02 avril 2013

7 au 14 janvier 1963 : OVNIS dans l'Aude et à Perpignan, crash d'un Constellation, création d'un centre de tir spatial à Leucate

Soucoupe Volante dans la vallée de l'Aude :
Lundi 7 janvier 1963, plusieurs témoins situés à La Bajole et La Digne-d'Aval affirment avoir observé une soucoupe volante évoluer dans le ciel de la vallée de l'Aude.

1963-01-07-OVNI

11 janvier 1963 - Un centre de tir spatial à Leucate :
Vendredi 11 janvier 1963, l'Indépendant fait sa première page avec l'annonce du choix du site de Leucate comme base de tirs de fusées spatiales. Le même jour, une avion militaire Constellation s'écrasait près d'Opoul avec 12 personnes à bord.

1963-01-11-TirSpatial-Indep
11 janvier 1963 : annonce de la création d'un centre de tir spatial à Leucate

1963-01-12-Crash-Indep
L'indépendant du 12 janvier annonce le crash du Constellation

Extrait de l'article de l'Indépendant du 12 janvier 1963 :
"Un terrible accident d'aviation qui a fait 12 victimes s'est produit hier, vers 11 heures, à 25 km au Nord-Ouest de Perpignan, sur les derniers contreforts des Corbières, près du village de Périllos, à 5 km environ du village d'Opoul. Un "Constellation" de l'E.A.R.S. (Escadron Aérien de Recherches et de Sauvetage) avec à son bord 12 hommes d'équipage, tous militaires, a percuté la montagne, à environ 500 m d'altitude, rasant sur plus de 300 mètres la dernière crête puis effectuant une gigantesque cabriole avant de s'écraser dans un cirque rocheux, a explosé et pris feu."

1963-01-13-Crash-Spatial-Indep
Le 13 janvier, l'Indépendant publie un bilan du crash et l'annonce du choix du site de tir spatial

1963-01-13-Crash-Spatial-Indep-2
A gauche, la carte situant le futur site de tir de fusées, à droite le crash du Constellation

Extrait de l'article de l'Indépendant :
"La base de l'étang de Leucate va donc devenir le "Cap Canaveral français". On sait en effet que c'est de là qu'au printemps 1965 seront expérimentés les lanceurs de satellites français. Les études préliminaires ont d'ailleurs été achevées en juin dernier [1963]. Le choix de cette base a été conditionné par un certain nombre d'éléments techniques. Pour lancer un satellite, il faut en effet aux ingénieurs tirer profit de la rotation de la Terre. Les fusées doivent donc partir vers l'Est. Il est nécessaire en outre que, dans la direction où a lieu le tir, ne se trouve aucune région peuplée. En effet la chute des divers étages des fusées porteuses pourrait causer des dommages importants aux habitants et aux immeubles. C'est pourquoi les dirigeants français, après avoir localisé les champs de tir américains et soviétiques ont demandé au Centre National d'Etudes Spatiales de choisir l'étang de Leucate dans sa partie Roussillonnaise."

1963-01-13-Crash-Spatial-Indep-3
Cliquer sur l'image ci-dessus pour l'agrandir

1963-01-13-Crash-Spatial-Indep-4
A gauche les obsèques des victimes du crash, à droite "Une soucoupe volante à Perpignan".

Extrait de l'article de l'Indépendant :
"UNE SOUCOUPE VOLANTE A PERPIGNAN : Quelques jours après les observations d'engins volants lumineux faites au-dessus de la vallée de l'Aude, des phénomènes semblables se sont manifestés sur le Roussillon, dans les environs immédiats de Perpignan. A 7 jours d'intervalle, mais à la même heure et au même endroit : 5 heures du matin, quartier de la route de Cabestany, un veilleur de nuit qui rentrait chez lui a observé, dit-il, "un disque très lumineux diffusant une lumière blanche et vive, tournant très rapidement sur lui-même, immobile à 300 mètres de hauteur". Au bout de quelques secondes, l'engin a disparu à très grande vitesse en direction de la mer. Le phénomène a pu être observé très exactement de la même façon lundi 7 janvier et hier lundi 14 janvier."

site-crash-1
Le site du Crash du Constellation près d'Opoul de nos jours (31/03/2013)

stele-constellation
La stèle commémorative sur le lieu du crash de l'avion militaire près d'Opoul

Lockheed_L749_Constellation

Une semaine plutôt singulière pour les passionnés d'aéronautique puisqu'on y annonçait l'observation d'OVNIS les 7 et 14 janvier 1963, tandis qu'un avion militaire se crashait tout près du site retenu pour lancer les prochains satellites européens. Le projet de centre spatial à Leucate a été annulé quelques temps plus tard pour des raisons économiques incompatibles avec le tourisme. Le Roussillon a bien failli devenir un centre de tir spatial comme le Kourou actuel.

Posté par blogovni66 à 00:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,


10 mars 2013

Le syndrome OVNI-BLUES

Chaque cas élucidé représente une frustration pour les uns, une victoire pour les autres

Un lecteur en désaccord avec le classement de certains cas jugés de consistance faible par OVNI66 (un seul témoin, aucun effet connexe) s'est manifesté à plusieurs reprises, nous reprochant des enquêtes orientées en faveur de phénomènes expliqués. D'autres lecteurs, au contraire, nous encouragent à garder une ligne de conduite prudente et à poursuivre dans la démonstration que n'importe qui peut, en toute bonne foi, se tromper. Il faut l'avouer, pour certaines personnes, le sujet OVNI "prend aux tripes". Ce sont des passionnés, des convaincus qui s'exaltent à la moindre apparition insolite. Que ce soit pour défendre l'hypothèse extraterrestre ou la pensée rationaliste, la dynamique est la même. Ainsi dans les coulisses de l'ufologie, de réelles tensions sont perceptibles dans les forums spécialisés.

ovniblues2
Lâcher de lanternes OVNI66 (photo Sophie Jolivet)

On les remarque en particulier quand viennent les explications officielles : lanternes thaï, ballons, reflets, satellites, bolides, etc. Celle des lanternes agace beaucoup ! Pourtant 60 000 lanternes ont été vendues en 2010 par le plus gros distributeur en France et il faut bien qu'elles s'envolent un jour. 60 000, c'est beaucoup ! Plus de 160 ballons lumineux quotidiens ! Et comme on a plutôt l'habitude de les envoyer par grappe de 20, ça fait une moyenne grossière de 8 lâchers par nuit en France. La plupart du temps, les lanternes sont utilisées le week-end à la faveur d'évènements sportifs, cérémonies, mariages, baptêmes. Si on réduit la fréquence d'envol à ces deux jours par semaine, cela fait une moyenne de plus de 57 lâchers de 20 unités par week-end dans l'hexagone ! Ce chiffre "espante" comme on dit chez nous... Il est donc normal que l'hypothèse lanternes soit la première qui vienne à l'esprit quand on décrit des sphères lumineuses silencieuses se déplaçant en formation.

La recherche de la vérité n'est pas toujours récompensée

D'un côté ceux qui sont persuadés que nous sommes visités et de l'autre ceux qui veulent tout expliquer. Dans les deux cas, les motivations obéissent à des sensibilités fortes qui aboutissent parfois à des affrontements sévères entre partisans de chaque bord. Il n'est pas simple de trouver le juste milieu ! C'est ce qu'aimerait OVNI66. 

La manière dont le sujet est traité par les médias n'aide pas toujours à se faire une opinion juste du "phénomène" OVNI car il fut longtemps pris en dérision ou tout bonnement ignoré. Depuis les années 90, une génération entière de passionnés, mue par l'essor d'internet, délaisse les bibliothèques silencieuses pour les réseaux sociaux plus bavards : la liberté d'expression qu'offre le net permet de tout dire, tout dévoiler. C'est alors que les courants de pensées hérités de l'époque New-Age déferlent sur la toile, accompagnés de ses détracteurs et les débats font rage. Qu'en ressort-il après une décennie de confrontations ? En sait-on vraiment plus ? Sommes-nous visités ou pas ? Beaucoup de théories, spéculations, fabulations alimentent les espaces d'expression. Mais comment distinguer le fantasme du réel sans source, sans enquête, sans vérification possible ? En supprimant tous les dossiers dont on ne peut vérifier les sources, on constate une grande rareté de cas étranges. Pire encore, les vidéos en ligne qui montrent des images sur-compressées, floues ou alors très claires mais le plus souvent issues de trucages sophistiqués de type CGI : la plupart ont en commun l'absence de détails ou de témoins oculaires pouvant confirmer la véracité de la scène filmée. 

Le  témoin unique, incompris, tel David Vincent...

Un ovni pointe son nez dans le ciel, un rapport est rédigé, un témoignage publié dans la presse et les opinions s'embrasent... Au milieu de toute cette cacophonie de débats sans fin, le témoin unique, lui, est bien seul (sans jeu de mots). Les cas ne sont pas si rares où, face aux railleries et commentaires désobligeants, le témoin isolé se sent profondément blessé dans son estime (c'est la raison pour laquelle nous préconisons l'anonymat dans les publications).

ovniblues3

En l'absence d'effets connexes ou de recoupement avec d'autres signalements, il ne reste que la version d'une personne seule. L'indice d'étrangeté restera faible, quelle que soit la teneur du récit car il n'y aura personne pour contredire ou confirmer ses dires. Que faire dans ce cas ? On ne peut ignorer l'observation insolite rapportée par une seule personne car au moment du témoignage, on ne sait pas si d'autres se manifesteront. Chez OVNI66, les appels à témoins sont succincts afin de n'influencer personne et de pouvoir, a posteriori, effectuer des recoupements. Que se passait-il dans le ciel au moment de l'observation insolite ? Trafic aérien, conditions météo, angles de vue, position du soleil ou des astres, évènements particuliers ? Une fois le délai de 3 à 5 jours passé, il y a peu de chances de retrouver des éléments concordants. Pourtant, en l'absence d'indices venant conforter l'aspect insolite, il est difficile de classer un cas dans la catégorie "inexpliqués" si des éléments contradictoires peuvent résoudre l'affaire. Même si le doute est permis, on privilégiera toujours la solution la plus simple, celle qui semble la plus crédible, tout en gardant le plus grand respect pour l'opinion de chacun.

 L'absence d'OVNI donne le blues

L'OVNI-BLUES est un syndrome composé de plusieurs signes distincts : espoir, déception, isolement, doute, colère, incertitude, contradiction, frustration, sentiment d'injustice...

ovniblues-vgn

Dans le contexte ufologique, il atteint particulièrement ceux qui se sont forgés une opinion sans que celle-ci ne soit vraiment confirmée pleinement (croire c'est douter).  Les rationalistes et les croyants sont aussi concernés les uns que les autres ! Pour le témoin seul (et ceux qui le défendent), l'ovni-blues est un risque bien réel qu'il ne faut pas négliger. Il convient de bien entourer la personne et de l'aider à affronter ses doutes et accepter les erreurs d'appréciation possibles face à un évènement rare. 

Quand on assiste pour la première fois au passage planifié de l'ISS ou que l'on découvre la luminosité d'un flash d'Iridium, on se rend bien compte de notre ignorance des choses du ciel. Quelqu'un m'a confié : "La première fois que tu vois une grappe de lanternes lumineuses en vol, tu prends quand même un petit coup d'ovni-blues dans la gueule !", en ajoutant : "Et je ne te parle même pas du bolide vert qui semble tomber à moins de 3 km alors qu'il est observé au même moment dans toute la France. Le coup d'OVNI-BLUES est alors proportionnel à ton erreur d'appréciation des distances la nuit !".

Il faut bien l'admettre, la culture générale sur les sujets aéronautiques, météorologiques, astronomiques et optiques n'est pas si répandue. On en apprend chaque jour car les domaines concernés sont nombreux et nul n'est spécialiste dans l'ensemble de ces catégories. 

Depuis quelques années, il semble que le phénomène ovni "classique" avec des formes structurées et discernables se fasse de plus en plus rare au profit de lumières nocturnes ou diurnes. L'époque "tôle et boulons" avec atterrissages, traces au sol, petits bonhommes semble révolue. Du coup, ceux qui font partie de la génération XFiles se prennent quelques coups de blues et c'est bien compréhensible. Pourtant, il reste tellement de cas inexpliqués, parfois extraordinaires que l'on est toujours en droit de se poser de sérieuses questions sur la possibilité que nous soyons visités par des extraterrestres sans pour autant en voir à chaque coin de rue.

L'excès de prudence que l'on peut reprocher à OVNI66 sera forcément salué si un jour nous sommes en mesure de démontrer un cas irréfutable en faveur d'un phénomène intelligent d'origine exotique. En attendant, gare à l'ovni-blues !

Posté par blogovni66 à 23:33 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 février 2013

L'OVNI du 16 février 2013 à Perpignan pourrait être une méprise

Rapport d'enquête suite au témoignage de Patrick qui déclarait avoir observé samedi 16 février 2013 le passage d'un OVNI de forme ovale, couleur aluminium brillant, à 15h45 à proximité de l'aéroport de Perpignan.

L'hypothèse ballon :
Le soleil se trouvait au Sud-Ouest, à environ 23° de hauteur à 15h45. Le vent soufflait dans le sens opposé à la trajectoire de l'OVNI. Le ciel était bleu sans nuage avec un léger vent d'Est (Marin) qui obligeait les avions à décoller vers Perpignan (Nord-Ouest vers Sud-Est). Ceci exclut l'hypothèse "ballon" gonflé à l'hélium ou de type festif (air chaud) qui aurait suivi la direction contraire*.

*20/02/2013 : un pilote nous fait remarquer que deux couches d'airs superposées peuvent très bien avoir une direction opposée selon l'altitude et que l'hypothèse ballon ne peut être totalement écartée. Il n'est pas si rare de voir des nuages se déplacer en sens contraire selon la couche qu'ils occupent. Remarque approuvée.

L'hypothèse drone :
Il est envisageable qu'un drone soit passé à la verticale de Patrick à une altitude basse. Sans repère, il est impossible d'estimer la taille d'un objet inconnu si on ne connaît pas au moins son altitude ou son éloignement. Les drones sont encore rares mais il en existe de multiples formes. Ils servent aux architectes, pompiers, police, armée, géomètres, etc. Ils sont de plus en plus utilisés par les professionnels et même des particuliers. La proximité de l'aéroport (1500 m) rend l'hypothèse peu crédible mais pas impossible.

Piper-PA-28-151
Le Piper PA-28-151 Cherokee Warrior entendu par le témoin

Les contrôleurs aériens et le pilote du Piper n'ont rien vu :
Le seul aéronef identifié qui a parcouru cet axe à cette heure-là est un "Piper PA-28-151 Cherokee Warrior" reconnaissable à ses couleurs. Il partait de l'aéroport en direction de la côte Sud-Est. Sa direction au moment du passage au-dessus du quartier de Patrick était du NO vers SE comme l'OVNI. C'est probablement le bruit de cet avion qu'a entendu le témoin. A noter que Patrick dit ne pas avoir vu le Piper. Il a juste entendu le son qui s'éloignait en s'estompant. L'OVNI serait resté visible pendant 10 secondes sans bruit perceptible.

Le pilote n'a rien remarqué. Les contrôleurs aériens n'ont rien enregistré d'anormal (le radar de l'aéroport ne signale que les aéronefs identifiés par leur transpondeur). Personne n'est venu confirmer le témoignage de Patrick malgré l'appel à témoins du site de l'Indépendant (16/02) et celui du journal le lendemain.

Hypothèse du Piper :
Patrick habite le Haut-Vernet, il est familier des appareils en approche de l'aéroport, le plus souvent dans l'autre sens que celui du 16 février (à cause du vent marin ce jour-là). Le soleil au Sud-Ouest devait très fortement éclairer les avions en phase de décollage au point de les rendre fortement lumineux. Il est possible que dans cet angle précis, le Piper ait pris l'apparence d'une "forme lumineuse ovoïde brillante comme de l'alu", au point que l'on ne puisse plus distinguer les ailes. Le témoin estime la vitesse entre 600 et 700 km/h. Cette évaluation paraît largement surestimée car son champ de vision ne permet pas que l'on puisse observer pendant 15 à 20 secondes un objet si rapide (à cette vitesse, l'objet aurait disparu en quelques secondes). Patrick nous a confié qu'il avait remarqué des sortes de tuyères ou tuyaux, sous l'OVNI. Or quand on regarde la photo du Piper, on se rend compte que des protubérances longues sont visibles sous la carlingue. Patrick a-t-il en toute bonne foi observé le passage de cet avion avec une forte réflexion du soleil sur l'appareil ? A noter que la couleur "gris alu brillant" semble contradictoire mais les reflets du soleil et le jeu d'ombres et lumières expliquent cet aspect à la fois brillant et gris alu par endroits.


Exemple de méprise avec le même type d'avion éclairé par le soleil

Autres témoignages du 16/02/2013 :
Une maman nous a rapporté que son jeune fils a vu le même jour à 17h25 ce qui semble être une rentrée atmosphérique de type bolide. Aucun lien n'a pu être établi entre les deux évènements.

Un autre témoin, Xavier, nous signale qu'il a observé depuis Narbonne, en direction de l'Ouest, une lumière de forme ovoïde, de la grosseur de la Lune, statique, pendant 15 secondes, le même jour et la même heure que Patrick. Le phénomène lumineux n'a pas bougé pendant 15 secondes dans le ciel, puis a disparu (ou s'est éteint). Ce dernier témoignage ne fera pas l'objet d'une enquête par OVNI66 car il est situé dans l'Aude et rien ne permet d'envisager un lien entre les deux affaires.

Conclusion :
Le témoin unique de cette observation diurne est certainement de bonne foi mais en l'absence d'autres témoignages venant appuyer le sien, ce cas obtient un indice d'étrangeté très faible. Il y a forte présomption de méprise avec l'observation de l'avion qui passait au même moment. Ce cas est classé dans la rubrique "cas résolus / cas expliqués".

Ceci est un complément de l'article paru le 16 février 2013.

Posté par blogovni66 à 23:38 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

16 février 2013

16/02/2013 - Perpignan : passage d'un OVNI ovoïde gris aluminium

ciel-16-02-2013
Le ciel du Roussilon le 16 février 2013.

Il était 15h45 ce samedi 16 février 2013, lorsque Patrick observe dans le ciel un objet de forme ovale passer à grande vitesse sans bruit, à la verticale de son jardin situé dans le quartier Nord de Perpignan (Haut-Vernet). Le ciel était parfaitement dégagé et l'OVNI aurait efffectué un léger virage dans le ciel Perpignanais sans laisser de traînée. Un avion de tourisme passait au même moment.


Patrick a alerté OVNI66  à 17h pour livrer son témoignage :

PRENOM : patrick
DATE : 16/02/2012
HEURE : 15h45
NBRE-TEMOINS : 1
PRECISIONS-TEMOINS : 49 ans commis de cuisine
CONTEXTE : debout dans mon jardin
LIEU : mon jardin [Perpignan-Nord, quartier Haut-Vernet)
DIRECTION-OVNI : nord-ouest vers sud-est
ANGLE : 45°
DESCRIPTION-OVNI : couleur aluminium, forme plate, entre 600 et 700 kilometres heures. Aucune comparaison avec un avion, silencieux, pas d'ailes.
TAILLE-OVNI : 40mm
DUREE : 20 secondes
DEROULEMENT : attiré par un bruit d'avion de tourisme, j'ai regardé et vu un objet suspect, n'ayant rien a voir avec un simple avion de tourisme. Objet se déplaçant à grande vitesse, silencieux, pas de trainée, brillant, faisant un léger virage et disparut de ma vue. La personne qui se trouvait dans l'avion de tourisme sur mon coté droit, a, je pense, vu cet objet.
Il était plus bas qu'un avion de ligne et plus haut qu'un avion de tourisme, mais je ne peux pas évaluer son altitude.

CONNEXE : pas de bruit


Le témoin a pris l'initiative d'appeler le journal local L'indépendant.
On peut lire l'article en ligne en cliquant ici.

La suite en cliquant ici (rapport d'enquête).

Posté par blogovni66 à 19:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

16 janvier 2013

Welcome sur la planète Terre !


© steve cutts 2012

Posté par blogovni66 à 19:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


08 janvier 2013

OVNIS dans le 66 de 1954 à 2000

liste-ufo-ovni2

MENU DEROULANT :


Ces cas n'ont pour l'instant pas trouvé d'explication satisfaisante. Ils sont donc, par définition, des Phénomènes aériens non identifiés et dans certains cas, Objets Volants Non Identifiés. Nos connaissances évoluent, la science avance et il est possible que l'on revienne sur ce classement en fonction d'éléments nouveaux. Le terme OVNI est, par défaut, provisoire.

Tous les articles antérieurs à 2001 sont listés dans la rubrique "de 1954 à 2000" (bouton "OVNIS dans le 66" du menu en haut). Si vous avez conservé dans vos archives de vieux articles de journaux locaux concernant le département 66 relatifs à des observations d'OVNIS ou de phénomènes aériens non identifiés, vous pouvez nous aider à partager ces informations en nous envoyant une copie. Merci d'avance. Contact : info@ovni66.com

Posté par blogovni66 à 22:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,

23 novembre 2012

Un (autre) tube de lumière plonge dans un flanc de montagne...

17-lac-de-Co…yla-Gran
Un bel exemple de "Rayon de GOA" (cliquez sur l'image).

Ce n'est pas le volcan "Pipo" mais on n'est pas loin de la même illusion. Cette photo est authentique et non retouchée. Prise par des randonneuses qui n'ont rien remarqué sur le moment, elle fait partie d'une petite collection qui s'agrandit au fil du temps dans nos archives. OVNI66 a rassemblé dans un nouvel album de bons exemples de clichés avec intrus insolites : insectes, oiseaux, reflets et autres illusions qui apparaissent parfois sur les photos de vacances. L'album INTRUS (cliquez ensuite sur Diaporama) pourra ainsi servir de modèle comparatif. OVNI66 remercie les personnes qui nous ont confié ces images.

Posté par blogovni66 à 20:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

10 novembre 2012

Où sont donc passés les bons vieux ovnis "tôle et boulons" ?

soucoupes
© illustration avec l'aimable autorisation de Cetin Bal

Le ciel est calme dans les Pyrénées-Orientales.
En 2010, 30 observations restaient inexpliquées pour OVNI66 ; en 2011, 7 et en 2012, 2 seulement ! Que se passe-t-il ? Les OVNIS subiraient-ils la crise ? On aimerait croire que l'analyse systématique de chaque témoignage porte ses fruits et que la résolution de nombreux cas contribue - de manière pédagogique - à la baisse notable d'observations d'OVNIS répertoriées dans notre département. La rubrique "cas expliqués" est riche en exemples divers dans lesquels sont corrigés les erreurs d'appréciation ou la méconnaissance du ciel : les flashes d'Iridium sont quotidiens, les bolides banals et les lanternes thaïlandaises très populaires (elle se vendent par centaines de milliers en France et il faut bien les utiliser un jour). Bien sûr, il reste des cas parfois fantastiques qui résistent à toute explication et ceux-là nous intéressent tout particulièrement. Ces témoignages existent mais ils sont rares et pour la grande majorité, déjà anciens.

Les soucoupes "tôle et boulons" c'est fini ?!

Depuis une dizaine d'années, la grande majorité des OVNIS sont des lumières dans la nuit, des sphères le jour, des plasmas, des points lumineux, des globes brillants (l'orange est la couleur à la mode). Les atterrissages, les traces sur le sol, les êtres humanoïdes, les contacts, les enlèvements : tout ce qui compose le paysage de l'ufologie traditionnelle a disparu. Alors que chacun dispose d'un téléphone portable ou d'un appareil numérique, les photos présentées ne montrent que des taches diverses ou des objets flous. A l'époque où les moyens de communication permettraient d'obtenir des cas avec témoins multiples et photos sous tous les angles, ceux-ci sont relativement peu nombreux et souvent décevants (à de rares exceptions près). Que peut-on tirer de ce constat ? S'agit-il d'une "évolution" du phénomène ou d'une modification de notre sensibilité ? Il est vrai qu'à notre époque, on garde plus souvent la tête baissée vers un écran que levée vers le ciel ; on se recroqueville en réduisant considérablement son propre champ de vision. Et pourtant, dans notre région, les occasions d'admirer la voûte céleste ne manquent pas !

Les méprises sont encore trop nombreuses.

OVNI66 diffuse des rapports circonstanciés issus d'enquêtes de terrain mais cela demande une grande disponibilité. Afin de filtrer les témoignages et de se concentrer sur les cas les plus intéressants, nous avons décidé de ne plus enquêter pour les observations suivantes :

- flash dans le ciel (sans autre évènement)
- sillage, traînée de condensation, nuage, fumée (sans autre évènement)
- sphère ou point lumineux blanc, en altitude avec ou sans sillage
- lumière (ou sphère lumineuse) avec trajet rectiligne et vitesse constante
- lumière pas plus grosse qu'une étoile, statique dans le ciel
- objet, sphère ou lumière évoluant de manière erratique au gré du vent (seul ou en grappe)
- lumière ou objet dont la taille apparente est inférieure à 3 mm (bras tendu)
- lumière lointaine estimée à + de 1000 m du témoin
- durée de l'observation inférieure à 6 secondes et sans effet connexe
- photo "surprise" (intrus dans une photo, sans témoin oculaire)
- vidéo sans témoin oculaire et effet connexe
- détonations, odeurs ou bruits non identifiés (sans autre évènement)

Ce filtrage permet d'éliminer les témoignages peu consistants et de trop nombreuses méprises.
Un avertissement a été ajouté au formulaire de rapport en ligne.

Posté par blogovni66 à 00:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 novembre 2012

A propos de l'OVNI filmé plongeant dans le volcan Popocatépetl

Depuis quelques jours, une vidéo circule sur le net à propos d'une webcam fixe permanente ayant filmé un OVNI rectangulaire ou cylindrique plongeant dans les entrailles du volcan Popocatépetl (Mexique).

Aucun témoin oculaire, aucune mesure sismique ou radar, rien d'autre que 3 secondes d'images. D'après les estimations présentées, l'OVNI de forme cylindrique mesurerait 1 km de long sur 200 m de large... Mesures effectuées à partir de l'éloignement de la caméra par rapport au volcan et du nombre de pixels grillés... On croit rêver... Quand on regarde attentivement la vidéo, on remarque les fumées qui se dégagent du cratère. Elles ne semblent pas perturbées par la pénétration du tube d'un kilomètre de long.

Une anomalie sur le capteur

Notre avis est qu'il s'agit d'un bolide ou d'un météore se désagrégeant dans l'atmosphère dans l'axe du volcan, en arrière plan. C'est une rentrée atmosphérique tout à fait banale mais le film ne restitue pas la réalité. La luminosité intense a provoqué une aberration sur le capteur de l'appareil, tout comme sur la vidéo ci-dessous, tournée accidentellement près de Sahorre (à proximité de Vernet-les-Bains).

Le rayon lumineux de la Tour de GOA


Tube lumineux provoqué par le soleil dans l'axe de l'objectif de la caméra

Dans ce cas de figure, le soleil se trouve au-dessus du champ de la caméra. Dans un certain angle, un bâton lumineux apparaît (et disparaît dès que l'on change d'angle). Bien entendu, à l'oeil nu ce rayon est invisible. On remarquera sa délimitation bien nette qui en fait un tube de lumière dont la source est le soleil. Bien entendu les conditions de prise de vue sont différentes et l'anomalie ne présente pas exactement les mêmes caractéristiques.

volcan-Popocatepetl

L'hypothèse d'une anomalie sur le capteur provoquée par une rentrée atmosphérique (ou par un flash d'Iridium) est bien plus crédible que celle de "l'OVNI de 1000 m de long plongeant dans un volcan en activité". Il suffit de consulter l'album INTRUS pour se rendre compte que ce n'est pas si rare.

 

OVNI66 ne tiendrait pas compte de ce genre de vidéo sans témoin oculaire ni autre effet connexe mesurable (autres sources vidéos, enregistrements radar, témoins multiples, etc.).

Posté par blogovni66 à 01:14 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

03 novembre 2012

Témoignage du pilote Daniel Michau sur un OVNI gigantesque


Daniel Michau, pilote de l'Aviation Légère de l'Armée de Terre en 1973, volait en hélicoptère avec un ami quand ils ont été dépassés par un gigantesque OVNI en forme de cigare. Ils contactent la station au sol qui leur confirme une trace radar au même moment. L'OVNI avait la taille d'un paquebot. L'hélicoptère n'a subi aucune perturbation au moment de son passage pourtant très proche. Ce témoignage sorti des archives est exceptionnel (deux témoins + une trace radar). La reconstitution 3D est impressionnante. Il mérite sa place dans la rubrique : vidéos/opinions (vidéos) 

Posté par blogovni66 à 20:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,