13 avril 2013

13/04/2013 - Força Real : ce soir flash d'Iridium à 22h25

Iridium_21

Ce soir samedi 13 avril 2013 à 22h25 direction Nord à 11° au-dessus de l'horizon, on pourra admirer le flash de l'Iridium 21. La luminosité devrait être importante puisqu'elle est évaluée à  -7.4 ! Certains d'entre nous seront présents sur place dès 21h30. Le flash d'Iridium est provoqué par le reflet du soleil déjà couché sur le satellite de communication Iridium. Il sera visible dans un rayon de 10 km autour de Força Real mais c'est au centre du spot que le flash sera le plus intense. Le phénomène n'est pas rare mais peut paraître insolite aux yeux d'un témoin non averti. Ce soir le ciel sera clair avec un petit premier quartier de Lune et Jupiter à l'Ouest.

La magnitude apparente est une échelle inversée. Plus la luminosité est grande, plus le chiffre est négatif. Le SOLEIL est à -26.7, la pleine LUNE à -12.6, VENUS à -4.6 et l'étoile la plus brillante, SIRIUS, à -0,7.

La Station Spatiale Internationale ISS offre le plus souvent une luminosité apparente autour de -3 qui peut varier jusqu'à -6. Ce soir le flash lumineux provoqué par la réflexion du soleil sur l'Iridium atteindra -7.4 depuis Força Real.

Posté par blogovni66 à 12:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Hessdalen : l'hypothèse "pile naturelle" ressemble à un poisson d'avril !

Selon Patrick, l'hypothèse proposée par le Comité Italien du Projet Hessdalen ne tient pas la route !

hessdalen-poissson

Son commentaire :
La théorie de la pile naturelle Zinc/Cuivre avec la rivière à l'acide sulfurique c’est trop bon !
Cherchez donc dans leur texte quelle serait la DdP (Différence de Potentiel) de cette "pile géante naturelle de la vallée Hessdalen"...
Ils ne l'ont pas écrit ! Normal, ça ne tient pas debout !
Le couple Zn/Cu donne l'impressionnant voltage de ..... 1,1 Volt !



http://www.culturecours.com/exosgratos/document/CultureCours/70.pdf

Essayez de faire un plasma avec 1,1 V !
Ne vous baladez surtout pas avec une lampe de poche de 4,5v (4 fois plus que le champ électrique naturel Hessdalen) sinon vous allez générer des plasmas !
Patrice SERAY



Alors ? Qu'en pensent les spécialistes en électro-chimie ?
Y a-t-il un expert dans les Pyrénées-Orientales ?

Ceci est un complément de l'article du 4 avril 2013 :
La vallée d'Hessdalen : une parfaite "pile naturelle" qui génère des plasmas

Posté par blogovni66 à 11:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 avril 2013

La vallée d'Hessdalen : une parfaite "pile naturelle" qui génère des plasmas

hessdalen-2013-04-06-18h18
Webcam de la vallée d'Hessdalen - capture du 06 avril 2013 à 18h19 - (à droite reflet du soleil)

Les lumières d'Hessdalen n'ont pas fini de faire parler d'elles ! Depuis plusieurs décennies ces véritables OVNIS sont observés régulièrement dans cette vallée norvégienne. Étudiées par de nombreux scientifiques du monde entier, aucune explication satisfaisante n'a résolu l'énigme jusqu'à présent. Pourtant, une hypothèse nouvelle semble orienter les recherches vers un phénomène naturel rare : les bulles ioniques.

En résumé : la vallée d'Hessdalen offre des conditions géologiques et minérales particulières qui en font une "pile géante naturelle" générant des bulles ioniques qui suivent les champs électro-magnétiques. Selon leur charge électrique, elles seraient plus ou moins visibles, repérables par radar, de grosseurs et vitesses variables se promenant au gré des courants magnétiques.

Le document de 6 pages en français (.pdf)
Traduction et commentaires : Pascal GUILLAUMES pour OVNI66.

pile-hessdalenLe GEIPAN s'est fait l'écho de cette hypothèse le 4 avril 2013 sur son site internet en qualifiant ces phénomènes "d'atmosphériques" - quasiment comme une solution acquise -  tout en précisant que, même si l'hypothèse est tout à fait convaincante, le fonctionnement de ces plasmas froids ou bulles ioniques reste toutefois assez mal compris.

La Vallée d'Hessdalen n'est peut-être pas le seul endroit à générer ce genre d'anomalies. La description des lumières d'Hessdalen me fait penser aux lumières de la vallée heureuse dans les Pyrénées-Orientales, près de Sorède. Il serait intéressant d'étudier les composantes minérales de cet endroit qui fut le théâtre, à plusieurs reprises et depuis plus d'un siècle, d'apparitions de boules lumineuses de type plasma.




Un petit coup d'OVNI-BLUES ? Mais non...
Allez, ce n'est qu'une hypothèse, on continue de chercher !


Source originale : CIPH - Document en anglais (.pdf)
Lien vers une des webcams


Cet article a reçu un complément le 13 avril 2013.

Posté par blogovni66 à 21:19 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

02 avril 2013

7 au 14 janvier 1963 : OVNIS dans l'Aude et à Perpignan, crash d'un Constellation, création d'un centre de tir spatial à Leucate

Soucoupe volante dans la vallée de l'Aude :
Lundi 7 janvier 1963, plusieurs témoins situés à La Bajole et La Digne-d'Aval affirment avoir observé une soucoupe volante évoluer dans le ciel de la vallée de l'Aude.

1963-01-07-OVNI

11 janvier 1963 - Un centre de tir spatial à Leucate :
Vendredi 11 janvier 1963, l'Indépendant fait sa première page avec l'annonce du choix du site de Leucate comme base de tirs de fusées spatiales. Le même jour, une avion militaire Constellation s'écrasait près d'Opoul avec 12 personnes à bord.

1963-01-11-TirSpatial-Indep
11 janvier 1963 : annonce de la création d'un centre de tir spatial à Leucate

1963-01-12-Crash-Indep
L'indépendant du 12 janvier annonce le crash du Constellation

Extrait de l'article de l'Indépendant du 12 janvier 1963 :
"Un terrible accident d'aviation qui a fait 12 victimes s'est produit hier, vers 11 heures, à 25 km au Nord-Ouest de Perpignan, sur les derniers contreforts des Corbières, près du village de Périllos, à 5 km environ du village d'Opoul. Un "Constellation" de l'E.A.R.S. (Escadron Aérien de Recherches et de Sauvetage) avec à son bord 12 hommes d'équipage, tous militaires, a percuté la montagne, à environ 500 m d'altitude, rasant sur plus de 300 mètres la dernière crête puis effectuant une gigantesque cabriole avant de s'écraser dans un cirque rocheux, a explosé et pris feu."

1963-01-13-Crash-Spatial-Indep
Le 13 janvier, l'Indépendant publie un bilan du crash et l'annonce du choix du site de tir spatial

1963-01-13-Crash-Spatial-Indep-2
A gauche, la carte situant le futur site de tir de fusées, à droite le crash du Constellation

Extrait de l'article de l'Indépendant :
"La base de l'étang de Leucate va donc devenir le "Cap Canaveral français". On sait en effet que c'est de là qu'au printemps 1965 seront expérimentés les lanceurs de satellites français. Les études préliminaires ont d'ailleurs été achevées en juin dernier [1963]. Le choix de cette base a été conditionné par un certain nombre d'éléments techniques. Pour lancer un satellite, il faut en effet aux ingénieurs tirer profit de la rotation de la Terre. Les fusées doivent donc partir vers l'Est. Il est nécessaire en outre que, dans la direction où a lieu le tir, ne se trouve aucune région peuplée. En effet la chute des divers étages des fusées porteuses pourrait causer des dommages importants aux habitants et aux immeubles. C'est pourquoi les dirigeants français, après avoir localisé les champs de tir américains et soviétiques ont demandé au Centre National d'Etudes Spatiales de choisir l'étang de Leucate dans sa partie Roussillonnaise."

1963-01-13-Crash-Spatial-Indep-3
Cliquer sur l'image ci-dessus pour l'agrandir

1963-01-13-Crash-Spatial-Indep-4
A gauche les obsèques des victimes du crash, à droite "Une soucoupe volante à Perpignan".

Extrait de l'article de l'Indépendant :
"UNE SOUCOUPE VOLANTE A PERPIGNAN : Quelques jours après les observations d'engins volants lumineux faites au-dessus de la vallée de l'Aude, des phénomènes semblables se sont manifestés sur le Roussillon, dans les environs immédiats de Perpignan. A 7 jours d'intervalle, mais à la même heure et au même endroit : 5 heures du matin, quartier de la route de Cabestany, un veilleur de nuit qui rentrait chez lui a observé, dit-il, "un disque très lumineux diffusant une lumière blanche et vive, tournant très rapidement sur lui-même, immobile à 300 mètres de hauteur". Au bout de quelques secondes, l'engin a disparu à très grande vitesse en direction de la mer. Le phénomène a pu être observé très exactement de la même façon lundi 7 janvier et hier lundi 14 janvier."

site-crash-1
Le site du Crash du Constellation près d'Opoul de nos jours (31/03/2013)

stele-constellation
La stèle commémorative sur le lieu du crash de l'avion militaire près d'Opoul

Lockheed_L749_Constellation

Une semaine plutôt singulière pour les passionnés d'aéronautique puisqu'on y annonçait l'observation d'OVNIS les 7 et 14 janvier 1963, tandis qu'un avion militaire se crashait tout près du site retenu pour lancer les prochains satellites européens. Le projet de centre spatial à Leucate a été annulé quelques temps plus tard pour des raisons économiques incompatibles avec le tourisme. Le Roussillon a bien failli devenir un centre de tir spatial comme le Kourou actuel.

Posté par blogovni66 à 00:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

01 avril 2013

Ne vous faites pas d'illusions : tout est une question d'angles



Le 1er avril est l'occasion "autorisée" de se moquer de la crédulité de son prochain... Traditionnellement les médias glissent une énormité dans leurs nouvelles. En 2010 l'hebdomadaire Le Point publiait : "Obama confie à Sarkozy avoir les preuves de l'existence des extra-terrestres". À quoi aurons-nous droit cette année ? C'est assez amusant de rechercher les fausses nouvelles. En général, elles sont gaies ou positives donc faciles à reconnaître (hélas !).

Posté par blogovni66 à 00:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


31 mars 2013

Joyeuses Pâques... Attention au passage des cloches, soyez à l'heure !

paques1
Torre del Far dans le brouillard - illustration

Profitez d'un moment de liberté pour régler l'horloge de vos appareils numériques. Il est très important de pouvoir se fier à l'horodateur de votre appareil photo ou de votre camescope avec exactitude.

Posté par blogovni66 à 14:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 mars 2013

25/03/2013 - Aurore boréale dans les Pyrénées-Orientales ?

aurore-boulou
Montage fourni par le témoin pour illustrer son observation.

Lundi 25 mars 2013 aux alentours de 20h, bien après le coucher de soleil, Thierry et sa compagne ont observé un phénomène lumineux céleste qui ressemblait fortement à une aurore boréale : un rideau de lumière verticale a illuminé le ciel en dessous de la couche nuageuse pendant 5 secondes. Le phénomène s'est répété deux fois. Les aurores boréales dans nos latitudes sont extrêmement rares ; elles sont le signe d'une forte activité solaire (ce qui n'est pas le cas en ce moment).  

Si d'autres personnes ont remarqué ce spectacle étonnant, qu'elles n'hésitent pas à laisser un commentaire avec leur localisation au moment de l'observation (commune, village), la direction du phénomène, sans oublier la couleur et la durée.

Une explication ? Toute suggestion bienvenue. 

Posté par blogovni66 à 20:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

10 mars 2013

Le syndrome OVNI-BLUES

Chaque cas élucidé représente une frustration pour les uns, une victoire pour les autres

Un lecteur en désaccord avec le classement de certains cas jugés de consistance faible par OVNI66 (un seul témoin, aucun effet connexe) s'est manifesté à plusieurs reprises, nous reprochant des enquêtes orientées en faveur de phénomènes expliqués. D'autres lecteurs, au contraire, nous encouragent à garder une ligne de conduite prudente et à poursuivre dans la démonstration que n'importe qui peut, en toute bonne foi, se tromper. Il faut l'avouer, pour certaines personnes, le sujet OVNI "prend aux tripes". Ce sont des passionnés, des convaincus qui s'exaltent à la moindre apparition insolite. Que ce soit pour défendre l'hypothèse extraterrestre ou la pensée rationaliste, la dynamique est la même. Ainsi dans les coulisses de l'ufologie, de réelles tensions sont perceptibles dans les forums spécialisés.

ovniblues2
Lâcher de lanternes OVNI66 (photo Sophie Jolivet)

On les remarque en particulier quand viennent les explications officielles : lanternes thaï, ballons, reflets, satellites, bolides, etc. Celle des lanternes agace beaucoup ! Pourtant 60 000 lanternes ont été vendues en 2010 par le plus gros distributeur en France et il faut bien qu'elles s'envolent un jour. 60 000, c'est beaucoup ! Plus de 160 ballons lumineux quotidiens ! Et comme on a plutôt l'habitude de les envoyer par grappe de 20, ça fait une moyenne grossière de 8 lâchers par nuit en France. La plupart du temps, les lanternes sont utilisées le week-end à la faveur d'évènements sportifs, cérémonies, mariages, baptêmes. Si on réduit la fréquence d'envol à ces deux jours par semaine, cela fait une moyenne de plus de 57 lâchers de 20 unités par week-end dans l'hexagone ! Ce chiffre "espante" comme on dit chez nous... Il est donc normal que l'hypothèse lanternes soit la première qui vienne à l'esprit quand on décrit des sphères lumineuses silencieuses se déplaçant en formation.

La recherche de la vérité n'est pas toujours récompensée

D'un côté ceux qui sont persuadés que nous sommes visités et de l'autre ceux qui veulent tout expliquer. Dans les deux cas, les motivations obéissent à des sensibilités fortes qui aboutissent parfois à des affrontements sévères entre partisans de chaque bord. Il n'est pas simple de trouver le juste milieu ! C'est ce qu'aimerait OVNI66. 

La manière dont le sujet est traité par les médias n'aide pas toujours à se faire une opinion juste du "phénomène" OVNI car il fut longtemps pris en dérision ou tout bonnement ignoré. Depuis les années 90, une génération entière de passionnés, mue par l'essor d'internet, délaisse les bibliothèques silencieuses pour les réseaux sociaux plus bavards : la liberté d'expression qu'offre le net permet de tout dire, tout dévoiler. C'est alors que les courants de pensées hérités de l'époque New-Age déferlent sur la toile, accompagnés de ses détracteurs et les débats font rage. Qu'en ressort-il après une décennie de confrontations ? En sait-on vraiment plus ? Sommes-nous visités ou pas ? Beaucoup de théories, spéculations, fabulations alimentent les espaces d'expression. Mais comment distinguer le fantasme du réel sans source, sans enquête, sans vérification possible ? En supprimant tous les dossiers dont on ne peut vérifier les sources, on constate une grande rareté de cas étranges. Pire encore, les vidéos en ligne qui montrent des images sur-compressées, floues ou alors très claires mais le plus souvent issues de trucages sophistiqués de type CGI : la plupart ont en commun l'absence de détails ou de témoins oculaires pouvant confirmer la véracité de la scène filmée. 

Le  témoin unique, incompris, tel David Vincent...

Un ovni pointe son nez dans le ciel, un rapport est rédigé, un témoignage publié dans la presse et les opinions s'embrasent... Au milieu de toute cette cacophonie de débats sans fin, le témoin unique, lui, est bien seul (sans jeu de mots). Les cas ne sont pas si rares où, face aux railleries et commentaires désobligeants, le témoin isolé se sent profondément blessé dans son estime (c'est la raison pour laquelle nous préconisons l'anonymat dans les publications).

ovniblues3

En l'absence d'effets connexes ou de recoupement avec d'autres signalements, il ne reste que la version d'une personne seule. L'indice d'étrangeté restera faible, quelle que soit la teneur du récit car il n'y aura personne pour contredire ou confirmer ses dires. Que faire dans ce cas ? On ne peut ignorer l'observation insolite rapportée par une seule personne car au moment du témoignage, on ne sait pas si d'autres se manifesteront. Chez OVNI66, les appels à témoins sont succincts afin de n'influencer personne et de pouvoir, a posteriori, effectuer des recoupements. Que se passait-il dans le ciel au moment de l'observation insolite ? Trafic aérien, conditions météo, angles de vue, position du soleil ou des astres, évènements particuliers ? Une fois le délai de 3 à 5 jours passé, il y a peu de chances de retrouver des éléments concordants. Pourtant, en l'absence d'indices venant conforter l'aspect insolite, il est difficile de classer un cas dans la catégorie "inexpliqués" si des éléments contradictoires peuvent résoudre l'affaire. Même si le doute est permis, on privilégiera toujours la solution la plus simple, celle qui semble la plus crédible, tout en gardant le plus grand respect pour l'opinion de chacun.

 L'absence d'OVNI donne le blues

L'OVNI-BLUES est un syndrome composé de plusieurs signes distincts : espoir, déception, isolement, doute, colère, incertitude, contradiction, frustration, sentiment d'injustice...

ovniblues-vgn

Dans le contexte ufologique, il atteint particulièrement ceux qui se sont forgés une opinion sans que celle-ci ne soit vraiment confirmée pleinement (croire c'est douter).  Les rationalistes et les croyants sont aussi concernés les uns que les autres ! Pour le témoin seul (et ceux qui le défendent), l'ovni-blues est un risque bien réel qu'il ne faut pas négliger. Il convient de bien entourer la personne et de l'aider à affronter ses doutes et accepter les erreurs d'appréciation possibles face à un évènement rare. 

Quand on assiste pour la première fois au passage planifié de l'ISS ou que l'on découvre la luminosité d'un flash d'Iridium, on se rend bien compte de notre ignorance des choses du ciel. Quelqu'un m'a confié : "La première fois que tu vois une grappe de lanternes lumineuses en vol, tu prends quand même un petit coup d'ovni-blues dans la gueule !", en ajoutant : "Et je ne te parle même pas du bolide vert qui semble tomber à moins de 3 km alors qu'il est observé au même moment dans toute la France. Le coup d'OVNI-BLUES est alors proportionnel à ton erreur d'appréciation des distances la nuit !".

Il faut bien l'admettre, la culture générale sur les sujets aéronautiques, météorologiques, astronomiques et optiques n'est pas si répandue. On en apprend chaque jour car les domaines concernés sont nombreux et nul n'est spécialiste dans l'ensemble de ces catégories. 

Depuis quelques années, il semble que le phénomène ovni "classique" avec des formes structurées et discernables se fasse de plus en plus rare au profit de lumières nocturnes ou diurnes. L'époque "tôle et boulons" avec atterrissages, traces au sol, petits bonhommes semble révolue. Du coup, ceux qui font partie de la génération XFiles se prennent quelques coups de blues et c'est bien compréhensible. Pourtant, il reste tellement de cas inexpliqués, parfois extraordinaires que l'on est toujours en droit de se poser de sérieuses questions sur la possibilité que nous soyons visités par des extraterrestres sans pour autant en voir à chaque coin de rue.

L'excès de prudence que l'on peut reprocher à OVNI66 sera forcément salué si un jour nous sommes en mesure de démontrer un cas irréfutable en faveur d'un phénomène intelligent d'origine exotique. En attendant, gare à l'ovni-blues !

Posté par blogovni66 à 23:33 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 mars 2013

Le phénomène lumineux du 12 décembre 2012 expliqué !

2012-12-12-photo
Photo prise par le pilote de l'avion en approche de Perpignan.

Le 12 décembre 2012, 3 témoins situés en 3 endroits différents ont observé une lumière intense dans le ciel aux alentours de 20h16. L'un est pilote, en approche de l'aéroport de Perpignan, l'autre contrôleur-aérien et le 3e roulait en direction d'Espira-de-l'Agly. Les angles d'observation convergent vers le nord de Rivesaltes et le Nord-Ouest d'Espira de l'Agly.

complexe-de-tirs600
Au Nord de Rivesaltes, le Camp Joffre et le Complexe de tir d'Opoul (contours en kaki).

Selon le GEIPAN, ce jour-là, entre 20h et 21h, des exercices de tirs de fusées éclairantes équipées de parachute ont été effectués dans cette zone dont le périmètre s'étend du sud de Vingrau et Tautavel jusqu'au Nord de Rivesaltes (le Complexe de tir d'Opoul est délimité en kaki sur la carte Geoportail).


Exemple de tirs de fusées éclairantes (le modèle peut varier)

Le phénomène observé le 12 décembre 2012 correspond exactement aux caractéristiques des fusées éclairantes tirées ce jour-là. Celles-ci peuvent monter à 200/400 m d'altitude et sembler fixes dans le ciel pendant plusieurs dizaines de secondes grâce à leur parachute. Elles sont capables d'illuminer plusieurs hectares au sol. La couleur de la lumière intense peut varier du rouge au jaune/orange ou blanc selon le type. Les caractéristiques, l'heure et les lieux correspondent parfaitement aux 3 témoignages.

Classé A par le GEIPAN
Lire le compte-rendu

Le cas du 12/12/2012 est classé dans les cas expliqués.

Cet article est un complément de :
12/12/2012 - Nord de Perpignan : plusieurs témoins au sol et un pilote observent une lumière insolite dans le ciel

26 février 2013

Corbières, le 16-02-2013 : photo insolite...

Le ciel était particulièrement pur ce samedi 16 février 2013. Soudain, un objet lumineux nous intrigue. Agnès décide de prendre une photo pendant que je sors les jumelles. Un avion de ligne se dirige vers le Sud (à droite avec une traînée), la Lune est déjà assez haut dans le ciel (59°), le soleil au SO est plus bas. L'objet lumineux blanc (à gauche) ne laisse aucun sillage et passe tranquillement sans un bruit. Il semble glisser dans les airs. Sa forme est tubulaire.

avions-Lune-2013-02-16
A gauche l'objet lumineux, à droite l'avion de ligne et son sillage...

La présence de la Lune donne une idée de la taille apparente de chaque objet (la photo est réduite pour le blog). L'absence de traînée et d'ailes nous avaient bien intrigués sur le moment mais grâce aux jumelles, l'objet lumineux est rapidement identifié.

avion-2013-02-16
Recadrage (photo à 100%)

avion-x3
Grossissement (x3 pour illustrer la perception aux jumelles)

Deux avions de ligne traçaient leur route vers l'Espagne et l'Algérie, l'un laisse un sillage, l'autre pas. Les ailes ne sont pas visibles à l'oeil nu. Une tête d'épingle au bout d'un sillon à droite, un bâton lumineux pour le second à gauche... Sans jumelles ou photo, le doute était permis ! Quelle leçon tirer de cette simple photo ?

Posté par blogovni66 à 00:17 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,