7 au 14 janvier 1963 : OVNIS dans l'Aude et à Perpignan, crash d'un Constellation, création d'un centre de tir spatial à Leucate

Soucoupe volante dans la vallée de l'Aude :
Lundi 7 janvier 1963, plusieurs témoins situés à La Bajole et La Digne-d'Aval affirment avoir observé une soucoupe volante évoluer dans le ciel de la vallée de l'Aude.

1963-01-07-OVNI

11 janvier 1963 - Un centre de tir spatial à Leucate :
Vendredi 11 janvier 1963, l'Indépendant fait sa première page avec l'annonce du choix du site de Leucate comme base de tirs de fusées spatiales. Le même jour, une avion militaire Constellation s'écrasait près d'Opoul avec 12 personnes à bord.

1963-01-11-TirSpatial-Indep
11 janvier 1963 : annonce de la création d'un centre de tir spatial à Leucate

1963-01-12-Crash-Indep
L'indépendant du 12 janvier annonce le crash du Constellation

Extrait de l'article de l'Indépendant du 12 janvier 1963 :
"Un terrible accident d'aviation qui a fait 12 victimes s'est produit hier, vers 11 heures, à 25 km au Nord-Ouest de Perpignan, sur les derniers contreforts des Corbières, près du village de Périllos, à 5 km environ du village d'Opoul. Un "Constellation" de l'E.A.R.S. (Escadron Aérien de Recherches et de Sauvetage) avec à son bord 12 hommes d'équipage, tous militaires, a percuté la montagne, à environ 500 m d'altitude, rasant sur plus de 300 mètres la dernière crête puis effectuant une gigantesque cabriole avant de s'écraser dans un cirque rocheux, a explosé et pris feu."

1963-01-13-Crash-Spatial-Indep
Le 13 janvier, l'Indépendant publie un bilan du crash et l'annonce du choix du site de tir spatial

1963-01-13-Crash-Spatial-Indep-2
A gauche, la carte situant le futur site de tir de fusées, à droite le crash du Constellation

Extrait de l'article de l'Indépendant :
"La base de l'étang de Leucate va donc devenir le "Cap Canaveral français". On sait en effet que c'est de là qu'au printemps 1965 seront expérimentés les lanceurs de satellites français. Les études préliminaires ont d'ailleurs été achevées en juin dernier [1963]. Le choix de cette base a été conditionné par un certain nombre d'éléments techniques. Pour lancer un satellite, il faut en effet aux ingénieurs tirer profit de la rotation de la Terre. Les fusées doivent donc partir vers l'Est. Il est nécessaire en outre que, dans la direction où a lieu le tir, ne se trouve aucune région peuplée. En effet la chute des divers étages des fusées porteuses pourrait causer des dommages importants aux habitants et aux immeubles. C'est pourquoi les dirigeants français, après avoir localisé les champs de tir américains et soviétiques ont demandé au Centre National d'Etudes Spatiales de choisir l'étang de Leucate dans sa partie Roussillonnaise."

1963-01-13-Crash-Spatial-Indep-3
Cliquer sur l'image ci-dessus pour l'agrandir

1963-01-13-Crash-Spatial-Indep-4
A gauche les obsèques des victimes du crash, à droite "Une soucoupe volante à Perpignan".

Extrait de l'article de l'Indépendant :
"UNE SOUCOUPE VOLANTE A PERPIGNAN : Quelques jours après les observations d'engins volants lumineux faites au-dessus de la vallée de l'Aude, des phénomènes semblables se sont manifestés sur le Roussillon, dans les environs immédiats de Perpignan. A 7 jours d'intervalle, mais à la même heure et au même endroit : 5 heures du matin, quartier de la route de Cabestany, un veilleur de nuit qui rentrait chez lui a observé, dit-il, "un disque très lumineux diffusant une lumière blanche et vive, tournant très rapidement sur lui-même, immobile à 300 mètres de hauteur". Au bout de quelques secondes, l'engin a disparu à très grande vitesse en direction de la mer. Le phénomène a pu être observé très exactement de la même façon lundi 7 janvier et hier lundi 14 janvier."

site-crash-1
Le site du Crash du Constellation près d'Opoul de nos jours (31/03/2013)

stele-constellation
La stèle commémorative sur le lieu du crash de l'avion militaire près d'Opoul

Lockheed_L749_Constellation

Une semaine plutôt singulière pour les passionnés d'aéronautique puisqu'on y annonçait l'observation d'OVNIS les 7 et 14 janvier 1963, tandis qu'un avion militaire se crashait tout près du site retenu pour lancer les prochains satellites européens. Le projet de centre spatial à Leucate a été annulé quelques temps plus tard pour des raisons économiques incompatibles avec le tourisme. Le Roussillon a bien failli devenir un centre de tir spatial comme le Kourou actuel.

Posté par blogovni66 à 00:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,


10 mai 2016

Pour en finir avec les Pléiadiens, les Orionites et les Zeta-réticuliens

Tout le monde connaît plus ou moins ces fameuses constellations et amas qui nous aident à repérer les étoiles dans le ciel nocturne. Depuis des lustres, l'homme a dessiné ces contours qui rappellent des formes animales ou des personnages mythologiques. Elles aident à mémoriser l'emplacement de ces astres qui semblent ne jamais se séparer dans leur course apparente sur la voûte céleste. Mais tout cela n'est que convention. En effet les étoiles qui forment les constellations n'ont rien en commun. Elles se trouvent juste dans l'axe de notre observation bien terrestre : une vue 2D d'une réalité 3D qui ne laisse aucune place à cette imaginaire corrélation entre les astres. D'un point de vue astronomique, les étoiles qui composent la constellation d'Orion n'ont absolument aucun lien entre elles. Plusieurs dizaines d'années lumières séparent ces étoiles.

409-Orion-constellation-3D
© Don Dixon / cosmographica.com - Une vue en 3D de la constellation d'Orion

Il en est de même pour toutes les constellations qui composent le zodiaque et les amas comme les Pléiades. Composé d'une douzaine d'étoiles visibles à l'oeil nu, on retrouve des traces de cet amas depuis la préhistoire. La plupart des civilisations antiques lui accordaient une importance car elle marquait le début de l'hiver pour certains observateurs. Aujourd'hui on ne compte pas moins de 3000 étoiles dans cet amas ! Inutile de préciser que les distances qui les séparent sont astronomiques !

Admettons que cet oeil soit une constellation :

© Perceptual Shift - Michael Murphy - Vidéo : Oeil composé de 1252 balles en bois

Changement de perception

La vidéo ci-dessus est l'illustration parfaite de la manière dont nous imaginons une constellation du point de vue terrestre. Cependant, si on voyage un peu dans le cosmos et que l'on sort de notre angle de vue étroit, on s'aperçoit qu'il n'y a aucun lien objectif entre ces étoiles.

Les extraterrestres et les constellations

Dans la littérature qui traite des contacts avec des extraterrestres, on trouve toute une galerie d'entités qui prétendent venir d'Orion, des Pléiades, de Zeta Reticuli et de bien d'autres endroits de l'univers. Sur internet aussi, il existe une multitude de vidéos délirantes sur le sujet. Leur caractère sectaire est parfois inquiétant et ne repose sur rien de crédible d'un point de vue astronomique.