OVNI 66 - Pyrénées-Orientales

20 novembre 2014

16/11/2014 - Perpignan : salon du modélisme et de la maquette


Coup d'oeil rapide sur l'ambiance : R2D2, voltige, ballet aérien...

vaisseau-spatial

robot-ballon

avion-lumineux

avion-lumineux2

d2R2

jet

Il y avait un monde fou ! On en a pris plein les yeux... et les oreilles ! Des passionnés qui avaient vraiment envie de nous faire passer un bon moment à travers des expositions, courses terrestres, animations, ballets aériens et maritimes. Le stand des drones a littéralement été pris d'assaut par les visiteurs. Il y avait tant de belles choses à voir ! Vous auriez dû venir ! a+

Posté par blogovni66 à 21:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


16 novembre 2014

Et si on allait faire un tour au salon de l'aéromodélisme ?

SALON2014_banniere_web

Bon, moi j'y vais ! Rendez-vous dans une heure !

Posté par blogovni66 à 11:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

15 novembre 2014

Le chant de la comète... Un gargarisme cosmique !


Cliquez sur la flèche rouge en haut à gauche de l'image pour écouter

Ce son mystérieux enregistré par la sonde Rosetta provient des oscillations du champ magnétique de l'environnement de la comète Churyumov-Gerasimenko (67P) rendues audibles en augmentant les fréquences imperceptibles à l'oreille humaine (40-50 millihertz). Cette "sonification" des données a été compilée par le compositeur allemand Manuel Senfft.

sites-67P-Philae
© image : ESA/Rosetta/NAVCAM/, 2014 - Finalement Philae a choisi le site B.

Philae ne s'est pas défilé !

Malgré une arrivée pleine de rebondissements (3 en tout !) l'atterrisseur Philae s'est posé sur le site B à près d'1 km du site J (Agilkia). La période d'ensoleillement étant dix fois plus courte à cet endroit, les batteries s'affaiblissent rapidement et la position de Philae n'est pas optimale : une patte en l'air avec une inclinaison qui augmente le temps de charge et des panneaux solaires ombragés par un rocher ou une falaise. Selon l'ESA, l'atterrisseur Philae s'est mis en hibernation après avoir transmis toutes les données de la première séquence scientifique. 80% des expériences prévues se sont réalisées et ont été mises à disposition de la communauté scientifique. La mission est un énorme succés ! De nombreuses analyses sont déjà en cours et promettent des résultats riches en informations. Tout n'est pas fini, les équipes scientifiques espèrent qu'après une période d'ensoleillement favorable (en fonction de l'angle du soleil, de la position de la comète et des ombres au sol) les batteries seront suffisamment rechargées pour effectuer d'autres mesures. La mise en sommeil de Philae est une étape programmée pour se renouveler à plusieurs reprises pendant que la comète se rapproche du soleil, selon l'énergie disponible.

A très bientôt Philae !

Posté par blogovni66 à 15:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

04 novembre 2014

Sonde Rosetta et plan sur la comète : Philae atterrira sur le site J, baptisé "Agilkia"

Du 16 au 22 octobre 2014, un grand concours était organisé par l'ESA. Il offrait à chacun la possibilité de proposer un nom pour baptiser définitivement le site d'atterrissage du petit robot. Aujourd'hui 04 novembre 2014, le "site J" a enfin trouvé un nom : Agilkia. Philae tentera donc de se poser sur Agilkia le 12 novembre 2014 à 8h35 UTC. Le gagnant du concours est un français, Alexandre Brouste. A la clé : une invitation à Darmstadt, en Allemagne, pour suivre l’atterrissage de Philae, en direct, le 12 novembre au cœur du Centre européen d’opérations spatiales (ESOC) de l’ESA.

Rosetta_Philae_Artist_Impression_Close_625x469
© ESA–C. Carreau/ATG medialab - Illustration : la sonde Rosetta largue Philae sur la comète

La sonde Rosetta lancée en 2004 par Arianespace va larguer dans quelques jours l'atterrisseur Philae sur la comète Tchourioumov-Guérassimenko afin d'étudier sa composition : une première mondiale et 20 ans de préparation. C'est en utilisant l'assistance gravitationnelle de Mars et de la Terre à plusieurs reprises que la sonde Rosetta a pu s'approcher de la comète située à près de 500 millions de kilomètres du soleil. En juin 2011, la sonde s'était mise en état d'hibernation pour économiser son énergie. Elle est restée muette pendant 31 mois et ce n'est qu'en janvier 2014 qu'elle a émis un signal prouvant qu'elle était toujours opérationnelle et apte à terminer sa mission.


Belle présentation de la mission Rosetta avec le sosie d'Albert Einstein !

Après avoir parcouru plus de 6,4 milliards de kilomètres, la sonde Rosetta orbite depuis le mois d'août autour de la comète et se rapproche de jours en jours du site J qu'il restait à baptiser d'un nom définitif : Agilkia : il s'agit du nom d'une île sur le Nil, en Egypte, où les ruines antiques de l'île de Philae ont été déplacées suite à la construction du barrage d'Assouan dans les années 1970. Un nom qui devrait rester dans les annales de la conquête spatiale.


On tire un plan sur la comète ? Quand Philae titille le point J... c'est chaud !

Félicitations à l'heureux gagnant du concours.

Pour en savoir plus sur la sonde Rosetta :
- http://rosetta.esa.int/

Posté par blogovni66 à 19:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

01 novembre 2014

30/10/2014 - le témoin de Calais (avion + drone ou RC) revient sur son témoignage

rafale-team-laurens-01
© www.aviation-design.fr - Rafale 1/5 - 3,20 m de longueur - 2 x 18 kg ou 1 x 33 kg de poussée

On se souvient d'Hervé, témoin d'une observation insolite à Calais le 17 octobre 2014. Suite à l'information nationale concernant le survol de centrales nucléaires par des drones non identifiés, il est maintenant persuadé que ce qu'il a observé correspond tout à fait aux descriptions données par les médias. Il ajoute que "l'avion de chasse modèle réduit" provenait certainement de la centrale nucléaire de Gravelines. L'avion de tourisme et le "petit rafale" suivaient l'axe Gravelines vers l'aérodrome de Marck.

2014-10-17-ovni-lieu2
Perpignan, le même jour, axe de l'avion non identifé près du centre pénitentiaire

Le même jour deux heures plus tôt à Perpignan, Jérome signalait le passage d'un aéronef noir de petite taille près du centre pénitentiaire, sans que l'on puisse identifier son origine. Selon ce témoin l'avion s'est illuminé en jaune deux fois avant de disparaître de sa vue à cause du mur d'enceinte de la prison.

50evol_rafale-AD
Capture d'écran d'une vidéo montrant une démonstration d'un Rafale radio-commandé

Les articles concernant cette affaire :

- 17/10/2014 - Perpignan : un témoin observe un ovni près du centre pénitentiaire

- L'hypothèse "aéromodélisme" pour l'ovni du 17/10/2014 jugée peu crédible

- Existerait-il un modèle réduit de Rafale ? Second témoin le 17 octobre.

- Le Rafale non identifié du 17 octobre, de Perpignan à Calais

- Vidéo d'un Rafale radio-commandé

La description et le profil des aéronefs décrits par les deux témoins du même jour semblent de facture humaine (drone, aéromodélime, prototypes RC) qui reste, pour le moment, d'origine non identifiée.

Posté par blogovni66 à 13:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,



28 octobre 2014

27/10/2014 : le module ATV-5 vient de sauver l'ISS d'une possible collision

Lundi 27 octobre 2014, c'était l'effervescence à Toulouse ! Le responsable de l'activité ATV-CC a reçu une alerte de la NASA concernant un débris de l'ancien satellite Cosmos 2251 qui s'approchait dangereusement de la Station Spatiale Internationale. C'est en effet depuis le centre de contrôle de Toulouse que l'Agence Spatiale Européenne a mis au point les procédures d'évitement de débris spatiaux. Celle-ci gère le module cargo ATV5 dont l'une des missions consiste à exercer une poussée avec ses propres moteurs pour rehausser ou modifier l'orbite de la station ISS en cas danger de collision avec un objet ou une météorite. La procédure habituelle dure plus de 24h mais hier, les équipes de l'ATV-5 devaient réagir en moins de 2 heures. Le débris se trouvait à moins de 10 km de la station qui abrite actuellement 6 astronautes. Le module ATV-5 a parfaitement réussi sa mission en donnant une poussée de 4 minutes à l'ISS,  modifiant légèrement son orbite et la mettant à l'abri de toute collision.

ATV-5_ISS
© ESA–D. Ducros, 2014 - Illustration de l' ATV-5 arrimé à l'ISS

Il s'en passe des choses dans le ciel ! Une grande réussite qui n'a pas reçu l'écho mérité dans les médias... C'est tout de même une première dans l'histoire européenne du vol habité !

Posté par blogovni66 à 22:38 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

26 octobre 2014

Spectacle assuré dans le ciel, ce dimanche, à voir en famille à 18h24

Si vous habitez les Pyrénées-Orientales, l'Aude, l'Ariège, sortez de chez vous avec toute la famille à 18h23 et regardez vers le Nord-Ouest (entre le Nord et l'Ouest). Environ 10° au-dessus de l'horizon, vous verrez apparaître un point blanc à 18h24 qui va se mettre à grossir et passer pratiquement au-dessus de votre tête, jusqu'à l'horizon ESE (un peu au Sud de l'Est) pendant 6 minutes. C'est la Station Spatiale Internationale ISS. Il sera difficile pour la plupart des observateurs novices d'admettre que cet objet lumineux blanc, orbite à 400 km d'altitude. Vous pouvez lancer les paris concernant la vitesse réelle : en apparence celle d'un avion de ligne mais en réalité plus de 26000 km/h ! Vous gagnerez à tous les coups ! Admirez le spectacle en famille : les enfants adorent, surtout quand on leur dit qu'il héberge 6 astronautes à bord. Les observateurs OVNI66 seront avertis par sms 10 minutes avant l'apparition. Bon spectacle ! N'hésitez pas à laisser un commentaire !

Pour les plus curieux, un second passsage sera visible à 20h02 avec une apparition à l'horizon Ouest. Ce sera beaucoup plus discret.

iss-station-spatiale



Il y a encore des gens qui me demandent ce qu'est l'ISS et ce n'est pas faute d'en parler régulièrement. La Station Spatiale Internationale est la plate-forme en orbite la plus grande jamais réalisée. Avec ses 120 mètres de long, elle abrite en permanence 3 à 6 astronautes et sert à effectuer toutes sortes d'expériences scientifiques en apesanteur. L'Europe participe avec son cargo ravitailleur ATV qui s'arrime régulièrement à l'ISS. Les navettes spatiales faisaient ce boulot dans le temps mais maintenant c'est Soyouz, ATV, SpaceX Dragon et Progress qui alimentent la station en eau, oxygène, nourriture, astronautes, expériences universitaires, sans oublier l'évacuation des ordures.

Nous avons la chance de pouvoir l'admirer passer plusieurs fois par mois dans le ciel des Pyrénées-Orientales et c'est souvent l'objet le plus brillant du ciel. Elle ressemble à une grosse étoile blanche, sans traînée, qui passe à basse altitude, majestueusement, à la vitesse d'un avion de ligne. Sa lumière est fixe et blanche. La durée de l'observation peut atteindre 6 minutes, d'un horizon à l'autre. Parfois l'ISS est accompagnée, précédée ou suivie d'un des cargos quand il s'approche ou s'éloigne de la Station, c'est ce que nous avons pu remarquer hier soir malgré les nuages. Le Dragon SpaceX précédait l'ISS. Il a plongé plus tard dans le Pacifique pour ramener les résultats des expériences effectuées ces derniers mois.

La magnitude apparente :
Pour ceux qui aiment admirer le passage de la Station Spatiale Internationale à l'oeil nu au-dessus du 66, le changement d'heure permettra de la voir deux fois en début de soirée ce dimanche 26 octobre 2014. La première observation est prévue à 18h24, avec une belle magnitude (-3.2) et le second à 20h02 beaucoup moins visible (+1.4) mais perceptible pendant 2 mn. Pour OVNI66 c'est l'objet identifié parfait : son apparition est prévisible à la seconde près, sa magnitude change chaque jour, ce qui nous permet d'évaluer les différences de brillances entre les chiffres annoncés. L'échelle n'est pas simple car plus c'est brillant plus le chiffre annoncé est négatif. Exemples : le soleil (-26.7), la pleine lune (-12.6), Vénus (-4.6 max.). La plupart des satellites visibles sont dans le positif. La brillance des satellites et de l'ISS n'est que la réflexion du soleil (déjà couché pour nous) sur les surfaces réfléchissantes des objets en orbite. Selon l'angle et l'heure du passage, la réflexion sera plus ou moins longue et puissante. Les champions de l'illumination sont les satellites de réseaux de communication qui génèrent un flash lumineux dans le ciel pendant quelques secondes : les Iridium (jusqu'à -8). Le spectacle est époustouflant la première fois. Savoir reconnaître ces objets permet de ne pas les prendre pour des OVNIS.

Posté par blogovni66 à 13:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

24 octobre 2014

Samedi 25 octobre, grande veillée Suricate internationale d'automne

veillee-Suricates-OPS


Ce soir samedi 25 octobre 2014, ils seront nombreux à surveiller le ciel ; OVNI66 a décidé de participer à cet évènement en mobilisant les observateurs/trices volontaires en cas d'alerte en cours dans les Pyrénées-Orientales.

N'importe qui peut s'inscrire à l'opération suricate sur leur site internet ou en utilisant l'application smartphone disponible.

Mise à jour du 26 octobre :
Le ciel était chargé en debut de soirée mais il s'est éclaircie pour nous offrir un magnifique spectacle étoilé jusqu'à 5h du matin. Quelques observateurs OVNI66 ont joué le jeu mais à part le passage de l'ISS, quelques satellites et étoiles filantes, rien à signaler dans les Pyrénées-Orientales. Bien sûr, nous mettrons à disposition le compte-rendu de cette soirée de veille SURICATE dans les jours à venir, dès réception.

Posté par blogovni66 à 23:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Le Rafale non identifié du 17 octobre, de Perpignan à Calais

Depuis une semaine, plusieurs hypothèses ont été proposées pour expliquer l'OVNI noir de forme allongée dont la silhouette s'apparente à celle du célèbre avion de chasse de type Rafale. Les deux témoins, l'un situé à Perpignan, l'autre à Calais, s'accordent à expliquer qu'il était plus petit que le modèle officiel et qu'en plus, il était silencieux. On sait maintenant qu'aucun avion de chasse de l'armée n'a traversé le ciel de Perpignan vendredi 17 octobre 2014 dans la matinée. A Calais, deux heures plus tard, Hervé comparait la taille apparente de l'avion à réaction à celui d'un Cessna qui volait derrière et semblait le suivre. On sait aussi qu'il n'est pas possible d'évaluer la taille réelle d'un engin dans le ciel sans arrière plan et cela complique toute déduction liée à l'altitude, la distance et la vitesse. Ces 3 inconnues pèsent lourd pour estimer une dimension mais Hervé, membre d'un club d'aéromodélisme et pilote de modèles RC n'en démord pas, cet avion noir profilé avait quelqu'un chose d'insolite : ses dimensions et son silence.

L'absence de son est explicable dans 1 cas* : 
(*maj : une erreur s'était glissée dans mon brouillon)
à Perpignan, on sait que l'OVNI a croisé la route à plus de 700 m du témoin. Le passage d'un aéronef, quelle que soit sa taille, aurait pu passer inaperçu à cette distance, d'autant plus que le témoin conduisait un fourgon dont le bruit du moteur aurait pu couvrir le peu de son perceptible.

Pour Calais, le témoin entendait le moteur du Cessna mais pas celui de l'avion non identifié. Il l'estima aussi petit que l'avion de tourisme qui le suivait. On pourrait suggérer que l'angle d'observation du témoin lui a fait percevoir un avion de chasse de taille normale (16 m), éloigné de deux fois la distance du Cessna (8 m), en axe parallèle et volant dans la même direction. Pourtant, l'expérience du témoin en aéromodélisme, l'a convaincu qu'il s'agissait d'un modèle réduit ayant un rayon d'action bien plus élevé que celui d'un RC (* le témoin ne s'explique pas l'absence de bruit de l'avion noir).

Quelqu'un d'avisé m'a suggéré une boutique en ligne qui propose ce genre d'engins réalistes de modèles radio-commandés dont la taille et la puissance sont tout à fait respectables.

rafale-team-laurens-01
© www.aviation-design.fr - Rafale 1/5 - 3,20 m de longueur - 2 x 18 kg ou 1 x 33 kg de poussée

rafale-pleine-postcombustion-03
© www.aviation-design.fr - Rafale 1/5 - 3,20 m de longueur - 2 x 18 kg ou 1 x 33 kg de poussée

rafale-tigermeet-1
© www.aviation-design.fr - Rafale 1/5 - 3,20 m de longueur - 2 x 18 kg ou 1 x 33 kg de poussée

On remarquera la décoration en forme de flammes jaunes sur tout le fuselage qui pourrait concorder avec la description du témoin de Perpignan. Malgré le scepticisme d'Olivier Careau concernant l'hypothèse aéromodélisme, il faut bien admettre que l'existence de plusieurs versions d'avions Rafale radio-commandés autorise le doute. Pour Hervé, le rayon de contrôle d'un tel engin est pourtant assez court, le temps de vol n'excède pas les 10 à 15 mn et il lui est absolument nécessaire de décoller et d'atterrir sur une piste parfaitement plane, lisse et ferme. Le coût d'un tel engin pouvant atteindre les 15000 euros, aucune erreur n'est permise. D'après le témoin de Calais, l'hypothèse drone expérimental de l'armée avec un plus grand rayon d'action serait donc à considérer avec sérieux.

Posté par blogovni66 à 22:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

21 octobre 2014

Existerait-il un modèle réduit de Rafale ? Second témoin le 17 octobre.

L'hypothèse du Rafale grandeur nature est exclue pour le témoignage de Perpignan. Après vérification auprès des services compétents, on sait maintenant qu'aucun passage d'avion à réaction n'était signalé ce jour là, à cet endroit.

rafale2
Ceci est un Rafale, un vrai.

Un second témoin, à Calais cette fois-ci :

Vendredi 17 octobre à 8h39 un témoin observe près du centre pénitentiaire de Perpignan le passage d'un OVNI qui ressemble à un Rafale modèle réduit. Près de Calais, le même jour entre 10h et 11h, un témoin qui nettoyait son parking entend le bruit caractéristique d'un avion de tourisme. Il lève alors la tête et assiste à une scène surréaliste : l'avion de style Cessna était bien là mais il suivait un avion noir de type Rafale complètement silencieux. Les deux aéronefs volaient à la même altitude et à la même vitesse. Habitué des meetings d'aéromodélisme, il maintient fermement que l'avion de chasse noir n'était pas plus gros que l'avion de tourisme et que le seul bruit perçu était celui de ce dernier. Sa première idée fut que le pilote du Cessna s'est rapproché du "petit" Rafale pour l'identifier. Malheureusement, tous deux ont disparu derrière une rangée d'arbres. Ils se dirigeaient vers l'aérodrome de Calais-Marck, d'Est en Ouest.

Un drone de l'armée ? Une version réduite du Rafale ?

On peut légitimement s'interroger sur la similarité des deux témoignages, l'un à Perpignan à 8h39, l'autre à plus de 900 km près de deux heures plus tard. Le second témoin a été alerté par un article du blog d'Olivier Careau (qui avait répondu à nos questions concernant l'hypothèse aéromodélisme). Hervé (témoin de Calais) a immédiatement reconnu à travers le croquis de Jérome (témoin de Perpignan) l'objet volant non identifié qui l'avait intrigué ce même vendredi. Il nous a contacté pour expliquer la scène à laquelle il avait assisté ; à la différence de Jérome, Hervé n'a pas remarqué de feux de signalisation ou de lumière intense jaune. Était-ce le même engin ?

Quand on sait qu'un Rafale est habituellement deux fois plus long qu'un avion de tourisme, on peut se demander pourquoi ces deux témoins on observé dans la même matinée un avion de chasse silencieux paraissant deux fois plus petit que la normale. Le premier témoin à Perpignan n'avait pas de repères pour évaluer "de manière irréfutable" la taille de l'engin noir mais le second témoin est formel, le Rafale vu à Calais était suivi par un cessna de même longueur. Il faut avouer que c'est bizarre...

Quelqu'un d'autre a-t-il remarqué le passage d'un avion de chasse noir le matin du vendredi 17 octobre 2014 entre 8h30 et 8h40 dans le ciel des Pyrénées-Orientales ou ailleurs en France dans la même matinée ? Merci de nous contacter en utilisant l'adresse info@ovni66.com

Cet article est un complément de l'Hypothèse "aéromodélisme" jugée peu crédible.
Il a reçu un complément d'information : Le Rafale non identifié du 17 octobre, de Perpignan à Calais

Posté par blogovni66 à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,



Fin »