier fumeux.

 

Pourtant, le doute persiste sur l'origine réelle de ces milliers de pages dactylographiées dispersées sur plusieurs continents en plusieurs langues. Elles sont, pour la plupart, rédigées en espagnol mais on en trouve aussi en français et en anglais.

Quelques scientifiques, dont Jean-Pierre Petit, astrophysicien, déclarent s'être inspirés de ces documents pour leurs recherches. Ce dernier s'en serait servi pour élaborer le système de propulsion MHD (magnétohydrodynamique) et un modèle de cosmologie sur les univers gémellaires (une solution au problème de la matière sombre).

PENA-2012

José Luis Jordán Peña, décédé le 9 septembre 2014 à l'âge de 82 ans emporte avec lui le secret de ces documents qui gardent tout de même un certain mystère.

En effet, pour certains, il paraît impensable qu'une seule personne ait pu perpétuer ce canular pendant de si nombreuses années sur des sujets aussi variés tout en gardant une certaine logique au fil du temps.

Les ummites de la planète UMMO vont-ils se manifester pour contredire les sceptiques ? L'avenir le dira.

Posté par blogovni66 à 23:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15/09/2014 - 06h00 - Nouveau météore dans le ciel des Pyrénées-Orientales...

meteoroide

Ce lundi matin à 6h00, on nous signalait à nouveau le passage d'un météoroïde dans le ciel des Pyrénées-Orientales.

Selon les multiples témoignages reçus par OVNI66, l'Indépendant, le GEIPAN et France Bleu, la description - une "boule de feu" suivie d'une traînée verte ou bleue - correspond parfaitement à une rentrée atmosphérique. Il s'agit bien d'un nouveau météore comme il en passe presque toutes les semaines dans le ciel.

L'heure, la période astronomique et la météo (ciel clair) étaient favorables à cette observation matinale.

(photo illustration de Howard Edin, proche de la description)

Rien d'anormal à l'horizon !

Cette fois-ci, il sera difficile de déterminer si le bolide s'est transformé en météorites car celui-ci se dirigeait vers la mer... Il est utile, pour les scientifiques, que les témoins fassent l'effort de préciser leur position et la direction vers laquelle le météore disparaît.

07 septembre 2014

07/09/2014 - Pyrénées catalanes : les restes du bolide seront recherchés (météorites)


07/09/2014 : nouvelle vidéo depuis Sant Antoni de Calonge (Espagne) BOAM

bolide-Vivien-Pic
Photo prise par une caméra du réseau Fripon à Castres à 06h56.
(le météore est désigné en orange - les couleurs sont artificielles)


On sait maintenant que le météore s'est fractionné dans le sud des Pyrénées, en Espagne. Vivien Pic, astronome s'est mis en contact avec l'équivalent espagnol du réseau Fripon pour confronter les images vidéos des différentes caméras et calculer le point de chute éventuel des fragments de ce bolide signalé par plusieurs témoins dans la matinée de dimanche 7 septembre 2014 aux alentours de 7h.

Vidéo du Bolide, depuis l'Observatoire du Maurel (3 s.)


images transmises par Vivien Pic (il faut regarder en haut à gauche de l'antenne)

La chasse aux météorites devrait commencer dans les prochains jours :
Plusieurs caméras ayant enregistré le phénomène, il sera possible de déterminer une zone de recherche inférieure au km2 dans le nord de l'Espagne. Les recherches doivent être déclenchées rapidement avant que les météorites soient recouvertes par la végétation. Affaire à suivre.

Ceci est une mise à jour de l'article précédent (avec lien vers une 3e vidéo spectaculaire) :
07/09/2014 - 6h57 : Météore observé dans les Pyrénées Catalanes



Fin »