Sans-titre-1
Pierre et Jean-Pierre retombent en enfance... et moi aussi pour l'occasion !

Jeudi 9 août 2012, une poignée de l'équipe OVNI66 s'est réunie à Elne pour effectuer une reconstitution des prises de photos de l'OVNI du 7 août 2010. Par chance, les conditions météorologiques, l'angle et l'orientation du soleil étaient sensiblement les mêmes. C'est donc dans la bonne humeur que nous avons essayé de réaliser une fidèle reconstitution des 3 photos insolites prises par Sabrina il y a deux ans.

Sans-titre-3
Roxanne a maintenu le ballon en l'air pendant près d'une heure, sans bouger !

vue-aerienne
Situation aérienne de l'angle de vue des témoins.

coinderue
A droite, le carrefour et la maison triangulaire visibles sur la photo satellite.

daniel34-1770-4par3
Reconstitution d'une des 3 photos, cliquez pour agrandir. Photo Daniel H.

DSC_0783-590
Photo prise en 2010. L'objet est soit plus petit, soit plus éloigné...

fil2
Malgré la distance au sol (106 m) le fil de nylon est encore visible à l'oeil nu

Sans-titre-2
Debriefing et mesure de la hauteur de fil nécessaire pour obtenir le bon angle

Rappel du cas :

En 2010, Sabrina, Melissa et Hugo remarquent un objet en forme de soucoupe dans le ciel. L'OVNI était rougeoyant sur fond sombre et semblait bien matériel et net à l'oeil nu. Il bougeait très peu. Sabrina a pris 3 photos. Les 3 jeunes témoins sont formels, l'objet est resté immobile quelques secondes puis a effectué de légers mouvements et ensuite est descendu verticalement tout en restant dans leur champ de vision. Ils ont quitté les lieux avant que l'OVNI ne disparaisse.

Une reconstitution amusante !

Chez JANSON CONFETTI (69 av. du Général Leclerc à Perpignan - 04 68 34 53 50), on nous a vivement conseillé de gonfler le ballon au dernier moment car la porosité du plastique laisse échapper l'hélium au bout de quelques heures. Le responsable rencontré fut très coopératif car il fallait qu'il se tienne prêt au gonflage pendant une fourchette de jours déterminée autour de 18h30 (il fallait que les conditions météo soient les mêmes que le 7 août 2010 à 19h30).

Le 9 août, après quelques péripéties pour transporter le ballon gonflé à Perpignan (il n'entrait pas dans la voiture prévue !), nous nous sommes tous retrouvés à Elne. Pierre et Roxanne, équipés de talkie-walkie et du ballon ont suivi les instructions du groupe placé à l'endroit de la prise de vue des témoins de l'époque. Petit à petit, Roxanne et Pierre ont dû se déplacer jusqu'au parking ombragé par de nombreux arbres pour que l'angle de vue soit respecté. En effet, la "fenêtre" d'angle des photos originales est assez restreinte : soit on est en plein milieu d'une route, soit dans un parking arboré avec voitures qui vont et viennent. Ceci exclut l'utilisation d'un cerf-volant avec 30 m de fil au sol. Seule une ascension verticale était possible. Pour ce qui est de l'hypothèse d'un ballon captif, il fallait prévoir 30 m de fil, ce qui n'est pas la longueur standard des ballons que l'on achète à ses petits... Le fil de pêche de notre ballon, pourtant très fin, était visible à l'oeil nu grâce aux reflets du soleil. Sur la photo de reconstitution, on peut constater que les ombres - et donc l'angle du soleil - sont sensiblement les mêmes à cette période anniversaire de l'observation. Le ballon de 85 cm photographié à plus de 100 m paraît bien plus imposant que l'OVNI mais ne connaissant ni l'altitude ni la taille réelle de celui-ci, on ne pouvait que vérifier l'axe sur lequel il fallait se placer pour faire voler cet objet (dans l'hypothèse où celui-ci était captif).

parking
Le parking et les arbres éliminent l'hypothèse cerf-volant. Les témoins se trouvaient de l'autre côté du bâtiment au fond en bas de l'axe d'observation en rouge.

L'hypothèse du ballon captif
Un ballon libre n'aurait pu se maintenir à cette altitude pendant plusieurs minutes avec un vent d'Est à 10 km/h. Certains avaient suggéré que le léger mouvement vertical vers le bas pouvait s'expliquer avec un jouet gonflé à l'hélium maintenu par un fil. Celui qui tenait le ballon aurait été obligé de se placer au Nord sur le parking ombragé d'arbres, séparé des témoins par deux routes et un bâtiment triangulaire (voir photo satellite). Il aurait fallu dérouler près de 30 m de fil pour que le ballon soit photographié sous cet angle. On ne peut exclure cette hypothèse (puisqu'on l'a fait). A noter toutefois que sur les photos, le fil de nylon reste visible (à l'oeil nu aussi), alors qu'il est absent sur les photos de l'OVNI et non remarqué par les témoins (l'argument n'est pas suffisant pour éliminer l'hypothèse ballon captif). Pour que celui-ci devienne invisible, le ballon devait être plus éloigné, plus haut, dans une zone fortement habitée du village, avec une plus grande longueur de fil. L'hypothèse selon laquelle le mouvement apparent vers le bas pouvait être dû à un éloignement de l'OVNI dans l'axe des témoins, est éliminée par la direction du vent qui venait de l'EST à 10 km/h à contresens.

Conclusion :
A l'époque nous avions écarté l'hypothèse de la montgolfière car cet espace est situé sur un couloir aérien et aucun aéronef n'avait été enregistré à cette heure-là. L'objet photographié par Sabrina en 2010 n'était probablement pas un ballon captif ou libre et l'hypothèse du cerf-volant est totalement éliminée. L'OVNI reste un OVNI.

Ceci est un complément de deux articles :
- 07/08/2012 - L'OVNI photographié à ELNE garde son mystère !
- 07/08/2010 - Elne : OVNI observé et photographié