07 août 2012

07/08/2010 - L'OVNI photographié à ELNE garde son mystère !

Le 7 août 2010, 3 témoins, tous mineurs à l'époque, rentraient chez eux quand ils remarquèrent dans le ciel un OVNI aux contours très nets. Une partie sombre semblait séparer l'objet en deux parties. Munie d'un appareil tout neuf qu'elle venait justement d'essayer dans le parc voisin, Sabrina, 16 ans, prend 3 photos de l'objet qui s'éloigne très lentement (dans un sens différent du vent relevé).

DSC_0783-590
Photo 1 (réduite pour les besoins du blog - l'encadré est à 100% de la taille)

DSC_0784-590
Photo 2 (réduite pour les besoins du blog - l'encadré est à 100% de la taille)

DSC_0784-590-100
Photo 2 (à 100% de sa taille - recadrée pour les besoins du blog)

DSC_0785-590
Photo 3 (réduite pour les besoins du blog - l'encadré est à 100% de la taille)

cocoyoc-elne
Comparaison de l'OVNI fortement agrandi avec celui de Cocoyoc en 1973 au Mexique.

Ce ne sont pas des photos "surprises" mais bien un complément de témoignage oculaire.

L'analyse des photos permet de confirmer à 100% que l'objet photographié à Elne est bien réel (il ne s'agit pas d'une tache ou d'un problème avec l'objectif). L'antenne (niveau de gris minimum de 19) est nettement plus proche de l'objectif que l'objet inconnu (niveau de gris minimum de 88). L'oiseau (niveau de gris minimum de 25) est à une distance de l'objectif un peu plus grande, mais du même ordre que celle de l'antenne. Malheureusement la taille réelle de l'OVNI n'a pu être déterminée. Pour le moment, le mystère reste entier.

Ceci est un rappel anniversaire du cas du 07 août 2010 à Elne.
Jeudi 9 août 2012 : OVNI66 a organisé une reconstitution

Posté par blogovni66 à 01:52 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


02 août 2012

25/07/2012 - Belvèze (82) : OVNI sphérique lumineux orange qui flashe 3 fois avant de disparaître

Mercredi 25 juillet 2012 à 23h15, Michelle et Peter promènent leurs chiens sur le chemin qui borde leur propriété dans la commune de Belvèze, village situé dans la région du Quercy dans le Tarn et Garonne (82150). L'endroit est privilégié pour les observations nocturnes, loin de toute la pollution lumineuse habituelle des grandes villes ou agglomérations et les témoins ont l'habitude d'observer les constellations et les étoiles.

plan2-590

"Il était 23h15 quand nous avons remarqué une grosse boule orange-rouge, lumineuse et silencieuse dans le ciel. La sphère volait droit, à vitesse et altitude régulières, comme le ferait un hélicoptère à basse altitude. Bras tendu, la lumière orange était comme l'ongle de mon pouce. Le ciel était clair, sans nuage et sans vent."

boule-orange
L'OVNI est passé aux 3/4 de distance entre le Frêne et les témoins

"L'OVNI ne volait pas de manière erratique, il a traversé le ciel silencieusement pendant 1 minute, du Nord-Nord-Est vers le Sud-Sud-Ouest en direction de la Lune. A un moment, un avion est passé au-dessus et il était évident que l'OVNI se trouvait à bien plus basse altitude. Les chiens n'ont même pas remarqué sa présence."

LA DISPARITION :

"C'était si étrange de n'entendre aucun son provenir de cette boule parfaitement circulaire et silencieuse, orange-rouge, lumineuse et sans aucun feu de signalisation d'aéronef ! Soudain, l'OVNI a flashé 3 fois avant de disparaître d'un coup ! La couleur des flashes était claire, presque blanche.

Nous sommes restés un moment à regarder s'il réapparaîtrait... Nous sommes de nature plutôt sceptique mais nous savions que ce que nous venions d'observer n'était pas normal du tout. Nous n'avons entendu parler d'aucun évènement festif, sportif ou culturel qui se soit déroulé dans notre commune.

Connaissant les personnes qui s'occupent de l'association de parachutistes à l'aérodrome de Cardenal situé dans l'axe du parcours de l'OVNI au moment de sa disparition, nous sommes allés leur poser quelques questions pour savoir si une activité nocturne aérienne avait été planifiée ou enregistrée. En cette saison, les formations aux sauts sont très intenses (en journée) et nous pensions que les personnes qui fréquentent cette école de parachutisme avaient peut-être remarqué quelque chose cette nuit-là mais le responsable nous a expliqué qu'à cette heure les sportifs étaient déjà couchés".

Remarque : Peter précise qu'il a déjà observé des lanternes thaïlandaises, que cela n'était pas comparable et qu'il faudrait être fou pour prendre le risque d'en faire voler au-dessus des champs de blé secs. La disparition soudaine après 3 flashes n'est pas compatible non plus avec l'extinction naturelle d'une lanterne.

En l'absence de renseignement complémentaire, nous classons ce cas "non identifié" dans la rubrique "HORS 66".

OVNI66 ne s'occupe en général que des Pyrénées-Orientales (66 - France) sauf dans le cas où des témoins nous contactent et rédigent un rapport circonstancié. Les témoignages hors 66 sont répertoriés et publiés à disposition des enquêteurs de la région concernée.

Posté par blogovni66 à 14:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

17 juin 2012

25 mars 1976 - Thuir : Observation d'un engin surmonté d'un dôme par 3 témoins.

THUIR__66__25
THUIR__66__25
THUIR__66__25
Source GEIPAN :
Le 25 mars 1976 vers 14h30 un automobiliste et ses passagers qui roulaient sur la CD48 entre Thuir et Camelas, observent dans le ciel un engin lumineux se déplaçant Est-Ouest. De grandes dimensions et de forme ovale surmonté d'un dôme, il reste dans leur champ de vision durant une minute avant de disparaître brusquement. Aucun autre témoignage ne sera recueilli sur ce phénomène.

Classé D1 par le GEIPAN (fiche du cas)
lien vers le PV de Gendarmerie

Posté par blogovni66 à 13:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

13 juin 2012

xx/xx/1972 - Près de Perpignan : photo d'ovni au sol

img001 (590x558)Cette photo parue dans un livre de Jean-Claude BOURRET est censée avoir été prise pas loin de Perpignan (selon diverses sources) en 1972. Malheureusement, ni dans l'ouvrage "OVNI, l'armée parle" ni ailleurs, nous n'avons pu trouver de plus amples renseignements concernant les conditions de cette prise de vue.

Pierre GUERIN (ancien Directeur de recherche à l'institut astrophysique du CNRS, décédé en 2000) avait étudié et analysé cette photo. Son rapport indique que celle-ci est exempte de trucage ou artefact chimique ou photographique.

Philippe SCHNEYDER, ufologue et écrivain en a fait la couverture de son livre "OVNI premier bilan" paru en 1983. L'original de la photo (en couleur) provient des archives de la gendarmerie. 

Schneyder-Philippe-Ovni-Premier-Bilan-Livre-284887099_MLMais qui sont les témoins ?

Si cela s'est passé près de Perpignan ou dans les Pyrénées-Orientales, quelqu'un a dû entendre parler de cet évènement. Ce n'est pas tant la photo qui nous intéresse mais les conditions de prise de vue et le témoignage qui accompagne cette photo. 

Peut-être connaissez-vous les personnes témoins de cet évènement ? Avez-vous des renseignements concernant cette photo ou son auteur ? Merci de nous contacter à info@ovni66.com.

Posté par blogovni66 à 18:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

06 avril 2012

03/04/2012 - Toulouse/INSA : conférence du GEIPAN

geipan-insa

Mardi 3 avril 2012, le GEIPAN (Groupement d'Etudes et d'Informations sur les Phénomènes Aérospatiaux Non identifiés) était invité par l'INSA (Institut National des Sciences Appliquées) à Toulouse pour une conférence en trois parties. Le public jeune était principalement composé d'étudiants et d'une poignée d'ufologues. La salle de l'amphithéâtre était comble et l'ambiance plutôt studieuse et passive (à part quelques réactions offusquées de courte durée concernant la rareté des cas D présentés).

Le Directeur du GEIPAN :
Xavier Passot a dressé un bref historique du GEIPAN, ses relations avec le CNES (Centre National d'Etudes Spatiales), le fonctionnement de cette institution unique en son genre et quelques cas étudiés récemment. Il s'est montré extrêmement prudent quant à l'interprétation des observations d'OVNIS qu'il reçoit quotidiennement et nous a fait clairement ressentir son scepticisme par rapport aux phénomènes non identifiés dans leur ensemble. C'est sans ambiguïté qu'il aborde le sujet d'une manière rationnelle, scientifique et pragmatique. Reconnaissant que les cas d'une haute étrangeté sont plutôt rares, il n'a pas manqué de nous démontrer que les cas les plus courants sont des méprises ou erreurs d'interprétations, photos, schémas et vidéos à l'appui (Sprites, satellites, effets de Flare, reflets, bolides, spectre de Brocken, "cocarde du pilote", lanternes thaï, etc.) et que le rôle du GEIPAN consiste à répondre à une forte demande d'explications par un public souvent peu ou mal informé sur le ciel, la météo, l'astronomie et l'aéronautique en général.

Pour les cas restés non expliqués, Xavier Passot distingue les cas D1 (cas inexpliqué peu consistant avec un caractère d’étrangeté marqué) et D2 (phénomènes très étranges et "de consistance forte" avec plusieurs témoins indépendants, et/ou des enregistrements photo ou vidéo, et/ou des traces au sol) des anciens cas D (phénomène non identifié), amenant ainsi quelques précisions utiles à la classification destinée aux chercheurs et au public.

Malgré son excessive prudence, M. Passot a su convaincre de l'utilité du rôle du GEIPAN et de la nouvelle dynamique qu'il compte insuffler à cet organisme d'utilité publique.

Romain Bouvier, chercheur en psychologie au CNRS :
Ce jeune scientifique a tenté de nous expliquer que le comportement d'un enquêteur (sa manière de poser les questions, le vocabulaire utilisé, la gestuelle) pouvait influencer le récit du témoin de manière inconsciente et qu'il était donc important que celui-ci soit formé aux techniques interrogatoires appropriées à ce genre de situation. Fort de ses connaissances en psychologie cognitive, M. Bouvier a donné quelques exemples démonstratifs (vidéos et sonores - qui n'ont pas manqué de faire rire le jeune public), concernant les phases d'étonnement, d'émerveillement, de peur et de panique de certains témoins face à un phénomène qu'ils n'identifient pas sur le moment. L'exposé était rapide et le phrasé un peu maladroit (M. Bouvier semblait vouloir rester discret sur sa méthode tout en nous faisant partager son enthousiasme) mais ce chercheur en psychologie avait l'air très sûr de lui, parlant d'hypothèses de nature psychologique, de phénomènes psychopathologiques et schizophréniques... des termes qui font évidemment bondir certains ufologues. J'ai bien aimé sa remarque : "La moitié des erreurs judiciaires est due à des erreurs d'évaluation des témoins oculaires". La brièveté de son exposé concernant les méthodes interrogatoires calquées sur celles utilisées par la police ou les agents d'assurance n'a pas permis de rendre compte de la portée de ses recherches mais elles semblent prometteuses. J'ai retenu que sa méthode permettrait de différencier les souvenirs réels des souvenirs induits ou construits, entre autres. Les enquêteurs de terrain auraient fort à gagner à suivre une formation de ce type.

Michael Vaillant, informaticien et statisticien :
Cette partie pouvait paraître un peu ardue mais aurait largement mérité un prolongement tant le sujet était à la fois original, riche et pointu. Michael nous a épargné les formules mathématiques complexes, algorithmes et autres tortures de l'esprit en réussissant à vulgariser au maximum son exposé.

Cartes géographiques des cas :
Partant de cartes géographiques sur lesquelles sont pointés les cas répertoriés au niveau national, Michael Vaillant a essayé de découvrir quels étaient les points communs entre certaines de ces observations et la géographie locale. Les paramètres tels que la densité de population, le taux d'ensoleillement, la présence d'aéroports, les sites de stockage, de traitement ou centrales nucléaires, confrontés à la présence de phénomènes aériens non identifiés font l'objet d'une étude scrupuleuse et factuelle, sans états d'âmes ou subjectivité.

Les résultats sont troublants : après avoir nettoyé des cartes les PANS de type A, B, C, il ressort qu'il y aurait une corrélation entre la présence de PAN D et tout ce qui est lié au nucléaire. Ce fait étonnant est passé presque inaperçu pendant la conférence et personne n'a relevé sur le moment l'importance de cette découverte qui suscitera certainement de nombreuses interprétations et commentaires dans un avenir proche. Michael Vaillant propose d'ajouter des variables pour essayer d'aller plus loin dans cette voie de recherche.

Chronologie des vagues :
Une autre étude démontre que les vagues d'ovnis - à un niveau mondial cette fois-ci - (communément admises par leur réelle popularité) ont une fréquence régulière dont la durée est exponentielle dans le temps. M. Vaillant suggère que ce rythme ressemble a celui d'un apprentissage programmé, sans se risquer de préciser si celui-ci est dû à une volonté extérieure ou plus simplement à un traitement médiatif porté par un inconscient collectif. La prochaine vague importante serait même prévisible : 2035.
Michael Vaillant a fait un travail remarquable. La publication de ces constats est attendue avec impatience !

Réserves :
L'enregistrement de cette conférence étant interdit, j'émets donc quelques réserves sur la fidélité de mon compte-rendu concernant la dernière partie de conférence. Michael Vaillant pourra corriger s'il le souhaite.
Pascal Guillaumes pour OVNI66.

Posté par blogovni66 à 20:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,


28 février 2012

27/02/2012 : le GEIPAN met en ligne de nouveaux documents

expo-E-T

Pour répondre aux plus fréquentes interrogations au sujet du GEIPAN, une liste de questions/réponses est désormais accessible en ligne depuis le 27/02/2012.

Extrait :

Q: Le GEIPAN reçoit-il beaucoup de canulars ou de récits d'hallucinations ?

R: Nous constatons, en particulier lors des témoignages multiples de faits avérés (lanternes thaïs, bolides), que beaucoup de témoignages sont altérés par l'émotion : le plus souvent par la surprise, quelquefois par la peur, voire la terreur, ou bien par l'enthousiasme lorsqu'il s'agit de témoins passionnés d'OVNIS. Dans ces cas, les perceptions de distance, de taille, de vitesse sont altérées, mais cette altération ne remet pas en cause l'existence du phénomène. La sincérité des témoins est très rarement mise en doute, les cas de canular sont très rares (<1%). Certains cas peuvent faire penser à des hallucinations, mais sont difficiles à prouver comme tels sans l'intervention d'un psychologue professionnel, ce que pour l'instant le GEIPAN se refuse à faire.

Source : GEIPAN

Posté par blogovni66 à 23:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

26 février 2012

Lemonde.fr : interview Xavier Passot, Directeur du GEIPAN


Photo de la cible visée par la DCA lors de la bataille de Los angeles

Le 25 février 1942 la défense aérienne américaine chassait ses premiers ovnis "officiels" au-dessus de Los Angeles. Redoutant une nouvelle attaque japonaise (à cause de Pearl Harbour 3 mois plus tôt), l'artillerie avait tiré 1400 obus sur un aéronef non identifié, pendant plus d'une heure, sans aucun succès. Bilan : 6 morts (3 civils tués par les retombées d'obus et 3 autres victimes d'une crise cardiaque) et aucune explication satisfaisante au phénomène traqué par la Navy... Le lendemain le Los Angeles Times titrait en première page "L'alarme était réelle". Selon lemonde.fr cela ferait donc de ce jour une date anniversaire pour les ufologues.

D'autres pensent que c'est le 24 juin 1947 qui a marqué l'histoire de l'ufologie avec le témoignage de Kenneth Arnold, pilote privé qui avait observé le passage de plusieurs disques près du Mont Rainer dans l'état de Washington.

Peu importe la date anniversaire réelle, aujourd'hui 26 février 2012, Lemonde.fr consacre un article assez intéressant avec une interview de Xavier Passot, Directeur du GEIPAN (le seul organisme civil au monde qui étudie officiellement les OVNIS avec un financement public).

Dans cet article* on découvre que l'ancien directeur du GEIPAN, Jean-Jacques Velasco avait franchi le pas d'affirmer que "l'hypothèse scientifique la plus probable est celle de la réalité des ovnis" tandis que le nouveau directeur du GEIPAN, lui, est beaucoup plus prudent puisqu'il déclare au journaliste : "Je rapproche la croyance aux ovnis de la croyance en Dieu". Mais, comme pour se rattraper il ajoute : Les ultra sceptiques ont un jugement tout aussi altéré, au point de proposer des hypothèses parfois plus folles qu'une visite extraterrestre. En fait il faut simplement savoir dire "Je ne sais pas".

Woaw, woaw, woaw... ça va jaser dans le monde de l'ufologie !
Bon anniversaire Monsieur Passot !

*source 26/02/2012 : lemonde.fr

Cet article a reçu un complément d'information le 13 mars 2012

Posté par blogovni66 à 15:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 février 2012

01/02/2012 - 22h40 - Perpignan : drôle de bolide !

Mercredi 01 février 2012, deux témoins qui roulaient sur la D617 en voiture (de Canet en Roussillon en direction de Perpignan) ont observé aux environ de 22h40 un phénomène aérien non identifié.

Ils se trouvaient entre la sortie de Bompas et le rond point « des platanes » (en arrivant sur Perpignan), quand ils ont aperçu au NNO à environ 50° de hauteur, une boule lumineuse stationnaire qui accéléra d'un coup, vers le SSE. Ce qui interpella les deux témoins est le fait que cette boule se trouvait statique en dessous de la couverture nuageuse. En effet, ce soir là les témoins nous rapportent qu'il y avait beaucoup de nuages et qu'il était difficile de pouvoir distinguer les étoiles.

2012-02-02-2240

Le premier témoin, Val, qui conduisait le véhicule fit remarquer cette boule lumineuse au deuxième témoin (alors qu'elle était stationnaire). Selon son observation, la taille de cette boule pouvait se comparer à la planète Vénus. Il vit un changement de couleur bien distinct entre le rouge et le jaune. Val affirme que malgré le déplacement de son véhicule, le phénomène était bien stationnaire (il estime l'avoir observé pendant une quinzaine de secondes) puis il a subitement accéléré vers le sud-sud-est accompagné d'une traînée jaune jusqu'à sa disparition (ou son extinction).

Le second témoin, Jo, assis côté passager, fit quasi la même observation, cependant son témoignage diffère au niveau de la durée, estimée par celui-ci à plusieurs minutes. Hormis cela, il raconte exactement le même scénario : une boule lumineuse stationnaire avec une alternance de rouge et de jaune puis une accélération vers le SSE jusqu'à disparition.

Enquête et rapport : Pierre C.

Cette observation pourrait se rapprocher de celle d'un bolide (rentrée atmosphérique). En effet, la rapidité du mouvement rectiligne, la traînée jaune ainsi que sa disparition en font un candidat propice. Toutefois l'état stationnaire sous la couche nuageuse qui précède l'accélération ne semble pas compatible avec cette hypothèse.

Posté par blogovni66 à 19:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

29 décembre 2011

OVNI du 03/02/2011 à Perpignan, classé D1 par le GEIPAN



Le 03 février 2011 à 7h20, Jean-Luc observe une lumière blanche intense se diriger dans un axe Nord/Sud face à lui, elle s'arrête 5 secondes et disparaît à vive allure vers l'Est. A l'époque, OVNI66 avait suggéré le passage de l'ISS malgré le changement de cap apparent. Le 14 décembre 2011 le GEIPAN classait le cas en D1 (phénomène étrange, mais dit "de consistance faible ou moyenne").

Perpignan-D1-03-02-2011

OVNI66 décide d'organiser une reconstitution calculée pour coïncider avec le passage d'un avion de ligne et celui de la Station Spatiale Internationale (ISS). Le témoin écarte les deux hypothèses et le GEIPAN confirme qu'il n'y avait pas d'avion signalé dans le secteur ce jour-là.

En conséquence, nous avons décidé de classer cette observation dans la liste des cas non résolus (OVNI). L'article du 3 février 2011 passe de la rubrique "Cas expliqués" à celle de "OVNIS en 2011".

Cet article est un complément du rapport publié le 03/02/2011 par OVNI66.
Classé D1 par le GEIPAN (fiche du cas) en 2011

Mise à jour du 16/01/2014 :
le GEIPAN reclasse le cas en catégorie B

Posté par blogovni66 à 14:44 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

05 décembre 2011

Histoire de l'Ufologie française par Thibaut Canuti

Thibaut Canuti : Le temps des soucoupistesLe premier tome de L'histoire de l'Ufologie française vient de paraître : Le temps des soucoupistes. Une véritable encyclopédie incontournable pour qui veut connaître la genèse de l'ufologie, depuis les premiers pas de la recherche privée - qui a contribué à faire connaître ce qui est devenu aujourd'hui l'une des énigmes les plus controversées de notre temps - aux très sérieuses enquêtes de la recherche publique sur les ovnis.

Ce premier volume est consacré aux soucoupistes, ces gens de différents horizons disciplinaires qui ont consacré une partie de leur vie à étudier et à essayer de comprendre et interpréter ce qu'on appelait autrefois les soucoupes volantes. Une riche synthèse de toute l'épopée qui a connu ses grandeurs et ses décadences, le mépris et le respect, les erreurs monumentales, les amalgames, l'esprit rationnel confronté à l'esprit crédule, les détournements sectaires, les passions suscitées par le phénomène OVNI et les différentes études et hypothèses qui en ont découlé. Les férus d'ufologie y retrouveront tous les grands noms (et ceux plus discrets) qui ont influencé les différents courants de pensées depuis les années 50 jusqu'à nos jours, des meilleurs aux pires. Les débutants découvriront un ouvrage de référence qui les aidera à comprendre les raisons pour lesquelles ce domaine suscite tant de passions et de divergences d'opinions. De l'hypothèse "tôles et boulons", à celle "psycho-sociologique" en passant par la "théorie des Anciens Astronautes" ou "Néo-évhémérisme", tout y est expliqué dans les moindres détails.

Mais ne vous y trompez pas, Le temps des soucoupistes n'est pas seulement un recueil historique consacré à ceux qui ont forgé ce qu'on appelle aujourd'hui l'UFOLOGIE : c'est aussi et surtout un livre agréable, rempli d'anecdotes peu connues concernant ces chercheurs qui ont façonné cette matière avec tous les émerveillements, retournements d'opinions et remises en questions que connaissent en général les nouvelles disciplines de recherche.

Sceptiques et croyants auront plaisir à découvrir ce premier tome.

"En radicalisant souvent leurs discours au fil du temps, les sceptiques ont adopté les mêmes conduites orientées qu'ils prétendaient pourfendre chez les ufologues. Les exemples disparates retenus par les sceptiques, pour l'essentiel issus de la psychologie de la perception, ne sont jamais en fait que des rappels à la rigueur dont les ufologues convaincus gagneraient à s'inspirer mais ne fondent pas une théorie pouvant rendre compte du phénomène ovni." [Page 242, chapitre "et si les OVNIS n'existaient pas ?"]

Thibaut Canuti n'est ni croyant ni ufologue mais il a ces qualités qui manquent à beaucoup d'auteurs contemporains dans ce domaine : objectivité, recul, précision et rigueur. Il démontre la maîtrise d'un sujet qu'il a étudié avec minutie à travers d'innombrables lectures et l'ensemble des publications qui constituent aujourd'hui l'Ufologie française dans le sens le plus large du terme. Thibaut est ici en osmose totale avec sa formation d'historien et le savoir-faire de sa profession (conservateur des bibliothèques), doublé d'un réel talent d'écriture.

On termine l'ouvrage en se disant : vivement le tome 2 ! Thibaut Canuti avec qui je partage cet agnosticisme ufologique rare, n'a pas fini de m'étonner...

Pascal Guillaumes

Posté par blogovni66 à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,