06 novembre 2016

03/11/2016 - Corneilla-de-Conflent : des lumières non identifiées au-dessus du Canigou

Pic-Canigou-PAN-161103
taille apparente du phénomène (illustration validée par le témoin)

Corneilla-de-Conflent : jeudi 3 novembre 2016 à 19h54, Chantal (48 ans) ferme les volets de sa chambre quand elle aperçoit une vingtaine de lumières blanches dans le ciel, un peu à gauche du Canigou. Intriguée, elle prend 3 photos et reste quelques minutes à observer. Les lumières alignées horizontalement semblent former la tranche d'une masse sombre allongée. Elles s'allument et s'éteignent alternativement par groupe de 6 ou 8 mais restent espacées à la même distance. Plus grosses que des étoiles, elles restent statiques entre le pic Joffre et le pic Canigou. Au-dessus, une lumière fixe, brille en permanence.

Le phénomène persiste, Chantal décide de rappeler son fils de 9 ans qu'elle venait de coucher. Tous deux s'assoient sur le lit, face au Canigou et observent le phénomène pendant plusieurs dizaines de minutes. Les lumières s'allument et s'éteignent dans une fréquence assez régulière. À aucun moment elles ne sont restées toutes allumées en même temps. L'enfant compare la masse sombre à un "anneau géant". Le phénomène dans son ensemble mesure, bras tendu, 35 mm. En fin d'observation, les lumières situées à droite commencent à disparaître une à une. À 20h25, son mari qui rentre du travail, confirme la présence des 3 dernières lumières à gauche (elles ne lui paraissent pas alignées horizontalement et restent statiques pendant 5 minutes). Sur le moment, il a pensé à un hélicoptère ou un aéronef quelconque. Elles ont disparu soudainement.

Extraits du rapport reçu :

DESCRIPTION : "Succession de lumières espacées (20 environ) blanches, placées à l'horizontale laissant entrevoir une forme circulaire au dessus du pic du Canigou. Les lumières clignotaient les unes après les autres et parfois étaient allumées en même temps, jamais ensemble sur toute la largeur. Une lumière au dessus était allumée en permanence. C'était immobile."

TAILLE APPARENTE : "dépassait largement le pic à ma gauche et moins à droite. Très large."
DURÉE : "plus de 30 minutes"

DÉROULEMENT : "Je fermais mes volets (Corneilla de Conflent) face au canigou lorsque j'ai aperçu en haut du pic des lumières, un peu au dessus de la montagne. Elles étaient à l'horizontale mais on pouvait se rendre compte qu'elles étaient sur quelque chose de circulaire, immobiles et s'allumaient et s'éteignaient à tour de rôle, c'était impressionnant par la largeur de ces lumières (espace occupé par rapport à la montagne). Cela ressemblait à quelque chose d'immense. On pouvait distinguer une masse sombre au dessus et une lumière en haut, au centre. Mon fils de 9 ans m'a dit : "on dirait un anneau géant". Cela a duré un peu plus de 30 minutes à partir du moment ou je l'ai vu. J'ai couché mon fils et à mon retour près de ma fenêtre il n'y avait plus rien."

MÉTÉO : ciel dégagé, étoilé, sans vent.
COMMENTAIRE DU TÉMOIN : "Connaissant l'ascension du pic et le terrain en haut de cette montagne, je ne vois pas ce qui pouvait s'y trouver comme engins lumineux. L'harmonie des lumières qui s'allumaient et s'éteignaient ne ressemblait pas à quelques chose de manuel. De plus les lumières étaient grosses visuellement et située un peu au-dessus de la montagne. C'était inhabituel, spectaculaire, étrange. Mon petit appareil canon ixus n'a pas réussi à prendre ces lumières."

Reconstitution sur place :

Rencontre avec  les 3 témoins dès samedi 5 novembre, moins de 48h après l'observation pour vérifier le déroulement chronologique de l'observation, la direction du phénomène ainsi que la consistance des trois témoignages.

Photos :

Les 3 photos prises avec un Nikon Ixus 170 n'ont pas fourni d'images. Séparées de 11 et 18 secondes, elles sont totalement noires (vitesse d'obturation 1/8s ; ISO 800, 4,5 mm, puis 54 mm). Cet appareil est muni d'un petit écran LCD pour la visée et le témoin n'arrivait pas à voir le phénomène à travers l'écran. Toutefois l'horodateur de l'appareil est pile à l'heure réelle (aucun décalage) et il indique : 19h55. Le témoin a commencé à prendre les photos dès le début de l'observation. L'heure d'arrivée du mari qui rentrait du travail n'est pas discutable non plus. À défaut d'image, la durée est donc confirmée par plusieurs points précis et vérifiables : 35 minutes.

Conditions d'observation :

- le ciel est clair, étoilé, sans nuage
- les témoins regardent en direction du SE à l'étage
- d'abord en vue directe (fenêtre ouverte) puis derrière la fenêtre fermée
- altitude des témoins : env. 550 m / pic du Canigou : 2784 m
- hauteur angulaire du phénomène : 18° (après reconstitution)
- la visibilité est de 11 km, les pics sont éloignés de 9 km environ
- les témoins confirment à 100% que le phénomène était dans le ciel
- la lune se couche au SO
- aucun mouvement ascendant, descendant ou transversal
- le relief est visible en dessous du phénomène (jamais en arrière-plan ou derrière)
- durée : 35 minutes (timing cohérent et vérifié)

axe-obsv11
axe d'observation vers SE depuis Corneilla-de-Conflent

denivele-angle3-600
Dénivelé de Corneilla-de-Conflent vers les pics

Hypothèses

Ce qui fait l'étrangeté du cas :
- la durée : 35 minutes
- la présence d'un relief montagneux imposant mais jamais en arrière plan ou derrière
- 3 témoins
- le nombre de lumières (21)
- l'horizontalité du phénomène
- le phénomène est statique dans le ciel pendant 35 minutes
- la forme linéaire et les variations lumineuses

D'après l'angle d'observation donné, on peut déduire très grossièrement que le phénomène était situé au minimum à 6.5 km des témoins ; s'il avait été plus proche, l'angle aurait dû être différent pour ne pas que les montagnes paraissent derrière les lumières. On ne peut pas calculer la distance réelle car le relief était visible en dessous du phénomène, jamais en arrière-plan. On serait tenté d'effectuer des calculs de "taille réelle" pour un "objet" mais dans ce cas de figure, la moindre erreur d'angles donnerait des résultats improbables. En effet le témoin écrit : "les lumières clignotaient les unes après les autres et parfois étaient allumées en même temps [par petits groupes], jamais ensemble sur toute la largeur." Dans ces conditions il est très difficile d'évaluer la largeur totale apparente du phénomène. Le moindre écart avec la réalité devient disproportionné avec la distance.

Le nombre de lumières et la durée du phénomène sont insolites. Les points lumineux blancs alignés horizontalement dans le ciel sont restés statiques pendant plus de 30 minutes. Aucune des hypothèses envisagées n'est satisfaisante (aéronefs, hélicoptères, lanternes Thaï, ballons divers, projecteurs, engins au sol). Trente minutes c'est très long pour du vol stationnaire ou des objets volant au gré des courants. Pour la même raison, l'hypothèse d'une escadrille d'avions s'éloignant dans l'axe des observateurs est difficile à défendre. Aucun phénomène astronomique ou météorologique n'est retenu. Aucun aéronef civil n'était signalé dans le secteur entre 20h et 20h30 (source FlightRadar uniquement). Aucune opération particulière de sauvetage (source locale).

Enquête participative :

Jacques, membre du réseau ovni66, a rencontré deux personnes situées à Corneilla-de-Conflent qui affirment avoir observé ce qu'elles ont interprété comme une lignée de randonneurs en train de grimper en file indienne avec des lampes torches puissantes, dans la demi-heure qui a suivi l'observation des lumières dans le ciel (entre 21h et 22h). Les grimpeurs suivaient le sentier de crête qui mène au Canigou. L'un des témoins était si intrigué qu'il a regardé cette procession de lumières à flanc de montagne, pendant une heure.

À priori, aucun lien entre les deux évènements mais il est possible que les grimpeurs aient été eux-mêmes témoins du phénomène la demi-heure précédente. Si quelqu'un a des informations sur cette ascension nocturne et leurs participants, n'hésitez pas à nous contacter (info@ovni66.com).

La webcam de Mantet n'a rien enregistré ce soir-là : soit parce que le phénomène était hors champ, soit parce qu'il était statique. Cette caméra est réglée pour capturer les rentrées atmosphériques fortement lumineuses et en mouvement rapide. Elle n'est pas adaptée aux lumières statiques (il parait que ce point sera amélioré prochainement). Dans le département, il y a d'autres caméras de surveillance mais elles sont rarement braquées vers le ciel (mais si vous en possédez une, pointée vers le Canigou, vérifiez et n'hésitez pas à nous contacter).

Tous les éléments du dossier sont dans cet article, chacun peut se faire une idée du cas, avec tous les détails permettant de proposer des hypothèses ou des compléments d'information. L'observation reste pour le moment inexpliquée.

À suivre.

Posté par blogovni66 à 23:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,


Appel à témoins : un phénomène non identifé observé dans la soirée de jeudi 3 novembre en direction du Canigou

Pic-Canigou

Des témoins situés à Corneilla-de-Conflent rapportent avoir observé jeudi 3 novembre 2016 à 20h, un phénomène lumineux non identifié en direction du Canigou pendant 30 longues minutes. Si vous avez observé quelque chose d'insolite ce soir-là, n'hésitez pas à nous contacter sur info@ovni66.com ou laissez un commentaire.

Vous habitez Casteil, Vernet-les-Bains, Corneilla-de-Conflent, Fillols, interrogez vos connaissances à propos de la soirée de jeudi 3 novembre entre 20h et 20h30. Ont-ils remarqué quelque chose ? Un évènement particulier ? Faites jouer votre réseau d'amis. Sait-on jamais. 

Suite : reconstitution de l'observation et témoignages complets


Posté par blogovni66 à 15:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

01 octobre 2016

GEIPAN : depuis 1976, quelques rares cas demeurent inexpliqués dans le 66

Le GEIPAN est le service public chargé d'élucider et de classer les témoignages OVNI/PAN qui lui parviennent, le plus souvent par le biais de procès-verbaux de Gendarmerie. Les rapports sont étudiés, expertisés puis publiés avec un classement (A, B, C, D) en fonction de leur étrangeté et de leur consistance. A B et C nous intéressent peu car ils regroupent respectivement les méprises expliquées, les erreurs probables et les dossiers dont les éléments sont trop succincts pour être étudiés. Les cas classés en D résistent à l'analyse mais ils sont rares dans notre département. 




25 mars 1976 - THUIR
3 témoins observent une soucoupe volante.

76708411


Le 25 mars 1976 vers 14h30 un automobiliste et ses passagers qui roulaient sur la CD48 entre Thuir et Camelas, observent dans le ciel un engin lumineux se déplaçant Est-Ouest. De grandes dimensions et de forme ovale surmonté d'un dôme, il reste dans leur champ de vision durant une minute avant de disparaître brusquement. Aucun autre témoignage ne sera recueilli sur ce phénomène.

Classé D1 par le GEIPAN (fiche du cas)
lien vers le PV de Gendarmerie



16 février 1978 - Mont-Louis
Observation de deux objets se déplaçant à très grande vitesse.

1978-02-16-mont-louis
(illustration)

Le 16 février 1978 à 6h40 un automobiliste aperçoit durant une minute une boule brillante de couleur orangé en stationnaire au-dessus de la vallée mais en-dessous des sommets des montagnes. L'objet se déplace ensuite à très grande vitesse en évitant les montagnes et sans bruit dans une direction Nord-Nord-Est. Une traînée lumineuse est visible dans son sillage et le témoin observe alors un second objet ovoïde de couleur mat qui suit le premier objet à une trentaine de mètres. Aucun autre témoignage n'a été recueilli sur ce phénomène. Classé D par le GEIPAN jusqu'en 2017.

Mise à jour août 2017 :

"Le GEIPAN continue à publier l'ensemble de ses archives sur son site public www.geipan.fr. Dans ses publications, figurent des cas anciens classés à l'époque en cas de type « D » et qui font aujourd'hui l'objet d'un réexamen, dans le seul but d'être plus pertinent dans les conclusions. Grâce à de nouveaux moyens techniques (logiciels) et à l'expérience d'enquête acquise depuis toutes ces dernières années, ce réexamen aboutit quelquefois à de nouvelles remarques voire à un changement de classification explicité dans une note d'enquête. Ce cas d'observation anciennement nommé MONT LOUIS (66) 1978 fait partie des cas D récemment revisités. "

L'enquête conclue à une rentrée satellitaire (Cosmos 250).

Reclassé A en juillet 2017
Lien vers le PV de Gendarmerie
GEIPAN (fiche du cas)



19 septembre, 3 octobre et 27 octobre 1981 - Bourg-Madame
Objet lumineux rouge en zone frontalière.

1981-Bourg-Madame

Les 19 septembre, 3 et 27 octobre 1981 des témoins aperçoivent dans la même zone frontalière franco-espagnole, un objet lumineux qui se déplace dans le ciel entre 23h et 3 h du matin. La direction de cet objet pour les trois observations est Nord-Sud et la couleur rouge est indiquée par les trois témoins. L'enquête très complète des gendarmes permettra d'éliminer les confusions avec les passages d'aéronef connus ou un astre mais ne permettra pas d'identifier le phénomène.

Pas de suite connue à ce cas.
Classé D par le GEIPAN (fiche du cas)
Lien vers le PV de Gendarmerie



27 septembre 2001 - Saint-Laurent-de-la-Salanque
Triangle noir
silencieux.

triangle-noir-septembre2001

"Je venais d'éteindre la télé et je suis allée à la fenêtre. J'ai entendu plusieurs chiens aboyer en même temps dans la rue et quelques instants après, j'ai vu dans le ciel cette forme triangulaire qui venait de droite, assez rapidement, de la direction de Narbonne et allait sur Perpignan. La forme se découpait assez bien dans le ciel qui était tout de même assez lumineux. Elle devait être à six ou sept cents mètres de moi. Elle avait la forme d'un triangle, de couleur assez sombre, aux angles arrondis portant chacun un point lumineux fixe. L'objet semblait assez bombé et il volait horizontalement et bien plus vite qu'un avion de ligne et je n'entendais aucun bruit particulier, mais peut-être la distance...".

Rien à signaler du côté du contrôle aérien de l'aéroport Perpignan-Rivesaltes ni du côté de la gendarmerie, qui recueille les témoignages de ce type. Pas de suite connue à ce cas.

Classé D par le GEIPAN (fiche du cas)
Lien vers le PV de Gendarmerie



20 octobre 2008 - Palau-del-Vidre

Triangle noir silencieux.

triangle_palau_del_vidres

Fin octobre 2008 : tôt le matin (6h30 environ) deux employés roulant à bord d'un fourgon remarquent vers l’horizon Est (au-dessus du littoral, direction la mer – entre Saint Cyprien et Argelès/mer) ce qu’ils ont pris tout d’abord pour une étoile (blanche, brillante, sans clignotement, magnitude importante) puis pour un avion en phase d’atterrissage.  Ils ont observé ce PAN tout le long de leur route à partir d’Elne (N114)
 
En arrivant à Palau Del Vidre, suivant des yeux ce PAN qui continuait sa descente, alors qu'ils s’attendaient à se retrouver pratiquement sous l’objet qui s’approchait par leur droite et sans qu’ils n'aient pu observer la « transition » (les arbres et des immeubles ne laissaient entrevoir le PAN que par intermittence) un objet triangulaire « énorme » noir, avec un globe lumineux rouge fixe dessous, les a pratiquement survolés dans un silence total et à la vitesse d’un piéton, à l’entrée du village. Le triangle évoluait à très basse altitude. Il paraissait aussi grand qu’un avion de ligne. "Quelqu'un la tête baissée n'aurait pas remarqué son passage silencieux" précise l'un des témoins.
 
L’objet a disparu caché par les immeubles. Les deux témoins ont tenté de suivre l’objet mais le temps de trouver la route qui allait dans sa direction (1 minute environ) l’objet avait totalement disparu.
 
Classé D1 par le GEIPAN (fiche du cas)


Pour le lecteur assidu, il est fortement conseillé de jeter un oeil sur chaque lien qui pointe vers les procès-verbaux de Gendarmerie pour s'imprégner du contexte de l'époque et de la manière dont étaient relatés les faits par les témoins, avec leur vocabulaire et leur personnalité. Ces documents sont une source riche en informations pour les chercheurs.

Les Phénomènes Aériens Non identifiés (PAN) de catégorie D regroupent les observations inexpliquées malgré les éléments en possession du GEIPAN. La catégorie D recouvre deux sous-catégories : les PAN D1 qui correspondent à des phénomènes étranges, mais dits de consistance moyenne, par exemple associés à un témoignage unique, sans enregistrement photo ou vidéo et les PAN D2 qui correspondent à des phénomènes très étranges et de consistance forte : plusieurs témoins indépendants et/ou des enregistrements photo ou vidéo et/ou des traces au sol. Il n'y a aucun D2 à ce jour dans les Pyrénées-Orientales.

Posté par blogovni66 à 15:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,

08 septembre 2016

31/08/2016 - le Phénomène Aérien Non identifié de Rivesaltes après reconstitution

torre-del-far

Dans la soirée de mercredi 31 août 2016, deux témoins dînaient sur leur terrasse aux alentours de 21h30. Soudain un phénomène étrange attire leur attention : une lumière jaune-orangé à peu près aussi grosse qu'un tiers de lune, apparaît dans l'axe de la Tour de Tautavel. Intrigués par cette sphère orangée "flamboyante", ils suivent des yeux son parcours : le phénomène se déplace vers le Sud-Est, jusqu'à survoler Rivesaltes. A leur niveau, il effectue un virage, monte en altitude au-dessus des nuages et se dirige vers le Nord jusqu'à disparaître.

Ce qui fait l'étrangeté de cette observation :

- le phénomène est décrit avec une magnitude importante (1/3 de Lune)
- la seule couleur visible était un jaune-orangé permanent, non clignotant et "flamboyant"
- la lumière était émise par le PAN (le témoin exclut une réflexion du soleil couché)
- le PAN ne volait pas d'une manière erratique mais à vitesse constante
- l'observation a duré plus de 4 minutes
- le phénomène volait sous les nuages jusqu'à Rivesaltes (h. de 45° à 80°)
- le PAN effectue un virage et prend de l'altitude
- il traverse les nuages et disparaît vers le Nord
- le PAN est observé sous plusieurs angles sans feux de signalisation visibles
- aucun bruit perceptible
- renseignements pris, aucun hélicoptère ni avion signalé dans ce secteur à cette heure.

Après reconstitution ce dimanche 11 septembre,
ce qui relativise l'étrangeté de cette observation :

- un test effectué avec les témoins démontre une surévaluation de la taille apparente
- la sphère lumineuse est montée à la verticale dans l'axe de la Torre del Far
- l'évaluation des distances est impossible car le phénomène était en l'air sans arrière-plan
- les témoins ne savent pas si le PAN est apparu devant ou derrière la Tour
- la sphère aurait pu monter verticalement depuis n'importe quel endroit entre les témoins et la tour
- entre 21h et 22h, le vent était changeant et faible au sol
- vent relevé à 21h : direction SE vers NO (2km/h)
- vent relevé à 22h : direction Ouest vers E (6km/h)
- à 21h30, la direction du vent dans ce secteur était donc variable
- la description du PAN est une sphère lumineuse irradiant un jaune-orangé
- les témoins découvrent que cela ressemblait beaucoup à un ballon à LED

La différence entre une lanterne Thaï et un ballon à LED :

- la lanterne est équipée d'un brûleur et fonctionne à l'air chaud
- le ballon à LED est rempli à l'hélium
- le brûleur d'une lanterne Thaï offre une durée de vie courte (4 à 6 mn)
- le ballon à LED peut durer 14 heures (pile) et monter très haut
- la lanterne Thaï s'éteint et devient invisible pendant sa chute

Grâce à la reconstitution effectuée depuis la terrasse avec les témoins, certaines vérifications ont permis de relativiser le niveau d'étrangeté de ce cas. L'ascension verticale rapide du phénomène dans l'axe de la Torre del Far n'a pas permis aux témoins d'évaluer si celui-ci était devant, au niveau ou derrière la Tour de Tautavel qui est située à plus de 10 km de leur point d'observation. Ce détail est important car la vitesse de déplacement du phénomène dépend de la longueur du trajet effectué. Celui-ci était peut-être bien plus proche (et court) qu'on ne l'imaginait au départ. L'un des témoins a découvert que sa description du phénomène lumineux est finalement très proche de celui de ballons à LED trouvés sur internet par ses soins.

Sans vérification des vents et une reconstitution avec les témoins, cette observation insolite aurait pu devenir un cas OVNI parmi d'autres. Bien sûr, l'idéal serait de retrouver à quelle occasion un ballon à LED a été lâché à l'ouest de Rivesaltes (Espira de l'Agly ? Cases-de-Pène ?) mercredi 31 août autour de 21h30. Si vous avez une info, n'hésitez pas à nous écrire à info@ovni66.com cela pourrait permettre de classer cette affaire définitivement.

18 juillet 2016

02/07/2016 - Corbère-les-Cabanes : le PAN garde son mystère

meprises-ovni66

Un témoignage insolite mais peu consistant :

"Un petit point rouge a traversé le ciel (nord -> sud) à une très haute vitesse (moins d'une seconde) et a disparu ... puis à l'endroit ou elle s'est éteinte, quatre lumières plus grosses et blanches se sont mises à clignoter en formant un carré pendant à peu près deux à trois secondes. elles étaient bien plus grosses que des lumières d'avion. Elles étaient au dessus des nuages car elles les éclairaient (un peu comme la lune). ensuite deux de ces lumières repartirent aussi vite que la première en formant un "V", une vers Nord, NE et l'autre ENE et puis plus rien. Je n'ai vu aucun faisceau de projecteurs venant du sol. Je suis resté 15-20min pour voir si cela allait se reproduire mais plus rien. Je n'avais jamais rien vu d'aussi rapide."

L'hypothèse fragmentation de météore n'est plus retenue :
Suite à l'appel à témoin, on s'attendait à recevoir des observations similaires pour la nuit du 2 au 3 juillet autour de minuit. C'est ce qui arrive souvent pour les météores car ils sont en très haute altitude et donc visibles dans un très large périmètre, parfois d'un pays à l'autre. Après 10 jours, nous n'avons reçu aucun appel ni message ni témoignage pour confirmer une rentrée atmosphérique.

Nous avons contacté le réseau Fripon et des astronomes professionnels en leur soumettant le témoignage complet. Aucune caméra de surveillance nocturne du réseau Fripon n'a enregistré une rentrée atmosphérique qui pourrait expliquer l'observation. Nous avons aussi contacté un responsable de la caméra du CNES/GEIPAN (Toulouse) qui a vérifié les enregistrements de la nuit du 2 au 3  juillet. Il n'ont rien sur leur caméra.

Seule une reconstitution de terrain avec vérification des directions annoncées, croquis de la trajectoire et du PAN pourraient nous aider à émettre d'autres hypothèses. En attendant, ce cas reste inexpliqué même si son indice d'étrangeté est faible (témoin unique, observation furtive, altitude élevée - au-dessus des nuages, évènement lointain par rapport au témoin).

Cet article est un complément de celui-ci :
02/07/2016 - 23h55 - Corbère-les-cabanes : observation insolite

Posté par blogovni66 à 15:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,


12 mars 2016

11/03/2016 - 21h41 - Aude, boule verte dans le ciel de Saint-André-de-Roquelongue (11)

meteoroideVendredi 11 mars 2016 à 21h41 un témoin situé à Saint-André-de-Roquelongue (11) nous signale avoir observé une boule verte avec une lumière vive et une trajectoire descendante courbe du Nord-Ouest vers le Sud-Est. Le phénomène a disparu en 9 secondes (ce qui paraît long pour un bolide). Le témoin a aperçu le phénomène de l'intérieur de sa maison, derrière une baie vitrée. Pas de traînée remarquée ni aucun bruit. Sensation de proximité.

Ce phénomène ressemble à une rentrée atmosphérique d'origine météoroïde. La couleur verte est l'indication d'une ionisation de l'air au passage du météore. Toutefois l'absence de traînée et la longue durée de l'observation permettent le doute sur sa nature exacte.

(photo illustration de Howard Edin, proche de la description, sans traînée remarquée)


Si vous avez observé ce phénomène le 11 mars 2016, laissez un message en commentaires et n'oubliez pas de préciser votre commune, votre département et la direction cardinale de l'observation.


Ce phénomène est fréquent : vérifiez si une observation plus récente est signalée

Posté par blogovni66 à 16:08 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

26 septembre 2015

22/09/2015 - Saint-Nazaire : une lumière statique dans le ciel (PAN)

PHOTO-DU-22_09_2015-900pxPhoto envoyée par le témoin. Le point lumineux est resté statique plus de 5 mn

Mardi 22 septembre 2015 :
"J'habite Saint-Nazaire [66] et en promenant mon chien, vers 18h50, dans le ciel, direction Canet-en-Roussillon [Nord-Est], j'ai vu un point très lumineux (de la grosseur d'une étoile très brillante que l'on pourrait voir la nuit, sauf qu'il ne faisait pas encore nuit à cette heure là). Mon regard a été attiré par ce point lumineux et j'ai commencé à trouver ça bizarre quand je me suis aperçu que ce point lumineux ne bougeait pas, je me suis arrêtée, j'ai attendu, me demandant si ça pouvait être les lumières d'un avion mais ce point lumineux était statique. J'ai voulu prendre des photos, j'en ai pris une mais de très mauvaise qualité avec mon vieux téléphone portable... voyant que le phénomène perdurait, j'ai voulu prendre une vidéo, la batterie de mon portable m'a lâché, j'ai vraiment les boules... mais ça a dû durer plus de 5 minutes depuis le moment où je l'ai vu et où le point lumineux a stoppé net [a disparu]. Je voulais juste savoir si d'autres personnes l'avaient vu et ce que ça pouvait être."

T-chateau-d-eau
En rouge l'axe de la prise de photo vers le Château d'eau de Canet-en-Roussillon

En tenant compte de l'axe d'observation - confirmé par le château d'eau sur la photo et d'une reconstitution sur le terrain effectuée dès le lendemain avec le témoin, la piste d'une planète ou d'une étoile visible à l'oeil nu, dans cette tranche horaire, n'est pas compatible. De plus le ciel était parsemé de nuages sur le littoral et la Méditerranée (Lune au SSE).

La piste aéronautique :

En comparant avec le trafic aérien du moment (grâce à l'application FlightRadar24), on s'aperçoit qu'un avion de la compagnie irlandaise Aer Lingus volait au large du littoral, en approche de Perpignan entre 18h50 et 19h01. La trajectoire de l'appareil faisait face au témoin pendant plusieurs minutes.

approche-22-09-2015-T
En jaune le témoin, en blanc l'axe d'observation, en vert le parcours de l'avion entre 18h50 et 19h00

L'Airbus A320 a parcouru plus de 20 km face au témoin. Les feux de signalisation ou une réflexion du soleil couchant pourraient expliquer la lumière qui semblait statique dans le ciel pendant 5 minutes. Sa "disparition" soudaine aurait été provoquée par le virage effectué vers le sud pour survoler La-Tour-Bas-Elne. La luminosité aurait "disparu" à cause du changement d'angle.
L'affaire semblait résolue, cependant une précision du témoin rend l'hypothèse peu crédible.

Hypothèse douteuse pour le témoin :

"Je pense que cela devait être un reflet mais sincèrement, sans vous vexer, je ne crois pas que cela soit cet avion. De plus, comme je l'ai dit, après, j'ai effectivement vu un avion, dans ce sens exactement, mais juste, vraiment juste après que le point lumineux ait disparu. Et entre le temps où j'ai vu ce point lumineux  sans autre forme, inerte un moment et le temps ou j'ai vu l'avion, ça ne colle pas... il aurait été invisible à ma vue, juste ses phares et juste après, bien visible même très visible. C'est vraiment dommage que ma vidéo n'ait pas fonctionné, vous auriez compris mon doute. Mais je vous remercie de toute ces investigations et que vous preniez ce sujet à coeur."

Si effectivement la lumière et l'avion identifié étaient visibles simultanément, l'hypothèse de l'A320 irlandais ne colle pas. Est-ce qu'un avion non répertorié  suivait l'Airbus identifié dans ce couloir ? Mystère ! Pour le moment, OVNI66 considère ce cas comme "non expliqué".

12 juillet 2015

12/07/2015 - Baho : phénomène non identifié avant un lâcher de ballons à LED blancs

Ballons à LED
Photo des ballons à LED blancs lâchés à partir de 1h45 - Remerciements à Laurent

Il était 1h45 ce dimanche 12 juillet 2015 à Baho, sortie Ouest, sur la D616. Des jeunes mariés et leurs convives ont effectué un lâcher de ballons festifs pour terminer la soirée. C'était la surprise de la nuit, personne ne s'y attendait. Des ballons de 30 cm de diamètre, gonflés à l'hélium avec une particularité : ils étaient munis d'une LED alimentée par une pile. L'effet est garanti : une petite sphère lumineuse dont la couleur évoque un blanc froid (limite bleuté comme les icebergs). C'est le témoin du marié qui nous a signalé ce lâcher de ballon. Laurent est observateur OVNI66 et il n'a pas manqué de nous envoyer un SMS pour nous avertir.

Un signalement utile

La même nuit, un témoin nous écrivait :
Ce soir, vers 21 heures, ma compagne et moi-même avons décidé de partir faire un tour en moto. Nous sommes allés au col de la Dona et c'est avec la nuit que nous sommes revenus via Calces en passant par les champs d'éoliennes. Après Baixas, nous avons emprunté la D614 et la D616.
C'est sur la D616 que ce phénomène nous est apparu. J'ai vu passer de la droite vers la gauche très près devant la moto une forme très lumineuse qui se déplaçait assez rapidement à moins de 1 m du sol. Au début j'ai pensé qu'il s'agissait d'un oiseau nocturne pris dans l'éclairage de mon phare. Sur le coup, j'ai été assez surpris de ce phénomène qui m'a laissé une impression étrange ; néanmoins  je  suis resté concentré sur la conduite de la moto et j'ai continué à regarder devant moi. En revanche ma compagne a pu suivre l'objet et lorsque nous nous sommes arrêtés et que nous en avons parlé j'ai évoqué un oiseau de nuit ou une chauve-souris éclairé par mon phare mais elle m'a dit que c'était certainement autre chose car elle m'a décrit une forme lumineuse éthérique de la taille d'un chat moyen et qui a gardé toute sa luminosité même en dehors du pinceau de lumière émis par le phare. Elle a ajouté qu'après nous avoir croisé, cette forme à modifié sa trajectoire  en prenant un peu d'altitude.

Coïncidence ou pas ?

L'heure du lâcher de ballons à LEDS blancs : aux alentours de 1h45. L'heure de l'observation de la forme lumineuse éthérique blanche aux alentours de 22h30. Les deux évènements se sont passés sur la D616 dans la nuit du 11 au 12 juillet 2015. La description est étonnamment semblable. Alors, était-ce un ballon échappé ou perdu plus tôt dans la soirée ? La coïncidence est troublante mais le cas reste inexpliqué car la différence horaire entre les deux évènements ne permet pas d'affirmer qu'ils soient liés.

Posté par blogovni66 à 14:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

03 juillet 2015

29/06/2015 - 23h15 - Argelès-sur-Mer : ballet de 2 lumières non identifiées

PRÉNOM : Manuel

DATE : 29/06/2015

HEURE : 23h15

TÉMOINS : 2 amis (30 ans) habitants le Puy-de-Dome

CONTEXTE : allongés au bord de la plage

LIEU : Argelès-sur-mer

DIRECTION : direction Collioure, venant de St Cyprien

ANGLE : 80°

DESCRIPTION : "lumière" blanche, de la taille d'une étoile, vitesse extrêmement rapide, pas de clignotements, altitude visiblement très élevée, trajectoire directe direction Collioure puis "arrêts nets sur place" répétitifs, suivis de changements d'altitudes et de trajectoires très rapides jusqu'à l'apparition plus brève d'une deuxième "lumière" qui venait de la direction de Collioure. Les deux "lumières" ont "joué ensemble" pendant 30 secondes. la 2eme lumière s'est "volatilisée" en direction de St Cyprien. La première s'est "volatilisée" à son tour en direction de la Corse je dirais.

TAILLE APPARENTE : 1 mm ?

DURÉE DE L'OBSERVATION : environ 4 minutes

DÉROULEMENT : Nous étions allongés sur la plage et regardions les étoiles quand mon amie m'a fait remarqué que quelque chose bougeait très vite dans le ciel. Nous avons rapidement compris que cela se déplaçait beaucoup trop vite par rapport à un avion classique, nous l'avons donc suivi du regard, puis la lumière s'est arrêtée presque "net", a effectué des grandes amplitudes de mouvements dans l'espace aérien (à juger de la distance perçue).

CONNEXE : aucun bruit, aucune odeur en particulier

MÉTÉO : ciel clair, environ 26-27°

COMMENTAIRE : D'autres personnes ont aperçu ces lumières ?

Hypothèse aéromodélisme difficile à défendre mais pas impossible.
Ce cas dont l'indice d'étrangeté est faible reste dans les cas non expliqués pour le moment.

Posté par blogovni66 à 19:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

27 décembre 2014

OVNIS dans le 66 depuis 2001 - accès par menu déroulant

mozaique2001

MENU DEROULANT :

Ces témoignages n'ont pour l'instant pas trouvé d'explication satisfaisante. Ils sont donc, par définition, des Phénomènes aériens non identifiés et dans certains cas, Objets Volants Non Identifiés. Nos connaissances évoluent, la science avance et il est possible que l'on revienne sur ce classement en fonction d'éléments nouveaux. Le terme OVNI est, par défaut, provisoire.

Posté par blogovni66 à 14:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , ,