31 décembre 2015

31/12/2015 - Un bolide traverse le ciel de la Catalogne en plein jour

2015-12-31-BOLIDE-CATALOGNE
Le bolide photographié depuis Teià (Espagne) par © Pedra Ennuvolat - Albert Vàzquez

Ce matin jeudi 31 décembre 2015 aux alentours de 8h30 une cinquantaine de témoins a observé le passage d'un bolide dans le ciel Catalan. Les témoignages font état d'une boule lumineuse verte avec une courte traînée visible pendant plusieurs secondes. Selon la perception de chacun, les couleurs variaient du bleu au vert. Cette couleur caractéristique des rentrées atmosphériques est due à l'ionisation de l'air au passage du météore.

Météorite ou météore ?

Le terme météorite est souvent galvaudé comme on peut le constater sur le titre du journal l'Indépendant. Les météorites ne traversent pas le ciel. On parle de "météorite" quand on veut désigner les fragments tombés au sol. Si le phénomène est encore dans le ciel, il s'agit d'un météore ou d'un bolide quand sa luminosité dépasse celle de la planète Vénus. Dans le cas de ce matin, la NASA n'indiquait aucune rentrée atmosphérique de débris spatiaux (en général on est averti à l'avance quand un morceau de fusée ou un débris de satellite entre dans l'atmosphère). L'hypothèse du morceau de roche de type météoroïde est donc la plus probable.

Un phénomène courant

Au fil des saisons, notre planète traverse des essaims de roches issues de comètes et certaines d'entre elles traversent notre atmosphère. On parle dans ce cas d'une rentrée atmosphérique. Le phénomène est courant puisqu'on peut observer toutes les nuits des étoiles filantes (qui sont des poussières de roches qui se désagrègent dans la haute atmosphère). Certaines d'entre elles peuvent atteindre des dimensions respectables et le météore qui a traversé le ciel Catalan ce matin semble important en terme de masse, de l'ordre de plusieurs kilogrammes. Il n'est pas impossible que des fragments atteignent le sol et qu'avec un peu de chance des météorites soient découvertes dans les prochaines semaines. Toutefois la perception de ce type de phénomène est souvent faussée par une impression de proximité alors que ce fragment cométaire était probablement à plusieurs centaines de kilomètres d'altitude.

La difficulté de retrouver les fragments au sol

Quand le morceau de roche se désagrège, sa vélocité est très grande et il est remarquable par sa luminosité mais en fin de course, les fragments qui atteignent le sol ne sont que très rarement visibles sauf si la combustion génère une traînée de fumée qui pourrait être remarquée par des témoins. Les météores peuvent aussi être audibles, créant des bangs sonores ou des sifflements perceptibles.

Que faire en cas d'observation ?

Le plus important pour les scientifiques est de pouvoir reconstituer la trajectoire et de calculer la chute possible de fragments (météorites). Pour cela le témoin doit indiquer précisément l'heure, le lieu où il se trouve, la direction du début de l'observation, la durée et la direction de la fin de l'observation. Avec ces éléments il sera possible de calculer la trajectoire surtout si les témoignages sont multiples.


15 septembre 2014

15/09/2014 - 06h00 - Nouveau météore dans le ciel des Pyrénées-Orientales...

meteoroide

Ce lundi matin à 6h00, on nous signalait à nouveau le passage d'un météoroïde dans le ciel des Pyrénées-Orientales.

Selon les multiples témoignages reçus par OVNI66, l'Indépendant, le GEIPAN et France Bleu, la description - une "boule de feu" suivie d'une traînée verte ou bleue - correspond parfaitement à une rentrée atmosphérique. Il s'agit bien d'un nouveau météore comme il en passe presque toutes les semaines dans le ciel.

L'heure, la période astronomique et la météo (ciel clair) étaient favorables à cette observation matinale.

(photo illustration de Howard Edin, proche de la description)


Rien d'anormal à l'horizon !

Cette fois-ci, il sera difficile de déterminer si le bolide s'est transformé en météorites car celui-ci se dirigeait vers la mer... Il est utile, pour les scientifiques, que les témoins fassent l'effort de préciser leur position et la direction vers laquelle le météore disparaît.

Ce phénomène est fréquent : vérifiez si une observation plus récente est signalée

27 septembre 2011

Août 2005 : OVNI à Opoul-Périllos, Château de Salvaterre (66)

Cet homme et son fils de 15 ans ont observé en août 2005 un disque orange d'une taille apparente plus grosse que la Lune, évoluer à environ 210 mètres de leur maison située tout près du château de Salvaterre à Opoul-Périllos dans les Pyrénées-Orientales (66). Le disque ou globe orangé brillant était entouré d'un anneau bleu.

Il était 23h, Antoine et son fils discutaient dehors lorsqu'ils ont eu le regard attiré vers le château visible depuis le jardin de la maison. Dans un angle de 45° de hauteur, direction Nord-Nord-Est, un "globe" orange vif entouré d'un anneau bleu s'est élevé en altitude depuis la crête du plateau de Salvaterre et s'est éloigné vers l'horizon Est à vitesse constante sans aucun bruit dans une trajectoire parabolique (l'objet est monté en faisant une courbe ascendante puis descendante). L'observation a duré environ dix secondes. Ce soir là, les deux témoins n'ont remarqué aucun bruit de voisinage (l'endroit est assez isolé), le ciel était clair et fortement étoilé, sans aucun vent.

salvaterre-ovni
illustration

Posté par blogovni66 à 21:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

16 janvier 2011

16/01/2011 - 18h45 Laroque-des-Albères : lumière étrange dans la forêt

Fernand_photo1

Témoignage de Fernand

Bonjour,
j'habite St André proche de Laroque des Albères, j'ai visionné la vidéo [celle du 14/01/2011] dimanche 16/01/2011 dans l'après-midi. Sur la partie de la vidéo mise en négatif à droite du pic Néoulous, je reconnais la vallée du lieu décrit, il y a une rivière où je suis déjà allé pêcher. L'ouverture de la truite approchant, je décide d'y aller faire une balade pour me rendre compte du débit d'eau de la rivière et éventuellement, comme les boules lumineuses [du 14/01/2011] semblent être sortie de là... après ma balade, je remonte dans ma voiture garée pas loin de la ruine chapelle "Roc Vella", je redescends, il est 18h45 et il fait nuit ; arrivé aux premières maisons de Laroque, plutôt que partir, je prends la route à gauche qui mène au "domaine des Albères" et j'aperçois sur ma gauche dans la montagne, vers la zone d'où je venais, une lumière très intense orangée ; ce qui ma frappé c'est quelle ne rayonnait pas comme une lumière de lampadaires ou de phare de voiture, ce qui a fait que je me suis arrêté, j'ai commencé à observer : la lumière passait de orange à rouge en passant par du jaune, même bleu, orange avec du bleu, pas de clignotement. La lumière n'a pas changé de place pendant l'observation qui a duré 10mn. Toutefois j'arrivais à percevoir comme des légères variations de formes. Le plus spectaculaire c'était les changements de couleurs, ce n'était pas par intermittence, la lumière ne disparaissait jamais, ça semblait sans forme bien définie à moins que ce ne soit les arbres qui empêchaient une bonne vision de l'ensemble. C'était très lumineux avec des couleurs très intenses, mais sans aucun halo lumineux autour, ça n'éclairait pas la montagne ou la végétation autour. Je n'arrive pas à expliquer à quoi cela ressemblait. J'ai déjà vu du feu dans une forêt la nuit, des lampadaires, des phares de voitures, de la lumière qui s'échappe des fenêtres d'une maison la nuit dans la montagne, un sapin avec des guirlandes, mais là...

Je repars en voiture vers le lieu (route Roc Vella qui monte dans la vallée), j'arrive au terminus de la route et n'ayant rien vu, je redescends, m'arrête au lieu d'observation et là, la lumière a disparu. J'ai pris 3 photos mais c'est loupé on voit juste des points bleu et rouge, rien à voir avec ce que mes yeux observaient. Voilà, ce n'était rien de volant car ce n'était pas dans le ciel, mais peut-être que mon témoignage additionné à d'autres pourrait servir.


Fernand_photo2

Fernand_photo3

Fernand_lieux1
Le point ajouté illustre l'emplacement du phénomène lumineux.

Fernand_lieux2
Le point ajouté illustre l'emplacement du phénomène lumineux.

Vérifications sur les lieux

Samedi 22 janvier nous nous sommes rendus sur les lieux de l'observation et avons reconstitué les conditions de l'observation de Fernand rencontré sur place. Aux yeux du témoin, les photos sont sans importance car elles ne rendent pas vraiment compte de ce qu'il a vu : en effet la masse lumineuse sans forme définie était bien statique mais fluctuait dans sa forme et ses couleurs. Les 5 photos ci-dessus ont été prises par le témoin lui-même. Les 4 premières avec un zoom et la cinquième sans zoom. Le phénomène lumineux étant statique sur un versant de la montagne, nous avons pu établir qu'il ne pouvait pas être éloigné de plus de 1 km du témoin.

Randonnée pédestre

Nous avons décidé d'effectuer une petite randonnée pour nous rendre jusqu'à l'endroit supposé du phénomène lumineux afin de vérifier sur place si quelque chose pouvait expliquer la source de cette lumière inhabituelle. Un parcours d'environ 5 kilomètres a permis de constater qu'absolument RIEN ne peut expliquer l'observation de Fernand : ni bâtisse, ni maison, ni ruine... ni route. La forêt à cet endroit est extrêmement dense, au point qu'il est difficile de sortir des petits sentiers à cause de la végétation inhospitalière. Aucune clairière à l'endroit supposé. Cette partie de la forêt est interdite aux feux et n'est pas carrossable.

fernand_versant

fernand_feux

Conclusion

L'analyse des photos et les caractéristiques de l'appareil numérique, les vérifications sur place ainsi que la distance évaluée du témoin au phénomène, nous permettent de confirmer que la taille apparente du phénomène lumineux observé par Fernand le 16/01 est la même que celle des 4 sphères lumineuses volantes qui ont été observées le 14/01 par 4 témoins dans le même axe.

La configuration de la vallée et sa végétation ne rendent pas crédible l'hypothèse d'un feu, d'une machinerie ou d'un engin posé au sol.

Posté par blogovni66 à 18:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,