22/05/2018 - Turbulences dans l'univers. Dieu, les extraterrestres et nous

affiche-jacques-arnould-lesoler-22-mai2018-600px

Au cours du XXe siècle, les astronomes ont donné à notre univers non seulement une histoire, celle du big bang, mais aussi des dimensions... exorbitantes !
 
Qui sommes-nous, « poussières d’étoiles » perdues sur une planète perdue dans le recoin d’une quelconque galaxie ? Nos convictions, religieuses ou philosophiques, vacillent... Et une question, presque aussi vieille que notre humanité, ressurgit, en même temps que nous découvrons les premières exoplanètes, celles qui tournent autour d’autres étoiles que notre soleil : sommes-nous seuls dans cet univers ?
 
Des voix s’élèvent pour prétendre que la découverte de vies et, peut-être, d’intelligences extraterrestres sonnerait le glas de bien des croyances, de bien des systèmes religieux. Au risque de les décevoir, rien n’est moins sûr : la question de la pluralité des mondes, dans la langue de nos anciens, les préoccupait déjà ; ils lui avaient même donné d’intéressantes réponses.
 
Alors, levons les yeux vers le ciel ; demandons-nous : « Qui va là ? » Martiens, anges, démons ou divinité : qu’attendons-nous ? que craignons-nous ? Et si l’hypothèse extraterrestre était une chance pour nous les Terriens...
 
Cette conférence est une occasion unique de rencontrer Jacques ARNOULD et de débattre avec lui sur le thème de l’un de ses derniers ouvrages, « Turbulences dans l'univers. Dieu, les extraterrestres et nous », aux éditions Albin Michel. Ses ouvrages seront proposés sur place à la vente et à la dédicace, avec le partenariat du CENTRE MEDITERRANEEN DE LITTERATURE et la librairie CAJELICE de Perpignan.

Vincent VERNE, Service Communication
Contact et renseignement, Mairie du Soler 04 68 92 10 12

jacques-arnould-conferencier-600px

Jacques ARNOULD est titulaire d’un diplôme d’ingénieur agronome, d’un doctorat en histoire des sciences et d’un doctorat en théologie. Dans le domaine spatial, il est expert éthique au Centre National d'Études Spatiales (CNES), où il accompagne le travail des scientifiques et des ingénieurs. Un poste encore un peu unique dans le monde de l’astronautique et qui, pourtant, rejoint une vraie attente de la part du public, mais aussi des acteurs et des dirigeants.

Jacques Arnould est l'auteur de très nombreux ouvrages dont ces 4 livres :

Jacques-Arnould-4livres

La conférence débutera à 21h à la salle des fêtes du Soler, mardi 22 mai 2018.
Rappel : l'entrée est libre et gratuite.

Pour en savoir plus sur Jacques ARNOULD :
- https://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Arnould
- http://jacques-arnould.com/

Posté par blogovni66 à 23:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


La fin de Tiangong-1 : à quoi ressemble la chute d'un satellite ? (vidéo)


Rentrée atmosphérique du module ATV filmé depuis un DC8 en 2008 (© NASA/ESA)

Voici à quoi pourrait ressembler la chute de la station chinoise Tiangong-1 si on avait la chance de pouvoir l'observer traverser notre ciel lundi 2 avril 2018. Ici, il s'agit du retour de l'ATV Jules Verne après sa mission de ravitaillement de la station spatiale ISS en 2008 (filmé depuis un DC8).

ATVJV2008-ESA
© NASA/ESA

Le 29 septembre 2008, le cargo ATV avait terminé sa mission contrôlée dans l'océan Pacifique.
Cette fois-ci, le satellite Tiangong-1, comparable à un bus de 8 tonnes pourrait terminer sa course n'importe où dans une bande située entre les latitudes 43° Nord à 43° Sud. Pour la France, cela concerne particulièrement notre région.

Prévisions ESA (mise à jour 1 avril) : lundi 2 avril

Ce qui intéresse OVNI66, ce n'est pas tant l'endroit où Tiangong-1 plongera (2 chances sur 3 dans l'océan) mais plutôt son apparition dans le ciel qui pourrait nous offrir un spectacle inhabituel et insolite. Nous avons observé à plusieurs reprises son passage dans les Pyrénées-Orientales, tel un point lumineux à peine plus petit que l'ISS et nous n'avons pas été déçus ! Ceux qui nous suivent sur Twitter le savent, nous surveillons Tiangong-1 depuis plusieurs mois. Malheureusement, ses dernières visites dans notre ciel étaient planifiées à heures précises alors que demain, nul ne sait à quel moment il va "décrocher". La chance de l'apercevoir est infime mais pas impossible.

On peut déjà parier sur les nombreux témoignages OVNI qui pleuvront si Tiangong-1 passe au-dessus d'une agglomération au moment de sa rentrée atmosphérique ! Les plus anciens se souviennent probablement de l'émoi suscité par le retour du 3ème étage d'une fusée soviétique PROTON le 5 novembre 1990 : des milliers de témoignages en faveur de l'hypothèse extraterrestre, les gendarmeries prises d'assaut par les appels téléphoniques, le SEPRA en effervescence.

L'évènement d'une ampleur exceptionnelle n'avait pas été annoncé et même après des années d'investigation, le doute persiste pour beaucoup. Cette fois-ci, nous voilà prévenus !

Posté par blogovni66 à 01:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

06 mai 2016

Pyrénées-Orientales : quand il n'y a pas d'ovni, y a pas d'ovni !

ciel-ovni66

Vous l'avez remarqué, l'actualité ufologique dans les Pyrénées-Orientales est assez réduite depuis quelques mois. Quelques signalements de lumières lointaines, des photos surprises, des météores, des bolides mais rien de vraiment étrange au final. Les moyens de vérification que nous avons mis en place sont assez efficaces et ceci explique peut-être cela : nous n'avons plus grand chose à nous mettre sous la dent. OVNI66 ne cherche pas à faire du sensationnalisme et c'est la raison pour laquelle, quand il n'y a pas d'ovni, y a pas d'ovni et donc moins d'articles ! A quoi bon enchérir sur des éléments dont l'indice d'étrangeté est tellement faible qu'il n'intéresse personne. Nous avons aussi fait le choix délibéré de ne pas communiquer sur les cas hors du département des Pyrénées-Orientales afin de faciliter nos enquêtes. Réactivité, efficacité, écoute, reconstitutions sur le terrain sont les conditions nécessaires pour établir un rapport circonstancié et essayer de résoudre une affaire. C'est la raison pour laquelle OVNI66 se concentre sur le LOCAL. Bien sûr, on surveille l'actualité ufologique mondiale et force est de constater que l'absence d'affaires consistantes est générale, globale.

En attendant la prochaine vague...

Que faire pendant ce temps où les OVNIS se font si furtifs ? Continuer à observer le ciel pour se familiariser avec lui. J'entends souvent : "c'est la première fois que je vois ça", "je n'ai jamais vu ça". "C''était extraordinaire". Puis, quand on gratte un peu et que l'on s'aperçoit qu'il s'agit d'un banal bolide ou d'une rentrée atmosphérique, on se dit : "et oui il faut bien une première fois !" Donc observer le ciel, s'habituer à ce qui est identifiable (aéronefs, feux de signalisation, bolides, astronomie récréative, à l'oeil nu). Reconnaître les astres et leurs positions au fil de l'année. Pouvoir identifier Jupiter et observer ses satellites avec de simples jumelles, répérer Sirius, Vénus, Arcturius, Capella. Tout ce qui peut contribuer à une meilleure connaissance de notre environnement connu est bon à prendre. Il est utile de s'entraîner à identifier la direction du vent, les points cardinaux depuis notre position, quantifier le temps d'une observation (souvent en secondes), évaluer une hauteur par rapport à l'horizon, une direction de début et de fin de visibilité d'un satellite ou d'un avion. Enrichir nos connaissances dans les phénomènes naturels, orageux, nuageux, etc.

Posté par blogovni66 à 19:38 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,