28 juillet 2017

28/07/2017 La Patrouille de France est à Perpignan

2017-07-28-PF-2Rafale
Pas moins de deux Rafale sur l'aéroport de Perpignan-Rivesaltes

2017-07-28-rafale-bleu-2
Rafale à flammes bleues !

2017-07-28-rafale-noir-3
Vu sous cet angle, il ressemble à un petit-gris ! Ses grands yeux noirs et son nez fin.. Non ?

2017-07-28-rafale-noir-1
On n'imagine pas tout ce qui se passe au sol pour que ces oiseaux puissent voler

2017-07-28-PF-parebrise

Vérification des niveaux, pression, plein, tout est ok ! Un petit coup au pare-brise et c'est bon.

2017-07-28-PF1-parking
L'alignement des Alphajets doit être parfait !

2017-07-28-PF4-plein
Ce tuyau est toujours aussi court !

2017-07-28-PF5-mixite2
La bouteille d'eau, n'oubliez pas la bouteille d'eau  !

2017-07-28-PF876543219-parking
Bonne nuit la Patrouille de France...

Prochain show aérien : dimanche 30 juillet 2017 à Saint-Cyprien vers 16h.

source : calendrier de la Patrouille de France

Posté par blogovni66 à 22:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


25 juin 2017

De l'intérêt de connaître les circonstances exactes d'une observation

Un témoin nous a contacté pour  demander conseil à propos de ce qu'il a filmé en février 2017 avec son appareil photo (Canon EOS 7D Mark II). OVNI66 n'enquête pas sur les observation effectuées hors du département des Pyrénées-Orientales mais quand le cas présente un intérêt pédagogique ou démonstratif, nous faisons quelques exceptions.

Dans un premier temps, le témoin nous a directement envoyé le lien de son film sur Youtube (qu'il a supprimé ensuite), avec d'autres liens similaires qui abondent sur internet. Après lecture du film, nous avons précisé que ce type de vidéo ne nous intéresse pas, sauf s'il est appuyé par un témoignage circonstancié avec des détails concernant la localisation, l'azimut, la hauteur, le nombre de témoins, le déroulement de l'observation, etc.

De l'intérêt de connaître les circonstances exactes

Le témoin a donc rempli le formulaire de rapport d'observation d'ovni. On découvre alors qu'à aucun moment, le témoin et sa compagne n'ont observé le phénomène à l'oeil nu, tel qu'il se présente sur la vidéo. En réalité, à l'oeil nu, cela se présentait comme point lumineux scintillant, gros comme une "pointe d'aiguille". C'est en zoomant sur le point lumineux avec son téléobjectif qu'il a pu observer à travers l'appareil ce qu'on nous présente.

En faisant quelques vérifications sur l'heure, la date et la localisation des témoins, il est clairement établi que le phénomène filmé était l'étoile Capella. Le phénomène d'irisation est dû au scintillement de l'étoile zoomée avec un problème de focalisation et les aberrations caractéristiques de ce type de prise de vue.

D'autres exemples trouvés sur internet

etoiles-zoomees

Ci-dessus un florilège d'étoiles et planètes filmées ou photographiées à la volée ou avec trépied, en grossissant au maximum des capacités de l'appareil. Quand on lit les commentaires qui accompagnent ces vidéos, le résultat est désopilant : esprits, vaisseaux extraterrestres, fantômes de défunts, esprits de mondes parallèles, démons, tout y passe ! Une véritable faune exotique qui pourrait facilement être identifiée si les témoins (qui ne voient rien d'autre qu'une étoile à l'oeil nu) se penchaient sur les données astronomiques du moment. Bien sûr, d'une étoile à l'autre et selon l'état atmosphérique, le résultat sera différent. De nombreux paramètres entrent en jeu (focale, type d'appareil, éphémérides, type d'astre, humidité, etc.). Prudence donc !

Rappel : OVNI66 n'enquête pas sur les observations effectuées hors du département des Pyrénées-Orientales sauf si le cas présente un intérêt pédagogique ou démonstratif. OVNI66 ne prête aucun intérêt aux photographies et vidéos qui ne sont pas accompagnées d'un rapport circonstancié.

Posté par blogovni66 à 19:25 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

26 janvier 2017

La contre-enquête sur l'affaire Roswell : JJ VELASCO apporte des éléments nouveaux

Daily-record-600

Mardi 24 janvier 2017 au Soler, Jean-Jacques VELASCO a présenté la célèbre affaire du "crash de Roswell" sous un angle nouveau. Il a en effet apporté un éclairage différent sur certains aspects, en utilisant son expérience professionnelle et la méthodologie d’enquête du GEPAN associée à celle du Bureau Enquête Analyse de l’Aviation Civile française. Il a repris les éléments permettant de restituer l’ensemble de la trajectoire probable de chute des objets récupérés en juillet 1947 dans le désert du Nouveau Mexique aux États-Unis. Ses calculs permettraient d'expliquer clairement l'étendue des zones concernées par le crash. 

Après avoir rappelé le contexte géographique du théâtre de la découverte et de la récupération de ces dizaines de milliers de débris par les autorités militaires de l'époque, M. VELASCO a présenté les principaux acteurs civils, militaires et scientifiques impliqués dans cette affaire. Désinformation, canulars, contre-vérités, fausses information, tous ces sujets ont été abordés sans complaisance tout en apportant des éléments majeurs en faveur de l'origine exogène de cet évènement.

La conférence fut un réel succès, la salle était comble (environ 200 personnes). Cependant, M. VELASCO a demandé en fin de présentation, de ne publier ni photo, ni film ni enregistrement, afin de préserver la sortie de son prochain livre sur le sujet : une contre-enquête qui relancera assurément le dossier malgré les controverses. La conférence étant gratuite, nous avons décidé de respecter son voeu de discrétion. Les futurs lecteurs jugeront sur pièce. On attend avec impatience la sortie de son bouquin qui ne manquera pas de susciter l'intérêt des plus sceptiques aux plus croyants.

Le mot extraterrestre n'a pas été prononcé une seule fois par M. VELASCO, un choix qui peut intriguer quand on connaît les conclusions de sa conférence.


Posté par blogovni66 à 00:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

20 janvier 2017

24/01/2017 - Le Soler : Roswell, la contre-enquête, une conférence de M. VELASCO

affiche-conférence-JJ-VELASCO-LE-SOLER-600

ROSWELL… La contre-enquête,
par Jean-Jacques VELASCO, enquêteur scientifique, ancien directeur du GEPAN*
 
Mardi 24 janvier 2017 à 21h, salle des fêtes du Soler ; entrée libre et gratuite.
 
Aujourd’hui lorsque l’on interroge quelqu’un sur l’affaire de Roswell vient tout de suite à l’esprit « oui, c’est l’histoire de la poupée qu’on autopsie dans le film » ou bien celle d’un « vulgaire ballon météorologique » ou bien encore le « crash d’une soucoupe volante récupérée par l’armée de l’air américaine ». Bref tout un ensemble de réponses dont chacune d’entre elle satisfait ceux qui adhèrent à chacune de ces vérités. Mais qu’en est-il au juste de ce que l’on appelle le mystère de Roswell ?
Pour tenter d’apporter des réponses aux questions que chacun se pose, Jean-Jacques VELASCO, a voulu se pencher sur ce cas en refaisant une enquête à partir de l’expérience d’investigateur scientifique qu’il a pu acquérir durant les 27 années passées à la tête du seul organisme civil chargé de l’étude des phénomènes aérospatiaux non identifiés au monde le GEPAN* au sein du CNES, Centre National d’Etudes Spatiales.

Jean-Jacques VELASCO : « J’ai découvert l’affaire de Roswell en 1978 suite à des déclarations d’un ancien officier de l’armée de l’air, Jesse Marcel, en poste à Roswell qui déclarait « que les débris ramassés en juillet 1947 n’étaient pas d’origine terrestre ! ». Mes collègues et moi-même étions dubitatifs, mais ces déclarations préfiguraient une vaste enquête qui perdure encore aujourd’hui avec de nombreux rebondissements qui se sont échelonnés durant toute cette période.
 
Refaire une enquête, alors que tout ou presque a été dit sur ce cas pour quoi faire ?  Simplement pour apporter un éclairage différent sur certains aspects de ce cas qui nous éloignera des poncifs traditionnels et permettre à chacun de se fonder sa propre opinion. Pour cela j’ai repris l’affaire aux premières heures, en m’appuyant sur les rares documents existant, mais surtout sur les très nombreux témoignages et déclarations des acteurs, ils sont plusieurs centaines, ayant participé à ce cas de manière plus ou moins directe. Tous ces éléments réunis, il a fallu reprendre chacun d’entre eux et resituer dans le temps et sur certaines zones le rôle exact qu’ils ont tenu. Puis en utilisant la méthodologie d’enquête du GEPAN* associée à celle du Bureau Enquête Analyse de l’Aviation Civile française, reprendre les éléments de trajectographie permettant de restituer l’ensemble de la trajectoire probable de chute des objets récupérés.
 
Des aspects particuliers ressortent de cette affaire, ceux de débris retrouvés sur les lieux qui sont décrits comme ayant des caractéristiques mécaniques hors du commun, ainsi que la découverte de cadavres de créatures étranges à côté d’une épave. Ces deux éléments ont généré des polémiques mondiales, avec le film sur l’autopsie, ou les autorités militaires US se sont fortement impliquées. Y a-t-il un secret, un mystère derrière toute cette histoire, et si oui pourquoi le garder avec le recul du temps ? J’aborderai sans a priori cette question qui est au cœur de nos problématiques actuelles avec les affaires Snowden des écoutes de la NSA ou celle de J. Assange avec Wikileaks, qui ne sont que le prolongement de l’affaire de Roswell pour ce qui touche à la question de la désinformation et de la manipulation.
 
Enfin je donnerai l’opinion et la réponse des principaux savants, ingénieurs, militaires de très hauts rangs, qui ont participé, à l’époque, à l’exploitation de ce qui fut récupéré à Roswell. Ces réponses ont un poids qui a valeur, par rapport à toutes les interprétations et affirmations actuelles sur ce cas. Mais ce sera à chacun de se faire son opinion sur ce qui de mon point de vue demeure encore un des plus grand mystère de notre époque.»
 
Vincent VERNE,
Service Communication - Mairie du Soler - Place André Daugnac - 66270 LE SOLER
Port : 06 13 53 04 12  - Tél : 04.68.92.10.12 - Fax : 04.68.92.56.27
contact@lesoler.com - www.lesoler.com

* les acronymes GEPAN, SEPRA puis GEIPAN se sont succédés pour désigner le service d'expertise du CNES qui enquête sur les phénomènes aériens non identifiés.

Posté par blogovni66 à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

06 mai 2016

Pyrénées-Orientales : quand il n'y a pas d'ovni, y a pas d'ovni !

ciel-ovni66

Vous l'avez remarqué, l'actualité ufologique dans les Pyrénées-Orientales est assez réduite depuis quelques mois. Quelques signalements de lumières lointaines, des photos surprises, des météores, des bolides mais rien de vraiment étrange au final. Les moyens de vérification que nous avons mis en place sont assez efficaces et ceci explique peut-être cela : nous n'avons plus grand chose à nous mettre sous la dent. OVNI66 ne cherche pas à faire du sensationnalisme et c'est la raison pour laquelle, quand il n'y a pas d'ovni, y a pas d'ovni et donc moins d'articles ! A quoi bon enchérir sur des éléments dont l'indice d'étrangeté est tellement faible qu'il n'intéresse personne. Nous avons aussi fait le choix délibéré de ne pas communiquer sur les cas hors du département des Pyrénées-Orientales afin de faciliter nos enquêtes. Réactivité, efficacité, écoute, reconstitutions sur le terrain sont les conditions nécessaires pour établir un rapport circonstancié et essayer de résoudre une affaire. C'est la raison pour laquelle OVNI66 se concentre sur le LOCAL. Bien sûr, on surveille l'actualité ufologique mondiale et force est de constater que l'absence d'affaires consistantes est générale, globale.

En attendant la prochaine vague...

Que faire pendant ce temps où les OVNIS se font si discrets ? Continuer à observer le ciel pour se familiariser avec lui. J'entends souvent : "c'est la première fois que je vois ça", "je n'ai jamais vu ça". "C''était extraordinaire". Puis, quand on gratte un peu et que l'on s'aperçoit qu'il s'agit d'un banal bolide ou d'une rentrée atmosphérique, on se dit : "et oui il faut bien une première fois !" Donc observer le ciel, s'habituer à ce qui est identifiable (aéronefs, feux de signalisation, bolides, astronomie récréative, à l'oeil nu). Reconnaître les astres et leurs positions au fil de l'année. Pouvoir identifier Jupiter et observer ses satellites avec de simples jumelles, répérer Sirius, Vénus, Arcturius, Capella. Tout ce qui peut contribuer à une meilleure connaissance de notre environnement connu est bon à prendre. Il est bon de s'entraîner à identifier la direction du vent, les points cardinaux depuis notre position, quantifier le temps d'une observation (souvent en secondes), évaluer une hauteur par rapport à l'horizon, une direction de début et de fin de visibilité d'un satellite ou d'un avion. Enrichir nos connaissances dans les phénomènes naturels, orageux, nuageux, etc.

Posté par blogovni66 à 19:38 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,