30 juin 2018

26/06/2018 - Céret : un témoin observe un PAN qui disparaît à vitesse fulgurante

Le 27 juin 2018 le témoignage suivant est parvenu à OVNI66 :

"Bonjour, ce petit témoignage pour raconter ce que j’ai vu hier soir le 26/06/2018 aux alentours de minuit.

J’habite [...] 66400 CERET. J’ai deux chiens qui se sont mis à aboyer de manière trop insistante aux alentours de minuit (je n’ai pas regardé l’heure). Je suis donc sorti pour voir ce qu’il se passait. En passant le seuil de ma baie vitrée, les chiens ont arrêté d’aboyer, et sont rentrés se coucher dans leurs niches. C’est alors que j’ai regardé du côté de la rue qui donne sur l’arrière de mon terrain il me suffisait de me pencher en avant pour l’avoir dans mon champ de vision, je pensais peut-être un intrus, mais personne. Et puis tout de suite après, j’ai levé les yeux vers le ciel. Immédiatement j’ai vu une sorte de disque lumineux blanc parcourir le ciel d’Ouest en Est, dans une accélération foudroyante et disparaître dans la fraction de seconde. Altitude moyenne, mais difficile à estimer en pleine nuit ainsi que la grosseur de l’objet. Ce qui est certain : ce n’est pas une étoile filante et ce n’est pas un avion. Ultra rapide ça a traversé le ciel en un éclair et en accélérant. Sans aucun bruit. Je suis resté hagard quelques minutes à l'extérieur me demandant vraiment ce que ce pouvait être."

Un second échange de mails a permis d'obtenir les détails qui manquaient au rapport.

"- je pense que c’était entre 23h30/00h00
- beaucoup plus gros qu’une simple étoile
- pas de traînée
- durée totale : 1 seconde, c’était très rapide
- j’ai donc vu la fin du phénomène, un déplacement fulgurant sur un quart de ciel d’Ouest en Est, suivant une ligne de Céret, Le Boulou vers la mer. Puis disparition il m’a semblé avant d’atteindre les plages environ...
- luminosité blanche constante.
- disque / ovale plus lumineux que la lune sans atteindre sa taille. Parcours horizontal avant disparition.
- ça paraissait ne pas être à haute altitude (au même moment je pouvais voir les lumières clignotantes d’un avion de ligne beaucoup plus haut)."

L'hypothèse du flash d'Iridium :

2018-06-26-2338-Iridium80
Planning des Iridium depuis Céret, source Heavens-Above.com


À 23h38 exactement, il y a eu ce qu’on appelle un flash d’Iridium, visible seulement depuis Céret et ses environs dans un cercle de quelques km seulement. Il s’agit de l’illumination soudaine de l’antenne (ou des panneaux solaires) d’un satellite. La luminosité était de magnitude -6.4 ce qui est énorme ! La description du témoin correspond exactement à ce type d’événement visible seulement depuis une surface restreinte au sol. Le satellite Iridium numéro 80 s'est illuminé pendant quelques secondes grâce à un reflet du soleil déjà couché (mais encore levé pour le satellite). Il a flashé dans le ciel de Céret à 23h38. Apparition à 23h33 à l’Ouest (à peine visible), illumination à 23h38 pendant deux secondes et disparition totale vers l’Est. La particularité de ce type d’illumination qu’on appelle « flash d’Iridium » est que le satellite est à peine visible à l’oeil nu, puis il est illuminé par le soleil (il semble énorme) puis il s’assombrit pouvant donner l’illusion d’une disparition fulgurante à grande vitesse (quand il n’est plus éclairé). Absence de traînée, apparition et disparition soudaine, lumière blanche intense, forte luminosité (assez impressionnant). Tout correspond.


Exemples de plusieurs apparitions d'Iridium (voir celui situé à 22 sec.)

Attention, à partir de 2019, le renouvellement complet de tous les satellites Iridium par une nouvelle génération ne permettra plus d'observer ces flashes devenus familiers pour les observateurs éclairés. En effet, les nouveaux modèles ne réfléchiront plus la lumière du soleil aussi intensément.

La perception erronée d'une altitude moyenne

Il est absolument impossible d’évaluer l’altitude d’un objet dans le ciel si on ne le connaît pas. Sans arrière plan, c’est physiquement impossible. En effet, notre cerveau a l’habitude d’évaluer un objet distant en fonction de ce qu’il connaît déjà (un avion, un aéronef, une voiture, une maison) mais il est incapable, au-delà de quelques mètres, de différencier ce qui est devant ou derrière, ce qui est petit ou grand, proche ou lointain. C'est la différence angulaire entre l'oeil gauche et l'oeil droit qui nous permet d'obtenir un effet de relief. C'est l'effet de relief qui nous permet d'évaluer une distance et une grandeur, mais malheureusement, au-delà de quelques mètres, ça ne fonctionne plus. C’est notre expérience qui prend le relais en comparant avec des objets connus. Si l’objet est inconnu et sans arrière plan, il est impossible d’évaluer sa taille, sa distance et donc sa vitesse.

Dernière vérification : l'avion observé au même moment que l'Iridium

2018-06-26-2338-A320
Rétroplanning grâce à FlightRadar24 (heure locale 23h38)

Le témoin précise : "au même moment un avion de ligne traversait le ciel beaucoup plus haut [Nord vers Sud]". On a retrouvé l'avion qui passait au même moment que le satellite avec une trajectoire du Nord vers le Sud à la verticale de Céret à 23h38 exactement. Il s’agissait d’un Airbus A320 Bruxelles -> Barcelone de la compagnie Vueling (VLG8991). Sa taille apparente relativement modeste et son élévation ont fait croire au témoin qu’il était plus haut que le PAN mais en réalité il était bien plus bas (illusion de perception). L'élévation de l'Iridium dans le ciel était relativement basse : 26°. Ce détail explique aussi (en plus de la différence de magnitude) l'impression de "moyenne altitude" du phénomène, alors que l'avion présent au même moment paraissait plus haut. La coïncidence du passage de l'avion de ligne identifié avec le flash d'Iridium confirme l'hypothèse avancée.

Outils utilisés pour cette enquête à distance :

- Google Earth (localisation)
- Heavens-above.com (position des satellites dans le ciel)
- FlightRadar24 (position des avions de ligne dans le ciel)
- Reconstitution par échanges de mails

Remarques entre ufologues :

L'utilisation du terme "disque" pour décrire le satellite, la remarque sur "les aboiements persistants des chiens" et la sensation "d'accélération foudroyante" ajoutées à l'estimation erronée de l'altitude du phénomène lumineux offrent "une étrangeté forte" qui finalement, n'a plus lieu d'être quand on examine les circonstances de l'observation.

Nous remercions le témoin qui a pleinement participé à l'enquête en répondant à chacune de nos questions. Il a donné des directions exactes et une estimation de durée juste. Il nous a fait part de son étonnement face à ce phénomène qu'il ne connaissait pas.

Affaire classée.

Posté par blogovni66 à 21:26 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,