A400M-2
© Terry : 20/01/2012 A400M + A320

Dans l'édition du 21 janvier 2012 nous présentions une photo prise par Terry la veille à 16h54 depuis La-Tour-Bas-Elne alors que l'Airbus A400M survolait sa propriété en basse altitude. En haut à gauche de l'image, on pouvait distinguer un intrus dont la présence restait inexpliquée.

Grâce à une reconstitution du trafic aérien au moment de la prise de vue, nous pouvons maintenant interpréter l'évènement :

vendredi20janvier1554TU-version-finale

On comptait 4 appareils dans le ciel à 16h54 :
- EAP 32, un PA28 en vol local à 300 pieds en descente
- DRAG66, l’hélicoptère de la securité civile à 500 pieds
- AIB81MS, l'A400M à 2000 pieds
- AFR 1948, l'A321 : le vol Air france Roissy Barcelone à 24300 pieds

Il se trouve que l'alignement de 2 appareils, l'A400M et l'A321 d'Air France est totalement de nature à expliquer la photo "surprise". Sachant qu'un A321 fait 44m de long et qu'il se trouve 12 fois plus haut que l'A400M, la proportion est compatible. La coïncidence spatio-temporelle des deux aéronefs est extraordinaire mais elle résout l'énigme sans nul doute !

Remarques :
Dans l'édition précédente, nous faisions remarquer que l'absence de l'intrus dans les photos précédentes et suivantes semblait insolite. Toutefois après reconstitution des conditions des prises de vues en rafales, l'explication est simple : le photographe ne se tenait pas debout (il était presque à plat ventre) et il a suivi l'avion aux couleurs militaires pendant tout son passage. L'Airbus qui volait dans le sens contraire de l'avion militaire est entré et sorti de son champ d'angle en moins de 2 secondes à cause de la vitesse relativement rapide de l'A400M en basse altitude. L'angle particulier de la série de photos ne permettait pas de cadrer les deux avions en même temps sauf à ce moment précis. Les ailes de l'Airbus en haute altitude sont disposées dans le même axe que la carlingue (le nez de l'avion est à gauche sur la photo).

En conséquence, nous classons cette photo insolite dans la rubrique "Cas expliqués".