04 septembre 2014

23/08/2014 - Aude, "L'OVNI du Bugarach" ne nous intrigue pas plus que ça...

Le journal l'Indépendant du 3 septembre publie un article dont le titre est plutôt alléchant : "Aude : ils ont vu un ovni à Bugarach". On nous explique qu'une famille de vacanciers varois dit avoir aperçu dans la nuit du 22 au 23 août 2014, un objet sphérique et lumineux dans le ciel de Bugarach. Selon les témoins, à minuit trente, un membre de la famille s'amuse à faire des signaux avec sa torche en direction du Pech du Bugarach depuis la Tour Magdala à Rennes-le-Château... Coincidence ou pas, 10 minutes plus tard, "un ovni" apparaît à droite du Pic : "une sorte d'étoile, brillant intensément, sort du Pic". "Elle scintillait beaucoup plus que ne le ferait un avion ou un hélicoptère sans lumières clignotantes. Une variation de blanc brillant à jaune orangé". Elle se serait déplacée vers la droite "à environ un ou deux kilomètres horizontalement" puis serait revenue au niveau du Pic avant de se déplacer encore une fois à droite puis "l'objet est rentré dans le Pic".

Ovni66 n'enquête pas en dehors du 66 mais à la lecture de l'article, quelque chose nous titille.

tour-Magdala-Bugarach
A vol d'oiseau, la Tour Magdala se trouve à 11,2 km du Pic du Bugarach

Une observation à plus de 11 000 mètres de distance ?!

C'est comme si vous regardiez un phénomène situé à Força Réal depuis Toulouges ou si vous préférez, une lumière à Canet depuis Perpignan. C'est un peu loin, vous ne trouvez pas ? Comment distinguer des feux de signalisation à cette distance ? Comment apprécier l'altitude ? Impossible ! Cet OVNI pourrait être n'importe quel aéronef, les témoins n'auraient pu distinguer qu'une sphère lumineuse de toute façon. Les feux rouges et verts auraient été absorbés par les phares blancs ; aucune chance de distinguer une forme ou d'entendre un bruit à cette distance, ni même d'apprécier si l'objet entre ou sort du Pic...

Contrairement aux hypothèses formulées ici et là, il ne peut pas s'agir d'un drone, trop petit à cette distance. L'objet devait être bien gros, aussi gros qu'un avion de tourisme ou commercial ; l'éloignement ne permettrait pas de voir un objet plus petit qu'un hélicoptère civil ou militaire. Un témoignage peu fiable en l'état... Du coup, l'indice d'étrangeté tombe à zéro pour OVNI66.

L'Indépendant a su utiliser ce non-événement (mignon il est vrai) pour annoncer une journée ufologique le samedi 6 septembre à Rennes-le-Château. Cette information aura au moins ce mérite et celui de réveiller les passionnés de leur torpeur...

Posté par blogovni66 à 00:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


04 septembre 2013

04/09/2013 - Ces traînées qui mettent en émoi tout le département...

septembre-2010
Avions de lignes se croisant au coucher de soleil - ils portent bien leur nom !

septembre-2011

Traînées lumineuses dans le ciel orange des Pyrénées-Orientales

Dans notre région nous sommes particulièrement gâtés par les couleurs du ciel à l'aube ou en fin de soirée. Au moment où le soleil se cache (ou n'ose sortir), la voûte céleste révèle le moindre objet en altitude car celui-ci reflète les rayons de l'astre invisible vers l'observateur au sol. Le matin et le soir, on peut remarquer de nombreux sillages lumineux qui traversent notre département du nord vers le sud et vice versa. Parfois ils se croisent... Ce sont des avions de lignes tout simplement. Le trafic aérien particulièrement dense de cette semaine, combiné aux conditions météorologiques favorables, offrent la possibilité de suivre jusqu'à 20 appareils dans le même secteur du ciel en quelques minutes (vers l'ouest le soir entre 19h30 et 21h et le matin juste avant le lever de soleil). La raison pour laquelle on ne distingue pas l'appareil au bout de la traînée de condensation est qu'il se trouve à plusieurs dizaines de kilomètres de l'observateur à 12 000 m d'altitude environ (bien trop petit à l'oeil nu).

On peut facilement identifier un avion dans le ciel en pointant son téléphone dessus :
Cliquez ici pour lire l'article : l'application Androïd qui identifie les avions qui survolent votre ciel.

Cet article est une réponse aux interrogations du journal "L'Indépendant" :
Que s'est-il passé, hier soir, dans le ciel des Aspres ?

Posté par blogovni66 à 20:47 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

30 juin 2013

OVNI66 avait prévu les observations d'OVNIS de la nuit du 22 au 23 juin 2013

meprises-ovni66

On l'avait parié : il y aura des ovnis dans la nuit du 22 et 23 juin dans les Pyrénées-Orientales. Notre avertissement en tenait compte : ovni66 n'enquête pas pour les observations des nuits du 21-23- 24 juin, 13-14 juillet et 31 décembre avec indice d'étrangeté faible. Ces dates sont statistiquement celles où l'on nous rapporte le plus de phénomènes insolites qui sont en fait des méprises avec effets pyrotechniques, lâchers de lanternes, tirs de fusées, tirs de ballons, etc. la liste est longue pour ces dates festives.

L'Indépendant publie le 30 juin 2013 le témoignage de plusieurs personnes ayant observé des phénomènes lumineux pendant la Saint-Jean, dans la nuit du 22 et 23 juin 2013

L'article de l'Indépendant :
http://www.lindependant.fr/2013/06/30/des-ovni-en-conflent,1770047.php

Ovni66 choisit de filtrer les témoignages ovni. Les observations lointaines, furtives, avec un comportement erratique, dont on ne peut estimer ni la taille ni la distance ont un très faible degré d'étrangeté. Elles peuvent être expliquées dans la plupart des cas. On peut aussi prédire des rapports ovni les 13 et 14 juillet ainsi que le 31 décembre mais comme notre avertissement l'indique, on n'enquête pas pour ces dates.

Avec les beaux jour, OVNI66 reçoit de nombreux appels

En ce moment VENUS et ARCTURUS sont en vedette dans le palmarès des appels téléphoniques à OVNI66.  Plusieurs personnes nous ont signalé un phénomène lumineux statique mais descendant au fil des heures vers l'Ouest. Entre 21h30 et 23h Vénus, la planète communément appelée "l'étoile du Berger", se couche à l'Ouest. Entre 01h30 et 03h30 c'est l'étoile Arcturus avec des couleurs scintillantes qui disparaît dans la même direction...

Posté par blogovni66 à 21:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

19 février 2013

L'OVNI du 16 février 2013 à Perpignan pourrait être une méprise

Rapport d'enquête suite au témoignage de Patrick qui déclarait avoir observé samedi 16 février 2013 le passage d'un OVNI de forme ovale, couleur aluminium brillant, à 15h45 à proximité de l'aéroport de Perpignan.

L'hypothèse ballon :
Le soleil se trouvait au Sud-Ouest, à environ 23° de hauteur à 15h45. Le vent soufflait dans le sens opposé à la trajectoire de l'OVNI. Le ciel était bleu sans nuage avec un léger vent d'Est (Marin) qui obligeait les avions à décoller vers Perpignan (Nord-Ouest vers Sud-Est). Ceci exclut l'hypothèse "ballon" gonflé à l'hélium ou de type festif (air chaud) qui aurait suivi la direction contraire*.

*20/02/2013 : un pilote nous fait remarquer que deux couches d'airs superposées peuvent très bien avoir une direction opposée selon l'altitude et que l'hypothèse ballon ne peut être totalement écartée. Il n'est pas si rare de voir des nuages se déplacer en sens contraire selon la couche qu'ils occupent. Remarque approuvée.

L'hypothèse drone :
Il est envisageable qu'un drone soit passé à la verticale de Patrick à une altitude basse. Sans repère, il est impossible d'estimer la taille d'un objet inconnu si on ne connaît pas au moins son altitude ou son éloignement. Les drones sont encore rares mais il en existe de multiples formes. Ils servent aux architectes, pompiers, police, armée, géomètres, etc. Ils sont de plus en plus utilisés par les professionnels et même des particuliers. La proximité de l'aéroport (1500 m) rend l'hypothèse peu crédible mais pas impossible.

Piper-PA-28-151
Le Piper PA-28-151 Cherokee Warrior entendu par le témoin

Les contrôleurs aériens et le pilote du Piper n'ont rien vu :
Le seul aéronef identifié qui a parcouru cet axe à cette heure-là est un "Piper PA-28-151 Cherokee Warrior" reconnaissable à ses couleurs. Il partait de l'aéroport en direction de la côte Sud-Est. Sa direction au moment du passage au-dessus du quartier de Patrick était du NO vers SE comme l'OVNI. C'est probablement le bruit de cet avion qu'a entendu le témoin. A noter que Patrick dit ne pas avoir vu le Piper. Il a juste entendu le son qui s'éloignait en s'estompant. L'OVNI serait resté visible pendant 10 secondes sans bruit perceptible.

Le pilote n'a rien remarqué. Les contrôleurs aériens n'ont rien enregistré d'anormal (le radar de l'aéroport ne signale que les aéronefs identifiés par leur transpondeur). Personne n'est venu confirmer le témoignage de Patrick malgré l'appel à témoins du site de l'Indépendant (16/02) et celui du journal le lendemain.

Hypothèse du Piper :
Patrick habite le Haut-Vernet, il est familier des appareils en approche de l'aéroport, le plus souvent dans l'autre sens que celui du 16 février (à cause du vent marin ce jour-là). Le soleil au Sud-Ouest devait très fortement éclairer les avions en phase de décollage au point de les rendre fortement lumineux. Il est possible que dans cet angle précis, le Piper ait pris l'apparence d'une "forme lumineuse ovoïde brillante comme de l'alu", au point que l'on ne puisse plus distinguer les ailes. Le témoin estime la vitesse entre 600 et 700 km/h. Cette évaluation paraît largement surestimée car son champ de vision ne permet pas que l'on puisse observer pendant 15 à 20 secondes un objet si rapide (à cette vitesse, l'objet aurait disparu en quelques secondes). Patrick nous a confié qu'il avait remarqué des sortes de tuyères ou tuyaux, sous l'OVNI. Or quand on regarde la photo du Piper, on se rend compte que des protubérances longues sont visibles sous la carlingue. Patrick a-t-il en toute bonne foi observé le passage de cet avion avec une forte réflexion du soleil sur l'appareil ? A noter que la couleur "gris alu brillant" semble contradictoire mais les reflets du soleil et le jeu d'ombres et lumières expliquent cet aspect à la fois brillant et gris alu par endroits.


Exemple de méprise avec le même type d'avion éclairé par le soleil

Autres témoignages du 16/02/2013 :
Une maman nous a rapporté que son jeune fils a vu le même jour à 17h25 ce qui semble être une rentrée atmosphérique de type bolide. Aucun lien n'a pu être établi entre les deux évènements.

Un autre témoin, Xavier, nous signale qu'il a observé depuis Narbonne, en direction de l'Ouest, une lumière de forme ovoïde, de la grosseur de la Lune, statique, pendant 15 secondes, le même jour et la même heure que Patrick. Le phénomène lumineux n'a pas bougé pendant 15 secondes dans le ciel, puis a disparu (ou s'est éteint). Ce dernier témoignage ne fera pas l'objet d'une enquête par OVNI66 car il est situé dans l'Aude et rien ne permet d'envisager un lien entre les deux affaires.

Conclusion :
Le témoin unique de cette observation diurne est certainement de bonne foi mais en l'absence d'autres témoignages venant appuyer le sien, ce cas obtient un indice d'étrangeté très faible. Il y a forte présomption de méprise avec l'observation de l'avion qui passait au même moment. Ce cas est classé dans la rubrique "cas résolus / cas expliqués".

Ceci est un complément de l'article paru le 16 février 2013.

Posté par blogovni66 à 23:38 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

16 février 2013

16/02/2013 - Perpignan : passage d'un OVNI ovoïde gris aluminium

ciel-16-02-2013
Le ciel du Roussilon le 16 février 2013.

Il était 15h45 ce samedi 16 février 2013, lorsque Patrick observe dans le ciel un objet de forme ovale passer à grande vitesse sans bruit, à la verticale de son jardin situé dans le quartier Nord de Perpignan (Haut-Vernet). Le ciel était parfaitement dégagé et l'OVNI aurait efffectué un léger virage dans le ciel Perpignanais sans laisser de traînée. Un avion de tourisme passait au même moment.


Patrick a alerté OVNI66  à 17h pour livrer son témoignage :

PRENOM : patrick
DATE : 16/02/2012
HEURE : 15h45
NBRE-TEMOINS : 1
PRECISIONS-TEMOINS : 49 ans commis de cuisine
CONTEXTE : debout dans mon jardin
LIEU : mon jardin [Perpignan-Nord, quartier Haut-Vernet)
DIRECTION-OVNI : nord-ouest vers sud-est
ANGLE : 45°
DESCRIPTION-OVNI : couleur aluminium, forme plate, entre 600 et 700 kilometres heures. Aucune comparaison avec un avion, silencieux, pas d'ailes.
TAILLE-OVNI : 40mm
DUREE : 20 secondes
DEROULEMENT : attiré par un bruit d'avion de tourisme, j'ai regardé et vu un objet suspect, n'ayant rien a voir avec un simple avion de tourisme. Objet se déplaçant à grande vitesse, silencieux, pas de trainée, brillant, faisant un léger virage et disparut de ma vue. La personne qui se trouvait dans l'avion de tourisme sur mon coté droit, a, je pense, vu cet objet.
Il était plus bas qu'un avion de ligne et plus haut qu'un avion de tourisme, mais je ne peux pas évaluer son altitude.

CONNEXE : pas de bruit


Le témoin a pris l'initiative d'appeler le journal local L'indépendant.
On peut lire l'article en ligne en cliquant ici.

La suite en cliquant ici (rapport d'enquête).

Posté par blogovni66 à 19:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

01 février 2010

La photo parue sur l'Indépendant...

Le 29 janvier 2010, l'Indépendant nous montrait une photo prise par une Canétoise depuis son balcon. Le jour où j'ai rencontré cette dame sympathique, France 3 était présent. Hier soir (mardi 2 février), le reportage a été diffusé... 


En attendant, nous les soumettons (allégées et redimensionnées) ainsi que leur superposition qui semble laisser apparaître une anomalie qui pourrait expliquer le résultat obtenu. En effet, depuis le départ, le témoin nous affirme que ce qui est sur les photos ne correspond pas du tout à ce qu'elle a vu et cela nous a tout de suite intrigué.

Il ne s'agit que d'une hypothèse qui ne remet pas du tout en cause la crédibilité du témoin mais qui tente d'expliquer pourquoi son appareil photo n'a pas rendu des images fidèles à son observation (une boule lumineuse jaune).

Photo 1 : en bas à droite des lampadaires dans la rue, en premier plan l'intrus

100_7602

Photo 2 : en bas à droite les lampadaires, en premier plan une forme conique

100_7603

Photo 3 : superposition des deux photos

double

Rien n'est sûr et tout reste à démontrer. Il est possible que le clapet du flash ne se soit qu'entrouvert à cause des doigts (qui n'ont pas empêché le déclenchement automatique). Cela expliquerait la présence des stries qui correspondent (peut-être) à celles que l'on retrouve sur la mini-vitrine du flash. Il ne s'agit que d'une proposition qui tente d'expliquer pourquoi le résultat obtenu ne correspond pas à ce que le témoin a observé.

Suite...

Posté par blogovni66 à 13:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

27 janvier 2010

L'indépendant (encart ovni66)

indep_27_01_2010_3

Posté par blogovni66 à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

01 janvier 1998

28/12/1973 - Perpignan : un gigantesque disque observé par 3 témoins

Perpignan - 1973

 L’observation se situe à l’occasion d’une foire agricole qui s’était tenue deux jours durant, vraisemblablement le vendredi 28 décembre 1973. Sur les indications des témoins, hésitants sur la date, nous avons pu retrouver un article de la « une » du quotidien local « L’Indépendant » qui mentionne bien l’observation dans la région, du même phénomène. Outre qu’elle s’intègre dans la grande vague française de 1973-1974, elle présente donc l’intérêt de s’inscrire dans le cadre d’une mini vague locale.

A mi-chemin du chemin du Mas Bresson en direction du sud, non loin du cimetière du Sud à Perpignan, sur l’emplacement actuel d’un centre équestre non encore bâti à l’époque des faits, les témoins, M. JC., trente-cinq ans, son épouse, Mme J., vingt-neuf ans et leur fils S. âgé de 7 ans, circulent à bord d’une Citroën DS. Les environs sont déserts, il s’agit d’une petite route de campagne bordée de champs et d’une seule maison de maître, face au lieu de l’observation, dénommée « Les hirondelles ». La nuit est tombée et bien qu’il y ait eu un peu de pluie la veille et que la nuit fut assez sombre, la visibilité était excellente et le ciel dégagé.

Les témoins rentrent donc à leur domicile après avoir fait l’acquisition d’un taille-haie électrique à une foire agricole de Perpignan. Ils situent l’observation entre 19h30 et 20h30. A un moment, l’attention des parents, M. JC. et Mme J., est attirée par les exclamations de leur fils S. qui depuis la banquette arrière, tape sur l’épaule de sa mère en lui disant : « Maman, il y a une soucoupe volante, il y a un ovni ! ».

Agacée, Mme J. finit par regarder par la fenêtre de son véhicule et aperçoit alors, comme son mari et son fils, un « gigantesque disque », immobile dans le ciel, d’une couleur que les témoins décrivent comme blanc-vert phosphorescent, « comme un ver luisant » selon Mme J., une luciole selon S. La lumière vive qui émane du phénomène forme un halo phosphorescent autour de la forme circulaire, laquelle n’éblouit pas les yeux des témoins qui ne se souviennent pas si la campagne alentours s’en trouvait éclairée. S’ils ne peuvent observer, de leur position, la partie supérieure de l’objet, la partie inférieure leur semble légèrement bombée. L’objet semble parfaitement circulaire. Les témoins ne peuvent observer ni sa forme, ni son épaisseur, ni même s’il est constitué d’une matière solide reconnaissable. Les lieux sont déserts, durant tout le temps de leur observation les témoins n’apercevront personne. Sans sortir de leur véhicule, de crainte qu’il ne leur arrive quelque chose, les parents coupent le moteur et observent le phénomène durant un temps qu’ils estiment compris entre cinq et dix minutes. Le fils S. est plus fasciné qu’apeuré par la manifestation.

Le disque n’émet pas le moindre mouvement, il semble totalement immobile lorsque les parents observent le phénomène. S. quant à lui l’a observé quelques centaines de mètres et quelques secondes auparavant. L’objet se situait alors à droite de la route et S. affirme l’avoir vu se déplacer lentement jusqu’à la position qui sera la sienne au moment de son départ. Les témoins affirment n’avoir constaté aucun effet sur eux-mêmes, ni sur la DS. M. JC. tentera d’actionner ses phares par intermittences, dans le but d’obtenir une réaction, mais l’ovni n’en aura aucune.

Ce qui frappe les témoins, c’est la taille du phénomène. Les témoins l’estiment, tout en émettant de sérieuses réserves sur leur capacité à estimer cette altitude, comme comprise entre cent cinquante et deux cent cinquante mètres de diamètre. Le fils, S. indique quant à lui avec certitude que l’objet dans le ciel présentait un diamètre apparent d’environ cinquante centimètres et qu’il se trouvait dans le second temps de l’observation, visible à un angle de 30 degrés par rapport à la position des témoins. L’altitude de l’objet en vol stationnaire leur semble être comprise entre 600 mètres et un kilomètre, même si les témoins reconnaissent volontiers qu’ils ont pu mal l’estimer, eu égard aux proportions de l’ovni. Même s’il est situé beaucoup plus en hauteur, Mme J. mentionne le fait qu’ils avaient presque l’impression de pouvoir le toucher tant l’ovni occupait l’essentiel de la vision qu’ils pouvaient avoir du ciel.

Durant l’observation, les témoins échangent peu, stupéfaits par ce qu’ils observent mais se souviennent avoir sciemment décidé de rester pour observer le phénomène et s’être demandé s’ils étaient eux-mêmes observés par l’ovni et ses éventuels occupants.

Enfin, au bout de quelques temps et sans que ce déplacement n’entraîne le moindre bruit (bang supersonique ou autre) ou déplacement d’air, l’ovni s’envole horizontalement en direction du sud-ouest et du proche massif du Canigou à une vitesse lente dans un premier temps en direction du massif du Canigou au sud-ouest. Pendant ce déplacement, S. a le temps d’apercevoir deux autres ovnis circulaires, en tout points similaires à l’ovni principal quoi que beaucoup plus petits, encadrer le premier à égale distance, les trois ovnis étant tous deux munis d’une courte traînée conique, rougeâtre et effilée. Dès le départ du phénomène, M. JC. redémarre son véhicule pour dépasser une haie de cyprès qui bouche sa vision mais l’ovni s’est propulsé à l’horizon en une fraction de seconde et les témoins observent un point lumineux en mouvement au loin. Ils peuvent donc affirmer que l’objet s’est bien déplacé et ne s’est pas volatilisé ou dématérialisé.

Les témoins choisiront tout d’abord de ne pas partager leur observation mais ils ont l’occasion d’en parler le lendemain avec un voisin qui fait part, en des termes vifs, de son scepticisme à l’égard des observations d’ovnis dans la région que relate le quotidien « L’indépendant ».

L’édition du 29 décembre 1973 du journal local « L’Indépendant » fait effectivement mention de l’observation d’un phénomène similaire observé dans l’Hérault et dans les Pyrénées-Atlantiques. La couleur, « tirant sur le vert », (l’article fait mention du halo lumineux « vert bleuté », de la « traînée verdâtre » qui accompagnent l’ovni) confirment l’observation de M. JC., Mme J. et du jeune S.

indep_29_12_1973

indep2_29_12_1973

Dans une édition ultérieure de « L’Indépendant », en date du 3 janvier 1974, on trouve de nouveau mention de ce phénomène. L’ovni observé dans les Pyrénées Orientales, à Céret, Villemolaque et Arles sur Tech, y est décrit ainsi : « Un petit objet ovoïde, d’un blanc intense et entouré d’un halo lumineux blanc. Il laissait échapper une traînée d’un bleu verdâtre visible dans le ciel ».

indep3_03_01_1974

Ces phénomènes, quoique manifestement observés à plus grande distance par les témoins cités dans la presse que par M. JC., Mme J. et le jeune S., semblent bien renvoyer au même phénomène.

Mme J. me fait part du fait que les réactions de son entourage l’amenèrent à ne plus vraiment parler de cette observation. Elle précise que celle-ci a conforté une croyance au phénomène « soucoupes volantes » qui était déjà la sienne avant cette observation. Les témoins sont des travailleurs acharnés, qui n’ont guère de temps à accorder à la lecture. Pour autant, ils connaissent comme chacun en 1973 le phénomène ovni, Mme J. et son fils S. ayant acheté et lu à l’époque un livre ufologique, dont ils ne se souviennent plus de la référence. Le fils S. se souvient d’avoir suivi les émissions de Jean-Claude Bourret sur France-Inter. Leur intérêt pour la SF est quasi nul. Aucun des témoins n’avait absorbé d’alcool, de drogues ou de médicaments de quelque nature que ce soit au moment des faits. Cette observation a suscité chez les témoins à la fois une immense stupeur teintée de crainte pour les parents, beaucoup de curiosité et une certitude personnelle sur l’existence matérielle des ovnis.

Les points saillants de cette observation sont les suivants :

- l’observation est collective. Si les témoins appartiennent à la même famille, les schémas mentaux, l’univers culturel des parents et de leur jeune fils de huit ans sont très différents. En outre, les témoins ne se signalent ni par une pratique assidue de la moindre religion ou philosophie, ni par un intérêt notable pour la question des ovnis qu’ils n’ignorent pas comme tous leurs contemporains.

- Les dimensions de l’objet comme la durée significative de l’observation excluent une confusion avec une cause triviale.

- Comme dans de nombreuses observations, l’objet est totalement silencieux y compris lorsqu’il atteint une vitesse manifestement supersonique.

- D’autres d’observations d’ovnis ont eu lieu à peu près au même moment dans les jours qui précédaient leur observation. Les témoins furent rassurés de savoir que d’autres avec eux avaient aperçu quelque chose.

- Les lieux sont déserts, une seule bâtisse à proximité et des champs. Aucune zone industrielle ou commerciale ni terrain militaire ou d’aviation proche ne pourrait apporter un élément de réponse quant à une confusion, que les dimensions de l’ovni excluent catégoriquement par ailleurs.

L’observation peut être décomposée en 4 phases, telles que figurant sur la carte :

Phase 1 : L’ovni est aperçu par S. une centaine de mètres avant la phase d’immobilisation du phénomène. L’objet se situe (en haut à gauche du plan) au dessus d’un champ, à droite du véhicule qui roule alors sur le chemin du Mas Bresson.

Phase 2 : L’ovni se déplace en direction du Sud-Est jusqu’à atteindre la position mentionnée en phase 3. Le déplacement qui dure à peine quelques secondes, n’est perçu que par le jeune S., ses parents ne s’apercevant de la présence du phénomène qu’en phase 3.

Phase 3 : Le phénomène est aperçu par M. JP et Mme J. qui stoppent leur véhicule pour l’observer. L’ovni reste immobile durant un temps significatif, 5 à 10 mn.

CARTE_28_12_1973

Coordonnées géographiques supposées du phénomène en phase 3.
42° 39’ 40.21’’ N - 2° 52’ 24.43’’ - Altitude : 356 mètres 

Phase 4 : Le phénomène se déplace lentement en direction du Sud-Ouest. Apparition des deux petites sphères qui encadrent l’ovni principal et de la traînée conique de couleur rougeâtre, puis, à peine quelques secondes après le démarrage du point situé en phase 3, envol à une vitesse exceptionnelle en direction du massif du Canigou.

Rétro-enquête par Thibaut CANUTI

Posté par blogovni66 à 03:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,