15 novembre 2014

Le chant de la comète... Un gargarisme cosmique !


Cliquez sur la flèche rouge en haut à gauche de l'image pour écouter

Ce son mystérieux enregistré par la sonde Rosetta provient des oscillations du champ magnétique de l'environnement de la comète Churyumov-Gerasimenko (67P) rendues audibles en augmentant les fréquences imperceptibles à l'oreille humaine (40-50 millihertz). Cette "sonification" des données a été compilée par le compositeur allemand Manuel Senfft.

sites-67P-Philae
© image : ESA/Rosetta/NAVCAM/, 2014 - Finalement Philae a choisi le site B.

Philae ne s'est pas défilé !

Malgré une arrivée pleine de rebondissements (3 en tout !) l'atterrisseur Philae s'est posé sur le site B à près d'1 km du site J (Agilkia). La période d'ensoleillement étant dix fois plus courte à cet endroit, les batteries s'affaiblissent rapidement et la position de Philae n'est pas optimale : une patte en l'air avec une inclinaison qui augmente le temps de charge et des panneaux solaires ombragés par un rocher ou une falaise. Selon l'ESA, l'atterrisseur Philae s'est mis en hibernation après avoir transmis toutes les données de la première séquence scientifique. 80% des expériences prévues se sont réalisées et ont été mises à disposition de la communauté scientifique. La mission est un énorme succés ! De nombreuses analyses sont déjà en cours et promettent des résultats riches en informations. Tout n'est pas fini, les équipes scientifiques espèrent qu'après une période d'ensoleillement favorable (en fonction de l'angle du soleil, de la position de la comète et des ombres au sol) les batteries seront suffisamment rechargées pour effectuer d'autres mesures. La mise en sommeil de Philae est une étape programmée pour se renouveler à plusieurs reprises pendant que la comète se rapproche du soleil, selon l'énergie disponible.

A très bientôt Philae !

Posté par blogovni66 à 15:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


04 novembre 2014

Sonde Rosetta et plan sur la comète : Philae atterrira sur le site J, baptisé "Agilkia"

Du 16 au 22 octobre 2014, un grand concours était organisé par l'ESA. Il offrait à chacun la possibilité de proposer un nom pour baptiser définitivement le site d'atterrissage du petit robot. Aujourd'hui 04 novembre 2014, le "site J" a enfin trouvé un nom : Agilkia. Philae tentera donc de se poser sur Agilkia le 12 novembre 2014 à 8h35 UTC. Le gagnant du concours est un français, Alexandre Brouste. A la clé : une invitation à Darmstadt, en Allemagne, pour suivre l’atterrissage de Philae, en direct, le 12 novembre au cœur du Centre européen d’opérations spatiales (ESOC) de l’ESA.

Rosetta_Philae_Artist_Impression_Close_625x469
© ESA–C. Carreau/ATG medialab - Illustration : la sonde Rosetta largue Philae sur la comète

La sonde Rosetta lancée en 2004 par Arianespace va larguer dans quelques jours l'atterrisseur Philae sur la comète Tchourioumov-Guérassimenko afin d'étudier sa composition : une première mondiale et 20 ans de préparation. C'est en utilisant l'assistance gravitationnelle de Mars et de la Terre à plusieurs reprises que la sonde Rosetta a pu s'approcher de la comète située à près de 500 millions de kilomètres du soleil. En juin 2011, la sonde s'était mise en état d'hibernation pour économiser son énergie. Elle est restée muette pendant 31 mois et ce n'est qu'en janvier 2014 qu'elle a émis un signal prouvant qu'elle était toujours opérationnelle et apte à terminer sa mission.


Belle présentation de la mission Rosetta avec le sosie d'Albert Einstein !

Après avoir parcouru plus de 6,4 milliards de kilomètres, la sonde Rosetta orbite depuis le mois d'août autour de la comète et se rapproche de jours en jours du site J qu'il restait à baptiser d'un nom définitif : Agilkia : il s'agit du nom d'une île sur le Nil, en Egypte, où les ruines antiques de l'île de Philae ont été déplacées suite à la construction du barrage d'Assouan dans les années 1970. Un nom qui devrait rester dans les annales de la conquête spatiale.


On tire un plan sur la comète ? Quand Philae titille le point J... c'est chaud !

Félicitations à l'heureux gagnant du concours.

Pour en savoir plus sur la sonde Rosetta :
- http://rosetta.esa.int/

Posté par blogovni66 à 19:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

01 novembre 2014

30/10/2014 - le témoin de Calais (avion + drone ou RC) revient sur son témoignage

rafale-team-laurens-01
© www.aviation-design.fr - Rafale 1/5 - 3,20 m de longueur - 2 x 18 kg ou 1 x 33 kg de poussée

On se souvient d'Hervé, témoin d'une observation insolite à Calais le 17 octobre 2014. Suite à l'information nationale concernant le survol de centrales nucléaires par des drones non identifiés, il est maintenant persuadé que ce qu'il a observé correspond tout à fait aux descriptions données par les médias. Il ajoute que "l'avion de chasse modèle réduit" provenait certainement de la centrale nucléaire de Gravelines. L'avion de tourisme et le "petit rafale" suivaient l'axe Gravelines vers l'aérodrome de Marck.

2014-10-17-ovni-lieu2
Perpignan, le même jour, axe de l'avion non identifé près du centre pénitentiaire

Le même jour deux heures plus tôt à Perpignan, Jérome signalait le passage d'un aéronef noir de petite taille près du centre pénitentiaire, sans que l'on puisse identifier son origine. Selon ce témoin l'avion s'est illuminé en jaune deux fois avant de disparaître de sa vue à cause du mur d'enceinte de la prison.

50evol_rafale-AD
Capture d'écran d'une vidéo de démonstration d'un Rafale radio-commandé

Les articles concernant cette affaire :

- 17/10/2014 - Perpignan : un témoin observe un ovni près du centre pénitentiaire

- L'hypothèse "aéromodélisme" pour l'ovni du 17/10/2014 jugée peu crédible

- Existe-t-il un modèle réduit de Rafale ? Second témoin le 17 octobre.

- Le Rafale non identifié du 17 octobre, de Perpignan à Calais

- Vidéo d'un Rafale radio-commandé

La description et le profil des aéronefs décrits par les deux témoins du même jour semblent de facture humaine (drone, aéromodélime, prototypes RC) qui reste, pour le moment, d'origine non identifiée.

Posté par blogovni66 à 13:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

24 octobre 2014

Samedi 25 octobre, grande veillée Suricate internationale d'automne

veillee-Suricates-OPS


Ce soir samedi 25 octobre 2014, ils seront nombreux à surveiller le ciel ; OVNI66 a décidé de participer à cet évènement en mobilisant les observateurs/trices volontaires en cas d'alerte en cours dans les Pyrénées-Orientales.

N'importe qui peut s'inscrire à l'opération suricate sur leur site internet ou en utilisant l'application smartphone disponible.

Mise à jour du 26 octobre :
Le ciel était chargé en debut de soirée mais il s'est éclaircie pour nous offrir un magnifique spectacle étoilé jusqu'à 5h du matin. Quelques observateurs OVNI66 ont joué le jeu mais à part le passage de l'ISS, quelques satellites et étoiles filantes, rien à signaler dans les Pyrénées-Orientales. Bien sûr, nous mettrons à disposition le compte-rendu de cette soirée de veille SURICATE dans les jours à venir, dès réception.

Posté par blogovni66 à 23:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Le Rafale non identifié du 17 octobre, de Perpignan à Calais

Depuis une semaine, plusieurs hypothèses ont été proposées pour expliquer l'OVNI noir de forme allongée dont la silhouette s'apparente à celle du célèbre avion de chasse de type Rafale. Les deux témoins, l'un situé à Perpignan, l'autre à Calais, s'accordent à expliquer qu'il était plus petit que le modèle officiel et qu'en plus, il était silencieux. On sait maintenant qu'aucun avion de chasse de l'armée n'a traversé le ciel de Perpignan vendredi 17 octobre 2014 dans la matinée. A Calais, deux heures plus tard, Hervé comparait la taille apparente de l'avion à réaction à celui d'un Cessna qui volait derrière et semblait le suivre. On sait aussi qu'il n'est pas possible d'évaluer la taille réelle d'un engin dans le ciel sans arrière plan et cela complique toute déduction liée à l'altitude, la distance et la vitesse. Ces 3 inconnues pèsent lourd pour estimer une dimension mais Hervé, membre d'un club d'aéromodélisme et pilote de modèles RC n'en démord pas, cet avion noir profilé avait quelqu'un chose d'insolite : ses dimensions et son silence.

L'absence de son est explicable dans 1 cas* : 
(*maj : une erreur s'était glissée dans mon brouillon)
à Perpignan, on sait que l'OVNI a croisé la route à plus de 700 m du témoin. Le passage d'un aéronef, quelle que soit sa taille, aurait pu passer inaperçu à cette distance, d'autant plus que le témoin conduisait un fourgon dont le bruit du moteur aurait pu couvrir le peu de son perceptible.

Pour Calais, le témoin entendait le moteur du Cessna mais pas celui de l'avion non identifié. Il l'estima aussi petit que l'avion de tourisme qui le suivait. On pourrait suggérer que l'angle d'observation du témoin lui a fait percevoir un avion de chasse de taille normale (16 m), éloigné de deux fois la distance du Cessna (8 m), en axe parallèle et volant dans la même direction. Pourtant, l'expérience du témoin en aéromodélisme, l'a convaincu qu'il s'agissait d'un modèle réduit ayant un rayon d'action bien plus élevé que celui d'un RC (* le témoin ne s'explique pas l'absence de bruit de l'avion noir).

Quelqu'un d'avisé m'a suggéré une boutique en ligne qui propose ce genre d'engins réalistes de modèles radio-commandés dont la taille et la puissance sont tout à fait respectables.

rafale-team-laurens-01
© www.aviation-design.fr - Rafale 1/5 - 3,20 m de longueur - 2 x 18 kg ou 1 x 33 kg de poussée

rafale-pleine-postcombustion-03
© www.aviation-design.fr - Rafale 1/5 - 3,20 m de longueur - 2 x 18 kg ou 1 x 33 kg de poussée

rafale-tigermeet-1
© www.aviation-design.fr - Rafale 1/5 - 3,20 m de longueur - 2 x 18 kg ou 1 x 33 kg de poussée

On remarquera la décoration en forme de flammes jaunes sur tout le fuselage qui pourrait concorder avec la description du témoin de Perpignan. Malgré le scepticisme d'Olivier Careau concernant l'hypothèse aéromodélisme, il faut bien admettre que l'existence de plusieurs versions d'avions Rafale radio-commandés autorise le doute. Pour Hervé, le rayon de contrôle d'un tel engin est pourtant assez court, le temps de vol n'excède pas les 10 à 15 mn et il lui est absolument nécessaire de décoller et d'atterrir sur une piste parfaitement plane, lisse et ferme. Le coût d'un tel engin pouvant atteindre les 15000 euros, aucune erreur n'est permise. D'après le témoin de Calais, l'hypothèse drone expérimental de l'armée avec un plus grand rayon d'action serait donc à considérer avec sérieux.

Posté par blogovni66 à 22:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,


21 octobre 2014

Existe-t-il un modèle réduit de Rafale ? Second témoin le 17 octobre.

L'hypothèse du Rafale grandeur nature est exclue pour le témoignage de Perpignan. Après vérification auprès des services compétents, on sait maintenant qu'aucun passage d'avion à réaction n'était signalé ce jour là, à cet endroit.

rafale2
Ceci est un Rafale, un vrai.

Un second témoin, à Calais cette fois-ci :

Vendredi 17 octobre à 8h39 un témoin observe près du centre pénitentiaire de Perpignan le passage d'un OVNI qui ressemble à un Rafale modèle réduit. Près de Calais, le même jour entre 10h et 11h, un témoin qui nettoyait son parking entend le bruit caractéristique d'un avion de tourisme. Il lève alors la tête et assiste à une scène surréaliste : l'avion de style Cessna était bien là mais il suivait un avion noir de type Rafale complètement silencieux. Les deux aéronefs volaient à la même altitude et à la même vitesse. Habitué des meetings d'aéromodélisme, il maintient fermement que l'avion de chasse noir n'était pas plus gros que l'avion de tourisme et que le seul bruit perçu était celui de ce dernier. Sa première idée fut que le pilote du Cessna s'est rapproché du "petit" Rafale pour l'identifier. Malheureusement, tous deux ont disparu derrière une rangée d'arbres. Ils se dirigeaient vers l'aérodrome de Calais-Marck, d'Est en Ouest.

Un drone de l'armée ? Une version réduite du Rafale ?

On peut légitimement s'interroger sur la similarité des deux témoignages, l'un à Perpignan à 8h39, l'autre à plus de 900 km près de deux heures plus tard. Le second témoin a été alerté par un article du blog d'Olivier Careau (qui avait répondu à nos questions concernant l'hypothèse aéromodélisme). Hervé (témoin de Calais) a immédiatement reconnu à travers le croquis de Jérome (témoin de Perpignan) l'objet volant non identifié qui l'avait intrigué ce même vendredi. Il nous a contacté pour expliquer la scène à laquelle il avait assisté ; à la différence de Jérome, Hervé n'a pas remarqué de feux de signalisation ou de lumière intense jaune. Était-ce le même engin ?

Quand on sait qu'un Rafale est habituellement deux fois plus long qu'un avion de tourisme, on peut se demander pourquoi ces deux témoins on observé dans la même matinée un avion de chasse silencieux paraissant deux fois plus petit que la normale. Le premier témoin à Perpignan n'avait pas de repères pour évaluer "de manière irréfutable" la taille de l'engin noir mais le second témoin est formel, le Rafale vu à Calais était suivi par un cessna de même longueur. Il faut avouer que c'est bizarre...

Quelqu'un d'autre a-t-il remarqué le passage d'un avion de chasse noir le matin du vendredi 17 octobre 2014 entre 8h30 et 8h40 dans le ciel des Pyrénées-Orientales ou ailleurs en France dans la même matinée ? Merci de nous contacter en utilisant l'adresse info@ovni66.com

Cet article est un complément de l'Hypothèse "aéromodélisme" jugée peu crédible.
Il a reçu un complément d'information : Le Rafale non identifié du 17 octobre, de Perpignan à Calais

Posté par blogovni66 à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

20 octobre 2014

L'hypothèse "aéromodélisme" pour l'ovni du 17/10/2014 jugée peu crédible

2014-10-17-croquis-ovni-600

L'hypothèse d'un modèle réduit d'avion de chasse en perdition avait été émise pour expliquer l'observation du vendredi 17 août 2014 près du centre pénitentiaire. Nous avons pris conseil auprès d'Olivier Careau, responsable de "l'Espace Modélisme d'Argelès-sur-Mer" en lui soumettant le témoignage reçu. Son expertise fut rapide et concise :

Quel est le rayon de contrôle moyen d'un modèle réduit ? 
Largement supérieur à la vision humaine.

Que se passe-t-il quand un pilote perd le contrôle de son modèle réduit ?
(peut-il continuer seul sa route sur plusieurs kilomètres ou tombe-t-il immédiatement ?)
C'est possible oui, rare mais si le modèle est stabilisé au moment de la perte radio, il peut voler seul un certain temps. Ca reste quand même rare, d'autant plus pour un jet qui finit rapidement au sol.

Quelqu'un de votre club cherche-t-il un avion perdu vendredi ?
Non et j'imagine mal un aéromodéliste voler en "sauvage" dans cette zone avec un jet ! Ce sont des modèles rares, compliqués à mettre en oeuvre et qui n'autorisent pas de voler en dehors d'un terrain prévu pour.

Connaissez-vous un modèle se rapprochant de celui décrit par le témoin ?
Ca peut ressembler à un jet ou un pulso réacteur mais le fait que le témoin ai vu les flammes du "réacteur" élimine la probabilité, à moins qu'il soit en feu en vol mais franchement au vue de la zone, encore une fois, j'imagine mal un aéromodéliste évoluer avec un modèle de ce genre !

Connaissez-vous un modèle réduit de forme allongée et totalement noir ?
Non, de plus la couleur totalement noir est à exclure pour un modèle radio-commandé. Difficile à voir et jamais vu sur un terrain ce genre de décoration.

Cette observation est-elle compatible avec celle d'un modèle réduit en perdition ?
Pour moi absolument pas. Le changement de couleurs, les flammes de combustion et la zone éliminent à priori cette hypothèse. A priori, on peut plutôt s'orienter vers un avion de chasse réel même si le changement de couleur parait étonnant... Un drone de l'armée ? Non plus, ils sont en général équipés pour la plupart de moteurs classiques.

SALON2014_banniere_web

Le site internet de l'Espace Modélisme d'Argelès-sur-Mer :
www.espacemodelismeargeles.com

L'hypothèse d'un avion radio-commandé semble donc difficile à défendre dans cette affaire... à suivre !
Nous remercions particulièrement Olivier Careau pour sa réactivité et sa coopération.

Cet article a reçu un complément d'information :
Existe-t-il une version réduite du Rafale ? Second témoin du 17 octobre

Posté par blogovni66 à 21:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

07 septembre 2014

07/09/2014 - Pyrénées catalanes : les restes du bolide seront recherchés (météorites)


07/09/2014 : nouvelle vidéo depuis Sant Antoni de Calonge (Espagne) BOAM

bolide-Vivien-Pic
Photo prise par une caméra du réseau Fripon à Castres à 06h56.
(le météore est désigné en orange - les couleurs sont artificielles)


On sait maintenant que le météore s'est fractionné dans le sud des Pyrénées, en Espagne. Vivien Pic, astronome s'est mis en contact avec l'équivalent espagnol du réseau Fripon pour confronter les images vidéos des différentes caméras et calculer le point de chute éventuel des fragments de ce bolide signalé par plusieurs témoins dans la matinée de dimanche 7 septembre 2014 aux alentours de 7h.

Vidéo du Bolide, depuis l'Observatoire du Maurel (3 s.)


images transmises par Vivien Pic (il faut regarder en haut à gauche de l'antenne)

La chasse aux météorites devrait commencer dans les prochains jours :
Plusieurs caméras ayant enregistré le phénomène, il sera possible de déterminer une zone de recherche inférieure au km2 dans le nord de l'Espagne. Les recherches doivent être déclenchées rapidement avant que les météorites soient recouvertes par la végétation. Affaire à suivre.

Ceci est une mise à jour de l'article précédent (avec lien vers une 3e vidéo spectaculaire) :
07/09/2014 - 6h57 : Météore observé dans les Pyrénées Catalanes

07/09/2014 - 6h57 : Météore observé dans les Pyrénées Catalanes

bolide-SP
Image de P. Pujols-J. Trigo (CSIC-IEEC-AAO-SPMN).

La vidéo (impressionnante) est visible sur ce lien :
http://www.324.cat/elmeu324/30/256673/Bolid-d-aquest-mati-des-de-Folgueroles#meteorito

Ce matin dimanche 7 septembre 2014, plusieurs témoins se sont manifestés auprès du journal l'Indépendant pour signaler une observation dont la description correspond à une rentrée atmosphérique de type météore. Une boule de feu suivie d'une ou plusieurs traînées. Les couleurs varient selon les témoins : en Espagne, dans La Vall de Lord, la couleur est verte (phénomène d'ionisation de l'air au passage du caillou), depuis St-Estève et Céret la couleur est parue rougeâtre (l'angle de vue avec le soleil levant explique cet aspect rouge-orangé du sillage) - Un témoin en Espagne affirme avoir pris en photo les restes de fumée du passage du bolide, ce qui indique une proximité du phénomène à cet endroit. Un témoin dans le département de la Haute-Garonne à Villeneuve-Tolosane a lui aussi observé comme une fusée qui explose en plein ciel à 7h02 avec une couleur verte aussi. La fourchette horaire des différents témoignages se situe entre 6h57 et 7h05. La visibilité dans plusieurs départements prouve une haute altitude du phénomène (pas la peine de chercher dans votre jardin).

Un météore

Avec ces premiers éléments on peut déduire que ce matin aux alentours de 7h, une rentrée atmosphérique de type météore a traversé le ciel des Pyrénées françaises et espagnoles. Le bolide a pu totalement se désintégrer ou laisser passer quelques cailloux qui ne seront probablement jamais retrouvés sauf si un témoin proche de la chute se manifeste (dans ce cas, il aura entendu un sifflement ou une déflagration peut-être...). Précision : on dit un météore (masculin) et une météorite (féminin), le premier est dans le ciel, la seconde est au sol, l'origine est identique : un morceau d'astéroïde ou les restes d'une comète que notre planète a traversé.

vivien-pic-meteore-mantet
Le 23 août à Mantet, Vivien Pic nous offrait justement une conférence sur le sujet.

Ce type de manifestation du ciel est considéré comme banal par les astronomes mais le spectacle est toujours aussi surprenant quand c'est la première fois qu'on y assiste. Nous avons contacté Vivien Pic, astronome professionnel, qui pense avoir une trace de ce météore sur sa caméra de surveillance du réseau Fripon.

Cet article a reçu un complément d'information en soirée avec 2 nouvelles vidéos :
07/09/2014 - Pyrénées catalanes : les restes du bolide seront recherchés (météorites)

04 septembre 2014

23/08/2014 - Aude, "L'OVNI du Bugarach" ne nous intrigue pas plus que ça...

Le journal l'Indépendant du 3 septembre publie un article dont le titre est plutôt alléchant : "Aude : ils ont vu un ovni à Bugarach". On nous explique qu'une famille de vacanciers varois dit avoir aperçu dans la nuit du 22 au 23 août 2014, un objet sphérique et lumineux dans le ciel de Bugarach. Selon les témoins, à minuit trente, un membre de la famille s'amuse à faire des signaux avec sa torche en direction du Pech du Bugarach depuis la Tour Magdala à Rennes-le-Château... Coincidence ou pas, 10 minutes plus tard, "un ovni" apparaît à droite du Pic : "une sorte d'étoile, brillant intensément, sort du Pic". "Elle scintillait beaucoup plus que ne le ferait un avion ou un hélicoptère sans lumières clignotantes. Une variation de blanc brillant à jaune orangé". Elle se serait déplacée vers la droite "à environ un ou deux kilomètres horizontalement" puis serait revenue au niveau du Pic avant de se déplacer encore une fois à droite puis "l'objet est rentré dans le Pic".

Ovni66 n'enquête pas en dehors du 66 mais à la lecture de l'article, quelque chose nous titille.

tour-Magdala-Bugarach
A vol d'oiseau, la Tour Magdala se trouve à 11,2 km du Pic du Bugarach

Une observation à plus de 11 000 mètres de distance ?!

C'est comme si vous regardiez un phénomène situé à Força Réal depuis Toulouges ou si vous préférez, une lumière à Canet depuis Perpignan. C'est un peu loin, vous ne trouvez pas ? Comment distinguer des feux de signalisation à cette distance ? Comment apprécier l'altitude ? Impossible ! Cet OVNI pourrait être n'importe quel aéronef, les témoins n'auraient pu distinguer qu'une sphère lumineuse de toute façon. Les feux rouges et verts auraient été absorbés par les phares blancs ; aucune chance de distinguer une forme ou d'entendre un bruit à cette distance, ni même d'apprécier si l'objet entre ou sort du Pic...

Contrairement aux hypothèses formulées ici et là, il ne peut pas s'agir d'un drone, trop petit à cette distance. L'objet devait être bien gros, aussi gros qu'un avion de tourisme ou commercial ; l'éloignement ne permettrait pas de voir un objet plus petit qu'un hélicoptère civil ou militaire. Un témoignage peu fiable en l'état... Du coup, l'indice d'étrangeté tombe à zéro pour OVNI66.

L'Indépendant a su utiliser ce non-événement (mignon il est vrai) pour annoncer une journée ufologique le samedi 6 septembre à Rennes-le-Château. Cette information aura au moins ce mérite et celui de réveiller les passionnés de leur torpeur...

Posté par blogovni66 à 00:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,