07 juin 2010

07/06/2010 - Rivesaltes : cylindre blanc

Le lundi 7 juin 2010 à 18h15, alors que je traversais le rond-point du péage de Perpignan-Nord à Rivesaltes, j'ai aperçu dans le ciel à 80° de hauteur, direction Nord, un avion sans ailes, d'aspect métallique blanc (un cylindre ?). Le temps de garer ma voiture pour l'observer, l'objet avait disparu dans les nuages. Il semblait très proche. Le plafond nuageux était très bas et l'objet était placé devant les nuages.

Posté par blogovni66 à 18:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,


06 juin 2010

06/06/2010 - Route de Baixas : lumière ovale blanche

Bonjour, dans la nuit de samedi à dimanche 6 juin 2010 j'ai aperçu à 1h30 du matin sur la route de Baixas Pézilla-de-la-Rivière, un ovni. Je me souviens qu'il se déplaçait verticalement et lentement, il était ovale blanc et une lumière rouge s'allumait et s'éteignait progressivement, il descendait au dessus de Saint-Estève.

Posté par blogovni66 à 01:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

30 mai 2010

30/05/2010 - 23h08 Canet-en Roussillon : lumière blanche

Mise à jour : le dimanche 30 mai 2010, le dernier avion de ligne s'est posé à l'aéroport de Perpignan-Rivesaltes à 22h50. Il faut savoir qu'après 22h30 la tour de contrôle de Perpignan est normalement fermée sauf en cas de retard du dernier avion commercial de ligne. A 23h08, la planète Vénus était à seulement 7° au dessus de l'horizon OUEST. C'est-à-dire trop bas pour être confondue avec le phénomène lumineux observé.

Dimanche 30 mai 2010 entre 23h08 et 23h18 David et 2 autres témoins situés à Canet-Village ont observé pendant 15 minutes un phénomène lumineux lointain en direction de l'Ouest (290° O-N-O) à environ 60° au dessus de l'horizon. Si l'on trace un axe entre le lieu d'observation et le phénomène lumineux, on se rapproche de l'aéroport de Perpignan. La lumière a semblé stationnaire pendant 1 ou 2 minutes puis a disparu pendant quelques secondes pour réapparaître à peu près au même endroit, à nouveau pendant 10 minutes, presque stationnaire. Le témoin principal, David, ayant travaillé à l'aéroport de Perpignan est formel, il ne s'agissait pas, selon lui, d'un avion ou d'un hélicoptère. Il a pris 18 photos avec son appareil numérique compact. La première photo est notée à 23h08 et la dernière 23h18. ensuite la lumière s'est "éteinte". Sa petite amie et la maman de celle-ci ont vu la même chose depuis la fenêtre de leur chambre située au premier étage. Aucun clignotement perceptible et aucun bruit. Sur les photos on peut effectivement constater un phénomène lumineux. Les 3 témoins ont l'habitude de voir les avions effectuer la boucle d'approche au large de Canet mais affirment que cette fois-ci le phénomène lumineux était totalement différent et hors du trajet.

Ci-dessous, le ciel tel qu'il était au moment du début de l'observation :

venus_30_05_2010

Entre
23h08 et 23h18, David a pris 18 photos. Malheureusement, ce type d'appareil compact numérique, réglé en mode automatique, ne permet pas d'obtenir des images nettes de nuit. Les traits blancs (filaments ou tronçons) qui relient les "amas blancs" sont la conséquence d'un "bougé" (du témoin et/ou du phénomène). 

2308_1

2310_1

2313_2

2313_3

2314_1

2314_2

2314_3

2317_1

2317_2

2317_3

2318

Ces photos n'aident pas à comprendre ce qu'ont vu les 3 témoins mais attestent de la présence réelle d'un phénomène lumineux aux heures indiquées par les 3 témoins. Les traits blancs (filaments ou tronçons) qui relient les "amas blancs" sont la conséquence d'un "bougé" (du témoin et/ou du phénomène). Remerciements à David.

Posté par blogovni66 à 23:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

09 avril 2010

05/04/2010 - Saint-Estève : Virage en crochet pour un OVNI

2010_04_05_st_esteve

Lundi 5 avril 2010 à 22h45. Un couple observe pendant une vingtaine de secondes l'évolution d'un OVNI composé de deux lumières rouges et une blanchenon clignotants


PRENOM : Argos
DATE : 05/04/2010
HEURE :
22h45
NBRE-TEMOINS : 2
PRECISIONS-TEMOINS : Informaticien, 28 ans.

<pLIEU : Chez nous, à  proximité du Lac de Saint-Estève.
Axe de parcours : 
Déplacement en forme de crochet.
Objet aperçu en mouvement dans l'axe Nord -> Sud puis 1er virage cours sur la droite (direction Sud-Ouest) puis vire complètement dans l'axe Est.
ANGLE : 60°
DESCRIPTION-OVNI :
Deux lumières rouge clair et une blanche centrale sans clignotement durant toute l'observation.
TAILLE-OVNI : La taille d'une étoile comme Vénus.
DUREE : 20 secondes

DEROULEMENT : Nous étions sur la terrasse de notre appartement en train de fumer, habituellement nous regardons les étoiles ou bien les avions passer sur les couloirs aériens de Girone et de Barcelone. Ma conjointe s'apercevant que cette fois ce qu'elle voyait ne se trouvait pas dans le couloir aérien habituel (le long du littoral qui est à notre gauche sur la terrasse) mais bien sur notre droite, deuxième point important c'est la vitesse. C'est là qu'elle m'a dit ; "regarde là-bas", et j'ai vu au premier coup d'oeil ce qu'elle voulait me montrer ; ça ressemblait à un avion dont les feux ne clignotaient pas et surtout se déplaçant à vive allure dans le ciel lorsqu'il pris l'étonnant virage en forme de crochet continuant dans la direction du littoral et là plus rien. L'objet avait l'air d'avoir une certaine altitude (en tout cas supérieure à ce que nous avons l'habitude de voir avec les avions de ligne).

METEO : Ciel voilé, pas de vent, température d'environ 10°C.
COMMENTAIRE : C'est la première fois que nous assistions à un tel phénomène aérien pour lequel nous n'avons pas trouvé d'explication. Nous sommes vraiment resté bluffés par la vitesse et la façon dont il a tourné.

C'est d'ailleurs la raison pour laquelle on se rapproche de vous, nous souhaitons savoir si d'autres personnes on vu la même chose que nous. Peut-être un essai militaire ?"

Les témoins ont clairement décrit le phénomène en utilisant le formulaire de rapport d'observation OVNI de la rubrique "Votre témoignage". Nous sommes allés sur place écouter les témoins et reconstituer l'observation. Les deux témoins sont cohérents dans leur description. A noter que le premier parvenait à distinguer les 2 lumières rouges qui bordaient l'objet sur un axe plan (avec la lumière blanche entre les 2), tandis que le second n'a vu que la lumière blanche du milieu. Les deux ont remarqué la trajectoire inhabituelle en "crochet" à une vitesse très rapide.

Le mouvement en "crochet" ressemble à un "S" avec un virage en boucle vers la droite puis vers la gauche, en courbe, à vitesse constante mais rapide, dans un silence total. La vitesse décrite serait équivalente ou supérieure à celle d'un avion de chasse (sans le son). L'altitude est évaluée "supérieure" à celle des avions de lignes qui se rendent à Gérone (leur passage est d'ailleurs audible).

A première vue il pourrait s'agir d'un aéronef mais le virage en crochet effectué par celui-ci, ainsi que sa vitesse et l'absence de bruit, s'expliquent difficilement avec un avion classique. 

Posté par blogovni66 à 22:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

23 mars 2010

23/03/2010 - Canet-en-Roussillon : boule orange dans le brouillard

2010_03_23_pierre_2


PRENOM : Pierre

DATE : 23/03/2010

HEURE : 22h45

NBRE-TEMOINS : 1

PRECISIONS-TEMOINS : Pierre, (observateur ovni66), 23ans

LIEU : A Canet en Roussillon sur mon lieu de travail près du port

DIRECTION-OVNI : La direction du phénomène est nort-est en direction de l'embouchure du port, aucun mouvement de l'objet

ANGLE : 20* au dessus de l'horizon

DESCRIPTION-OVNI : Tout d'abord une petite étoile qui au bout de quelques minutes a disparu, ensuite juste sur sa gauche (à 5 cm à vu d'oeil) une boule orange un peu plus grosse qui a fait la même chose : disparue au bout de quelques minutes, petit à petit...

TAILLE-OVNI : La première avait la forme d'une petite étoile blanche et la seconde était plus grosse et de couleur orange

DUREE : Entre 5 et 10min

DEROULEMENT : Le plus marquant dans cette observation c'est la présence d' un épais brouillard où il était déjà difficile d'observer les bâtiments autour... De plus, si le brouillard se déplaçait avec le vent, j'aurais pu revoir au moins la lumière orange s'il s'agissait d'un lampadaire...

ANIMAUX : Le chien du voisin aboyait : en effet ce chien aboie quelques fois quand il me voit sortir or là, il était déjà dehors et m'a vu sans rien dire. Dès que j'ai commencé a observer la boule orange, le chien s'est mis à aboyer... Pure coïncidence sûrement.

METEO : Présence de brouillard (visibilité très réduite)

COMMENTAIRE : Je n'ai aucune certitude au vu de la présence du brouillard. Une fois le ciel dégagé, je pourrai me rendre compte si j'ai confondu ces lumières avec un lampadaire ou autre...

Pendant l'observation, Pierre m'a contacté par téléphone et j'ai pu entendre, en effet, un chien aboyer sans arrêt. Suite à cet appel j'ai envoyé une alerte sms à tous les observateurs OVNI66. Ce que Pierre n'a pas noté sur le formulaire, c'est qu'après cette première observation et après notre conversation, il a fait une seconde observation de deux lumières à un autre endroit (voir croquis). Pierre a pu vérifier en plein jour le paysage. Il a constaté que les lumières blanches fixes se trouvaient à la même hauteur que le haut des mâts des navires du port. Par contre il n'a pas trouvé de correspondance en plein jour d'un lampadaire ou objet qui pourrait expliquer la présence de la boule orange. A noter que les lampadaires environnants étaient allumés et identifiables au moment de l'observation.

2010_03_23_pierre_1

Si vous avez des renseignements concernant ce témoignage, n'hésitez pas à nous contacter à info@ovni66.com

Posté par blogovni66 à 22:45 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

01 mars 2010

01/03/2010 - Perpignan Nord : lumière blanche et alerte

Lundi 1 mars 2010 à 19h16,  j'ai observé pendant 6 minutes une lumière blanche que j'ai tout d'abord prise pour un avion en approche, de face. Mais la chose ne semblait pas bouger (ou s'éloignait de moi dans le même axe : plein Ouest). A 19h22, j'envoyais un sms à l'ensemble des observateurs OVNI66 en leur signalant un OVNI, assez bas à l'horizon Ouest. La lumière, bien plus grosse que Vénus (environ deux fois), semblait très éloignée et perdre de l'altitude. 2 minutes plus tard, les maisons qui se trouvent à 80 mètres ne me permettaient plus de voir le phénomène lumineux qui continuait de descendre. Le temps de répondre à deux appels d'observateurs, je suis monté sur le toit de ma maison et j'ai pu voir que la lumière venait de disparaître dans le même axe exactement que Força Réal (au-dessus de Millas). Malheureusement une lumière parasite orangée (qui se trouve dans le versant nord de Força Réal - sorte de projecteur permanent) ne m'a pas permis de poursuivre l'observation.

Suite à l'alerte donnée par sms, Jérémie de Pia (observateur ovni66) a pu voir lui aussi une boule jaune-orangée (pour lui) dans le même axe que Força Réal.

Je ne sais pas ce que nous avons vu, mais cela n'était pas commun. J'habite à Perpignan, Haut-Vernet, près de l'aéroport et j'ai l'habitude du trafic aérien. Je n'avais jamais observé une telle lumière. Agnès, 3e témoin, confirme la couleur blanche, l'axe et la perte d'altitude.

J'ai regardé le phénomène avec des jumelles Bushnell 10x50 et ce que je voyais n'avait aucun clignotement, pas de lumière rouge ni verte, juste tout blanc, sans structure apparente.


Suite : un 3e témoin se manifeste


Posté par blogovni66 à 19:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,

06 février 2010

Les feux réglementaires des aéronefs

Les feux de position pour tous aéronefs (sauf ballons et aéronefs captifs)

Feu rouge ininterrompu émettant au-dessus et au-dessous du plan horizontal de l'aéronef dans un angle de 110° mesuré vers la gauche (bâbord) à partir de l'avant.


Feu vert ininterrompu émettant au-dessus et au-dessous du plan horizontal de l'aéronef dans un angle de 110° mesuré vers la droite (tribord) à partir de l'avant.


Feu blanc ininterrompu émettant vers l'arrière au-dessus et au-dessous du plan horizontal de l'aéronef dans un angle de 140° également réparti à droite (tribord) et à gauche (bâbord).

 

Les feux de gauche et de droite doivent être placés aussi loin que possible l'un de l'autre.
le feu
blanc doit être placé aussi loin que possible à l'arrière de l'aéronef.

tumbaga


Pour les ballons : un feu rouge placé à 5 mètres au moins et à 10 mètres au plus en dessous de la nacelle et visible dans toutes les directions. Pour les aéronefs captifs (ballons, cerfs-volants, etc.). Les aéronefs captifs et leur câble de retenue doivent porter des feux correspondant au balisage d'un obstacle artificiel de même hauteur.


Feux anticollision :

Le signal émis par les feux anticollision doit être constitué par des éclats rouges ou blancs. Les feux anticollision doivent rayonner autant que possible dans tous les azimuts jusqu'à 30° au-dessus et au-dessous du plan horizontal de l'aéronef.

Source :  Annexe I à la section I du chapitre Ier du titre III du livre Ier de la troisième partie du code de l'aviation civile (art. d131-1 à d131-10). Version en vigueur au 28 avril 2010

En résumé :
Si vous voyez du vert fixe, du rouge et du blanc (fixes ou clignotants), il est fortement probable qu'il s'agisse d'un aéronef. Si vous voyez du orange, du bleu, du violet ou du jaune, ce ne sont pas des feux conventionnels et il serait intéressant de le signaler.

Posté par blogovni66 à 19:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

01 janvier 1998

xx/08/1976 - Cabestany : objet posé au sol + 2 humanoïdes

Un objet posé près d'une vigne à Cabestany

C'était fin août 1976, autour de minuit, le temps était très orageux. Je sortais d'un petit Mas habité par mon oncle. Ce mas, à l'époque était assez isolé et situé en campagne, au bord d'une route secondaire et entouré de vignes. En sortant du mas j'ai eu la sensation d'une présence, j'ai alors tourné la tête du coté où se trouve un chemin de terre débouchant sur des vignes en contre-bas. J'ai alors aperçu une énorme lumière mais qui ne se reflétait pas vers l'extérieur, une lumière intensément blanche mais confinée dans son habitacle, elle ne rayonnait pas, je suis formel. Comme je connaissais très bien le secteur, je savais pertinemment que rien ne pouvait se trouver à cet endroit sans que je le sache. J'ai donc pris l'initiative d'aller voir de plus près. Je me suis engagé sur le chemin de terre à pied en longeant le mur du mas sur une cinquantaine de mètres et j'ai observé. J'étais abasourdi par ce que je voyais. En contre-bas de la vigne un objet qui me paraissait de forme rectangulaire, les angles droits se découpaient bien dans l'obscurité, cet objet concentrait une lumière intense qui emplissait entièrement l'objet.

vignes2

J'étais à l'arrêt à l'angle du mur qui donne à l'arrière du mas. Connaissant les lieux et la hauteur approximative du mas ainsi que la hauteur approximative du dénivelé de la vigne par rapport à la route, j'en ai déduit qu'il devait mesurer une quinzaine de mètres en longueur et 7 à 8 mètres de hauteur. C'est alors que j'ai vu une silhouette humaine se détacher de l'immense clarté à l'intérieur. Cette silhouette était entièrement noire, très grande et filiforme avec de longs bras très minces. Elle semblait regarder dans ma direction. Tout à coup une deuxième silhouette s'est elle aussi détachée de la lumière, elle avait les mêmes proportions mais était de taille plus petite. A mon échelle on aurait dit son enfant. Ils semblaient regarder dans ma direction, ce que je trouvais très surprenant. J'ai ensuite voulu m'approcher pour comprendre ce que j'avais devant mes yeux. Il faut vous dire, que je ne me suis jamais laissé impressionner facilement et quand j'ai décidé d'avancer j'avance.

Le témoin est gentiment prié de ne pas s'approcher...

Le problème c'est que je me suis retrouvé comme sans réaction au moment d'avancer plus vers la chose. Je me suis alors forcé me disant qu'on ne réussirait pas à m'empêcher d'aller voir de plus près. Curieusement j'avais l'impression qu'une voix douce, humaine (d'homme) s'adressait à moi, mais à l'intérieur de ma tête. Elle semblait dire : "n'approche pas plus près, cela ne servirait à rien, ce n'est pas le moment..." J'ai alors eu tout le corps parcouru de frissons et curieusement j'ai compris qu'ils avaient raison. Je me suis senti très paisible et mon subconscient ayant compris le message je me suis éloigné.

Reconstitution sur le terrain

Nous avons rencontré le témoin, la cinquantaine, un homme très sérieux, sympathique et parfaitement équilibré. Nous avons discuté avec cet ancien chef d'entreprise pendant deux heures et nous n'avons pas trouvé de contradictions dans ses propos. Le terrain privé a été un petit peu remanié depuis 1976 mais le petit mas est toujours là. L'objet posé se trouvait dans une cuvette depuis laquelle on ne peut rien voir à 360°. Ce détail a son importance. En effet, on peut constater que l'engin posé ne pouvait être vu de nulle part à la ronde, sauf depuis l'endroit précis où se trouvait le jeune homme de l'époque, près du mas.

S'il avait fallu poser en terrain ennemi un hélicoptère en difficulté, on ne pouvait trouver meilleure place. Sauf que là, il ne s'agit pas d'hélicoptère ni de rien de connu. L'engin, avec sa forme rectangulaire et sa taille imposante reste non identifiable.

Pendant la reconstitution nous avons pu calculer que le grand être mesurait au minimum 4 mètres en tenant compte du dénivelé du terrain. Mais l'engin se trouvait-il complètement posé ? Difficile à dire.

rr3_last

Reconstitution. L'engin (en blanc) mesurait environ 15 m de long et 7 m de haut.

Quand ces êtres ont remarqué la présence du témoin, le plus petit a pris la main du grand. Ce geste qui peut paraître anodin, a immédiatement rassuré le témoin sur leurs intentions pacifiques.

Quelques précisions supplémentaires

Philippe n'était pas seul. Son cousin, plus jeune, qui était venu le chercher en mobylette et qui se trouvait en retrait sur la route goudronnée près du Mas, a bien remarqué la clarté lumineuse intense qui se dégageait de la cuvette en contrebas. Il est resté sur sa mobylette à attendre Philippe. Impressionné par l'incompréhension de ce qu'il voyait, il ne s'est pas approché. Il était impatient de repartir vers Perpignan.

Quand Philippe a rejoint son cousin en ayant renoncé à s'approcher plus près de l'OVNI, ils se sont engagés sur la route en direction de Perpignan. Mais quelques centaines de mètres plus tard, le témoin principal a souhaité retourner sur les lieux. Il fallait qu'il comprenne absolument ce qui venait de se passer. C'est à ce moment là que tous deux ont remarqué dans le ciel un engin qui semblait plus grand encore, avec 3 demi sphères disposées en triangle, collées dessous. L'engin s'éloignait vers l'Est, sous le plafond nuageux, à une vitesse extrêmement réduite dans un vrombissement que l'on pourrait comparer à celui que l'on entend quand on se trouve près de ligne à haute tension (ou près d'un transformateur). A l'intérieur de chaque demi sphère, on pouvait distinguer des arcs électriques rougeoyants. L'objet posé au sol, lui, avait disparu.

Quelques années plus tard, Philippe est retourné sur les lieux, pensant que peut-être quelques traces au sol pourraient confirmer ce qu'il avait observé en 1976. Proche de la nature, fils d'agriculteurs, Philippe a tout de suite remarqué que les plantes avaient subi une sorte de traumatisme dans leur croissance. Tiges tordues, feuilles déformées, plantes alambiquées... quelque chose de perceptible était différent à cet endroit précis.

Malheureusement, aujourd'hui il ne reste rien qui puisse confirmer ses dires. La terre a été plusieurs fois labourée et des vignes ont été plantées à l'endroit du supposé atterrissage.

Philippe n'a jamais parlé à personne de cette observation pendant tout ce temps par peur du ridicule. Père de famille, chef d'entreprise, tenant à sa réputation, il a souhaité garder l'anonymat et préserver des curieux la localisation exacte du lieu de l'observation.

22_08_1976_strasbourgRecherches complémentaires :

Nous avons passé quelques heures aux Archives Départementale des Pyrénées-Orientales pour vérifier si les journaux de l'époque avaient relaté une observation similaire dans la région ou ailleurs à peu près aux mêmes dates. Un autre témoignage aurait en effet pu corroborer celui-ci.

Nous avons trouvé sur l'Indépendant un article datant du 22 août 1976 concernant l'observation d'un ovni pendant plusieurs heures par 4 témoins dont 2 gendarmes dans la région de Bouxwiller (Bas-Rhin) puis à Saverne. Etait-ce le même engin ? Nous ne le saurons jamais mais la coïncidence est troublante.

L'année 1976 fut très riche en observations d'ovnis accompagnés d'êtres humanoïdes. C'est d'ailleurs en août 1976 que le célèbre journaliste Jean-Claude Bourret annonçait la sortie de son premier livre "Le nouveau défi des O.V.N.I" aux éditions France Empire.







(suite) 4 ans après cet article, à lire :
Prospection sur le terrain à la recherche de traces.

Posté par blogovni66 à 03:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

xx/11/1971 : Missing-time à Périllos (vidéo)

Nous sommes en novembre 1971, il est 5h du matin, il fait nuit noire. Jean-Louis roule en direction du village abandonné de Périllos (66) avec son chien. Soudain, dans un tournant, une lumière blanche intense enveloppe sa voiture. Jean-Louis se retrouve 1h plus tard en train de rouler dans la direction opposée, vers Perpignan. 1h manquante sans aucun souvenir. De retour sur les lieux quelques heures plus tard accompagné d'amis policiers, ils cherchent ensemble à comprendre ce qui avait bien pu se passer dans cet endroit désert, exempt de toute habitation ou éclairage public. En 1971, ce chemin (impasse) ne menait qu'à un village abandonné depuis les années 50. Nul habitant, nulle installation électrique n'étaient présents à plusieurs kilomètres à la ronde. Malgré des investigations sur les lieux rien n'a été retrouvé qui pourrait expliquer la source de cette lumière intense blanche et les causes de ce "missing-time" (temps manquant).

Posté par blogovni66 à 03:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,