10 mai 2011

Remarques sur les boules rouges, oranges, sphères lumineuses...

lanternes-thai

Les lanternes lumineuses (chinoises, thaï, etc.) sont des ballons en papier, gonflés à l'air chaud grâce à un combustible (de la forme d'une tablette de chocolat) allumé aux 4 coins avec un briquet. Elles sont très à la mode en période festives ou à l'occasion de commémorations, baptèmes, mariages, anniversaires, évènements sportifs ou culturels. Elles embêtent les ufologues.

Bruit :
- Aucun

Formes :

- boules (perçues comme un disque)
- montgolfières (oblong verticalement)
- cylindriques (perçues rectangulaires)
- sphériques (c'est pareil que "boules" n'est-ce pas ?)
- carrées (rare)
- polymorphes (diverses formes)

Couleurs :
- oranges (la plus populaire)
- rouges
- bleues
- mauves
- blanches
- multicolores
- avec leds, sans leds, clignotants ou pas

Aspect :
- brillant
- lumineux
- doux
- insolite

Déplacement :
- au gré du vent (même quand il n'y a pas de vent ressenti au sol)
- au gré des courants existants (ascendants, immeubles, vallées, etc.)
- fluide, majestueux
- vitesse variable (peut sembler accélérer, freiner, s'arrêter)
- déplacement en grappe
- ascension lente ou rapide
- vertical ou horizontal (selon courants)
- gardent une distance constante entre elles (selon chronologie de lâchage)
- jusqu'à 400 mètres d'altitude (en standard)

Durée :
- entre 3 et 7 minutes
- plus long dans l'ensemble si plusieurs lâchers consécutifs

Visibilité :
- 1 à 2 km maximum à l'oeil nu (identifiables)
- très difficilement observables au-delà de 5 km (à l'oeil nu)
- peuvent sembler s'allumer en plein ciel (selon distance de visibilité)
- disparaissent en plein ciel (extinction de la flamme)
- aspect différent selon l'angle d'observation
- vibrations possibles (vacillements de la flamme)
- sur vidéo : pulsations ou vibrations (aberrations)
- sur vidéo : clignotements possibles (aberrations)
- sur vidéo : couleurs changeantes (aberrations chromatiques)
- sur photos, paraissent plus petits qu'à l'oeil nu

Impressions fausses :
- vitesse de vol surestimée (selon distance)
- dimensions surestimées (selon distance)
- éloignement soudain, rapide ou furtif (extinction par rétrécissement)
- formes constantes ou "masses" (ex. avec 3 boules, impression d'un triangle volant)
- virages en saccades (changement de courant, cisaillement)
- objet jamais vu, inconnu (pour ceux qui découvrent...)
- le fait d'avoir vécu en thaïlande n'enlève rien à l'impression insolite
- le fait d'avoir déjà effectué un lâcher n'enlève rien à l'impression insolite
- le fait d'être ingénieur, pilote, mécanicien, mathématicien ne rend pas l'observation plus insolite

Fréquence :
- week-ends
- 13 et 14 juillet
- 21 et 23 juin
- 24 et 25 décembre
- 31 déc. et 1 janvier
- jours suivants ces dates (pour les frustrés qui n'ont pu les lancer à cause de la météo)
- nocturne (c'est plus joli la nuit)

Ventes :
- plusieurs centaines de milliers en France chaque année
- les lâchages sont rarement revendiqués (dommage)
- 95% de lâchages sauvages (sans autorisation)
- peu couteux
- se vend à l'unité ou en packs de 10, 15, 25.

Météo idéale :
- absence de vent
- vent de moins de 8 km/h au sol
- temps sec


Exemple d'un lâcher classique de lanternes

Avis aux extraterrestres :
allez-y, faites du mimétisme, OVNI66 n'enquête plus pour les observations de ce type !

Posté par blogovni66 à 17:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


03 mai 2011

Prendre des lanternes pour des ovnis...

lanternes_6

Préparation d'un lâcher de lanternes lumineuses en 2011
(c'était en 2011 : depuis 2013 les lâchers de lanternes sont interdits dans le 66)

- Trouver le lieu
- Choisir plusieurs dates
- Avertir les autorités
- Attendre les autorisations
- Le jour du lâcher...
- Constatations et remarques
- OVNIS et lanternes

Trouver le lieu :
Il faut choisir un endroit dégagé, éloigné de tout ce qui est inflammable (bâtiments, forêt, plantations, biens immobiliers, stockage de liquides inflammables, etc.) et de toute voie de circulation (150m). L'aéroport le plus proche doit être éloigné de 8 km minimum.

Choisir plusieurs dates :
Un lâcher de lanternes thaïlandaises ou ballons festifs ne peut s'effectuer qu'avec un vent faible de moins de 8 km/h (4 noeuds) par temps sec. Quand on demande l'autorisation préfectorale (obligatoire) il est donc conseillé de prévoir plusieurs dates et d'indiquer que le jour le plus favorable sera choisi en fonction de la météo.

Avertir les autorités :
(c'était en 2011 : depuis 2013 les lâchers de lanternes sont interdits dans le 66)
Il est obligatoire de faire une déclaration à la Préfecture au moins UN mois avant la date de la manifestation assortie de l'avis du maire de la commune concernée. Pour cela, il faut rédiger un courrier indiquant les dates, caractéristiques des lanternes (dimensions, poids, couleurs, matières, nombre exact) et lieu du lâcher. Il faudra joindre une carte ou un plan qui démontre que les conditions de sécurité sont respectées et prévoir la durée du vol et son altitude maximum. C'est un peu comme un plan de vol...

La préfecture des Pyrénées-Orientales met à disposition un courrier type de déclaration de lâcher de ballons ou lanternes sur son site internet à cette adresse : http://www.pyrenees-orientales.gouv.fr/Demarches-administratives/Droit-Aerien


attente
Il faudra patienter plusieurs semaines avant de recevoir l'autorisation.

(c'était en 2011 : depuis 2013 les lâchers de lanternes sont interdits dans le 66)
Si la Préfecture autorise le lâcher, vous serez avertis par courrier. Les différentes administrations de la commune la plus proche du site choisi seront en copie de ce courrier (Gendarmerie, Mairie, aviation civile, tour de contrôle). Vous devrez peut-être vous présenter au Commandant de la brigade de Gendarmerie indiquée et présenter vos papiers d'identité. Le lâcher de lanterne sera sous votre responsabilité.

Le jour du lâcher :
Quelques minutes avant le lâcher du premier ballon, vous devrez avertir la tour de contrôle de l'aéroport le plus proche et faire de même après la dernière lanterne. Les conditions de sécurité doivent être optimales et il est fortement recommandé d'être 2 personnes adultes par lanterne.

sky_ovni66_01a

Constatations et remarques :
Le modèle le plus commun de lanternes thaïlandaises est composé d'un ballon en papier ignifugé et d'un brûleur (plaquette inflammable rectangulaire qu'il faut allumer aux 4 coins). Le temps de gonflage est d'environs 2 minutes. On lâche le ballon, il s'élève et s'éloigne d'environ 1 à 2 mètres par seconde. Selon l'inclinaison de son ascension (plus ou moins verticale) et la vitesse du vent (qui doit être impérativement inférieure à 8 km/h) il restera visible pendant 3 à 5 minutes maximum. Ensuite il s'éteint et retombe. Dans le meilleurs des cas, les lanternes atteindront 450 m d'altitude (1500 pieds) avant de s'éteindre et disparaître. Le vol est éphémère mais tellement beau et esthétique que les 3 à 5 minutes d'observation en paraissent 10 !

Lampes_thai_0211_384

OVNIS et lanternes :
A moins de se trouver à une distance inférieure à 2 kilomètres du lieu de lâcher, il y a peu de chances que quelqu'un remarque ces lanternes dans le ciel (trop petites). Si une observation dure plus de 5 minutes, ce ne sont pas des lanternes conventionnelles. On peut identifier à l'oeil nu des lanternes lumineuses jusqu'à leur extinction (le brûleur se distingue du ballon).

lanternes_multi

Prenons le cas d'une observation de 12 sphères en formation (par exemple).
Pour expliquer ce cas, on pourrait évoquer un possible "lâcher de lanternes". Mais il faudrait alors considérer la participation active d'au moins 24 personnes dans un endroit situé à moins de 2 km dans les 5 mn qui ont précédé cette observation. Et à moins qu'il ne s'agisse d'un lâchage sauvage hors la loi, il serait facile de vérifier auprès de la préfecture si une autorisation a été délivrée pour cette date. On peut aussi rechercher si un évènement sportif ou festif s'est déroulé dans un rayon de 2 à 3 km du lieu de l'observation.

Conclusions :
Un lâcher de lanternes lumineuses est une affaire sérieuse car il faut prévoir l'évènement plusieurs semaines à l'avance, trouver le lieu idéal et respecter les règles de sécurité. Les contraintes météo obligent parfois à de nombreux reports et la disponibilité des participants en dépend aussi. Comme un plan de vol, il faut tout évaluer à l'avance et prévenir les autorités. Le vol est éphémère (3 à 5 mn) et il est quasi impossible de confondre ces lumières particulières avec quoi que ce soit d'autre quand on a eu la chance de participer à un lâcher de lanternes (quoique... ça dépend : il faut aussi en avoir vu un de loin). Pour un enquêteur, il sera facile de différencier le comportement d'objets à la dérive de celui d'un objet au comportement "intelligent".


(c'était en 2011 : depuis 2013 les lâchers de lanternes sont interdits dans le 66)

Posté par blogovni66 à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

01 mai 2011

Attention aux drones...





On n'en verra pas beaucoup par ici, avec la tramontane !

Posté par blogovni66 à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

01 avril 2011

Les éoliennes au service de "l'air nucléaire"

poisson2Opération "nettoyage du ciel" dans l'Aude et les Pyrénées-Orientales

Cette nuit, un tiers du parc éolien a été mobilisé pour éloigner le panache radioactif qui survole les départements 66 et 11 depuis le 31 mars. Ainsi 2 éoliennes sur 6 ont dû incliner leur rotor vers le ciel dès 23h hier soir. Elles fonctionnent maintenant en mode négatif : au lieu de générer de l'électricité, celles-ci en reçoivent pour activer les pales et servir ainsi de ventilateurs géants.

33% des éoliennes de l'Aude et du Nord des Pyrénées-Orientales ont été savamment orientées pour éloigner le nuage vers la méditerranée pendant les 3 prochains jours.

Dommage pour les poissons...

Posté par blogovni66 à 00:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

31 mars 2011

Etudes croisées de PANs dans les Pyrénées-Orientales

LMI_couv_L
De nombreux lecteurs de ma génération se souviennent du magazine "Le Monde de l'Inconnu" des années 80 (à l'époque son format était plus modeste). Il était l'un des rares à traiter de l'ufologie et autres phénomènes insolites d'une manière régulière dans les kiosques.

Reflet des interrogations de son époque, il a su s'adapter au fil des années aux attentes de ses lecteurs, malgré l'arrivée d'internet.

OVNI66 a signé un article de 4 pages dans le numéro 349 d'avril-mai 2011. L'étude croisée des observations de Laroque-des-Albères, Céret, Maureillas et Perpignan y est présentée dans le dossier UFOLOGIE.

Posté par blogovni66 à 12:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


29 mars 2011

29/03/2011 : Retombées sur la France des rejets radioactifs de la centrale nucléaire de Fukushima

Le nuage radioactif est-il un phénomène aérien suffisamment insolite pour qu'on en parle dans ce blog ?

Les produits alimentaires sensibles, notamment les légumes à larges surface de captage – type épinards, salades, blettes... – devraient présenter des niveaux de contamination très faibles mais mesurables et qui vont progressivement augmenter. Ceci ne concerne que les cultures de plein champ ou les cultures sous serre arrosées avec de l’eau exposée aux retombées radioactives. La contamination se répercutera, avec quelques jours de retard, sur les aliments dont la contamination est indirecte, en particulier sur le lait (si bien sûr les animaux sont dans les champs – où ils broutent une herbe exposée aux retombées – et non pas en stabulation). Les activités attendues sont très faibles et correspondent donc à de très faibles niveaux d’exposition.

Extrait du communiqué CRIIRAD du 29/03/2011
Document complet : Source CRIIRAD - Corinne Catanier

Posté par blogovni66 à 19:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 mars 2011

Le nuage radioactif est-il un phénomène aérien suffisamment insolite pour qu'on en parle ici ?

Selon la CRIIRAD (Commission de Recherche et d'Information Indépendantes sur la Radioactivité) le niveau de contamination en iode 131 annoncé par l'IRSN est sous-évalué. Elle réitère son appel à se mobiliser afin que tous les résultats d’analyse du réseau du CTBTO soient rendus publics. Les Etats qui s’y opposent doivent être identifiés. C’est par exemple le cas de la France. Chaque citoyen doit connaitre l’identité de ceux qui le privent d’informations fiables sur le niveau de radioactivité de l’air qu’il respire.

Sources CRIIRAD :
- Sous-évaluation du niveau de contamination de l'air :
http://94.23.16.204/criirad_telechargement_pdf/iode_131_irsn_air.pdf
- Dissimulations concernant la radioactivité de l'air
http://94.23.16.204/criirad_telechargement_pdf/11_03_25_doe_ctbto.pdf

A suivre...

Posté par blogovni66 à 08:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 mars 2011

Remerciements à Paul Delgado

paul_delgado

Je tiens à remercier mon ami Paul, photographe professionnel bien connu de notre région, co-auteur de plusieurs ouvrages photographiques et plasticien indépendant pour la presse. Il participe, dans l'ombre, aux expertises des photos que les témoins nous envoient parfois... Paul Delgado a récemment fait don à OVNI66 de plusieurs magnifiques images de notre département que vous retrouverez, au fil des saisons, dans le bandeau d'accueil du blog.

Posté par blogovni66 à 13:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 mars 2011

12/02/2011 - Lumières dans le ciel de Canet en Roussillon (vidéos)

Samedi 12 février 2011, de 19h30 à 20h10, entre Canet en Roussillon et Saint-Cyprien (66), une cinquantaine de témoins observe des ballets de lumières oranges pendant plusieurs minutes.

Cet article a reçu un complément d'information le 3 mai 2011.

Posté par blogovni66 à 22:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

12/12/1987 - RR3 près d'une usine de traitement d'uranium à 50 km de Perpignan

centrales_perpignan

Rencontre du 3e type à 50 km de Perpignan :

Le 12 décembre 1987, un témoin dit avoir rencontré prés d'une ruine un groupe de 6 personnes étranges avec lesquels il échange quelques mots. Ces êtres mesurent entre 1 mètre et 1 mètre 50, et l'un d'entre eux dessine au sol deux signes. Ils partiront sur des engins sans moteur et sans roues ressemblant à des traineaux.

Classé D par le GEIPAN puis révisé en en 2013.
(manque d'information, témoin unique, aucune trace retrouvée)

Lien vers le PV de Gendarmerie

La peau de ces gens était froide et lorsqu'ils m'ont abandonné, les scooters ont quitté le sol lentement. Puis ce fut un bruit terrible (...) Ils se déplacent à bord d'engins très clairs ressemblant à des scooters de neiges.

Lieux de l'observation 

COMURHEX-AREVA / MALVESI à Narbonne (11) :
Situé à 3 km au nord-ouest de la ville de Narbonne (Aude), l’établissement COMURHEX de Malvési occupe une surface de 100 ha du territoire de la commune, sur l’emplacement d’une ancienne mine de soufre.

Capacité de production :
La capacité de production annuelle de l’usine est de 14 000 tonnes d’uranium sous forme UF4. La production d’UF4 était de 13 254 tonnes en 2003 et 14 000 tonnes en 2005. Les unités de production d’uranium métal ont une capacité de 1 750 tonnes par an pour le traitement par magnésiothermie et de 50 tonnes par an pour le traitement par calciothermie. Il s’agit d’une des plus importantes usines de conversion de l’uranium au monde, produisant plus du quart de la capacité mondiale. Sources (2006) : CRIIRAD - Rapport Final N° 06-88

Deux mois plus tôt, le 04 octobre 1987 à 16h30, un témoin qui se trouvait à Les-Pennes-Mirabeau (13) observait 2 engins volants ayant la forme d'un traineau volant à basse altitude silencieusement et à grande vitesse. Etonné par l'aérodynamisme des objets, il avait remis un croquis aux enquêteurs qui correspond à la description des "scooters volants" de Comurhex-Aréva Malvési.