lanternes_6

Préparation d'un lâcher de lanternes lumineuses

- Trouver le lieu
- Choisir plusieurs dates
- Avertir les autorités
- Attendre les autorisations
- Le jour du lâcher...
- Constatations et remarques
- OVNIS et lanternes

Trouver le lieu :
Il faut choisir un endroit dégagé, éloigné de tout ce qui est inflammable (bâtiments, forêt, plantations, biens immobiliers, stockage de liquides inflammables, etc.) et de toute voie de circulation (150m). L'aéroport le plus proche doit être éloigné de 8 km minimum.

Choisir plusieurs dates :
Un lâcher de lanternes thaïlandaises ou ballons festifs ne peut s'effectuer qu'avec un vent faible de moins de 8 km/h (4 noeuds) par temps sec. Quand on demande l'autorisation préfectorale (obligatoire) il est donc conseillé de prévoir plusieurs dates et d'indiquer que le jour le plus favorable sera choisi en fonction de la météo.

Avertir les autorités :
Il est obligatoire de faire une déclaration à la Préfecture au moins UN mois avant la date de la manifestation assortie de l'avis du maire de la commune concernée. Pour cela, il faut rédiger un courrier indiquant les dates, caractéristiques des lanternes (dimensions, poids, couleurs, matières, nombre exact) et lieu du lâcher. Il faudra joindre une carte ou un plan qui démontre que les conditions de sécurité sont respectées et prévoir la durée du vol et son altitude maximum. C'est un peu comme un plan de vol...

La préfecture des Pyrénées-Orientales met à disposition un courrier type de déclaration de lâcher de ballons ou lanternes sur son site internet à cette adresse : http://www.pyrenees-orientales.gouv.fr/Demarches-administratives/Droit-Aerien


attente
Il faudra patienter plusieurs semaines avant de recevoir l'autorisation.

Si la Préfecture autorise le lâcher, vous serez avertis par courrier. Les différentes administrations de la commune la plus proche du site choisi seront en copie de ce courrier (Gendarmerie, Mairie, aviation civile, tour de contrôle). Vous devrez peut-être vous présenter au Commandant de la brigade de Gendarmerie indiquée et présenter vos papiers d'identité. Le lâcher de lanterne sera sous votre responsabilité.

Le jour du lâcher :
Quelques minutes avant le lâcher du premier ballon, vous devrez avertir la tour de contrôle de l'aéroport le plus proche et faire de même après la dernière lanterne. Les conditions de sécurité doivent être optimales et il est fortement recommandé d'être 2 personnes adultes par lanterne.

sky_ovni66_01a

Constatations et remarques :
Le modèle le plus commun de lanternes thaïlandaises est composé d'un ballon en papier ignifugé et d'un brûleur (plaquette inflammable rectangulaire qu'il faut allumer aux 4 coins). Le temps de gonflage est d'environs 2 minutes. On lâche le ballon, il s'élève et s'éloigne d'environ 1 à 2 mètres par seconde. Selon l'inclinaison de son ascension (plus ou moins verticale) et la vitesse du vent (qui doit être impérativement inférieure à 8 km/h) il restera visible pendant 3 à 5 minutes maximum. Ensuite il s'éteint et retombe. Dans le meilleurs des cas, les lanternes atteindront 450 m d'altitude (1500 pieds) avant de s'éteindre et disparaître. Le vol est éphémère mais tellement beau et esthétique que les 3 à 5 minutes d'observation en paraissent 10 !

Lampes_thai_0211_384

OVNIS et lanternes :
A moins de se trouver à une distance inférieure à 2 kilomètres du lieu de lâcher, il y a peu de chances que quelqu'un remarque ces lanternes dans le ciel (trop petites). Si une observation dure plus de 5 minutes, ce ne sont pas des lanternes conventionnelles. On peut identifier à l'oeil nu des lanternes lumineuses jusqu'à leur extinction (le brûleur se distingue du ballon).

lanternes_multi

Prenons le cas d'une observation de 12 sphères en formation (par exemple).
Pour expliquer ce cas, on pourrait évoquer un possible "lâcher de lanternes". Mais il faudrait alors considérer la participation active d'au moins 24 personnes dans un endroit situé à moins de 2 km dans les 5 mn qui ont précédé cette observation. Et à moins qu'il ne s'agisse d'un lâchage sauvage hors la loi, il serait facile de vérifier auprès de la préfecture si une autorisation a été délivrée pour cette date. On peut aussi rechercher si un évènement sportif ou festif s'est déroulé dans un rayon de 2 à 3 km du lieu de l'observation.

Conclusions :
Un lâcher de lanternes lumineuses est une affaire sérieuse car il faut prévoir l'évènement plusieurs semaines à l'avance, trouver le lieu idéal et respecter les règles de sécurité. Les contraintes météo obligent parfois à de nombreux reports et la disponibilité des participants en dépend aussi. Comme un plan de vol, il faut tout évaluer à l'avance et prévenir les autorités. Le vol est éphémère (3 à 5 mn) et il est quasi impossible de confondre ces lumières particulières avec quoi que ce soit d'autre quand on a eu la chance de participer à un lâcher de lanternes (quoique... ça dépend : il faut aussi en avoir vu un de loin). Pour un enquêteur, il sera facile de différencier le comportement d'objets à la dérive de celui d'un objet au comportement "intelligent".


On ne nous fera plus prendre des ovnis pour des lanternes !