26 janvier 2017

La contre-enquête sur l'affaire Roswell : JJ VELASCO apporte des éléments nouveaux

Daily-record-600

Mardi 24 janvier 2017 au Soler, Jean-Jacques VELASCO a présenté la célèbre affaire du "crash de Roswell" sous un angle nouveau. Il a en effet apporté un éclairage différent sur certains aspects, en utilisant son expérience professionnelle et la méthodologie d’enquête du GEPAN associée à celle du Bureau Enquête Analyse de l’Aviation Civile française. Il a repris les éléments permettant de restituer l’ensemble de la trajectoire probable de chute des objets récupérés en juillet 1947 dans le désert du Nouveau Mexique aux États-Unis. Ses calculs permettraient d'expliquer clairement l'étendue des zones concernées par le crash. 

Après avoir rappelé le contexte géographique du théâtre de la découverte et de la récupération de ces dizaines de milliers de débris par les autorités militaires de l'époque, M. VELASCO a présenté les principaux acteurs civils, militaires et scientifiques impliqués dans cette affaire. Désinformation, canulars, contre-vérités, fausses information, tous ces sujets ont été abordés sans complaisance tout en apportant des éléments majeurs en faveur de l'origine exogène de cet évènement.

La conférence fut un réel succès, la salle était comble (environ 200 personnes). Cependant, M. VELASCO a demandé en fin de présentation, de ne publier ni photo, ni film ni enregistrement, afin de préserver la sortie de son prochain livre sur le sujet : une contre-enquête qui relancera assurément le dossier malgré les controverses. La conférence étant gratuite, nous avons décidé de respecter son voeu de discrétion. Les futurs lecteurs jugeront sur pièce. On attend avec impatience la sortie de son bouquin qui ne manquera pas de susciter l'intérêt des plus sceptiques aux plus croyants.

Le mot extraterrestre n'a pas été prononcé une seule fois par M. VELASCO, un choix qui peut intriguer quand on connaît les conclusions de sa conférence.


Posté par blogovni66 à 00:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


20 janvier 2017

24/01/2017 - Le Soler : Roswell, la contre-enquête, une conférence de M. VELASCO

affiche-conférence-JJ-VELASCO-LE-SOLER-600

ROSWELL… La contre-enquête,
par Jean-Jacques VELASCO, enquêteur scientifique, ancien directeur du GEPAN*
 
Mardi 24 janvier 2017 à 21h, salle des fêtes du Soler ; entrée libre et gratuite.
 
Aujourd’hui lorsque l’on interroge quelqu’un sur l’affaire de Roswell vient tout de suite à l’esprit « oui, c’est l’histoire de la poupée qu’on autopsie dans le film » ou bien celle d’un « vulgaire ballon météorologique » ou bien encore le « crash d’une soucoupe volante récupérée par l’armée de l’air américaine ». Bref tout un ensemble de réponses dont chacune d’entre elle satisfait ceux qui adhèrent à chacune de ces vérités. Mais qu’en est-il au juste de ce que l’on appelle le mystère de Roswell ?
Pour tenter d’apporter des réponses aux questions que chacun se pose, Jean-Jacques VELASCO, a voulu se pencher sur ce cas en refaisant une enquête à partir de l’expérience d’investigateur scientifique qu’il a pu acquérir durant les 27 années passées à la tête du seul organisme civil chargé de l’étude des phénomènes aérospatiaux non identifiés au monde le GEPAN* au sein du CNES, Centre National d’Etudes Spatiales.

Jean-Jacques VELASCO : « J’ai découvert l’affaire de Roswell en 1978 suite à des déclarations d’un ancien officier de l’armée de l’air, Jesse Marcel, en poste à Roswell qui déclarait « que les débris ramassés en juillet 1947 n’étaient pas d’origine terrestre ! ». Mes collègues et moi-même étions dubitatifs, mais ces déclarations préfiguraient une vaste enquête qui perdure encore aujourd’hui avec de nombreux rebondissements qui se sont échelonnés durant toute cette période.
 
Refaire une enquête, alors que tout ou presque a été dit sur ce cas pour quoi faire ?  Simplement pour apporter un éclairage différent sur certains aspects de ce cas qui nous éloignera des poncifs traditionnels et permettre à chacun de se fonder sa propre opinion. Pour cela j’ai repris l’affaire aux premières heures, en m’appuyant sur les rares documents existant, mais surtout sur les très nombreux témoignages et déclarations des acteurs, ils sont plusieurs centaines, ayant participé à ce cas de manière plus ou moins directe. Tous ces éléments réunis, il a fallu reprendre chacun d’entre eux et resituer dans le temps et sur certaines zones le rôle exact qu’ils ont tenu. Puis en utilisant la méthodologie d’enquête du GEPAN* associée à celle du Bureau Enquête Analyse de l’Aviation Civile française, reprendre les éléments de trajectographie permettant de restituer l’ensemble de la trajectoire probable de chute des objets récupérés.
 
Des aspects particuliers ressortent de cette affaire, ceux de débris retrouvés sur les lieux qui sont décrits comme ayant des caractéristiques mécaniques hors du commun, ainsi que la découverte de cadavres de créatures étranges à côté d’une épave. Ces deux éléments ont généré des polémiques mondiales, avec le film sur l’autopsie, ou les autorités militaires US se sont fortement impliquées. Y a-t-il un secret, un mystère derrière toute cette histoire, et si oui pourquoi le garder avec le recul du temps ? J’aborderai sans a priori cette question qui est au cœur de nos problématiques actuelles avec les affaires Snowden des écoutes de la NSA ou celle de J. Assange avec Wikileaks, qui ne sont que le prolongement de l’affaire de Roswell pour ce qui touche à la question de la désinformation et de la manipulation.
 
Enfin je donnerai l’opinion et la réponse des principaux savants, ingénieurs, militaires de très hauts rangs, qui ont participé, à l’époque, à l’exploitation de ce qui fut récupéré à Roswell. Ces réponses ont un poids qui a valeur, par rapport à toutes les interprétations et affirmations actuelles sur ce cas. Mais ce sera à chacun de se faire son opinion sur ce qui de mon point de vue demeure encore un des plus grand mystère de notre époque.»
 
Vincent VERNE,
Service Communication - Mairie du Soler - Place André Daugnac - 66270 LE SOLER
Port : 06 13 53 04 12  - Tél : 04.68.92.10.12 - Fax : 04.68.92.56.27
contact@lesoler.com - www.lesoler.com

* les acronymes GEPAN, SEPRA puis GEIPAN se sont succédés pour désigner le service d'expertise du CNES qui enquête sur les phénomènes aériens non identifiés.

Posté par blogovni66 à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

11 janvier 2016

11/01/2016 - L'OVNI de la musique est parti, let's dance !



Une version de Space Oddity de David Bowie enregistrée par le Commandant Chris Hadfield à bord de la Station Spatiale Internationale (ISS).

Posté par blogovni66 à 21:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 janvier 2014

01/01/2014 - Le premier OVNI de l'année serait-il Catalan ?

010114-2h28-nuit-v2
Illustration fournie par le témoin

Témoignage reçu par le biais du formulaire :

PRENOM : Thierry
DATE : 01/01/2014
HEURE : 02h25
NBRE-TEMOINS : 2
PRECISIONS-TEMOINS : Thierry 57 ans et ma compagne
CONTEXTE : en voiture puis à l'arrêt hors du véhicule
LIEU : d'Elne à la sortie de la voie rapide jusqu'à Latour bas Elne
DIRECTION-OVNI : ouest - est, du Boulou vers Argelès
ANGLE : 25°
DESCRIPTION-OVNI : vitesse rapide avec 2 disparitions lentes puis 2 réapparitions lentes
TAILLE-OVNI : taille 1mm, boule orange plus grosse que Vénus
DUREE : 3 mn
DEROULEMENT : la boule orange s'est dirigée vers Argeles
CONNEXE : aucun phénomène à signaler
ANIMAUX : un chien qui aboie mais à cause de ma présence
METEO : ciel clair, toutes étoiles étaient visibles
COMMENTAIRE : Impossible de prendre une photo, mon appareil n'est pas prévu pour. Une lanterne thaï ? Une lanterne thaï peut-elle s'éteindre 2 fois et se rallumer, se déplacer à basse altitude pendant au minimum 3 mn (temps de mon observation) sans perdre de sa luminosité ?

jour-v2
Photo prise par le témoin en plein jour

010114-2h25
Carte envoyée par le témoin - parcours apparent vu depuis La-Tour-Bas-Elne

Décidément la couleur orange est à l'honneur pour les sphères non identifiées ! L'année 2013 s'est terminée avec un OVNI orange observé depuis Perpignan (deux témoins) et l'année 2014 commence avec une "boule" orange qui survole les Albères... Pourtant, aucun des deux cas ne correspond à des lanternes thaïlandaises.

Le 1er janvier 2014 à 2h25, Thierry et sa compagne viennent de quitter la voie rapide d'Elne pour se rendre à La-Tour-Bas-Elne. Thierry remarque cette "boule" orange dans la direction du Boulou. Elle suit une trajectoire horizontale et semble se diriger vers Argelès. Il arrête sa voiture sur le bas côté et observe, hors de sa voiture, l'OVNI qui disparaît et réapparaît à deux reprises pour reprendre son intensité initiale. La lumière est uniformément orange, sans clignotement ou autre couleur. Tout le long de son parcours linéaire horizontal, aucun arrière plan ne permet d'évaluer sa distance (le massif des Albères était plus bas). A noter que Thierry a déjà participé à un lâcher de lanternes Thaï ; il fait remarquer que la "boule" a disparu 2 fois pour réapparaître aussi intense à l'endroit où elle était supposé être si elle n'avait pas disparu (difficilement compatible avec l'hypothèse lanterne, aucun obstacle n'expliquant les deux disparitions).

Des lanternes ont probablement été lâchées autour de minuit pour le nouvel an

Témoignage :
Bonjour et bonne année , le soir du 31 (00h15) j'ai vu 4 étoiles rouges
vers Palau del vidre puis 3 disparaissent il en reste 1 et plus rien..
Juste pour savoir si je suis le seul à les avoir vu...
C'est peut être autre chose mais quoi...
Bonne année cordialement
Christophe F.

OVNI66 n'enquête pas pour les cas signalés les nuits du 21-23-24 juin, 13-14 juillet et 31 décembre avec indice d'étrangeté faible, conformément à notre avertissement. Les lumières rouges ou oranges en grappe qui disparaissent l'une après l'autre sont probablement des lanternes thaïlandaises (étrangeté faible). La nuit de la Saint-Sylvestre est la plus propice pour sortir des tiroirs ces montgolfières en papier (qui donnent le bourdon aux ufologues).

Dans le cas de Thierry, une lanterne isolée n'est pas impossible mais les deux extinctions sont difficilement explicables. Quelqu'un a-t-il une idée à soumettre ? La nuit de la Saint-Sylvestre étant festive, il est possible que d'autres personnes aient remarqué cette "boule" orange dans le ciel des Albères à cette heure tardive (2h20). Si c'est le cas, n'hésitez pas à laisser un commentaire.

Posté par blogovni66 à 18:20 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

02 avril 2013

7 au 14 janvier 1963 : OVNIS dans l'Aude et à Perpignan, crash d'un Constellation, création d'un centre de tir spatial à Leucate

Soucoupe Volante dans la vallée de l'Aude :
Lundi 7 janvier 1963, plusieurs témoins situés à La Bajole et La Digne-d'Aval affirment avoir observé une soucoupe volante évoluer dans le ciel de la vallée de l'Aude.

1963-01-07-OVNI

11 janvier 1963 - Un centre de tir spatial à Leucate :
Vendredi 11 janvier 1963, l'Indépendant fait sa première page avec l'annonce du choix du site de Leucate comme base de tirs de fusées spatiales. Le même jour, une avion militaire Constellation s'écrasait près d'Opoul avec 12 personnes à bord.

1963-01-11-TirSpatial-Indep
11 janvier 1963 : annonce de la création d'un centre de tir spatial à Leucate

1963-01-12-Crash-Indep
L'indépendant du 12 janvier annonce le crash du Constellation

Extrait de l'article de l'Indépendant du 12 janvier 1963 :
"Un terrible accident d'aviation qui a fait 12 victimes s'est produit hier, vers 11 heures, à 25 km au Nord-Ouest de Perpignan, sur les derniers contreforts des Corbières, près du village de Périllos, à 5 km environ du village d'Opoul. Un "Constellation" de l'E.A.R.S. (Escadron Aérien de Recherches et de Sauvetage) avec à son bord 12 hommes d'équipage, tous militaires, a percuté la montagne, à environ 500 m d'altitude, rasant sur plus de 300 mètres la dernière crête puis effectuant une gigantesque cabriole avant de s'écraser dans un cirque rocheux, a explosé et pris feu."

1963-01-13-Crash-Spatial-Indep
Le 13 janvier, l'Indépendant publie un bilan du crash et l'annonce du choix du site de tir spatial

1963-01-13-Crash-Spatial-Indep-2
A gauche, la carte situant le futur site de tir de fusées, à droite le crash du Constellation

Extrait de l'article de l'Indépendant :
"La base de l'étang de Leucate va donc devenir le "Cap Canaveral français". On sait en effet que c'est de là qu'au printemps 1965 seront expérimentés les lanceurs de satellites français. Les études préliminaires ont d'ailleurs été achevées en juin dernier [1963]. Le choix de cette base a été conditionné par un certain nombre d'éléments techniques. Pour lancer un satellite, il faut en effet aux ingénieurs tirer profit de la rotation de la Terre. Les fusées doivent donc partir vers l'Est. Il est nécessaire en outre que, dans la direction où a lieu le tir, ne se trouve aucune région peuplée. En effet la chute des divers étages des fusées porteuses pourrait causer des dommages importants aux habitants et aux immeubles. C'est pourquoi les dirigeants français, après avoir localisé les champs de tir américains et soviétiques ont demandé au Centre National d'Etudes Spatiales de choisir l'étang de Leucate dans sa partie Roussillonnaise."

1963-01-13-Crash-Spatial-Indep-3
Cliquer sur l'image ci-dessus pour l'agrandir

1963-01-13-Crash-Spatial-Indep-4
A gauche les obsèques des victimes du crash, à droite "Une soucoupe volante à Perpignan".

Extrait de l'article de l'Indépendant :
"UNE SOUCOUPE VOLANTE A PERPIGNAN : Quelques jours après les observations d'engins volants lumineux faites au-dessus de la vallée de l'Aude, des phénomènes semblables se sont manifestés sur le Roussillon, dans les environs immédiats de Perpignan. A 7 jours d'intervalle, mais à la même heure et au même endroit : 5 heures du matin, quartier de la route de Cabestany, un veilleur de nuit qui rentrait chez lui a observé, dit-il, "un disque très lumineux diffusant une lumière blanche et vive, tournant très rapidement sur lui-même, immobile à 300 mètres de hauteur". Au bout de quelques secondes, l'engin a disparu à très grande vitesse en direction de la mer. Le phénomène a pu être observé très exactement de la même façon lundi 7 janvier et hier lundi 14 janvier."

site-crash-1
Le site du Crash du Constellation près d'Opoul de nos jours (31/03/2013)

stele-constellation
La stèle commémorative sur le lieu du crash de l'avion militaire près d'Opoul

Lockheed_L749_Constellation

Une semaine plutôt singulière pour les passionnés d'aéronautique puisqu'on y annonçait l'observation d'OVNIS les 7 et 14 janvier 1963, tandis qu'un avion militaire se crashait tout près du site retenu pour lancer les prochains satellites européens. Le projet de centre spatial à Leucate a été annulé quelques temps plus tard pour des raisons économiques incompatibles avec le tourisme. Le Roussillon a bien failli devenir un centre de tir spatial comme le Kourou actuel.

Posté par blogovni66 à 00:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,


21 janvier 2012

OVNIS du 21 janvier 2010 à Perpignan : 2 ans déjà et toujours rien !

Le 21 janvier 2010 entre 18h20 et 19h15, de nombreux témoins disposés en plusieurs endroits des Pyrénées-Orientales de l'Aude et de l'Hérault affirment avoir observé des lumières oranges disposées horizontalement dans le ciel. Ces lumières oranges sont restées statiques pendant de longues minutes, elles ont disparues puis elles sont réapparues au même endroit 20 minutes plus tard. Elles ont été aperçues à l'Est de Perpignan au large du littoral depuis Le Barcarès, Canet, Sainte-Marie, Pollestres, Claira, St-Jean-Pla-de-Cors, Perpignan, Millas, le Soler, Ille-sur-têt, Céret, Portel-des-Corbières (Aude), Gruissan, Lignan-sur-Orb (Hérault).

Pour certains témoins, l'observation s'est déroulée en 3 phases :

Dans un premier temps 3 grosses boules lumineuses alignées à intervalles réguliers apparaissent dans le ciel en direction de l'Est. Elle se sont comme "allumées" en plein ciel. On les décrit comme lumineuses jaunes ou oranges avec un léger scintillement, disposées horizontalement, suspendues en l'air, sans mouvement apparent. Au bout de quelques minutes deux nouvelles boules lumineuses "s'allument" à droite de la formation. 5 boules sont maintenant visibles, puis 2 autres lumières viennent compléter la formation (par la droite) qui compte maintenant 7 lumières horizontales, toujours avec le même intervalle régulier qui les sépare. Puis tout s'éteint brusquement. Environ 10 à 20 minutes plus tard (la durée varie selon les témoins), 3 boules jaunes-orangées scintillantes réapparaissent à peu près au même endroit mais cette fois-ci, elles sont disposées en diagonale et toujours sans aucun mouvement apparent, comme suspendues en l'air, puis c'est l'extinction finale. Les lumières ne sont ni arrivées ni parties. Elles se sont allumées puis éteintes. Pas de mouvement ascendant, descendant ou latéral.

D'autres témoins ont aperçu une ou plusieurs boules se déplacer horizontalement à grande vitesse dans des directions différentes selon l'heure et le lieu de l'observation (dans une grande fourchette de temps, entre 15h et 21h). Ce jour-là le ciel était clair avec une bonne visibilité et un petit vent de nord-ouest de 10km/h avec des rafales de 22 km/h.

Ont été éliminés :
- un phénomène astronomique
- des objets à la dérive (ballons, grappe de ballons sondes, jouets, lanternes, etc.)
- des avions civils
- la Patrouille de France (elle participait ce jour-là à un salon aéronautique dans le Golfe du Persique)

En résumé :
Après deux ans de recherches, en usant de la prudence la plus extrême, en ayant éliminé les 10 témoignages les moins solides, on peut aujourd'hui affirmer que le 21 janvier 2010, au moins 40 témoins ont observé un phénomène de grande ampleur qui n'a toujours pas reçu d'explication à ce jour.

A l'époque, OVNI66 n'existait que depuis deux mois et le réseau d'observateurs n'était pas constitué. On regrettera le manque de disponibilité des témoins pour effectuer les reconstitutions et une médiatisation maladroite qui n'a fait que compliquer les recherches.

Lisez tous les articles relatifs au 21 janvier 2010

Posté par blogovni66 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

16 janvier 2011

14/01/2011 - Laroque-des-Albères : +3.7 m de diamètre

Avec les deux cas de Laroque-des-Albères nous avons la chance de pouvoir estimer la distance maximale du phénomène car les 5 témoins ont tous remarqué que le phénomène se trouvait entre eux et les montagnes en arrière plan. En vérifiant sur place et en mesurant l'angle de hauteur indiqué par chacun des témoins, nul doute que le massif des Albères empêche toute spéculation : le phénomène ne pouvait pas se situer à plus de 2 km pour les 4 témoins du 14/01 ni à plus d'1 km pour Fernand le 16/01.

La distance maximale du phénomène est établie.

14_01_laroque
Le 14/01/2011, Yvan a utilisé son Iphone 4, focale 3.2 mm.
L'angle de champ est de 45°(le cône jaune). La photographie dans son ensemble représente sur le terrain, une largeur de 783 m à 1000 m et 1566 m à 2000 m. Vérifications en cours.

16_01_laroque
Le 16/01/2011, Fernand à utilisé un Sony DSC-W330, focale 18.8 mm.
L'angle de champs est de 20° (le cône jaune). La photographie dans son ensemble représente sur le terrain, une largeur de 348 m à 1000 m. Vérifications en cours.

Conclusion
Les caractéristiques techniques et optiques des appareils ainsi que les prises de vue sont très différentes (distances des témoins, angles de champs). Or il est toutefois curieux et intéressant de constater qu'à priori les deux phénomènes présentent des dimensions voisines.
Vérifications en cours.

Cet article est un complément des témoignages suivants :
14/01/2011 - Laroque-des-Albères : 4 témoins, 4 OVNIS
16/01/2011 - Laroque-des-Albères : lumière étrange dans la forêt

Posté par blogovni66 à 23:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

16/01/2011 - 18h45 Laroque-des-Albères : lumière étrange dans la forêt

Fernand_photo1

Témoignage de Fernand

Bonjour,
j'habite St André proche de Laroque des Albères, j'ai visionné la vidéo [celle du 14/01/2011] dimanche 16/01/2011 dans l'après-midi. Sur la partie de la vidéo mise en négatif à droite du pic Néoulous, je reconnais la vallée du lieu décrit, il y a une rivière où je suis déjà allé pêcher. L'ouverture de la truite approchant, je décide d'y aller faire une balade pour me rendre compte du débit d'eau de la rivière et éventuellement, comme les boules lumineuses [du 14/01/2011] semblent être sortie de là... après ma balade, je remonte dans ma voiture garée pas loin de la ruine chapelle "Roc Vella", je redescends, il est 18h45 et il fait nuit ; arrivé aux premières maisons de Laroque, plutôt que partir, je prends la route à gauche qui mène au "domaine des Albères" et j'aperçois sur ma gauche dans la montagne, vers la zone d'où je venais, une lumière très intense orangée ; ce qui ma frappé c'est quelle ne rayonnait pas comme une lumière de lampadaires ou de phare de voiture, ce qui a fait que je me suis arrêté, j'ai commencé à observer : la lumière passait de orange à rouge en passant par du jaune, même bleu, orange avec du bleu, pas de clignotement. La lumière n'a pas changé de place pendant l'observation qui a duré 10mn. Toutefois j'arrivais à percevoir comme des légères variations de formes. Le plus spectaculaire c'était les changements de couleurs, ce n'était pas par intermittence, la lumière ne disparaissait jamais, ça semblait sans forme bien définie à moins que ce ne soit les arbres qui empêchaient une bonne vision de l'ensemble. C'était très lumineux avec des couleurs très intenses, mais sans aucun halo lumineux autour, ça n'éclairait pas la montagne ou la végétation autour. Je n'arrive pas à expliquer à quoi cela ressemblait. J'ai déjà vu du feu dans une forêt la nuit, des lampadaires, des phares de voitures, de la lumière qui s'échappe des fenêtres d'une maison la nuit dans la montagne, un sapin avec des guirlandes, mais là...

Je repars en voiture vers le lieu (route Roc Vella qui monte dans la vallée), j'arrive au terminus de la route et n'ayant rien vu, je redescends, m'arrête au lieu d'observation et là, la lumière a disparu. J'ai pris 3 photos mais c'est loupé on voit juste des points bleu et rouge, rien à voir avec ce que mes yeux observaient. Voilà, ce n'était rien de volant car ce n'était pas dans le ciel, mais peut-être que mon témoignage additionné à d'autres pourrait servir.


Fernand_photo2

Fernand_photo3

Fernand_lieux1
Le point ajouté illustre l'emplacement du phénomène lumineux.

Fernand_lieux2
Le point ajouté illustre l'emplacement du phénomène lumineux.

Vérifications sur les lieux

Samedi 22 janvier nous nous sommes rendus sur les lieux de l'observation et avons reconstitué les conditions de l'observation de Fernand rencontré sur place. Aux yeux du témoin, les photos sont sans importance car elles ne rendent pas vraiment compte de ce qu'il a vu : en effet la masse lumineuse sans forme définie était bien statique mais fluctuait dans sa forme et ses couleurs. Les 5 photos ci-dessus ont été prises par le témoin lui-même. Les 4 premières avec un zoom et la cinquième sans zoom. Le phénomène lumineux étant statique sur un versant de la montagne, nous avons pu établir qu'il ne pouvait pas être éloigné de plus de 1 km du témoin.

Randonnée pédestre

Nous avons décidé d'effectuer une petite randonnée pour nous rendre jusqu'à l'endroit supposé du phénomène lumineux afin de vérifier sur place si quelque chose pouvait expliquer la source de cette lumière inhabituelle. Un parcours d'environ 5 kilomètres a permis de constater qu'absolument RIEN ne peut expliquer l'observation de Fernand : ni bâtisse, ni maison, ni ruine... ni route. La forêt à cet endroit est extrêmement dense, au point qu'il est difficile de sortir des petits sentiers à cause de la végétation inhospitalière. Aucune clairière à l'endroit supposé. Cette partie de la forêt est interdite aux feux et n'est pas carrossable.

fernand_versant

fernand_feux

Conclusion

L'analyse des photos et les caractéristiques de l'appareil numérique, les vérifications sur place ainsi que la distance évaluée du témoin au phénomène, nous permettent de confirmer que la taille apparente du phénomène lumineux observé par Fernand le 16/01 est la même que celle des 4 sphères lumineuses volantes qui ont été observées le 14/01 par 4 témoins dans le même axe.

La configuration de la vallée et sa végétation ne rendent pas crédible l'hypothèse d'un feu, d'une machinerie ou d'un engin posé au sol.

Posté par blogovni66 à 18:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

14 janvier 2011

14/01/2011 - Laroque-des-Albères : 4 OVNIS, 4 témoins


Vendredi 14 janvier 2011 à 20h30, Charlotte se trouve devant la maison de ses parents située face au Pic du Néoulous à Laroque-des-Albères. Elle remarque dans le ciel au niveau du Domaine forestier des Albères une grosse boule volante, rouge-orange lumineuse avec des contours flous, qui semble se rapprocher d'elle puis qui s'éloigne vers le Sud-Est. Elle a tout de même le temps d'appeler sa mère et son ami Yvan qui confirment le visuel. Quelques 30 secondes plus tard, les 3 témoins ainsi que la voisine observent à nouveau une sphère s'élever de la vallée de manière verticale. Comme la première, elle effectue ensuite une sorte de parcours horizontal en arc, s'éloigne vers le Sud-Est et semble disparaître au loin. Puis une 3e sphère et enfin une 4e. A chaque fois le même manège, se renouvelle, dans la même cadence. Yvan photographie avec son Iphone chacune des sphères et tente même de les filmer. Les 4 témoins sont un peu bouleversés par ce qu'ils ont vu car ils ne trouvent aucune explication qui puisse leur permettre d'expliquer ce ballet aérien. Yvan qui est militaire et dont les compétences sont le renseignement militaire (identification de tout ce qui vole, roule et navigue dans le monde) le tir de missile et la radiographie (communications cryptées) est formel : ce qu'il a vu ne correspond à rien de ce qu'il connaît.

Le ciel était clair, sans nuage ni vent et la voûte céleste parsemée d'étoiles. Le pic du Néoulous est situé à environ 5 km du quartier des témoins. Ceux-ci précisent : il n'y avait absolument aucun bruit pendant tout le déroulement de l'observation qui a duré environ 15 minutes (en tout).

Lors de l'ascension verticale de chacune des sphères, les témoins pouvaient nettement distinguer les Albères en arrière-plan. Les sphères semblaient "s'allumer" en altitude. La configuration du terrain sur place nous démontre que les objets en question se sont illuminés en l'air (et non au sol comme on pourrait le penser s'il s'agissait de lanternes thaïlandaises). Le Domaine Forestier des Albères ne permettrait pas, de toute façon,  d'effectuer ce genre de lancer pour des raisons de sécurité (interdiction formelle de feux à cause des chênes lièges).

2011_01_14_01

2011_01_14_02

2011_01_14_03

2011_01_14_04

D'après les témoins, les sphères semblaient constituées d'un noyau dur rougeâtre et d'une sorte de "champ d'énergie" claire fluctuante et mobile en circonférence. Les photos correspondent à peu près à ce qu'ils ont perçu mais ils précisent qu'à l'oeil nu tout semblait bien plus net. Les photos ci-dessus sont à 100% de leur taille (recadrées). Ce ne sont pas des agrandissements. Il y a d'autres photos où l'objet en question est tout blanc mais les témoins n'ont pas remarqué cette couleur au moment de la prise de vue. Les 4 OVNIS pulsaient de manière erratique (sans que les témoins puissent préciser la fréquence car elle n'était pas régulière).

On remarquera la grande similitude avec le cas qui s'est déroulé à Céret (même vallée) en août 2010 - une famille avait observé ce même genre de sphères, au nombre de 7, effectuer un manège aérien.

Posté par blogovni66 à 22:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

02 avril 2010

Une enquête ouverte pour le 21/01/2010 ?

L'un des témoins des observations du 21 janvier 2010 m'a contacté en février car il avait reçu un coup de téléphone d'une personne faisant partie d'un "bureau administratif". Cette personne l'a froidement et longuement interrogé sur son témoignage OVNI en lui posant des questions sorties tout droit d'un formulaire rigoureux et pré-établi. Bien sûr, ce correspondant s'est dès le départ présenté : [je suis M. xxxx du Service xxx de la xxxx]. Le problème, c'est qu'il l'a fait dès les premières secondes de la conversation et que le témoin, après plusieurs minutes d'interrogatoire, ne se souvenait plus ni du nom, ni du service, ni du grade ou titre de son interlocuteur. Selon le témoin, la rigueur, le professionnalisme et la qualité des questions ne laissent aucun doute sur le sérieux de ce coup de téléphone.

Détails d'importance :
- le témoin a reçu cet appel sur son portable cellulaire
- son témoignage n'est paru que sur le blog OVNI66, anonymement.
- nous n'avions pas connaissance de son numéro de téléphone jusqu'à ce qu'il décide de confier son histoire.

La conversation entre le témoin et son correspondant s'est terminée par ces mots : "M. xxx, avez-vous relaté votre observation à des médias (journaux, radio) comme d'autres l'ont fait ?" Après la réponse négative du témoin qui n'avait confié son témoignage qu'à OVNI66, le correspondant lui a fait comprendre que "c'était mieux ainsi et que cela s'arrête là car une enquête était en cours et qu'il fallait ménager l'opinion publique sur ce sujet".

Suite à cet appel, le témoin m'a écrit ceci par email :
Bonjour, j'ai eu un coup de fil [d'un service administratif] alors que le seul témoignage que j'ai fait est sur le blog ovni66 (je pensais que mon témoignage restait anonyme). avez vous une explication à ça ? 

Or OVNI66 se fait un point d'honneur à ne publier que des témoignages "anonymisés", justement pour éviter ensuite des appels non désirés ou des moqueries en tous genres (de plus en plus rares, il faut l'admettre : les mentalités évoluent). Après reflexion, le témoin s'est rendu compte par lui-même qu'OVNI66 n'était pour rien dans cet interrogatoire téléphonique car il ne nous avait jamais confié son numéro de portable.

Comment avait-il été retrouvé ?
A mon avis, le fait que ce témoin ait utilisé son adresse email professionnelle (administrative) pour confier son témoignage à OVNI66 pourrait expliquer qu'il ait été retrouvé par un autre service administratif. Mais cela n'est que spéculation... J'aimerais bien savoir si d'autres témoins ont reçu ce genre d'appel suite aux observations du  21 janvier 2010. Connaissant une question particulière et précise du "formulaire" de ce correspondant, il nous serait possible de vérifier s'il s'agissait bien du même service.

Il y aurait donc une enquête ouverte sur les phénomènes lumineux du 21 janvier 2010 ?

Lisez tous les articles relatifs au 21 janvier 2010

Posté par blogovni66 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,