19 septembre 2015

19/09/2015 - 17h15 : un phénomène étrange observé depuis l'aéroport de Perpignan

PGF
Photo envoyée par le témoin principal. Axe de l'observation depuis l'aéroport.

Il était 17h15 ce samedi 19 septembre 2015 quand Gérald, pompier à l'aéroport de Perpignan observe en direction du Sud-Est une lumière blanche suivie d'une traînée grisâtre apparaître sous un nuage. Sur le moment il pense à un avion en difficulté en approche et alerte immédiatement la tour de contrôle qui confirme le visuel. La première lumière disparaît (ou s'éteint) puis elle est suivie d'une seconde puis d'une troisième lumière. Les 3 points lumineux comme des phares d'avion avaient la même trajectoire descendante suivie d'une fumée (à la manière d'une fusée éclairante ou d'un leurre). L'observation a duré environ 20 secondes. Les 3 phénomènes semblaient sortir d'un nuage qui surplombait Perpignan à ce moment à 35° de hauteur. La première lumière a disparu avant la seconde et la troisième.

tour_de_controle_3

Le pompier a pris le temps de montrer le phénomène à un second témoin et d'avertir un contrôleur aérien qui confirme le visuel. Un bagagiste et un gendarme de la BGTA ont vu la même chose. Aucune explication de type aéronautique n'a été avancée pour le moment.

Météo à 17h : vent de Nord-Ouest (35 km/h avec rafales à 50 km/h) ; 23°C ; hum. 42% ; 1021,9 hPa
Ensoleillé avec nuages clairsemés - Aucune précipitation.

Appel à témoin :
si vous avez des infos sur cette observation, n'hésitez pas à nous écrire ou laisser un commentaire.

Posté par blogovni66 à 19:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,


05 juillet 2015

30/06/2015 - Les lumières dans le ciel pendant la panne d'électricité à Cholet : identifiées

croquis600
Croquis du témoin - Direction Ouest - 2 lumières, l'une plus grosse que l'autre.

Pendant la panne d'électricité à Cholet (Maine-et-Loire) dans la soirée de mardi 30 juin 2015, deux témoins ont aperçu dans le ciel deux lumières statiques pendant plusieurs minutes. Les deux lumières étaient assez proches l'une de l'autre.

Le témoignage :

Il n'y avait plus d'électricité je suis sorti de chez moi et j'observais le ciel.
Il était 23h00 plus ou moins quelques minutes, le ciel était dégagé. J'ai vu une lumière jaune. J'ai pensé à Venus mais c'était plus gros, plus lumineux, plus jaune aussi. Il y a avait une autre lumière en dessus, plus petite, à la luminosité plus comparable à une étoile classique, mais également jaune orangée. Les étoile commençait à peine à sortir, je n'avais pas de point de comparaison, la lune était lumineuse mais pas du tout dans le même secteur du ciel.
C'était trop gros, trop lumineux et trop orangé pour être une étoile.
Je me suis déplacé de deux mètres vers ma gauche pour avoir une meilleure visibilité (arbres).
Cela ne bougeait pas, ne palpitait pas, ne pulsait pas, ne clignotait pas.
Dans mon esprit les lumières étaient associées, car très proches et de même couleur. je n'ai remarqué aucun phénomène associé (bruit ou silence particulier), hormis le black-out sans lequel je n'aurais pas scruté le ciel.

J'ai appelé un ami qui habite à Andrezé à 25km à 23h06 pour connaître l'étendue de la coupure d'électricité. Il m'a confirmé qu'il n'y avait pas d'électricité non plus chez lui et m'a dit sans que je lui en parle auparavant qu'il était aussi dehors et qu'il observait un phénomène curieux dans le ciel. Il m'a décrit le même phénomène lumineux que j'observais au même moment et que j'ai décrit. Je lui ai dit que je voyais la même chose, nous avons trouvé cela étrange.

J'ai pensé à une explosion (atomique) en altitude, dans mon esprit je cherchais à relier cela à la coupure d'électricité, mais en même temps cela me paraissait loin, pas dans l'atmosphère, je pensais aussi à une phénomène astronomique, une explosion de supernovae ou quelque chose comme cela.

J'ai détourné mon attention pour appeler d'autres amis à propos de la panne de courant.
A 23h13 j'ai téléphoné à une amie et alors que je lui parlais du phénomène lumineux j'ai constaté qu'il avait disparu. Je ne l'ai pas vu "s'éteindre", ni se déplacer, ni disparaître.

Cholet, le 30/06/2015



 Les deux phénomènes lumineux identifiés

La description, la date, le contexte, l'heure et la direction correspondent parfaitement à la conjonction planétaire Jupiter Vénus qui n'ont pas manqué chaque soir de se rapprocher jusqu'au 30 juin. Depuis, elles s'éloignent l'une de l'autre et sont encore visibles ce soir. Attention, la fourchette temporelle est étroite, entre 22h30 et 23h30. Elles se couchent ensemble à l'Ouest.

Cholet-30-06-2015-2300
Le ciel tel qu'il était à l'Ouest, mardi 30 juin 2015 à Cholet vers 23h00

Cet article est un complément d'information de :
01/07/2015 : panne d'électricité générale à Cholet (Maine-et-Loire) et lumière orange dans le ciel

01 juillet 2015

01/07/2015 : panne d'électricité générale à Cholet (Maine-et-Loire) et lumière orange dans le ciel

Mardi 30 juin 2015 aux alentours de 23 heures, une panne d'électricité générale a plongé dans le noir la ville de Cholet et ses environs (Maine-et-Loire). Deux témoins ont déclaré avoir aperçu une grosse lumière orange dans le ciel à l'Ouest de Cholet (?). La panne a duré plus d'une demi-heure et n'était pas terminée au moment d'écrire ces lignes. Pas de radio, pas de 3G. La panne est signalée aussi à plus de 30 km de la ville. Pour le moment, aucune précision possible sur le phénomène lumineux ni sur les raisons de la coupure d'électricité.

Mise à jour 00h45 :
Apparemment il s'agirait d'un transformateur qui a explosé.
La panne toucherait aussi l'Ille-et-Vilaine.

Rétablissement du courant espéré pour 2 heures du matin.
Pas de nouvelles des témoins.


Cet article a reçu un complément d'observation le 5 juillet 2015 :
30/06/2015 - Les lumières dans le ciel pendant la panne d'électricité à Cholet : identifiées

28 mars 2015

Prospection sur le site d'une rencontre du 3e type à Cabestany

rr3-1
"C'est alors que j'ai vu une silhouette humaine se détacher de l'immense clarté à l'intérieur."

Philippe nous avait confié son aventure extraordinaire de l'été 1976 : une rencontre du 3e type avec un objet posé au sol près des vignes de son oncle à Cabestany. En pleine nuit, alors qu'il attendait dehors son cousin qui devait venir le chercher en mobylette pour se rendre à Perpignan, son regard fut attiré par une lumière intense derrière le mas de son oncle. Connaissant très bien les lieux, il savait qu'à cet endroit rien ne pouvait expliquer cette luminosité. A l'époque, il n'y avait aucune habitation, aucune route et aucun véhicule n'aurait pu s'aventurer dans ce terrain. En se rapprochant, il aperçut 2 entités humanoïdes filiformes, l'une de très grande taille et l'autre dans les même proportions mais de petite dimension. Les silhouettes de ces deux êtres se tenaient debout devant un rectangle lumineux d'un blanc intense. Philippe ne pouvait pas distinguer le reste de l'engin posé au sol mais il savait que cette scène n'avait rien d'ordinaire. Quand son cousin l'a rejoint, celui-ci ne voulut pas rester et préférait s'éloigner le plus vite possible de cet endroit. Philippe avait insisté pour retourner voir la suite de la scène et c'est là qu'il aperçut dans le ciel l'engin s'éloignant à très basse altitude à une vitesse très lente, "trop lente pour une masse aussi importante". Il l'observa jusqu'à disparation dans la couverture nuageuse de cette nuit orageuse.

Quelques années plus tard, Philippe était retourné sur les lieux, pensant que peut-être quelques traces au sol pourraient confirmer ce qu'il avait observé en 1976. Proche de la nature, fils d'agriculteurs, Philippe avait remarqué que les plantes avaient subi une sorte de traumatisme dans leur croissance. Tiges tordues, feuilles déformées, plantes alambiquées... quelque chose de perceptible était différent à cet endroit précis.

Prospection sur le terrain, 40 ans plus tard

Le 7 mars 2015, nous avions rendez-vous à l'endroit du supposé atterrissage, à Cabestany. Guillem nous accompagnait avec du matériel de détection. Notre but : vérifier s'il restait une trace, un résidu, quelque chose de perceptible que les appareils auraient pu mesurer. Nous savions qu'après 40 ans, les chances étaient minces, surtout après une bonne centaine de labourages et des années de pluies, de sécheresse, de vents et d'érosion... Il fallait pourtant tenter le coup, histoire d'en avoir le coeur net.

3NANOS
Deux détecteurs Geiger Müller et un contrôleur de champ magnétique

Pendant plus de deux heures, nous avons marché près de Guillem armé de ses trois instruments de mesure sur le terrain dans lequel Philippe avait observé l'engin posé au sol et les deux êtres humanoïdes. Nous avons comparé les valeurs hors du site, près du site et à l'intérieur du périmètre indiqué par le témoin. Nous avons élargi le champ de recherche jusque dans les terrains voisins.

prospection3

A l'endroit où Philippe avait remarqué une transformation dans la croissance des plantes, les valeurs étaient sensiblement les mêmes qu'ailleurs. Pendant ces trois heures de prospection, j'en ai profité pour discuter avec le témoin principal. Il m'a raconté à nouveau son observation dans les moindres détails. Nous avons repris quelques mesures, je lui ai posé des questions précises. J'avais en tête son premier récit qui datait de 2010 : la chronologie exacte des évènements, le déroulement de l'action, chaque geste effectué, chaque sensation ressentie, les interactions avec son cousin, les angles, les distances, les directions... Rien n'avait changé. Mots pour mots, gestes pour gestes, il n'a pas modifié son récit d'un iota. Il faut se rendre à l'évidence, Philippe a bien vécu une expérience extraordinaire et même si notre prospection sur le terrain n'a pas donné de résultat mesurable, j'ai toute confiance en la sincérité du témoin.

Cet article est un complément d'enquête. Les détails de cette RR3 sont ici :
xx/08/1976 - Cabestany : objet posé au sol + 2 humanoïdes

Posté par blogovni66 à 23:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,

15 mars 2015

15/03/2015 - 20h45 - Lueur verte dans l'Est de la France !

meteoroideDimanche 15 mars 2015 aux alentours de 20h45, plusieurs témoins nous ont signalé l'observation du passage à grande vitesse d'une boule verte très lumineuse avec une traînée blanche dans l'Est de la France.

L'un des témoins se trouvait dans la Haute-Saône (70), l'autre en Alsace, dans le Haut-Rhin à Bartenheim-la-Chaussée (68870). Il y a de nombreux témoins (voir commentaires ci-dessous). © photo illustration de Howard Edin

Ce phénomène est typique d'une rentrée atmosphérique : un météore ou un débris dont le passage ionise l'air, offrant cette couleur verte étonnante et magnifique.


Vidéo enregistrée par un automobiliste sur l'autoroute


Vidéo du météore du 15 mars 2015 © Ilmssr - A81 (Ausfahrt Villingen-Schwenningen)

Ce phénomène est fréquent : vérifiez si une observation plus récente est signalée

Posté par blogovni66 à 21:20 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,


26 octobre 2014

Spectacle assuré dans le ciel, ce dimanche, à voir en famille à 18h24

Si vous habitez les Pyrénées-Orientales, l'Aude, l'Ariège, sortez de chez vous avec toute la famille à 18h23 et regardez vers le Nord-Ouest (entre le Nord et l'Ouest). Environ 10° au-dessus de l'horizon, vous verrez apparaître un point blanc à 18h24 qui va se mettre à grossir et passer pratiquement au-dessus de votre tête, jusqu'à l'horizon ESE (un peu au Sud de l'Est) pendant 6 minutes. C'est la Station Spatiale Internationale ISS. Il sera difficile pour la plupart des observateurs novices d'admettre que cet objet lumineux blanc, orbite à 400 km d'altitude. Vous pouvez lancer les paris concernant la vitesse réelle : en apparence celle d'un avion de ligne mais en réalité plus de 26000 km/h ! Vous gagnerez à tous les coups ! Admirez le spectacle en famille : les enfants adorent, surtout quand on leur dit qu'il héberge 6 astronautes à bord. Les observateurs OVNI66 seront avertis par sms 10 minutes avant l'apparition. Bon spectacle ! N'hésitez pas à laisser un commentaire !

Pour les plus curieux, un second passsage sera visible à 20h02 avec une apparition à l'horizon Ouest. Ce sera beaucoup plus discret.

iss-station-spatiale



Il y a encore des gens qui me demandent ce qu'est l'ISS et ce n'est pas faute d'en parler régulièrement. La Station Spatiale Internationale est la plate-forme en orbite la plus grande jamais réalisée. Avec ses 120 mètres de long, elle abrite en permanence 3 à 6 astronautes et sert à effectuer toutes sortes d'expériences scientifiques en apesanteur. L'Europe participe avec son cargo ravitailleur ATV qui s'arrime régulièrement à l'ISS. Les navettes spatiales faisaient ce boulot dans le temps mais maintenant c'est Soyouz, ATV, SpaceX Dragon et Progress qui alimentent la station en eau, oxygène, nourriture, astronautes, expériences universitaires, sans oublier l'évacuation des ordures.

Nous avons la chance de pouvoir l'admirer passer plusieurs fois par mois dans le ciel des Pyrénées-Orientales et c'est souvent l'objet le plus brillant du ciel. Elle ressemble à une grosse étoile blanche, sans traînée, qui passe à basse altitude, majestueusement, à la vitesse d'un avion de ligne. Sa lumière est fixe et blanche. La durée de l'observation peut atteindre 6 minutes, d'un horizon à l'autre. Parfois l'ISS est accompagnée, précédée ou suivie d'un des cargos quand il s'approche ou s'éloigne de la Station, c'est ce que nous avons pu remarquer hier soir malgré les nuages. Le Dragon SpaceX précédait l'ISS. Il a plongé plus tard dans le Pacifique pour ramener les résultats des expériences effectuées ces derniers mois.

La magnitude apparente :
Pour ceux qui aiment admirer le passage de la Station Spatiale Internationale à l'oeil nu au-dessus du 66, il y en aura deux en début de soirée ce dimanche 26 octobre 2014. La première observation est prévue à 18h24, avec une belle magnitude (-3.2) et la seconde à 20h02 beaucoup moins visible (+1.4) mais perceptible pendant 2 mn. Pour OVNI66 c'est l'objet identifié parfait : son apparition est prévisible à la seconde près, sa magnitude change chaque jour, ce qui nous permet d'évaluer les différences de brillances entre les chiffres annoncés. L'échelle n'est pas simple car plus c'est brillant plus le chiffre annoncé est négatif. Exemples : le soleil (-26.7), la pleine lune (-12.6), Vénus (-4.6 max.). La plupart des satellites visibles sont dans le positif. La brillance des satellites et de l'ISS n'est que la réflexion du soleil (déjà couché pour nous) sur les surfaces réfléchissantes des objets en orbite. Selon l'angle et l'heure du passage, la réflexion sera plus ou moins longue et puissante. Les champions de l'illumination sont les satellites de réseaux de communication qui génèrent un flash lumineux dans le ciel pendant quelques secondes : les Iridium (jusqu'à -8). Le spectacle est époustouflant la première fois. Savoir reconnaître ces objets permet de ne pas les prendre pour des OVNIS.

Posté par blogovni66 à 13:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

20 octobre 2014

L'hypothèse "aéromodélisme" pour l'ovni du 17/10/2014 jugée peu crédible

2014-10-17-croquis-ovni-600

L'hypothèse d'un modèle réduit d'avion de chasse en perdition avait été émise pour expliquer l'observation du vendredi 17 août 2014 près du centre pénitentiaire. Nous avons pris conseil auprès d'Olivier Careau, responsable de "l'Espace Modélisme d'Argelès-sur-Mer" en lui soumettant le témoignage reçu. Son expertise fut rapide et concise :

Quel est le rayon de contrôle moyen d'un modèle réduit ? 
Largement supérieur à la vision humaine.

Que se passe-t-il quand un pilote perd le contrôle de son modèle réduit ?
(peut-il continuer seul sa route sur plusieurs kilomètres ou tombe-t-il immédiatement ?)
C'est possible oui, rare mais si le modèle est stabilisé au moment de la perte radio, il peut voler seul un certain temps. Ca reste quand même rare, d'autant plus pour un jet qui finit rapidement au sol.

Quelqu'un de votre club cherche-t-il un avion perdu vendredi ?
Non et j'imagine mal un aéromodéliste voler en "sauvage" dans cette zone avec un jet ! Ce sont des modèles rares, compliqués à mettre en oeuvre et qui n'autorisent pas de voler en dehors d'un terrain prévu pour.

Connaissez-vous un modèle se rapprochant de celui décrit par le témoin ?
Ca peut ressembler à un jet ou un pulso réacteur mais le fait que le témoin ai vu les flammes du "réacteur" élimine la probabilité, à moins qu'il soit en feu en vol mais franchement au vue de la zone, encore une fois, j'imagine mal un aéromodéliste évoluer avec un modèle de ce genre !

Connaissez-vous un modèle réduit de forme allongée et totalement noir ?
Non, de plus la couleur totalement noir est à exclure pour un modèle radio-commandé. Difficile à voir et jamais vu sur un terrain ce genre de décoration.

Cette observation est-elle compatible avec celle d'un modèle réduit en perdition ?
Pour moi absolument pas. Le changement de couleurs, les flammes de combustion et la zone éliminent à priori cette hypothèse. A priori, on peut plutôt s'orienter vers un avion de chasse réel même si le changement de couleur parait étonnant... Un drone de l'armée ? Non plus, ils sont en général équipés pour la plupart de moteurs classiques.

SALON2014_banniere_web

Le site internet de l'Espace Modélisme d'Argelès-sur-Mer :
www.espacemodelismeargeles.com

L'hypothèse d'un avion radio-commandé semble donc difficile à défendre dans cette affaire... à suivre !
Nous remercions particulièrement Olivier Careau pour sa réactivité et sa coopération.

Cet article a reçu un complément d'information :
Existe-t-il une version réduite du Rafale ? Second témoin du 17 octobre

Posté par blogovni66 à 21:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

18 octobre 2014

17/10/2014 - Perpignan : un témoin observe un ovni près du centre pénitentiaire

Témoignage :
"Je me rendais au travail, mon trajet allait de Saleilles au Soler. Arrivé au niveau du Megacastillet,  je regardais le Canigou lorsque j'ai aperçu à 8h31, une lumière jaune très intense se déplaçant à coté d'un petit nuage situé entre la base et le sommet du pic (en direction du Canigou vu depuis le sud de Perpignan, sans pouvoir préciser la distance). Son comportement m'a intrigué car ce point lumineux volait de manière aléatoire, tantôt vers la gauche puis vers la droite, en haut, en bas, un peu comme une fusée ou un missile en perdition. Le Canigou était en arrière plan, c'était assez bas, je regardais le phénomène par intermittence à cause de la circulation et du relief qui me gênaient."

2014-10-17-ovni-lieu2
Axe du passage de l'ovni à 8h39 le 17/10/2014 - du SSE vers le NNO

"Arrivé au rond-point de Mailloles en direction du Soler, tout en scrutant le ciel, j'aperçois à 8h39 un objet noir fin, allongé, finissant en pointe, passer du sud vers le nord à quelques centaines de mètres au-delà du centre pénitentiaire de Perpignan. L'objet était rapide, noir au début ; une combustion (flamme) s'est produite derrière, comme pourrait le faire un avion de chasse et l'objet s'est illuminé entièrement en jaune. Cela s'est reproduit à 2 reprises en 2 secondes (l'objet semblait accélérer en même temps). Les grands murs de la prison ne m'ont pas laissé voir la suite. Je n'ai entendu aucun bruit, j'étais dans mon fourgon pendant toute la durée de l'observation qui n'a pas duré plus de 4 secondes, la fenêtre conducteur ouverte, l'objet est passé perpendiculairement à la route, de gauche à droite."


Croquis du témoin. L'objet était noir est très allongé mais trop rapide pour l'identifier

En résumé :
"Au départ à 8h31, je remarque une lumière intense jaune mais très éloignée puis arrivé au niveau de la prison à 8h39, un objet NOIR relativement proche (j'évalue à moins d'un kilomètre), de la taille d'un drone. Il est apparu derrière la lignée d'arbres qui se trouvent à 700 m de là. Il a disparu de ma vue à cause du mur de la prison, en direction du nord. Il est passé tellement vite que je n'ai pu identifier la forme précisément. Il était très allongé et finissait en pointe". La séquence s'est déroulée ainsi : l'objet à traversé la route en 1 seconde, puis s'est illuminé de jaune, puis il est passé au-dessus de l'angle de la prison (voir photo), à la 3e seconde il devenu noir puis s'est illuminé à nouveau avant de disparaître de ma vue à cause du mur.

Hypothèses :
La perte de contrôle d'un engin radio-commandé de type avion de chasse d'aéromodélisme pourrait expliquer cette observation en 2 étapes (si elles sont liées). On peut imaginer que pendant la première observation le pilote de l'engin radio-commandé avait perdu le contrôle de son modèle réduit qui volait de manière erratique, puis l'engin a continué sa course seul, traversant la route avant (peut-être) de s'écraser au nord-ouest du centre pénitentiaire. Ceci n'est qu'une hypothèse qui demande à être vérifiée bien sûr. Pour le moment, l'ovni reste un objet volant non identifié.

Un vrai avion de chasse illuminé par le soleil ? Le témoin réfute cette dernière hypothèse à cause de la taille de l'engin qui lui a paru petit et proche. Les 2 illuminations ne ressemblaient pas du tout à des réflexions du soleil mais plutôt à des remises de gaz de réacteurs à l'arrière (mais l'objet s'est entièrement illuminé). Absence totale de bruit.

Il est possible que d'autres personnes aient remarqué quelque chose ce vendredi 17 octobre entre 8h31 et 8h39. Tout commentaire constructif est bienvenu. Si vous avez des informations à nous faire parvenir, n'hésitez pas à nous écrire à info@ovni66.com.

Cet article a reçu un complément d'information :
L'hypothèse "aéromodélisme" jugée peu crédible

Posté par blogovni66 à 13:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

23 septembre 2014

Les trucs faux qu'on entend sur les satellites artificiels...

Debris-et-satellites
Illustration du nombre de satellites et débris en orbite autour de notre planète

En discutant avec mon entourage ou des témoins, j'entends parfois des idées reçues ou des affirmations fausses qui méritent un détour. On va en lister quelques unes, rapidement :

- "si un satellite apparaît au milieu du ciel, ce n'est pas normal !"
Les satellites parcourent la voûte céleste d'un horizon à l'autre mais ils peuvent apparaître ou disparaître n'importe où car leur visibilité dépend de l'angle du soleil (qu'il soit couché ou pas) et de votre position au sol (latitude). On peut donc voir apparaître ou disparaître un satellite dans une petite portion du ciel selon qu'il entre ou sort de l'ombre de la Terre.

- "les satellites ne zigzaguent pas, ils vont tout droit"
Non les satellites ne zigzaguent pas mais on peut, dans certaines conditions, avoir l'impression qu'ils ondulent ou zigzaguent. C'est une illusion d'optique connue et reproductible.

- "les satellites ne volent pas en formation"
Si parfois. Certains par deux, trois, quatre ou même six ! On peut également avoir des poursuites, par exemple lors d'une satellisation on voit deux (ou plusieurs) points lumineux se suivre : il s'agit en fait du ou des satellites et du dernier étage de la fusée porteuse. Certaines fusées libèrent plusieurs satellites.

Mise à jour 2020 :
Depuis le 24 mai 2019, SpaceX envoie des grappes de satellites STARLINK par 60. Les jours et semaines qui suivent le lancement, il est possible d'observer un train de satellites en file indienne dans un espace assez restreint. Au fil des mois, l'espace entre les satellites STARLINK s'agrandit. Elon Musk de SpaceX souhaite envoyer 42000 satellites pour créer une constellation capable de diffuser internet partout dans le monde. Il faut donc s'habituer à observer des satellites en file indienne parcourir le même axe pendant plusieurs minutes et parfois pendant plusieurs heures.

- "les satellites tournent tous dans le même sens"
En majorité oui mais pas tous. Certains ont une orbite rétrograde (au lieu de prograde).

- "les satellites sont tous inhabités"
L'ISS (la Station Spatiale Internationale) est habitée en permanence par au moins 3 astronautes (le plus souvent 6). Les équipages se relaient grâce à un module russe Soyouz, ce qui tracasse pas mal les américains qui souhaitent rapidement utiliser un autre porteur depuis que les navettes ont été arrêtées.

- "les satellites sont en apparence plus petits que les avions en haute altitude"
Quand l'ISS passe au-dessus de nos têtes, on a l'impression qu'il vole à la vitesse d'un avion de ligne à basse altitude, alors qu'en moyenne, il orbite à 400 km d'altitude et trace à 26 000 km/h. L'évaluation est altérée par la taille apparente - celle d'un avion - alors qu'il mesure en réalité plus de 120 m.

- "les satellites sont visibles sur un bon tronçon de ciel"
Oui, mais certains ne font que "flasher" un instant. Ils apparaissent et disparaissent en quelques secondes sous la forme d'un flash lumineux blanc (satellites Iridium ou Starlink par exemple). C'est dû à la réflexion du soleil sous un angle très court. Un peu comme quelqu'un qui balaye votre visage avec le reflet d'un miroir. Le spot de lumière n'est visible (dans la magnitude annoncée) que sur un diamètre de 10 km au sol. Le moment est prévisible, on peut en voir toutes les nuits (et même le jour parfois, c'est d'ailleurs impressionnant).

- "on ne peut pas voir les satellites le jour"
Si si, à l'oeil nu ! Les flashes de satellites Iridium sont un bon exemple.

- "les satellites clignotent"
Non la luminosité des satellites provient de la réflexion du soleil sur les antennes, radiateurs ou panneaux. La lumière est permanente, le plus souvent blanche. Certaine conditions peuvent les faire apparaître jaunâtres ou orangés mais la luminosité est fixe. Il peut y avoir des variations de luminosité selon la clarté du ciel mais pas de clignotement. La seule exception (rare) est quand l'objet en orbite virevolte sur lui-même (satellite hors de contrôle, coiffe de fusée porteuse, débris).

- "les satellites ont une trajectoire obligatoirement courbe"
Oui c'est totalement vrai mais ce n'est pas toujours ce que l'on perçoit selon le champ de visibilité. Leur trajectoire peut paraître "droite" si les satellites ne sont pas éclairés par le soleil d'un bout à l'autre de l'horizon. Si le satellite n'est visible que dans une petite portion de ciel, la trajectoire peut ne pas paraître obligatoirement courbe.

- "les satellites forment un sillage ou une traînée derrière eux"
Non, sauf s'il entre dans l'atmosphère et là, c'est pas bon pour lui ! Il est en fin de vie.

- "les satellites sont peu nombreux"
On en compte plus de 1200 en orbite.

- "les satellites qui retombent sur Terre sont rares"
Il en tombe sur Terre régulièrement mais heureusement le plus souvent dans l'océan ! Si on compte les débris, en moyenne tous les mois on a droit à une rentrée atmosphérique.

- "les satellites gardent la même orbite (altitude)"
Les satellites se rapprochent inexorablement chaque jour de la Terre. Certains d'entre eux peuvent voir leur orbite rehaussée, comme l'ISS. C'est d'ailleurs l'une des missions du cargo de ravitaillement européen ATV.

- "tous les satellites sont répertoriés"
Non. Les satellites espions ou militaires sont par nature secrets et non répertoriés. En France, ils sont traqués par le radar Graves. Il y aurait plus de 50 000 débris de satellites en orbite.

- "les satellites ont une durée de vie limitée"
Oui environ 15 ans mais si on choisissait une orbite lointaine, ils pourraient tourner plusieurs milliers d'années.

- "les satellites ne peuvent pas faire du sur-place"
Si ! Quand l'orbite est calculée pour être synchrone avec la Terre, ils peuvent paraître statiques. Les satellites géostationnaires servent principalement aux communications et à l'observation au-dessus d'un point choisi.

- "si un satellite semble ralentir et accélérer ce n'est pas normal"
Cette illusion est commune en particulier pour l'ISS. C'est dû à la courbure de sa trajectoire. On a vraiment l'impression d'un léger ralentissement et d'une légère accélération.

- "à l'oeil nu, les satellites sont lumineux comme des points blancs ou des étoiles"
Oui mais certains satellites peuvent réfléchir le soleil de manière spectaculaire comme les Iridium (-8) ou l'ISS (-4 comme Vénus).

Posté par blogovni66 à 19:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

27 juillet 2014

27/07/2014 - Toulouges : lâcher de lanternes oranges signalé

lanternes

Dans la nuit de samedi à dimanche 27 juillet 2014, aux alentours de 1h du matin, un observateur OVNI66 nous a signalé l'envol d'une dizaine de lanternes lumineuses lâchées dans les environs de Toulouges (66). En observateur confirmé, Philippe a tout de suite identifié ces boules oranges dans le ciel. Il est probable que d'autres personnes aient remarqué ces lumières nocturnes dans le ciel noir sans Lune. Pourtant, en période de sécheresse, les lâchers de lanternes sont interdits à cause des risques d'incendie. Tout lâcher de lanternes / ballons doit faire l'objet d'une déclaration auprès de la préfecture un mois avant la date choisie.

Au même moment, dans toute la France, une "Opération Suricate" était en cours :

Les Opérations Suricate consistent en la surveillance du ciel le temps d'une nuit sur l'ensemble du territoire ainsi que tout autre pays participant, dont l'objectif est de "capturer" un hypothétique Phénomène Aérien Non identifié. C'est aussi en second plan apprendre à connaître le ciel nocturne et ses phénomènes rationnels, souvent source de méprises. Ces opérations sont organisées 3 à 4 fois par an à une échelle internationale ainsi que toute l'année sur un niveau départemental, sous le titre "Cercles Suricate". Plus de 3000 veilleurs, ainsi que 34 pays ont déjà participé au moins une fois à une Opération Suricate.

Posté par blogovni66 à 15:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,