12 juillet 2014

8-9/07/2014 : au CNES à Paris, scientifiques et ufologues ont planché sur les Phénomènes Aériens Non identifiés (atelier CAIPAN)

CAIPAN-2014-CDP

L'atelier CAIPAN 2014 : un évènement historique

Loin des querelles qui divisent habituellement sceptiques et croyants, cet évènement discret marque un tournant décisif dans la manière d'aborder l'étude des PANs avec la collaboration d'experts dans diverses disciplines. Déjà dotée du seul organisme public traitant des phénomènes aériens non identifiés, la France, grâce à Xavier Passot responsable du GEIPAN, vient probablement de s'élever au rang de leader mondial dans ce domaine.

Pendant 2 jours, des intervenants qualifiés (scientifiques, analystes et enquêteurs) ont exposé leur méthodologie de travail et des propositions d'amélioration pour la collecte, l'analyse et le classement des témoignages. Malgré la diversité des langues, la communication entre les participants s'est déroulée dans un chronologie parfaite et dans une entente courtoise (en anglais et en français). Il y avait bien quelques divergences concernant les aspects psychologiques des témoignages en général et sur le dossier Hessdalen mais chaque intervenant a bénéficié d'une écoute respectueuse sans jamais être interrompu.

J'ai entendu quelqu'un chuchoter avec humour "c'est bien la première fois que que je vois tant d'ufologues dans un même endroit sans qu'ils se mettent sur la gueule...". Le prestige des bâtiments du CNES y est-il pour quelque chose ? Il faut avouer que l'ambiance était particulièrement studieuse. Mais qu'on se rassure, les débats qui ont suivi et les bavardages pendant les pauses étaient aussi au rendez-vous.

Les exposés du CAIPAN 2014 :

L'influence de la culture sur les observations d'OVNI.
Formation à distance des enquêteurs.
Méthodes de recherche pour les observations de PAN par les équipages et contrôleurs aériens.
Surveillance des anomalies aériennes à l'aide d'instruments.
L’investigation ufologique, chronique d’une mutation.
Phénomènes aériens non identifiés : une stratégie de recherche.
Technique d’audition des témoins lors des cas d’observations de foudre en boule.
Phénomènes optiques d'origine humaine dans la haute atmosphère considérés comme des « OVNI ».
Aspects, manifestations et classification de la foudre en boule.
Operation Suricate (surveillance du ciel).
Instruments, méthodes et réseaux d'observations optiques d'aurores boréales en arctique.
Implications de la recherche instrumentale du non identifié.
Enlèvements allégués en ovni : un essai d'évaluation.
Authentification et analyse de photos / vidéos de PAN.
Phénomènes aérospatiaux non identifiés et stratégie expérimentale.
Internet au service des enquêtes.
Format conteneur et meta-données ufologiques.
Expertise qualitative et caractérisation quantitative de rapports officiels d’observation de PAN.
De l’importance du contexte psychologique et émotionnel lors de l’analyse de témoignages de PAN.
Les phénomènes d'Hessdalen, 30 années de recherche.
Base de données opérationnelle pour les phénomènes PAN.
Maintenance de bases de données omni-compréhensives sur les OVNI : analyse coûts-avantages.
Prise en compte des composantes sonores dans l'analyse des témoignages de PAN.
Le témoignage à la gendarmerie.
Future plate-forme de gestion des connaissances et stratégie de travail collaboratif du GEIPAN.
Utilisation de l'entretien cognitif en ligne pour des témoignages de PAN.
FRIPON : 100 caméras dans l'hexagone pour surveiller le ciel.
A propos des prétendus aspects psychologiques et sociologiques des témoignages d’observation d’ovnis.
L’impact des croyances dans la production de faux souvenirs.
La revue lumières dans la nuit de Joël Mesnard à nos jours : analyse et résultats d'une base de données.
Surveillance opérationnelle de l’espace par l’armée de l’air.

But : améliorer la qualité des données exploitables

On l'aura compris, cet atelier / workshop CAIPAN servira à améliorer la qualité des données exploitables scientifiquement en modernisant la mise en commun de bases de données, les techniques d'audition des témoins et les moyens de surveillance automatique du ciel.

L'organisation de cet évènement exceptionnel tant au niveau logistique qu'humain n'était pas un exercice facile et on peut féliciter l'équipe du GEIPAN et en particulier son responsable, sans qui rien n'aurait été possible dans de si bonnes conditions.

Nous reviendrons sur certains des exposés ultérieurement.
En attendant, on peut lire le communiqué de presse sur le site du GEIPAN.

 Pascal G.

Posté par blogovni66 à 20:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,


24 octobre 2013

11/08/2009 - Canet-en-Roussillon : des témoins trompés par une campagne publicitaire


Campagne de visibilité de l'agence Buzzman pour la chaîne SyFy en août 2009

"Le 11 août 2009 entre 4h45 et 5h20 deux personnes observent au-dessus de la mer un point lumineux blanc dont le coutour est de couleur verdâtre. Aucun bruit n'est entendu durant les évolutions à vitesse variable et le départ à grande vitesse de l'objet vers le large. Les témoins constatent que deux bateaux de plaisance étaient dans le environs proches des évolutions du phénomène.

L'observation à Canet-en-Roussillon s'est déroulée pendant une campagne publicitaire effectuée par l'agence Buzzman pour la chaîne SyFy en nocturne dans la nuit du 10 au 11 août 2009 entre Canet et Argelès. Le thème « Rencontre du 3e type » et les effets spéciaux utilisés pour cette campagne concordent avec l'observation insolite des 2 témoins. L’heure très matinale de cette animation (4h45) correspond à la fin de l’animation commencée le soir dans la ville voisine d’Argelès. 
Ce cas est parfaitement expliqué et donc classé « A » comme animation lumineuse pour une campagne de publicité."

Source : GEIPAN
- Compte-rendu d'enquête
- Procès verbal n°2709
- Carte du parcours

Encore une affaire résolue par le GEIPAN. D'autres personnes se sont peut-être laissées abuser par cette campagne promotionnelle qui a parcouru le littoral méditerranéen et atlantique en période estivale. Les ufologues ayant enquêté sur des cas similaires pour la période du 01 au 18 août 2009 devront vérifier dans leurs archives les dossiers restés inexpliqués de cette époque. 

Posté par blogovni66 à 22:48 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

05 mars 2013

Le phénomène lumineux du 12 décembre 2012 expliqué !

2012-12-12-photo
Photo prise par le pilote de l'avion en approche de Perpignan.

Le 12 décembre 2012, 3 témoins situés en 3 endroits différents ont observé une lumière intense dans le ciel aux alentours de 20h16. L'un est pilote, en approche de l'aéroport de Perpignan, l'autre contrôleur-aérien et le 3e roulait en direction d'Espira-de-l'Agly. Les angles d'observation convergent vers le nord de Rivesaltes et le Nord-Ouest d'Espira de l'Agly.

complexe-de-tirs600
Au Nord de Rivesaltes, le Camp Joffre et le Complexe de tir d'Opoul (contours en kaki).

Selon le GEIPAN, ce jour-là, entre 20h et 21h, des exercices de tirs de fusées éclairantes équipées de parachute ont été effectués dans cette zone dont le périmètre s'étend du sud de Vingrau et Tautavel jusqu'au Nord de Rivesaltes (le Complexe de tir d'Opoul est délimité en kaki sur la carte Geoportail).


Exemple de tirs de fusées éclairantes (le modèle peut varier)

Le phénomène observé le 12 décembre 2012 correspond exactement aux caractéristiques des fusées éclairantes tirées ce jour-là. Celles-ci peuvent monter à 200/400 m d'altitude et sembler fixes dans le ciel pendant plusieurs dizaines de secondes grâce à leur parachute. Elles sont capables d'illuminer plusieurs hectares au sol. La couleur de la lumière intense peut varier du rouge au jaune/orange ou blanc selon le type. Les caractéristiques, l'heure et les lieux correspondent parfaitement aux 3 témoignages.

Classé A par le GEIPAN
Lire le compte-rendu

Le cas du 12/12/2012 est classé dans les cas expliqués.

Cet article est un complément de :
12/12/2012 - Nord de Perpignan : plusieurs témoins au sol et un pilote observent une lumière insolite dans le ciel

16 décembre 2012

12/12/2012 - Nord de Perpignan : plusieurs témoins au sol et un pilote observent une lumière insolite dans le ciel

Il est 20h16 ce mercredi 12 décembre 2012, lorsque 3 personnes situées en 3 endroits différents observent une lumière intense dans le ciel au nord de Perpignan.

Le premier témoin est pilote, il approche l'aéroport de Perpignan à une altitude d'environ 460 m (1500 pieds). Soudain une lumière jaune-orangé apparaît à droite de la piste au loin. Pendant 6 secondes la lumière fixe, plus grosse qu'un phare d'avion, reste suspendue dans le ciel à une altitude légèrement plus basse du Pipper puis disparaît. Quelques secondes plus tard la lumière réapparaît au même endroit pendant 5 secondes et disparaît à nouveau. Le pilote a le temps de prendre une photo avec son téléphone.

2012-12-12-photo
Photo prise par le pilote à 20h16 (photo réduite, encadré à 100%)

Le second témoin est un professionnel de l'aéronautique. Au même moment que le pilote, il observe depuis l'aéroport de Perpignan-Rivesaltes une lumière intense jaune orange pendant 30 secondes. Il évalue sa hauteur angulaire à 20° au dessus de ses yeux. Le plafond nuageux ce soir là est à 2000 pieds (600 mètres).

2012-12-12-carte-photo
Photo + carte avec angle de vue de chacun des témoins

Le 3e témoin traverse Espira-de-l'Agly en voiture. Pendant 20 à 30 secondes Sylvie observe en direction du NNE une lumière intense, forte et diffuse, argentée-rougeâtre, assez haute dans le ciel. Sylvie n'a pas cessé de rouler pendant la durée de l'observation, tout en ralentissant pour mieux voir la lumière en forme de sphère aplatie qui l'intrigue. Arrivée au rond-point près du stade, la lumière toujours fixe disparaît soudainement. A bout de bras, elle évalue la taille apparente du phénomène lumineux à 4 mm de large sur 2 mm à une hauteur de 40° par rapport à l'horizon de ses yeux.

2012-12-12-angles-communs
Localisation du phénomène lumineux à peu près à la verticale d'une zone militaire

Voilà un cas de figure intéressant : plusieurs témoins indépendants (un 4e s'est manifesté avant la diffusion de cet article), une vue aérienne, deux témoins au sol et une photo. Chacun se demande ce que pouvait bien être cette lumière apparue à la verticale de la zone militaire de Rivesaltes. Deux des témoins ont signalé leur observation au GEIPAN. Quelques détails ont été omis pour les besoins de l'enquête mais nous espérons pouvoir donner une suite à cette observation pour le moins insolite.

zone-militaire
A suivre...

Cet article a reçu un complément d'information suite au résultat d'enquête publié par le GEIPAN le 5 mars 2013 :
Le phénomène lumineux du 12 décembre 2012 expliqué !

29 décembre 2011

OVNI du 03/02/2011 à Perpignan, classé D1 par le GEIPAN



Le 03 février 2011 à 7h20, Jean-Luc observe une lumière blanche intense se diriger dans un axe Nord/Sud face à lui, elle s'arrête 5 secondes et disparaît à vive allure vers l'Est. A l'époque, OVNI66 avait suggéré le passage de l'ISS malgré le changement de cap apparent. Le 14 décembre 2011 le GEIPAN classait le cas en D1 (phénomène étrange, mais dit "de consistance faible ou moyenne").

Perpignan-D1-03-02-2011

OVNI66 décide d'organiser une reconstitution calculée pour coïncider avec le passage d'un avion de ligne et celui de la Station Spatiale Internationale (ISS). Le témoin écarte les deux hypothèses et le GEIPAN confirme qu'il n'y avait pas d'avion signalé dans le secteur ce jour-là.

En conséquence, nous avons décidé de classer cette observation dans la liste des cas non résolus (OVNI). L'article du 3 février 2011 passe de la rubrique "Cas expliqués" à celle de "OVNIS en 2011".

Cet article est un complément du rapport publié le 03/02/2011 par OVNI66.
Classé D1 par le GEIPAN (fiche du cas) en 2011

Mise à jour du 16/01/2014 :
le GEIPAN reclasse le cas en catégorie B

Posté par blogovni66 à 14:44 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

08 août 2011

Les Angles (66) - Météorite : premiers constats décevants...

Une météorite est-elle tombée dans la commune Les Angles ?
Quand on écoute Magali (qui était seule avec son chat au moment des faits), il ne fait nul doute qu'il s'est réellement passé quelque chose d'insolite dans la matinée du 3 août entre 10h30 et 10h40 : un sifflement puis un bruit sourd et violent, comme un choc sur la maison qui s'est mise à trembler. Intriguée par cet évènement, Magali en déduit qu'un projectile avait atteint violemment son chalet et se met à la recherche du point d'impact. C'est alors qu'elle remarque une trace noirâtre sur le mur du garage... avec un petit cailloux noir incrusté dedans. Se souvenant du bolide observé la veille à Toulouse et Elne, elle appelle la radio France Bleu et explique sa découverte. A l'annonce des faits, tout paraît logique : une météorite a frappé le chalet. Il ne manquait plus qu'à vérifier de visu sur place.

Je prends rendez-vous et me rends "aux Angles". Accueilli sur un parking près du premier remonte-pente, la dame me demande de m'engager par écrit à ne pas dévoiler leur nom et adresse pour éviter les curieux et les fouilles sauvages, avant de la suivre jusqu'à son chalet.

Le point d'impact supposé montré par le témoin est situé sur un mur en crépi de la façade extérieure. On peut en effet remarquer une trace noirâtre circulaire et peu profonde. Toutefois l'impact est si petit (10 mm de diamètre) qu'il ne pourrait s'agir que celui d'un fragment de 5 mm maximum, incapable d'ébranler la maison (mini-météorite ou projection ancienne de chasse-neige ?).

impact1
L'impact est bien trop petit pour expliquer l'ébranlement du chalet

Quand le témoin a recueilli le petit caillou noirâtre incrusté dans le mur dans la trace, elle a remarqué sur la chaussée d'autres petits cailloux semblables (dont certainement des morceaux de bitume) qui ont été malheureusement mélangés avec celui extrait du supposé impact. Ce dont le témoin est sûr, c'est qu'une odeur de brûlé s'en est dégagé pendant plusieurs heures ; Magali, qui ne fume pas, l'avait tout de suite remarqué (mais je n'ai pas été capable, 5 jours plus tard, de percevoir cette odeur). Le second impact évoqué la veille au téléphone, n'a, à mon avis, rien à voir avec cette histoire (bulles de peinture éclatées).

pierres1
Une partie des pierres recueillies par le témoin

Constats provisoires :

- les pierres collectées ont un poids moyen qui se situe entre 1 et 2 grammes
- elles ne présentent pas les caractéristiques habituelles des météorites ferrites.
- il est difficile, sans analyse, de différencier la pierre désincrustée des autres.
- le test avec boussoles (déviation magnétique) est négatif ce jour.
- l'ébranlement de la maison ne peut pas s'expliquer avec l'impact trouvé.
- la maison et les alentours ne présentent aucun autre impact visible.
- le témoin est sincère quant au bruit et au choc perçu.
- des photos ont été envoyées à un expert.
- les propriétaires du chalet veulent absolument garder l'anonymat.

Hypothèse qui expliquerait à la fois le bruit, le sifflement, l'impact sonore et l'ébranlement du chalet : une météorite de taille moyenne ou grosse qui percute le sol dans le voisinage, faisant vibrer la maison (en option, éventuellement, un fragment minuscule qui vient s'incruster dans le mur ?).
Pour le moment nous considérons l'énigme non résolue car aucune des pierres collectées ne pourrait expliquer le mini séisme et le bruit qui l'accompagnait.

J'étais tout exalté d'arriver sur les lieux mais malheureusement déçu par ces constats. Nous attendons maintenant les commentaires d'experts pour donner suite à cette affaire. Toutefois si d'autres habitants de la commune ont ressenti ce tremblement du sol à 10h30 le matin du mercredi 3 août, nous les prions de bien vouloir contacter le GEIPAN.

SUITE : l'appel à témoins du CNES/ GEIPAN

Posté par blogovni66 à 21:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

03 février 2011

03/02/2011 - Route d'Elne/Perpignan : boule blanche intense

Jeudi 3 février 2011 entre 7H20 et 7H23 du matin, une boule blanche intense venant du NORD et s'arrêtant quelques secondes sur la route de Cabestany a filé plein EST à une vitesse très rapide, je fais un appel pour savoir si il y a des personnes qui auraient aperçu ce phénomène ce jour là et ainsi pouvoir le dire à la Gendarmerie d'Elne. Merci

Selon le témoin, l'objet avait une luminosité blanche constante sans clignotement. Le changement de direction est incompatible avec un satellite.

PRENOM : Jean-Luc
DATE : 03/02/2011
HEURE : 7h20
NBRE-TEMOINS : 1
PRECISIONS-TEMOINS : objet très lumineux venant du nord faisant une pause de 5 à 6 secondes et repartant très rapidement en direction de l'Est.
LIEU : Perpignan, Megacastillet
DIRECTION-OVNI : NORD puis EST
ANGLE : 20°
DESCRIPTION-OVNI : point lumineux blanc intense, vitesse inconnue
TAILLE-OVNI : 5mm (bras tendu) distance évaluée : 1km
DUREE : moins de 2mn environ
DEROULEMENT : 7h20 début de l'apparition venant du Nord de Perpignan, arrivant jusqu'à environ 1km de moi, il a fait une pause de 4 à 5 secondes puis très rapidement disparaitre à l'oeil nu dans le lointain en 10 à 12 secondes
CONNEXE : aucun bruit aucune odeur
ANIMAUX : calme environnemental, pas de bruit
METEO : ciel dégagé, sans nuage, aucune humidité dans l'air, visibilité claire


Mise à jour du 28 décembre 2011 :
Cet article a reçu un complément d'information avec reconstitution de l'observation (vidéo interview du témoin) suite au classement du cas en D1 par le GEIPAN.

Posté par blogovni66 à 07:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

20 octobre 2008

xx/10/2008 - Palau-del-Vidre : triangle noir

triangle_palau_del_vidres

Un triangle noir, immense et silencieux.

Fin octobre 2008 : tôt le matin (6h30 environ) deux employés roulant à bord d'un fourgon remarquent vers l’horizon Est (au-dessus du littoral, direction la mer – entre Saint Cyprien et Argelès/mer) ce qu’ils ont pris tout d’abord pour une étoile (blanche, brillante, sans clignotement, magnitude importante) puis pour un avion en phase d’atterrissage.
 
Ils ont observé ce PAN tout le long de leur route à partir d’Elne (N114)
 
En arrivant à Palau Del Vidre, suivant des yeux ce PAN qui continuait sa descente, alors qu'ils s’attendaient à se retrouver pratiquement sous l’objet qui s’approchait par leur droite et sans qu’ils n'aient pu observer la « transition » (les arbres et des immeubles ne laissaient entrevoir le PAN que par intermittence) un objet triangulaire « énorme » noir, avec un globe lumineux rouge fixe dessous, les a pratiquement survolés dans un silence total et à la vitesse d’un piéton, à l’entrée du village. Le triangle évoluait à très basse altitude. Il paraissait aussi grand qu’un avion de ligne. "Quelqu'un la tête baissée n'aurait pas remarqué son passage silencieux" précise l'un des témoins.
 
L’objet a disparu caché par les immeubles. Les deux témoins ont tenté de suivre l’objet mais le temps de trouver la route qui allait dans sa direction (1 minute environ) l’objet avait totalement disparu.

Mise à jour du 1 février 2013 :
ce cas étudié par le GEIPAN a été classé D1 (non expliqué) le 24 janvier 2013. 

Posté par blogovni66 à 06:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,