30 juin 2018

26/06/2018 - Céret : un témoin observe un PAN qui disparaît à vitesse fulgurante

Le 27 juin 2018 le témoignage suivant est parvenu à OVNI66 :

"Bonjour, ce petit témoignage pour raconter ce que j’ai vu hier soir le 26/06/2018 aux alentours de minuit.

J’habite [...] 66400 CERET. J’ai deux chiens qui se sont mis à aboyer de manière trop insistante aux alentours de minuit (je n’ai pas regardé l’heure). Je suis donc sorti pour voir ce qu’il se passait. En passant le seuil de ma baie vitrée, les chiens ont arrêté d’aboyer, et sont rentrés se coucher dans leurs niches. C’est alors que j’ai regardé du côté de la rue qui donne sur l’arrière de mon terrain il me suffisait de me pencher en avant pour l’avoir dans mon champ de vision, je pensais peut-être un intrus, mais personne. Et puis tout de suite après, j’ai levé les yeux vers le ciel. Immédiatement j’ai vu une sorte de disque lumineux blanc parcourir le ciel d’Ouest en Est, dans une accélération foudroyante et disparaître dans la fraction de seconde. Altitude moyenne, mais difficile à estimer en pleine nuit ainsi que la grosseur de l’objet. Ce qui est certain : ce n’est pas une étoile filante et ce n’est pas un avion. Ultra rapide ça a traversé le ciel en un éclair et en accélérant. Sans aucun bruit. Je suis resté hagard quelques minutes à l'extérieur me demandant vraiment ce que ce pouvait être."

Un second échange de mails a permis d'obtenir les détails qui manquaient au rapport.

"- je pense que c’était entre 23h30/00h00
- beaucoup plus gros qu’une simple étoile
- pas de traînée
- durée totale : 1 seconde, c’était très rapide
- j’ai donc vu la fin du phénomène, un déplacement fulgurant sur un quart de ciel d’Ouest en Est, suivant une ligne de Céret, Le Boulou vers la mer. Puis disparition il m’a semblé avant d’atteindre les plages environ...
- luminosité blanche constante.
- disque / ovale plus lumineux que la lune sans atteindre sa taille. Parcours horizontal avant disparition.
- ça paraissait ne pas être à haute altitude (au même moment je pouvais voir les lumières clignotantes d’un avion de ligne beaucoup plus haut)."

L'hypothèse du flash d'Iridium :

2018-06-26-2338-Iridium80
Planning des Iridium depuis Céret, source Heavens-Above.com


À 23h38 exactement, il y a eu ce qu’on appelle un flash d’Iridium, visible seulement depuis Céret et ses environs dans un cercle de quelques km seulement. Il s’agit de l’illumination soudaine de l’antenne (ou des panneaux solaires) d’un satellite. La luminosité était de magnitude -6.4 ce qui est énorme ! La description du témoin correspond exactement à ce type d’événement visible seulement depuis une surface restreinte au sol. Le satellite Iridium numéro 80 s'est illuminé pendant quelques secondes grâce à un reflet du soleil déjà couché (mais encore levé pour le satellite). Il a flashé dans le ciel de Céret à 23h38. Apparition à 23h33 à l’Ouest (à peine visible), illumination à 23h38 pendant deux secondes et disparition totale vers l’Est. La particularité de ce type d’illumination qu’on appelle « flash d’Iridium » est que le satellite est à peine visible à l’oeil nu, puis il est illuminé par le soleil (il semble énorme) puis il s’assombrit pouvant donner l’illusion d’une disparition fulgurante à grande vitesse (quand il n’est plus éclairé). Absence de traînée, apparition et disparition soudaine, lumière blanche intense, forte luminosité (assez impressionnant). Tout correspond.


Exemples de plusieurs apparitions d'Iridium (voir celui situé à 22 sec.)

Attention, à partir de 2019, le renouvellement complet de tous les satellites Iridium par une nouvelle génération ne permettra plus d'observer ces flashes devenus familiers pour les observateurs éclairés. En effet, les nouveaux modèles ne réfléchiront plus la lumière du soleil aussi intensément.

La perception erronée d'une altitude moyenne

Il est absolument impossible d’évaluer l’altitude d’un objet dans le ciel si on ne le connaît pas. Sans arrière plan, c’est physiquement impossible. En effet, notre cerveau a l’habitude d’évaluer un objet distant en fonction de ce qu’il connaît déjà (un avion, un aéronef, une voiture, une maison) mais il est incapable, au-delà de quelques mètres, de différencier ce qui est devant ou derrière, ce qui est petit ou grand, proche ou lointain. C'est la différence angulaire entre l'oeil gauche et l'oeil droit qui nous permet d'obtenir un effet de relief. C'est l'effet de relief qui nous permet d'évaluer une distance et une grandeur, mais malheureusement, au-delà de quelques mètres, ça ne fonctionne plus. C’est notre expérience qui prend le relais en comparant avec des objets connus. Si l’objet est inconnu et sans arrière plan, il est impossible d’évaluer sa taille, sa distance et donc sa vitesse.

Dernière vérification : l'avion observé au même moment que l'Iridium

2018-06-26-2338-A320
Rétroplanning grâce à FlightRadar24 (heure locale 23h38)

Le témoin précise : "au même moment un avion de ligne traversait le ciel beaucoup plus haut [Nord vers Sud]". On a retrouvé l'avion qui passait au même moment que le satellite avec une trajectoire du Nord vers le Sud à la verticale de Céret à 23h38 exactement. Il s’agissait d’un Airbus A320 Bruxelles -> Barcelone de la compagnie Vueling (VLG8991). Sa taille apparente relativement modeste et son élévation ont fait croire au témoin qu’il était plus haut que le PAN mais en réalité il était bien plus bas (illusion de perception). L'élévation de l'Iridium dans le ciel était relativement basse : 26°. Ce détail explique aussi (en plus de la différence de magnitude) l'impression de "moyenne altitude" du phénomène, alors que l'avion présent au même moment paraissait plus haut. La coïncidence du passage de l'avion de ligne identifié avec le flash d'Iridium confirme l'hypothèse avancée.

Outils utilisés pour cette enquête à distance :

- Google Earth (localisation)
- Heavens-above.com (position des satellites dans le ciel)
- FlightRadar24 (position des avions de ligne dans le ciel)
- Reconstitution par échanges de mails

Remarques entre ufologues :

L'utilisation du terme "disque" pour décrire le satellite, la remarque sur "les aboiements persistants des chiens" et la sensation "d'accélération foudroyante" ajoutées à l'estimation erronée de l'altitude du phénomène lumineux offrent "une étrangeté forte" qui finalement, n'a plus lieu d'être quand on examine les circonstances de l'observation.

Nous remercions le témoin qui a pleinement participé à l'enquête en répondant à chacune de nos questions. Il a donné des directions exactes et une estimation de durée juste. Il nous a fait part de son étonnement face à ce phénomène qu'il ne connaissait pas.

Affaire classée.

Posté par blogovni66 à 21:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,


20 juin 2016

OVNI66 filtre volontairement les témoignages OVNI/PAN

meprises-ovni66

(mise à jour du 27 novembre 2016)
Nous n'enquêtons plus pour les observations suivantes :

- hors du département des Pyrénées-Orientales (66)
- flash dans le ciel ou éclairs, foudre (sans autre évènement)
- sillage, traînée de condensation, nuage, fumée (sans autre évènement)
- sphère ou point lumineux blanc, en altitude avec ou sans sillage
- lumière (ou sphère lumineuse) avec trajet rectiligne et vitesse constante
- lumière pas plus grosse qu'une étoile, statique dans le ciel
- objet, sphère ou lumière évoluant de manière erratique au gré du vent (seul ou en grappe)
- lumière ou objet dont la taille apparente est inférieure à 3 mm (bras tendu)
- lumière lointaine estimée à + de 1000 m du témoin
- durée de l'observation inférieure à 6 secondes et sans effet connexe
- photo "surprise" (intrus dans une photo, sans témoin oculaire)
- vidéo sans témoin oculaire (intrus remarqué a posteriori) ni effet connexe
- détonations, odeurs ou bruits non identifiés (sans autre évènement)

Ainsi que :
- celles des nuits du 1er avril, du 21 au 24 juin, 13-14 juillet et 31 décembre
- celles dont la date est approximative
- les témoignages de seconde main (non directs)
- l'impossibilité de contacter le témoin principal
- les témoignages anonymes
  (OVNI66 s'engage à respecter l'anonymat mais doit pouvoir contacter le témoin)

Ce filtrage permet d'éliminer les témoignages peu consistants et de trop nombreuses méprises.

Si votre témoignage concerne l'une des conditions précitées, nous ne donnerons pas suite à votre rapport sauf si le cas présente un intérêt pédagogique ou démonstratif.

Pour tout autre phénomène non identifié, vous pouvez le signaler en remplissant le formulaire de rapport d'observation d'ovni.

09 novembre 2015

09/11/2015 -Bolide observé dans le Nord-Ouest (flash puis traînée verte)

meteoroide, © photo illustration de Howard Edin

Un météore a traversé le ciel du Nord-Ouest de la France dans la nuit de dimanche à lundi 9 novembre 2015 aux alentours de 2h05. Un témoin nous signale : "Port-Louis en Bretagne, grand flash blanc dans le ciel, suivi d'une grande traînée verte rapide."

Il s'agit probablement d'une rentrée atmosphérique de météore. La couleur verte est typique d'une ionisation de l'air au passage du caillou qui a dû se désagréger en haute altitude.

Si vous avez observé ce phénomène, laissez un commentaire et n'oubliez pas de préciser votre lieu d'observation (commune, village), la direction du phénomène et l'heure la plus précise possible. © photo illustration de Howard Edin


Ce phénomène est fréquent : vérifiez si une observation plus récente est signalée

Posté par blogovni66 à 13:35 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

25 octobre 2015

Vidéo compilation de méprises OVNI/PAN par Les Suricates


Compilation vidéo de phénomènes aériens insolites expliqués (13 minutes)

Une excellente compilation de vidéos montée par l'équipe des Suricates.

Ci-dessous la liste des phénomènes qui apparaissent :

- Passage de la Station Spatiale Internationale (ISS)
- Flash Iridium (satellite)
- Double flash Iridium
- Satellites militaires en formation (NOSS)
- Divers satellites géostationnaires
- Sprites
- Foudre en boule
- Foudre globulaire
- Lune, Jupiter, Vénus
- Trou de Virga
- Parhélies, halos solaires ou lunaires, Spectre de Brocken
- Phénomènes optiques atmosphériques
- Nuages lenticulaires
- Piliers de lumière
- Sources lumineuses
- Cristaux de glace
- Traînées de condensation
- Avions, hélicoptères
- Lasers
- Aéromodélisme
- Ballons captifs, montgolfières, dirigeables, aérostats
- Ballons à leds, lanternes Thaï
- Parachutistes, spectacles pyrotechniques
- Rentrées atmosphériques, météores, bolides
- Corps solides artificiels (capsules, satellites, fragments de fusées)
- Missiles balistiques (spirales)
- Fusées et lancements de satellites

Un grand bravo à l'équipe des Suricates pour cette vidéo pédagogique !

missile-BOULAVA
A voir jusqu'au bout.

Source : www.operation-suricate.fr

07 mars 2015

07/03/2015 - 19h47 - Perpignan : Vidéo d'un flash d'Iridium


A l'oeil nu, le spectacle est bien plus impressionant !

L'application Sputnik! annonçait le passage du satellite Iridium 57 dans le ciel de Perpignan avec un flash de luminosité qui atteindrait -7.8 ce samedi 7 mars 2015 à 19h47. Il fallait regarder vers le Sud-Est (154°) et lever la tête à 54° au-dessus de l'horizon. Pile poil à l'heure et dans la zone annoncée, le satellite s'est illuminé pendant 2 secondes.

Cliquez ici pour en savoir plus sur ces flashes qui illuminent nos nuits...

Posté par blogovni66 à 23:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

23 septembre 2014

Les trucs faux qu'on entend sur les satellites artificiels...

Debris-et-satellites
Illustration du nombre de satellites et débris en orbite autour de notre planète

En discutant avec mon entourage ou des témoins, j'entends parfois des idées reçues ou des affirmations fausses qui méritent un détour. On va en lister quelques unes, rapidement :

- "si un satellite apparaît au milieu du ciel, ce n'est pas normal !"
Les satellites parcourent la voûte céleste d'un horizon à l'autre mais ils peuvent apparaître ou disparaître n'importe où car leur visibilité dépend de l'angle du soleil (qu'il soit couché ou pas) et de votre position au sol (latitude). On peut donc voir apparaître ou disparaître un satellite dans une petite portion du ciel selon qu'il entre ou sort de l'ombre de la Terre.

- "les satellites ne zigzaguent pas, ils vont tout droit"
Non les satellites ne zigzaguent pas mais on peut, dans certaines conditions, avoir l'impression qu'ils ondulent ou zigzaguent. C'est une illusion d'optique connue et reproductible.

- "les satellites ne volent pas en formation"
Si parfois. Certains par deux, trois, quatre ou même six ! On peut également avoir des poursuites, par exemple lors d'une satellisation on voit deux (ou plusieurs) points lumineux se suivre : il s'agit en fait du ou des satellites et du dernier étage de la fusée porteuse. Certaines fusées libèrent plusieurs satellites.

- "les satellites tournent tous dans le même sens"
En majorité oui mais pas tous. Certains ont une orbite rétrograde (au lieu de prograde).

- "les satellites sont tous inhabités"
L'ISS (la Station Spatiale Internationale) est habitée en permanence par au moins 3 astronautes (le plus souvent 6). Les équipages se relaient grâce à un module russe Soyouz, ce qui tracasse pas mal les américains qui souhaitent rapidement utiliser un autre porteur depuis que les navettes ont été arrêtées.

- "les satellites sont en apparence plus petits que les avions en haute altitude"
Quand l'ISS passe au-dessus de nos têtes, on a l'impression qu'il vole à la vitesse d'un avion de ligne à basse altitude, alors qu'en moyenne, il orbite à 400 km d'altitude et trace à 26 000 km/h. L'évaluation est altérée par la taille apparente - celle d'un avion - alors qu'il mesure en réalité plus de 120 m.

- "les satellites sont visibles sur un bon tronçon de ciel"
Oui, mais certains ne font que "flasher" un instant. Ils apparaissent et disparaissent en quelques secondes sous la forme d'un flash lumineux blanc (satellites Iridium par exemple). C'est dû à la réflexion du soleil sous un angle très court. Un peu comme quelqu'un qui balaye votre visage avec le reflet d'un miroir. Le spot de lumière n'est visible (dans la magnitude annoncée) que sur un diamètre de 10 km au sol. Le moment est prévisible, on peut en voir toutes les nuits (et même le jour parfois, c'est d'ailleurs impressionnant).

- "on ne peut pas voir les satellites le jour"
Si si, à l'oeil nu ! Les flashes Iridium sont un bon exemple.

- "les satellites clignotent"
Non la luminosité des satellites provient de la réflexion du soleil sur les antennes, radiateurs ou panneaux. La lumière est permanente, le plus souvent blanche. Certaine conditions peuvent les faire apparaître jaunâtres ou orangés mais la luminosité est fixe. Il peut y avoir des variations de luminosité selon la clarté du ciel mais pas de clignotement. La seule exception (rare) est quand l'objet en orbite virevolte sur lui-même (satellite hors de contrôle, coiffe de fusée porteuse, débris).

- "les satellites forment un sillage ou une traînée derrière eux"
Non, sauf s'il entre dans l'atmosphère et là, c'est pas bon pour lui ! Il est en fin de vie.

- "les satellites sont peu nombreux"
On en compte plus de 1200 en orbite.

- "les satellites qui retombent sur Terre sont rares"
Il en tombe sur Terre régulièrement mais heureusement le plus souvent dans l'océan ! Si on compte les débris, en moyenne tous les mois on a droit à une rentrée atmosphérique.

- "les satellites gardent la même orbite (altitude)"
Les satellites se rapprochent inexorablement chaque jour de la Terre. Certains d'entre eux peuvent voir leur orbite rehaussée, comme l'ISS. C'est d'ailleurs l'une des missions du cargo de ravitaillement européen ATV.

- "tous les satellites sont répertoriés"
Non. Les satellites espions ou militaires sont par nature secrets et non répertoriés. En France, ils sont traqués par le radar Graves. Il y aurait plus de 50 000 débris de satellites en orbite.

- "les satellites ont une durée de vie limitée"
Oui environ 15 ans mais si on choisissait une orbite lointaine, ils pourraient tourner plusieurs milliers d'années.

- "les satellites ne peuvent pas faire du sur-place"
Si ! Quand l'orbite est calculée pour être synchrone avec la Terre, ils peuvent paraître statiques. Les satellites géostationnaires servent principalement aux communications et à l'observation au-dessus d'un point choisi.

- "si un satellite semble ralentir et accélérer ce n'est pas normal"
Cette illusion est commune en particulier pour l'ISS. C'est dû à la courbure de sa trajectoire. On a vraiment l'impression d'un léger ralentissement et d'une légère accélération.

- "à l'oeil nu, les satellites sont lumineux comme des points blancs ou des étoiles"
Oui mais certains satellites peuvent réfléchir le soleil de manière spectaculaire comme les Iridium (-8) ou l'ISS (-4 comme Vénus).

Posté par blogovni66 à 19:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

01 septembre 2012

Ces flashes d'IRIDIUM qui illuminent nos nuits...

Iridium_01
© Illustration Apolo11.com (rayon du spot : 10 km)

SPAC_Satellite_GPS_IIF

En 1998, Motorola avait développé un large système de réseau de 77 satellites qui transmettent les signaux permettant ainsi de communiquer depuis des zones non couvertes par le GSM. Le nom du réseau avait été choisi à cause de sa similitude avec l'IRIDIUM (numéro atomique 77). Cette constellation de satellites est utilisée principalement par l'armée, les journalistes, les scientifiques et les navigateurs. Actuellement 66 sont encore actifs.

Ces satellites sont munis de larges panneaux solaires et d'antennes particulièrement réfléchissants qui les rendent visibles pendant quelques secondes selon l'angle du soleil et la position de l'observateur au sol. Ainsi, des flashes de lumière peuvent apparaître de jour comme de nuit pendant 5 à 20 secondes.

Ces flashes peuvent être spectaculaires si on se trouve au bon endroit au bon moment. C'est un peu comme si un enfant jouait avec un miroir pour réfléchir le soleil vers vous... L'intensité du flash peut atteindre une magnitude de -8 (30 fois plus brillante que Vénus).



L'apparition soudaine de ce flash dans le ciel (diurne ou nocturne) est prévisible. L'application Iphone "SPUTNIK" (gratuite) est très efficace et simple d'utilisation car elle tient compte de votre géolocalisation et permet de vous avertir une semaine à l'avance de l'apparition de ces IRIDIUM (et aussi de celle de l'ISS) sans avoir rien d'autre à faire que de regarder dans la bonne direction. Le site internet HEAVENS ABOVE calcule aussi ces prévisions (et bien d'autres encore) pour peu que l'on sache s'en servir.

Ces flashes lumineux dans le ciel sont souvent source de méprises ou d'interrogations pour un témoin non averti.

Posté par blogovni66 à 22:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

01 juillet 2010

01/07/2010 : dans le 66, deux triangles dans la nuit

Le 1er juillet 2010, une jeune fille de 10 ans observe 2 triangles depuis la fenêtre de sa chambre. Son frère, 12 ans et ses parents ont tous été dérangés par l'expérience de la petite "Camille". Ils ont longuement hésité avant de nous faire part de l'observation de leur fille de 10 ans, un petit peu effrayée par ce qu'elle venait de voir. Nous avons décidé d'un commun accord de respecter totalement leur anonymat, en changeant les prénoms et en ne divulguant pas l'adresse de cette famille.

1 juillet 2010, 22h35, entre Le-Soler et Baho :

"Camille" est allongée sur son lit, prête à s'endormir, la tête sous la fenêtre de sa chambre. Elle regarde le ciel et les étoiles comme à son habitude. Soudain elle voit dans son champ de vision, deux triangles noirs avec 5 ou 7 lumières blanches dessous, presque immobiles, l'un à côté de l'autre à très basse altitude. Intriguée, elle se lève, se met à genoux sur le lit, face à la fenêtre et continue d'observer ces deux triangles qui semblent s'approcher de leur maison... Soudain un flash lumineux intense et blanc éclaire tout le quartier, les 2 objets volants disparaissent d'un coup, en laissant derrière eux un petit nuage gris.

dessin_daniel
(dessin exécuté par le frère selon le témoignage de sa petite soeur)

Quelques secondes plus tôt, sa maman qui regardait la télévision avec le père depuis leur chambre à coucher, avait remarqué ce flash violent et insolite. Elle avait alors demandé à son mari : "as-tu laissé la véranda ouverte ? je viens de voir un flash dehors". "Pierre" lui avait répondu : "Oui bien sûr, j'ai laissé ouvert pour que l'air circule".

A ce moment-là, le jeune frère, "Daniel" déboule dans leur chambre, un peu effrayé. Il bredouille à ses parents "Camille pleure, elle vient de voir un truc bizarre". Le père, court dans la chambre de "Camille" et la trouve en pleurs, à genoux sur son lit, face à la fenêtre. Elle raconte ce qu'elle vient de voir tandis que le père tente de la rassurer.

"Daniel" confirme une étrangeté qui corrobore les dires de sa soeur :

Alors qu'il était allongé face à la fenêtre de sa propre chambre, une lumière intense qu'il a d'abord prise pour des phares de voiture venait d'illuminer sa chambre, faisant apparaître sur le mur une ombre triangulaire qui a parcouru le mur dans un mouvement rapide mais net. Suite à cette ombre insolite, "Daniel" avait rejoint sa soeur dans sa chambre, pensant qu'elle s'était levée et que l'ombre provenait peut-être de l'intérieur de la maison.

Le soir-même après cet incident, le père nous confie qu'il a entendu les volets roulants de la fenêtre de la chambre de "Camille" se fermer, contrairement à son habitude. Pour lui, sa fille a réellement été effrayée par ce qu'elle avait vu. 

Nous avons rencontré cette famille et reconstitué chacun des témoignages. Nous n'avons pas trouvé de contradiction entre les divers récits qui se sont déroulés dans une chronologie parfaite. La mère qui remarque le flash lumineux dehors, le fils qui remarque l'ombre d'un triangle parcourir le mur de sa chambre, la petite soeur qui confirme sans hésitation ce qu'elle avait vu, encouragée par son père à mettre par écrit son observation le lendemain.

camille_01_07_2010 

Posté par blogovni66 à 22:35 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,