02 avril 2013

7 au 14 janvier 1963 : OVNIS dans l'Aude et à Perpignan, crash d'un Constellation, création d'un centre de tir spatial à Leucate

Soucoupe volante dans la vallée de l'Aude :
Lundi 7 janvier 1963, plusieurs témoins situés à La Bajole et La Digne-d'Aval affirment avoir observé une soucoupe volante évoluer dans le ciel de la vallée de l'Aude.

1963-01-07-OVNI

11 janvier 1963 - Un centre de tir spatial à Leucate :
Vendredi 11 janvier 1963, l'Indépendant fait sa première page avec l'annonce du choix du site de Leucate comme base de tirs de fusées spatiales. Le même jour, une avion militaire Constellation s'écrasait près d'Opoul avec 12 personnes à bord.

1963-01-11-TirSpatial-Indep
11 janvier 1963 : annonce de la création d'un centre de tir spatial à Leucate

1963-01-12-Crash-Indep
L'indépendant du 12 janvier annonce le crash du Constellation

Extrait de l'article de l'Indépendant du 12 janvier 1963 :
"Un terrible accident d'aviation qui a fait 12 victimes s'est produit hier, vers 11 heures, à 25 km au Nord-Ouest de Perpignan, sur les derniers contreforts des Corbières, près du village de Périllos, à 5 km environ du village d'Opoul. Un "Constellation" de l'E.A.R.S. (Escadron Aérien de Recherches et de Sauvetage) avec à son bord 12 hommes d'équipage, tous militaires, a percuté la montagne, à environ 500 m d'altitude, rasant sur plus de 300 mètres la dernière crête puis effectuant une gigantesque cabriole avant de s'écraser dans un cirque rocheux, a explosé et pris feu."

1963-01-13-Crash-Spatial-Indep
Le 13 janvier, l'Indépendant publie un bilan du crash et l'annonce du choix du site de tir spatial

1963-01-13-Crash-Spatial-Indep-2
A gauche, la carte situant le futur site de tir de fusées, à droite le crash du Constellation

Extrait de l'article de l'Indépendant :
"La base de l'étang de Leucate va donc devenir le "Cap Canaveral français". On sait en effet que c'est de là qu'au printemps 1965 seront expérimentés les lanceurs de satellites français. Les études préliminaires ont d'ailleurs été achevées en juin dernier [1963]. Le choix de cette base a été conditionné par un certain nombre d'éléments techniques. Pour lancer un satellite, il faut en effet aux ingénieurs tirer profit de la rotation de la Terre. Les fusées doivent donc partir vers l'Est. Il est nécessaire en outre que, dans la direction où a lieu le tir, ne se trouve aucune région peuplée. En effet la chute des divers étages des fusées porteuses pourrait causer des dommages importants aux habitants et aux immeubles. C'est pourquoi les dirigeants français, après avoir localisé les champs de tir américains et soviétiques ont demandé au Centre National d'Etudes Spatiales de choisir l'étang de Leucate dans sa partie Roussillonnaise."

1963-01-13-Crash-Spatial-Indep-3
Cliquer sur l'image ci-dessus pour l'agrandir

1963-01-13-Crash-Spatial-Indep-4
A gauche les obsèques des victimes du crash, à droite "Une soucoupe volante à Perpignan".

Extrait de l'article de l'Indépendant :
"UNE SOUCOUPE VOLANTE A PERPIGNAN : Quelques jours après les observations d'engins volants lumineux faites au-dessus de la vallée de l'Aude, des phénomènes semblables se sont manifestés sur le Roussillon, dans les environs immédiats de Perpignan. A 7 jours d'intervalle, mais à la même heure et au même endroit : 5 heures du matin, quartier de la route de Cabestany, un veilleur de nuit qui rentrait chez lui a observé, dit-il, "un disque très lumineux diffusant une lumière blanche et vive, tournant très rapidement sur lui-même, immobile à 300 mètres de hauteur". Au bout de quelques secondes, l'engin a disparu à très grande vitesse en direction de la mer. Le phénomène a pu être observé très exactement de la même façon lundi 7 janvier et hier lundi 14 janvier."

site-crash-1
Le site du Crash du Constellation près d'Opoul de nos jours (31/03/2013)

stele-constellation
La stèle commémorative sur le lieu du crash de l'avion militaire près d'Opoul

Lockheed_L749_Constellation

Une semaine plutôt singulière pour les passionnés d'aéronautique puisqu'on y annonçait l'observation d'OVNIS les 7 et 14 janvier 1963, tandis qu'un avion militaire se crashait tout près du site retenu pour lancer les prochains satellites européens. Le projet de centre spatial à Leucate a été annulé quelques temps plus tard pour des raisons économiques incompatibles avec le tourisme. Le Roussillon a bien failli devenir un centre de tir spatial comme le Kourou actuel.

Posté par blogovni66 à 00:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,


08 janvier 2013

OVNIS dans le 66 de 1954 à 2000

liste-ufo-ovni2

MENU DEROULANT :


Ces cas n'ont pour l'instant pas trouvé d'explication satisfaisante. Ils sont donc, par définition, des Phénomènes aériens non identifiés et dans certains cas, Objets Volants Non Identifiés. Nos connaissances évoluent, la science avance et il est possible que l'on revienne sur ce classement en fonction d'éléments nouveaux. Le terme OVNI est, par défaut, provisoire.

Tous les articles antérieurs à 2001 sont listés dans la rubrique "de 1954 à 2000" (bouton "OVNIS dans le 66" du menu en haut). Si vous avez conservé dans vos archives de vieux articles de journaux locaux concernant le département 66 relatifs à des observations d'OVNIS ou de phénomènes aériens non identifiés, vous pouvez nous aider à partager ces informations en nous envoyant une copie. Merci d'avance. Contact : info@ovni66.com

Posté par blogovni66 à 22:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,

01 janvier 1998

28/05/1963 - OVNIS à Saint-Féliu-d'Avall, Le-Soler, Espira-de-Conflent

8 témoins observent un phénomène extraordinaire :

Le 28 mai 1963, des ouvriers de la briqueterie Pujo à Saint-Féliu-d'Avall travaillent en équipe de nuit au défournage de briques. Vers 4h15, un ouvrier, Angel P., qui pousse hors du hangar un premier wagonnet sortant du four, s'immobilise. Il vient d'apercevoir, vers le Soler, un phénomène lumineux étrange qu'il contemple. Deux formes lumineuses comme des entonnoirs entourés d'un halo multicolore où domine le pourpre, se tiennent immobiles à peu de distance l'une de l'autre en direction du Soler. Il prévient alors ses camarades.

Vincent B. qui prenait sa douche arrive le premier, suivi de peu par Fernand A. le contremaître, Djilali O. et André C. Devant un hangar, ils observent tous le phénomène. A la base des entonnoirs, jaillit continuellement une traînée pourpre. Deux petites boules incandescentes se détachent alors des objets principaux et partent dans des direction diamétralement opposées : nord et sud.

A ce moment, un globe lumineux plus majestueux semble s'élever du sol et regagne un des 2 "entonnoirs" où il disparaît, absorbé par un halo multicolore. Un troisième objet se tient immobile en station à la même altitude que les deux premiers, en direction du mont Canigou. Les ouvriers, serrés les uns contre les autres laissent échapper leurs réflexions à haute voix : "ce n'est pas naturel", "ce sont des soucoupes volantes". Peu avant l'aube, une lueur plus puissante s'échappe des "entonnoirs" qui disparaissent subitement sans bruit. 

L'observation a duré environ 30/40 minutes (entre 4h15 et l'aube).

Le même jour :
Espira-de-Conflent : MM. Robert P., père et fils, agriculteurs, observent des OVNIs.
Le-Soler : M. B, employé de la briqueterie, regagne son domicile au Soler et observe le même phénomène. 

ovni-RR-Fr

face-aux-ET-Garreau


Sources :

- OVNI : le 1er dossier complet
  des rencontres
  rapprochées en France,
  M. Figuet et JL Ruchon.

- Face aux extraterrestres,
  C. Garaud et R. Lavier.

- La Dépêche du Midi du 29/05/1963