03 août 2016

Spectaculaires images de foudre en boule analysées par des scientifiques russes

lightball-2
3 témoins indépendants filment une boule lumineuse qui défie la force du vent.

Le Laboratoire de Recherche sur la Foudre (unité de recherche Pégase) vient de publier un document externe concernant l'observation d'une boule lumineuse, en plein jour, après un orage, dans le quartier Mitino situé au nord-ouest de Moscou par 3 témoins indépendants qui ont chacun filmé le phénomène le 27 juillet 2015. Le cas est rare et bien documenté. L'analyse des 3 vidéos avec des témoins répartis sur trois positions différentes a permis de déterminer les distances qui séparent le phénomène des témoins, sa hauteur, son parcours exact, sa vitesse ainsi que la taille réelle de cette sphère qui virevolte de manière erratique alors qu'un vent fort souffle pendant toute la durée de l'observation (5 minutes). Au début les témoins ont pensé à un ballon mais quand celui-ci s'est mis à voler face au vent, ils ont compris qu'ils assistaient quelque chose de vraiment insolite.


Témoin 1 : foudre en boule filmée par Egor Chichin à Mitino (quartier NO de Moscou)



Témoin 2 : foudre en boule filmée par Vladimir Sokolov à Mitino (quartier NO de Moscou)



Témoin 3 : foudre en boule filmée par Dimitry Novosyolov à Mitino (quartier NO de Moscou)

La foudre en boule est un phénomène naturel mal connu

"La foudre en boule est un terme populaire qui regroupe en réalité un phénomène vaste et méconnu, aux aspects très variés et non reproductible en laboratoire avec les mêmes forces en jeu que dans la nature".

Le Laboratoire de recherche sur la Foudre les classe en 3 catégories :
A - la foudre en boule
B - la foudre globulaire
C - le phénomène lumineux orageux transitoire (PLOT)

Il pourrait expliquer de nombreux témoignages OVNI du passé et contemporains, tels que les foo-fighters, les boules lumineuses nocturnes et diurnes dans un contexte orageux, les sphères multiples, les "orbs" et autres manifestations insolites de type globulaire au sol, en l'air et près des avions en altitude. Certains chercheurs soupçonnent même ce type de phénomène d'être à l'origine des manifestations enregistrées dans la vallée d'Hessdalen en Norvège. A ne pas confondre avec les lanternes thaïlandaises et les ballons à leds qui inondent le ciel de France avec plus de 400 000 unités vendues chaque année dans l'hexagone !

Lien vers le rapport complet avec toutes les mesures :
https://www.labofoudre.com/app/download/18367403/ball+lightning+observation+in+mitino+the+northwest+district+of+moscow.pdf

Lien vers le laboratoire de Recherche sur la Foudre (unité de recherche Pégase) :
http://www.labofoudre.com/


31 décembre 2015

31/12/2015 - Un bolide traverse le ciel de la Catalogne en plein jour

2015-12-31-BOLIDE-CATALOGNE
Le bolide photographié depuis Teià (Espagne) par © Pedra Ennuvolat - Albert Vàzquez

Ce matin jeudi 31 décembre 2015 aux alentours de 8h30 une cinquantaine de témoins a observé le passage d'un bolide dans le ciel Catalan. Les témoignages font état d'une boule lumineuse verte avec une courte traînée visible pendant plusieurs secondes. Selon la perception de chacun, les couleurs variaient du bleu au vert. Cette couleur caractéristique des rentrées atmosphériques est due à l'ionisation de l'air au passage du météore.

Météorite ou météore ?

Le terme météorite est souvent galvaudé comme on peut le constater sur le titre du journal l'Indépendant. Les météorites ne traversent pas le ciel. On parle de "météorite" quand on veut désigner les fragments tombés au sol. Si le phénomène est encore dans le ciel, il s'agit d'un météore ou d'un bolide quand sa luminosité dépasse celle de la planète Vénus. Dans le cas de ce matin, la NASA n'indiquait aucune rentrée atmosphérique de débris spatiaux (en général on est averti à l'avance quand un morceau de fusée ou un débris de satellite entre dans l'atmosphère). L'hypothèse du morceau de roche de type météoroïde est donc la plus probable.

Un phénomène courant

Au fil des saisons, notre planète traverse des essaims de roches issues de comètes et certaines d'entre elles traversent notre atmosphère. On parle dans ce cas d'une rentrée atmosphérique. Le phénomène est courant puisqu'on peut observer toutes les nuits des étoiles filantes (qui sont des poussières de roches qui se désagrègent dans la haute atmosphère). Certaines d'entre elles peuvent atteindre des dimensions respectables et le météore qui a traversé le ciel Catalan ce matin semble important en terme de masse, de l'ordre de plusieurs kilogrammes. Il n'est pas impossible que des fragments atteignent le sol et qu'avec un peu de chance des météorites soient découvertes dans les prochaines semaines. Toutefois la perception de ce type de phénomène est souvent faussée par une impression de proximité alors que ce fragment cométaire était probablement à plusieurs centaines de kilomètres d'altitude.

La difficulté de retrouver les fragments au sol

Quand le morceau de roche se désagrège, sa vélocité est très grande et il est remarquable par sa luminosité mais en fin de course, les fragments qui atteignent le sol ne sont que très rarement visibles sauf si la combustion génère une traînée de fumée qui pourrait être remarquée par des témoins. Les météores peuvent aussi être audibles, créant des bangs sonores ou des sifflements perceptibles.

Que faire en cas d'observation ?

Le plus important pour les scientifiques est de pouvoir reconstituer la trajectoire et de calculer la chute possible de fragments (météorites). Pour cela le témoin doit indiquer précisément l'heure, le lieu où il se trouve, la direction du début de l'observation, la durée et la direction de la fin de l'observation. Avec ces éléments il sera possible de calculer la trajectoire surtout si les témoignages sont multiples.

09 novembre 2015

09/11/2015 -Bolide observé dans le Nord-Ouest (flash puis traînée verte)

meteoroide, © photo illustration de Howard Edin

Un météore a traversé le ciel du Nord-Ouest de la France dans la nuit de dimanche à lundi 9 novembre 2015 aux alentours de 2h05. Un témoin nous signale : "Port-Louis en Bretagne, grand flash blanc dans le ciel, suivi d'une grande traînée verte rapide."

Il s'agit probablement d'une rentrée atmosphérique de météore. La couleur verte est typique d'une ionisation de l'air au passage du caillou qui a dû se désagréger en haute altitude.

Si vous avez observé ce phénomène, laissez un commentaire et n'oubliez pas de préciser votre lieu d'observation (commune, village), la direction du phénomène et l'heure la plus précise possible. © photo illustration de Howard Edin


Ce phénomène est fréquent : vérifiez si une observation plus récente est signalée

Posté par blogovni66 à 13:35 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

26 septembre 2015

22/09/2015 - Saint-Nazaire : une lumière statique dans le ciel (PAN)

PHOTO-DU-22_09_2015-900pxPhoto envoyée par le témoin. Le point lumineux est resté statique plus de 5 mn

Mardi 22 septembre 2015 :
"J'habite Saint-Nazaire [66] et en promenant mon chien, vers 18h50, dans le ciel, direction Canet-en-Roussillon [Nord-Est], j'ai vu un point très lumineux (de la grosseur d'une étoile très brillante que l'on pourrait voir la nuit, sauf qu'il ne faisait pas encore nuit à cette heure là). Mon regard a été attiré par ce point lumineux et j'ai commencé à trouver ça bizarre quand je me suis aperçu que ce point lumineux ne bougeait pas, je me suis arrêtée, j'ai attendu, me demandant si ça pouvait être les lumières d'un avion mais ce point lumineux était statique. J'ai voulu prendre des photos, j'en ai pris une mais de très mauvaise qualité avec mon vieux téléphone portable... voyant que le phénomène perdurait, j'ai voulu prendre une vidéo, la batterie de mon portable m'a lâché, j'ai vraiment les boules... mais ça a dû durer plus de 5 minutes depuis le moment où je l'ai vu et où le point lumineux a stoppé net [a disparu]. Je voulais juste savoir si d'autres personnes l'avaient vu et ce que ça pouvait être."

T-chateau-d-eau
En rouge l'axe de la prise de photo vers le Château d'eau de Canet-en-Roussillon

En tenant compte de l'axe d'observation - confirmé par le château d'eau sur la photo et d'une reconstitution sur le terrain effectuée dès le lendemain avec le témoin, la piste d'une planète ou d'une étoile visible à l'oeil nu, dans cette tranche horaire, n'est pas compatible. De plus le ciel était parsemé de nuages sur le littoral et la Méditerranée (Lune au SSE).

La piste aéronautique :

En comparant avec le trafic aérien du moment (grâce à l'application FlightRadar24), on s'aperçoit qu'un avion de la compagnie irlandaise Aer Lingus volait au large du littoral, en approche de Perpignan entre 18h50 et 19h01. La trajectoire de l'appareil faisait face au témoin pendant plusieurs minutes.

approche-22-09-2015-T
En jaune le témoin, en blanc l'axe d'observation, en vert le parcours de l'avion entre 18h50 et 19h00

L'Airbus A320 a parcouru plus de 20 km face au témoin. Les feux de signalisation ou une réflexion du soleil couchant pourraient expliquer la lumière qui semblait statique dans le ciel pendant 5 minutes. Sa "disparition" soudaine aurait été provoquée par le virage effectué vers le sud pour survoler La-Tour-Bas-Elne. La luminosité aurait "disparu" à cause du changement d'angle.
L'affaire semblait résolue, cependant une précision du témoin rend l'hypothèse peu crédible.

Hypothèse douteuse pour le témoin :

"Je pense que cela devait être un reflet mais sincèrement, sans vous vexer, je ne crois pas que cela soit cet avion. De plus, comme je l'ai dit, après, j'ai effectivement vu un avion, dans ce sens exactement, mais juste, vraiment juste après que le point lumineux ait disparu. Et entre le temps où j'ai vu ce point lumineux  sans autre forme, inerte un moment et le temps ou j'ai vu l'avion, ça ne colle pas... il aurait été invisible à ma vue, juste ses phares et juste après, bien visible même très visible. C'est vraiment dommage que ma vidéo n'ait pas fonctionné, vous auriez compris mon doute. Mais je vous remercie de toute ces investigations et que vous preniez ce sujet à coeur."

Si effectivement la lumière et l'avion identifié étaient visibles simultanément, l'hypothèse de l'A320 irlandais ne colle pas. Est-ce qu'un avion non répertorié  suivait l'Airbus identifié dans ce couloir ? Mystère ! Pour le moment, OVNI66 considère ce cas comme "non expliqué".

19 septembre 2015

19/09/2015 - 17h15 : un phénomène étrange observé depuis l'aéroport de Perpignan

PGF
Photo envoyée par le témoin principal. Axe de l'observation depuis l'aéroport.

Il était 17h15 ce samedi 19 septembre 2015 quand Gérald, pompier à l'aéroport de Perpignan observe en direction du Sud-Est une lumière blanche suivie d'une traînée grisâtre apparaître sous un nuage. Sur le moment il pense à un avion en difficulté en approche et alerte immédiatement la tour de contrôle qui confirme le visuel. La première lumière disparaît (ou s'éteint) puis elle est suivie d'une seconde puis d'une troisième lumière. Les 3 points lumineux comme des phares d'avion avaient la même trajectoire descendante suivie d'une fumée (à la manière d'une fusée éclairante ou d'un leurre). L'observation a duré environ 20 secondes. Les 3 phénomènes semblaient sortir d'un nuage qui surplombait Perpignan à ce moment à 35° de hauteur. La première lumière a disparu avant la seconde et la troisième.

tour_de_controle_3

Le pompier a pris le temps de montrer le phénomène à un second témoin et d'avertir un contrôleur aérien qui confirme le visuel. Un bagagiste et un gendarme de la BGTA ont vu la même chose. Aucune explication de type aéronautique n'a été avancée pour le moment.

Météo à 17h : vent de Nord-Ouest (35 km/h avec rafales à 50 km/h) ; 23°C ; hum. 42% ; 1021,9 hPa
Ensoleillé avec nuages clairsemés - Aucune précipitation.

Appel à témoin :
si vous avez des infos sur cette observation, n'hésitez pas à nous écrire ou laisser un commentaire.

Posté par blogovni66 à 19:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,


11/09/2015 - Sud de Bages : points lumineux oranges

spots-oranges
Le témoin nous a fait parvenir cette photo pour illustrer son observation

Vendredi 11 septembre 2015 à 23h47, un témoin affirme avoir observé une douzaine de points lumineux oranges au sud de Bages. L'observation a commencé alors que le témoin roulait vers l'Est sur la descente qui mène à Bages depuis le Mas Sabole (D612). Sur sa droite, vers le sud, il remarque 7 ou 8 points lumineux qui disparaissent puis 3 qui forment un triangle. Le ballet de lumières semblait suffisamment près du sol pour que le témoin pense d'abord à un incendie à plusieurs foyers.

Extrait du rapport envoyé par le témoin :

LIEU : Bages 66670, après le Mas Sabole, dans la descente qui mène à Bages
DIRECTION : sud ; j'ai pu observer le mouvement d'un point, celui qui était le plus haut, il se déplaçait latéralement de gauche à droite. Les 2 points les plus bas, eux, se rapprochaient et s'éloignaient.

DESCRIPTION : il y avaient moins d'une dizaine de points oranges. Je dirais 7 ou 8, certains disparaissaient, à un moment seulement 3 étaient visibles pour former un triangle, et réapparaître par la suite. J'ai pensé à un incendie au début avec plusieurs foyers, mais me suis rendu compte qu'il ne pouvait pas s'agir de cela puisque direction plein sud donc pas de montagne.

TAILLE : 2cm pour chacune on aurait pu imaginer à des avions qui passaient au loin.
DURÉE : 30 minutes
ANGLE : 30°
MÉTÉO : temps clair et étoilé

Hypothèse : lâcher de lanternes

Appel à témoin :
Comme indiqué dans notre avertissement, nous n'enquêtons pas pour ce type d'observation mais si vous avez assisté à une cérémonie festive, sportive ou culturelle dans la soirée de vendredi 11 septembre 2015, dans un rayon de 5 km autour de Bages avec lâcher de lanternes, merci de nous contacter ou laisser un commentaire.

Posté par blogovni66 à 16:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

12 juillet 2015

12/07/2015 - Baho : phénomène non identifié avant un lâcher de ballons à LED blancs

Ballons à LED
Photo des ballons à LED blancs lâchés à partir de 1h45 - Remerciements à Laurent

Il était 1h45 ce dimanche 12 juillet 2015 à Baho, sortie Ouest, sur la D616. Des jeunes mariés et leurs convives ont effectué un lâcher de ballons festifs pour terminer la soirée. C'était la surprise de la nuit, personne ne s'y attendait. Des ballons de 30 cm de diamètre, gonflés à l'hélium avec une particularité : ils étaient munis d'une LED alimentée par une pile. L'effet est garanti : une petite sphère lumineuse dont la couleur évoque un blanc froid (limite bleuté comme les icebergs). C'est le témoin du marié qui nous a signalé ce lâcher de ballon. Laurent est observateur OVNI66 et il n'a pas manqué de nous envoyer un SMS pour nous avertir.

Un signalement utile

La même nuit, un témoin nous écrivait :
Ce soir, vers 21 heures, ma compagne et moi-même avons décidé de partir faire un tour en moto. Nous sommes allés au col de la Dona et c'est avec la nuit que nous sommes revenus via Calces en passant par les champs d'éoliennes. Après Baixas, nous avons emprunté la D614 et la D616.
C'est sur la D616 que ce phénomène nous est apparu. J'ai vu passer de la droite vers la gauche très près devant la moto une forme très lumineuse qui se déplaçait assez rapidement à moins de 1 m du sol. Au début j'ai pensé qu'il s'agissait d'un oiseau nocturne pris dans l'éclairage de mon phare. Sur le coup, j'ai été assez surpris de ce phénomène qui m'a laissé une impression étrange ; néanmoins  je  suis resté concentré sur la conduite de la moto et j'ai continué à regarder devant moi. En revanche ma compagne a pu suivre l'objet et lorsque nous nous sommes arrêtés et que nous en avons parlé j'ai évoqué un oiseau de nuit ou une chauve-souris éclairé par mon phare mais elle m'a dit que c'était certainement autre chose car elle m'a décrit une forme lumineuse éthérique de la taille d'un chat moyen et qui a gardé toute sa luminosité même en dehors du pinceau de lumière émis par le phare. Elle a ajouté qu'après nous avoir croisé, cette forme à modifié sa trajectoire  en prenant un peu d'altitude.

Coïncidence ou pas ?

L'heure du lâcher de ballons à LEDS blancs : aux alentours de 1h45. L'heure de l'observation de la forme lumineuse éthérique blanche aux alentours de 22h30. Les deux évènements se sont passés sur la D616 dans la nuit du 11 au 12 juillet 2015. La description est étonnamment semblable. Alors, était-ce un ballon échappé ou perdu plus tôt dans la soirée ? La coïncidence est troublante mais le cas reste inexpliqué car la différence horaire entre les deux évènements ne permet pas d'affirmer qu'ils soient liés.

Posté par blogovni66 à 14:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

15 mars 2015

15/03/2015 - 20h45 - Lueur verte dans l'Est de la France !

meteoroideDimanche 15 mars 2015 aux alentours de 20h45, plusieurs témoins nous ont signalé l'observation du passage à grande vitesse d'une boule verte très lumineuse avec une traînée blanche dans l'Est de la France.

L'un des témoins se trouvait dans la Haute-Saône (70), l'autre en Alsace, dans le Haut-Rhin à Bartenheim-la-Chaussée (68870). Il y a de nombreux témoins (voir commentaires ci-dessous). © photo illustration de Howard Edin

Ce phénomène est typique d'une rentrée atmosphérique : un météore ou un débris dont le passage ionise l'air, offrant cette couleur verte étonnante et magnifique.


Vidéo enregistrée par un automobiliste sur l'autoroute


Vidéo du météore du 15 mars 2015 © Ilmssr - A81 (Ausfahrt Villingen-Schwenningen)

Ce phénomène est fréquent : vérifiez si une observation plus récente est signalée

Posté par blogovni66 à 21:20 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,

26 octobre 2014

Spectacle assuré dans le ciel, ce dimanche, à voir en famille à 18h24

Si vous habitez les Pyrénées-Orientales, l'Aude, l'Ariège, sortez de chez vous avec toute la famille à 18h23 et regardez vers le Nord-Ouest (entre le Nord et l'Ouest). Environ 10° au-dessus de l'horizon, vous verrez apparaître un point blanc à 18h24 qui va se mettre à grossir et passer pratiquement au-dessus de votre tête, jusqu'à l'horizon ESE (un peu au Sud de l'Est) pendant 6 minutes. C'est la Station Spatiale Internationale ISS. Il sera difficile pour la plupart des observateurs novices d'admettre que cet objet lumineux blanc, orbite à 400 km d'altitude. Vous pouvez lancer les paris concernant la vitesse réelle : en apparence celle d'un avion de ligne mais en réalité plus de 26000 km/h ! Vous gagnerez à tous les coups ! Admirez le spectacle en famille : les enfants adorent, surtout quand on leur dit qu'il héberge 6 astronautes à bord. Les observateurs OVNI66 seront avertis par sms 10 minutes avant l'apparition. Bon spectacle ! N'hésitez pas à laisser un commentaire !

Pour les plus curieux, un second passsage sera visible à 20h02 avec une apparition à l'horizon Ouest. Ce sera beaucoup plus discret.

iss-station-spatiale



Il y a encore des gens qui me demandent ce qu'est l'ISS et ce n'est pas faute d'en parler régulièrement. La Station Spatiale Internationale est la plate-forme en orbite la plus grande jamais réalisée. Avec ses 120 mètres de long, elle abrite en permanence 3 à 6 astronautes et sert à effectuer toutes sortes d'expériences scientifiques en apesanteur. L'Europe participe avec son cargo ravitailleur ATV qui s'arrime régulièrement à l'ISS. Les navettes spatiales faisaient ce boulot dans le temps mais maintenant c'est Soyouz, ATV, SpaceX Dragon et Progress qui alimentent la station en eau, oxygène, nourriture, astronautes, expériences universitaires, sans oublier l'évacuation des ordures.

Nous avons la chance de pouvoir l'admirer passer plusieurs fois par mois dans le ciel des Pyrénées-Orientales et c'est souvent l'objet le plus brillant du ciel. Elle ressemble à une grosse étoile blanche, sans traînée, qui passe à basse altitude, majestueusement, à la vitesse d'un avion de ligne. Sa lumière est fixe et blanche. La durée de l'observation peut atteindre 6 minutes, d'un horizon à l'autre. Parfois l'ISS est accompagnée, précédée ou suivie d'un des cargos quand il s'approche ou s'éloigne de la Station, c'est ce que nous avons pu remarquer hier soir malgré les nuages. Le Dragon SpaceX précédait l'ISS. Il a plongé plus tard dans le Pacifique pour ramener les résultats des expériences effectuées ces derniers mois.

La magnitude apparente :
Pour ceux qui aiment admirer le passage de la Station Spatiale Internationale à l'oeil nu au-dessus du 66, il y en aura deux en début de soirée ce dimanche 26 octobre 2014. La première observation est prévue à 18h24, avec une belle magnitude (-3.2) et la seconde à 20h02 beaucoup moins visible (+1.4) mais perceptible pendant 2 mn. Pour OVNI66 c'est l'objet identifié parfait : son apparition est prévisible à la seconde près, sa magnitude change chaque jour, ce qui nous permet d'évaluer les différences de brillances entre les chiffres annoncés. L'échelle n'est pas simple car plus c'est brillant plus le chiffre annoncé est négatif. Exemples : le soleil (-26.7), la pleine lune (-12.6), Vénus (-4.6 max.). La plupart des satellites visibles sont dans le positif. La brillance des satellites et de l'ISS n'est que la réflexion du soleil (déjà couché pour nous) sur les surfaces réfléchissantes des objets en orbite. Selon l'angle et l'heure du passage, la réflexion sera plus ou moins longue et puissante. Les champions de l'illumination sont les satellites de réseaux de communication qui génèrent un flash lumineux dans le ciel pendant quelques secondes : les Iridium (jusqu'à -8). Le spectacle est époustouflant la première fois. Savoir reconnaître ces objets permet de ne pas les prendre pour des OVNIS.

Posté par blogovni66 à 13:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

23 septembre 2014

Les trucs faux qu'on entend sur les satellites artificiels...

Debris-et-satellites
Illustration du nombre de satellites et débris en orbite autour de notre planète

En discutant avec mon entourage ou des témoins, j'entends parfois des idées reçues ou des affirmations fausses qui méritent un détour. On va en lister quelques unes, rapidement :

- "si un satellite apparaît au milieu du ciel, ce n'est pas normal !"
Les satellites parcourent la voûte céleste d'un horizon à l'autre mais ils peuvent apparaître ou disparaître n'importe où car leur visibilité dépend de l'angle du soleil (qu'il soit couché ou pas) et de votre position au sol (latitude). On peut donc voir apparaître ou disparaître un satellite dans une petite portion du ciel selon qu'il entre ou sort de l'ombre de la Terre.

- "les satellites ne zigzaguent pas, ils vont tout droit"
Non les satellites ne zigzaguent pas mais on peut, dans certaines conditions, avoir l'impression qu'ils ondulent ou zigzaguent. C'est une illusion d'optique connue et reproductible.

- "les satellites ne volent pas en formation"
Si parfois. Certains par deux, trois, quatre ou même six ! On peut également avoir des poursuites, par exemple lors d'une satellisation on voit deux (ou plusieurs) points lumineux se suivre : il s'agit en fait du ou des satellites et du dernier étage de la fusée porteuse. Certaines fusées libèrent plusieurs satellites.

Mise à jour 2020 :
Depuis le 24 mai 2019, SpaceX envoie des grappes de satellites STARLINK par 60. Les jours et semaines qui suivent le lancement, il est possible d'observer un train de satellites en file indienne dans un espace assez restreint. Au fil des mois, l'espace entre les satellites STARLINK s'agrandit. Elon Musk de SpaceX souhaite envoyer 42000 satellites pour créer une constellation capable de diffuser internet partout dans le monde. Il faut donc s'habituer à observer des satellites en file indienne parcourir le même axe pendant plusieurs minutes et parfois pendant plusieurs heures.

- "les satellites tournent tous dans le même sens"
En majorité oui mais pas tous. Certains ont une orbite rétrograde (au lieu de prograde).

- "les satellites sont tous inhabités"
L'ISS (la Station Spatiale Internationale) est habitée en permanence par au moins 3 astronautes (le plus souvent 6). Les équipages se relaient grâce à un module russe Soyouz, ce qui tracasse pas mal les américains qui souhaitent rapidement utiliser un autre porteur depuis que les navettes ont été arrêtées.

- "les satellites sont en apparence plus petits que les avions en haute altitude"
Quand l'ISS passe au-dessus de nos têtes, on a l'impression qu'il vole à la vitesse d'un avion de ligne à basse altitude, alors qu'en moyenne, il orbite à 400 km d'altitude et trace à 26 000 km/h. L'évaluation est altérée par la taille apparente - celle d'un avion - alors qu'il mesure en réalité plus de 120 m.

- "les satellites sont visibles sur un bon tronçon de ciel"
Oui, mais certains ne font que "flasher" un instant. Ils apparaissent et disparaissent en quelques secondes sous la forme d'un flash lumineux blanc (satellites Iridium ou Starlink par exemple). C'est dû à la réflexion du soleil sous un angle très court. Un peu comme quelqu'un qui balaye votre visage avec le reflet d'un miroir. Le spot de lumière n'est visible (dans la magnitude annoncée) que sur un diamètre de 10 km au sol. Le moment est prévisible, on peut en voir toutes les nuits (et même le jour parfois, c'est d'ailleurs impressionnant).

- "on ne peut pas voir les satellites le jour"
Si si, à l'oeil nu ! Les flashes de satellites Iridium sont un bon exemple.

- "les satellites clignotent"
Non la luminosité des satellites provient de la réflexion du soleil sur les antennes, radiateurs ou panneaux. La lumière est permanente, le plus souvent blanche. Certaine conditions peuvent les faire apparaître jaunâtres ou orangés mais la luminosité est fixe. Il peut y avoir des variations de luminosité selon la clarté du ciel mais pas de clignotement. La seule exception (rare) est quand l'objet en orbite virevolte sur lui-même (satellite hors de contrôle, coiffe de fusée porteuse, débris).

- "les satellites ont une trajectoire obligatoirement courbe"
Oui c'est totalement vrai mais ce n'est pas toujours ce que l'on perçoit selon le champ de visibilité. Leur trajectoire peut paraître "droite" si les satellites ne sont pas éclairés par le soleil d'un bout à l'autre de l'horizon. Si le satellite n'est visible que dans une petite portion de ciel, la trajectoire peut ne pas paraître obligatoirement courbe.

- "les satellites forment un sillage ou une traînée derrière eux"
Non, sauf s'il entre dans l'atmosphère et là, c'est pas bon pour lui ! Il est en fin de vie.

- "les satellites sont peu nombreux"
On en compte plus de 1200 en orbite.

- "les satellites qui retombent sur Terre sont rares"
Il en tombe sur Terre régulièrement mais heureusement le plus souvent dans l'océan ! Si on compte les débris, en moyenne tous les mois on a droit à une rentrée atmosphérique.

- "les satellites gardent la même orbite (altitude)"
Les satellites se rapprochent inexorablement chaque jour de la Terre. Certains d'entre eux peuvent voir leur orbite rehaussée, comme l'ISS. C'est d'ailleurs l'une des missions du cargo de ravitaillement européen ATV.

- "tous les satellites sont répertoriés"
Non. Les satellites espions ou militaires sont par nature secrets et non répertoriés. En France, ils sont traqués par le radar Graves. Il y aurait plus de 50 000 débris de satellites en orbite.

- "les satellites ont une durée de vie limitée"
Oui environ 15 ans mais si on choisissait une orbite lointaine, ils pourraient tourner plusieurs milliers d'années.

- "les satellites ne peuvent pas faire du sur-place"
Si ! Quand l'orbite est calculée pour être synchrone avec la Terre, ils peuvent paraître statiques. Les satellites géostationnaires servent principalement aux communications et à l'observation au-dessus d'un point choisi.

- "si un satellite semble ralentir et accélérer ce n'est pas normal"
Cette illusion est commune en particulier pour l'ISS. C'est dû à la courbure de sa trajectoire. On a vraiment l'impression d'un léger ralentissement et d'une légère accélération.

- "à l'oeil nu, les satellites sont lumineux comme des points blancs ou des étoiles"
Oui mais certains satellites peuvent réfléchir le soleil de manière spectaculaire comme les Iridium (-8) ou l'ISS (-4 comme Vénus).

Posté par blogovni66 à 19:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,