Photos liées au tag 'méprise'

Voir toutes les photos

OVNI : une vidéo de la Marine chilienne fait le buzz malgré une probable méprise

image_IR_ovni_chilien


C'était le 11 novembre 2014, un pilote et son technicien, à bord d'un hélicoptère de la Marine chilienne en mission de routine, remarquent à travers leur caméra infrarouge la présence d'un objet volant non identifié. L'OVNI est visible à l'oeil nu mais à cause de son éloignement, ils ne peuvent déterminer sa nature. La caméra détecte les points "chauds" mais ne rend pas compte de la forme globale de l'engin détecté. L'équipage enregistre les images en alternant parfois le mode HR (couleurs naturelles) et le mode IR (infrarouge, noir & blanc) avant que l'objet ne disparaisse dans les nuages.

L'objet non identifié évoluait à plus de 50 km de distance, à peu près à la même altitude que l'hélicoptère. L'équipage ne distingue qu'une petite forme ovale blanche à l'oeil nu mais sur le film, seuls les points chauds de l'engin sont mis en évidence par les capteurs infrarouge. Le comportement de l'objet est stable, linéaire, en vitesse constante, tel un avion de ligne.

Ce qui fait l'étrangeté de cette vidéo, c'est que l’objet n’a pas été détecté par le radar primaire au sol et qu'au bout de 8 minutes, l'objet semble larguer une matière noire. Mais attention, en images infrarouge, tout ce qui est "foncé" n'est pas noir mais chaud ! Une traînée de condensation "blanche" ou un largage d'eaux usées produiraient le même effet. On peut d'ailleurs le constater dans le film quand la caméra passe en mode HR (couleurs réelles). On voit distinctement une traînée blanche qui se confond avec les nuages clairs en arrière plan. Pour comprendre les images, il faut avoir intégré que les tons clairs et foncés représentent des différences de températures et non pas des formes ou des couleurs (dommage, certains lecteurs pressés sont déjà en train de regarder le film sans avoir lu ces lignes).



Images prises depuis un hélicoptère Cougar AS-532 de la Marine chilienne


L'équivalent du GEIPAN au Chili demande une expertise à l'équipe française IPACO

Le Comité pour l'étude des phénomènes aériens anormaux (CEFAA), est l'organe officiel de la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) au Chili, qui étudie les phénomènes aériens non identifiés. Après plusieurs mois de recherches, le comité chilien invite des experts français à jeter un oeil sur la vidéo (IPACO est en effet un service d'analyses d'images reconnu). Cependant le type de caméra utilisé n'ayant pas été fourni par le CEFAA, IPACO utilisera les paramètres d'une caméra équivalente pour faire ses calculs.

En 2015, après avoir calculé la trajectoire de l’hélicoptère, celle de l'objet filmé, l'estimation de la longueur focale, la vitesse et la hauteur de l'objet, entre autres aspects optiques et géométriques, IPACO rédige un rapport avec ses conclusions.

En janvier 2017 la vidéo est diffusée sur les réseaux sans que le rapport ne soit toujours cité, laissant planer le doute sur la nature mystérieuse de l'engin filmé. Pourtant les conclusions méritent un détour : il s'agit très probablement d'une méprise, même si la source n'est pas formellement identifiée par IPACO.

Selon IPACO, "l’objet observé dans la vidéo était très probablement un avion de ligne moyen-courrier en phase d’atterrissage [ndr. ou de décollage], volant devant un hélicoptère à une vitesse supérieure, à une altitude et une vitesse réduites en vue d’atterrir [ndr. ou de décoller]."

Les experts chiliens n'approuvent pas cette hypothèse pour plusieurs raisons : le radar primaire au sol n'a pas détecté d'aéronef et l'OVNI n'a pas répondu aux appels radios des contrôleurs aériens. De plus, le largage d'eaux usées est interdit en phase d'atterrissage. Le CEFAA exclut tout engin conventionnel : drones, avions, ballons, etc.

Les arguments sont peu consistants. On le sait, des navires vidangent leurs huiles illégalement dans les océans et certains pilotes coupent transpondeur et radio pour passer inaperçus. Quant à la détection radar, les contrôleurs ont-il cherché à la bonne distance de l’hélicoptère ?

Un engouement injustifié

Le Général Bermúdez aurait déclaré dans un courriel :
"C'est un des cas les plus importants de ma carrière en tant que directeur du CEFAA car notre comité était au top"

Midi-Libre tape fort et titre : “Nous sommes face à l’un des cas les plus extraordinaires de l’ufologie".
Paris-Match consacre un article sans citer le rapport IPACO.

Pourtant, la lecture du rapport IPACO relativise considérablement l’étrangeté du phénomène observé.

L'avion de ligne identifié

Mike West, l'administrateur du site Metabunk.org, s'est emparé de l'affaire avec ses lecteurs. Après de nombreuses recherches, ils pensent avoir identifié l'avion de ligne coupable de cette méprise : un AIRBUS A340 du vol IB6830. La démonstration est sans équivoque. Je vous invite à visiter sa page (en anglais). Comme souvent, on regrette simplement que la vidéo présentée dans de nombreux sites et journaux ne soit pas accompagnée des dossiers IPACO et METABUNK qui démontrent la méprise.

Liens utiles :
Le rapport d'analyse IPACO sur la vidéo chilienne (.pdf)
IPACO : service français d'expertise de photos et vidéos
METABUNK.ORG : identification de l'avion de ligne
CEFAA : Comité chilien pour l'étude des phénomènes aériens anormaux


SUITE : Ce décollage du Concorde, filmé en infrarouge, vous rappelle-t-il quelque chose ?

Posté par blogovni66 à 18:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,


01 octobre 2018

Une sphère bleutée suit et dépasse un avion (vidéo)

Cette vidéo très courte montre le passage d'un avion accompagné d'une sphère bleutée.

Le cas est classique mais assez démonstratif : on prend de jolies photos, vidéos et en regardant de plus près, on découvre un truc que personne n'avait remarqué dans le ciel.

Ici, les témoins découvrent la sphère bleue mais seulement à travers l'écran du téléphone, pas dans le ciel. On entend très bien la dame dire d'un ton assuré (limite agacé) : "mais enfin, vous ne voyez pas que c'est un truc euh..." [un reflet ?]. Et oui vous aviez raison madame, c'est bien ça !
OVNI66 n'enquête pas pour les photos ou vidéos sans témoin oculaire mais quand le sujet présente un intérêt pédagogique, on partage. La petite sphère bleutée est un simple reflet du soleil sur l'objectif du téléphone : un lens flare.

Posté par blogovni66 à 19:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

29 septembre 2018

22/09/2018 - un OVNI intrigue fortement une habitante du Soler

illustration
Illustration de la taille apparente selon le témoin

Samedi 22 septembre
2018 à 19h55, une Solérienne déclare avoir observé pendant  7 à 8 secondes un "objet" oblong blanc mat, "une sorte de missile" qui volait à l'Est de sa position, dans un axe Nord vers Sud comme un avion sans ailes. L'objet non identifié avait une trajectoire rectiligne horizontale sur une portion de ciel de moins de 20° au-dessus de la ville. Il a semblé entrer dans un nuage sans jamais en sortir. C'est la jeune enfant du témoin qui a signalé l'objet à sa mère en l'appelant "avion !". La hauteur dans le ciel est évaluée à 45° et la longueur apparente du "tube" à 80mm bras tendu (après reconstitution).

route

L'observation s'est déroulée au coeur de la commune, depuis un trottoir dans une avenue bruyante fréquentée par les voitures. La nuit commençait à tomber. Le ciel était parsemé des nuages lenticulaires. Ce qui a fortement intrigué le témoin, c'est l'apparente proximité, l'absence d'ailes et de bruit. L'engin a semblé entrer dans un nuage sans jamais en ressortir.

Pendant la reconstitution sur place, nous avons longuement discuté : le témoin semble subjugué par cet évènement. Avant notre rencontre, le témoin s'était empressé de rechercher sur youtube des images pouvant illustrer l'apparence de l'OVNI et faire une comparaison avec quelque chose déjà signalé. Le témoin s'est trouvé confronté à des thèses conspirationistes. En effet, certaines vidéos traînent sur internet, montrant un "tube" survolant des villes (toutes des vidéos "fakes", des trucages CGI avec des commentaires affligeants). Elles ont impressionné le témoin au point de croire qu'elle n'était pas la seule à avoir observé un engin qui défie la gravité, fabriqué par plusieurs gouvernements en secret. L'émotion est grande : le témoin pense à un engin militaire.

2018-09-22-195528

Après vérification du trafic aérien à 19h55 le 22 septembre, nous avons retrouvé un avion finlandais tout blanc qui passait à l'heure précise à l'Est du Soler dans un axe Nord vers Sud. Il s'agissait d'un Airbus A321 de la compagnie FINNAIR qui faisait le trajet depuis Helsinki vers Barcelone. Il volait à 8000 mètres d'altitude. Est-ce le bon candidat ? La coïncidence du passage et la furtivité de l'observation nous laissent penser qu'il s'agit peut-être d'une méprise avec cet aéronef. L'évaluation des distances et des dimensions a pu être exacerbée par l'effet crépusculaire et les nuages lenticulaires. Aux couchers et levers du soleil, on remarque plus facilement les objets à cause du fort contraste avec l'environnement sombre au sol et les objets encore éclairés en altitude. L'avion volait au-dessus des nuages épars, mais il reste difficile d'expliquer pourquoi le témoin, pourtant digne de foi, n'a pu voir l'aéronef sortir du nuage et continuer sa route ! L'étrangeté est faible, l'hypothèse est forte. En l'absence d'autres éléments ou témoins, nous privilégions l'hypothèse méprise.

Posté par blogovni66 à 13:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

22 septembre 2018

22/09/2018 L'ISS provoque la surprise de plusieurs témoins entre Canet et Saint-Cyprien

ISS

Samedi 22 septembre 2018 à 20h26 :

"Nous étions sur la plage entre st Cyprien et Canet vers 21h00*. Une lumière est passée direction st Cyprien vers Canet au dessus de l'eau vers Canet ensuite elle a décliné sur place comme si elle a fait changé de direction perpendiculaire à sa trajectoire. Force de la lumière comme la plus brillante des étoiles."

De l'intérêt d'obtenir l'heure exacte :

*En réalité l'observation s'est déroulée à 20h26. Nous avons demandé au témoin principal de vérifier l'heure exacte (ticket de courses, historique des appels, sms, etc.). Par chance, celui-ci avait tenté de filmer le phénomène, laissant une trace horodatée : 20h26. Or à ce moment précis, l'ISS passait par là, avec le même parcours que la lumière. Son passage a duré 2 minutes du point de culmination (assez bas : 20°) jusqu'au moment de sa disparition en plein ciel. l’ISS venait du SUD avançait vers le Sud-Est puis a disparu à l'Est. Pour un témoin au sol, l’illusion d’un « virage » de Sud vers Est correspond à la description donnée (il ne s'agit pas d'un virage mais d'une trajectoire courbe). Quand l’ISS disparaît en plein ciel, c’est le moment où elle n’est plus éclairée par le soleil (en altitude).

2018-09-22-ISS-2026
Trajectoire de l'ISS entre 20h22 et 20h28 (carte du ciel astro © Heavens-Above.com)

Le témoin trouve bizarre l'effet virage perçu mais les circonstances, la description, la durée et le parcours correspondent exactement au passage de la Station Spatiale Internationale. Difficile de la manquer, sa magnitude atteignait -2,3 ce qui en faisait l'objet le plus brillant à cette heure. Le plus étrange serait que personne n'ait remarqué sa présence au même moment et endroit que le supposé phénomène.

Posté par blogovni66 à 23:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

14 juillet 2018

14/07/2018 - Quand les citadins ne reconnaissent plus la planète rouge...

D'après l'Indépendant, 2 jeunes témoins ont filmé une boule rouge dans le ciel de Montredon-des-Corbières, dans l'Aude. On crie à l'OVNI, le journal propose l'hypothèse ISS. Les témoins expliquent qu'ils ont observé le phénomène pendant 30 à 45 minutes, sans précision de la direction ni de la hauteur du phénomène. La vidéo floue ne présente pas grand intérêt mais pour le peu que l'on distingue, c'est bien une boule rouge mal focalisée.

Extrait du journal :
"Deux internautes ont adressé à la rédaction de L'Indépendant un document filmé avec leur téléphone dans lequel on peut observer une boule de feu traverser le ciel sur la commune de Montredon. Un phénomène étrange qui s'expliquerait par le passage de la station spatiale ISS dans l'espace, au dessus de la région toulousaine."

Il était 3h du matin ce 14 juillet 2018 quand les deux témoins ont filmé ce phénomène insolite.
Malgré l'absence d'un témoignage circonstancié, avec l'azimut, l'élévation, le parcours dans le ciel (les trucs de base mais essentiels), on devine qu'un phénomène qui dure 45 mn a de grandes chances d'entrer dans la catégorie "astronomie". À part un escargot volant, aucun aéronef "ne traverse le ciel" pendant 45 minutes !

L'hypothèse ISS n'est pas crédible puisque la Station Spatiale Internationale ne met que 6 minutes pour passer d'un horizon à l'autre. En 45 minutes elle aurait parcouru la moitié d'un tour de Terre...

mars-2018-07-14


OVNI66 parie pour la planète MARS, bien rouge et bien visible en ce moment. À 3 heures du matin, elle est à l'horizon Sud, à environ 22° de hauteur. Sa disparition (en phase descendante) après 45 minutes n'est pas très étonnante, cachée par le relief ou l'environnement.

OVNI66 propose aux témoins de réitérer l'expérience cette nuit à la même heure et de regarder plein Sud pour admirer la planète rouge et comparer avec ce qu'ils ont vu.

Lien vers l'article de l'Indépendant

Le Monde : Mars est devenue plus brillante que Jupiter

Posté par blogovni66 à 17:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,


21 juin 2018

19/06/2018 : 3 points lumineux intriguent un témoin

Mardi nous avons reçu le rapport suivant :

DATE : 19/06/18
HEURE : ~3h30 [du matin]
NOMBRE DE TEMOINS : 1 [le témoin s'est identifié]
CONTEXTE : Sur une fenêtre
LIEU : Pyrénées-Orientales, [commune précisée]
DIRECTION : Ouest
ANGLE : 70 degrés [au départ]
DESCRIPTION : 2 à 3 points lumineux jaune, allant de haut en bas très lentement, plus brillant que les étoiles dans le ciel, est resté une heure approximativement
DURÉE : 1 heure
DÉROULEMENT : Je l’ai remarqué en levant les yeux, je m’en suis pas inquiété avant de m’apercevoir que cela bougeait, j’ai décidé de le prendre en vidéo puis je suis retourné chez moi, une quarantaine de minutes plus tard le phénomène était toujours là, il a disparu au bout d’une heure à peu près
ANIMAUX : Calme
MÉTÉO : Ciel clair

Avant d'aller plus loin, nous vous invitons à relire encore une fois le rapport en essayant de visualiser la scène décrite par le témoin, avec ses mots. Cet exercice vous permettra d'évaluer votre propre perception d'un témoignage de première main, sans filtre, sans influence extérieure.

Réponse OVNI66 le même jour :

Bonjour,
J’ai lu avec attention votre témoignage. La grande majorité des phénomènes qui durent 1h en descendant vers l’horizon OUEST sont des phénomènes célestes. Cette nuit de 3h à 3h40, 3 astres particulièrement brillants se couchaient à l’horizon OUEST en même temps, dans le même sens, un peu décalés (triangle la pointe en bas). A gauche de l’ouest, c’était ANTARES (un peu jaunâtre), au milieu, JUPITER (la planète la plus brillante du ciel), au dessus de l’Ouest (exactement) ARCTURUS une étoile très brillante. JUPITER s’est couché en premier vers 3h40 et ARCTURUS en dernier vers 4h. La Lune était couchée depuis longtemps, le ciel bien noir, on ne pouvait pas les manquer. La descente à l’horizon (le coucher) est perceptible chaque minute à l’oeil nu. Je pense que vous avez observé le coucher des deux astres les plus brillants à cette heure-là. Si vous doutez de cette explication, je vous invite à réitérer l’expérience cette nuit ou la nuit prochaine si le ciel est clair. Vous retrouverez ces 3 astres. Évidemment chaque jour est un peu différent mais vous devriez les revoir à la même heure les 3 prochaines nuits. Tenez-moi au courant si vous faites l’expérience. Cordialement, PG.

2018-06-19_CIEL_OUEST
L’horizon OUEST tel qu’il était à 3h15 le 19 juin dans la nuit

Réponse du témoin le 19 juin à 23h25 :
"Je regarderai ce soir si ça se reproduit, je vous tiens au courant, un grand merci pour l’explication."

Message du témoin reçu le 20 juin :
"Cela s’est reproduit, vous aviez donc raison."

Quel intérêt de parler de ce cas ?
On peut faire plusieurs constats qui intéresseront les ufologues. Les termes utilisés par le témoin sont corrects mais pour quelqu'un en recherche d'étrangeté, leur interprétation peut préter à confusion. Si on isole le rapport en essayant de visualiser ce qu'a observé le témoin, on garde l'image de 3 points lumineux groupés qui descendent du ciel avec un mouvement perceptible. Il parle des 3 points au singulier comme s'il s'agissait d'un seul phénomène. Cela rend la scène très étrange. Il peut même être assez difficile d'accepter l'hypothèse astronomique sans sourciller. Imaginons que le témoin n'ait pas joué le jeu de vérifier le lendemain si le phénomène se reproduit. Imaginons que le témoignage soit resté anonyme, placé dans un journal ou un bouquin sans autre explication, sans pouvoir vérifier la répétition les nuits suivantes, on obtient un cas très étrange, inexpliqué. Certains interprèteront les 3 points lumineux comme un triangle. Dans le contexte OVNI, une disparition prend une toute autre définition (furtivité, évanouissement, éloignement soudain, etc.). "il a disparu" est pourtant tout à fait correct pour décrire le coucher d'un astre derrière l'horizon (comment le dire autrement ?).

Ce type de témoignage n'est pas rare. La plupart du temps nous n'en faisons pas un article car la démonstration pédagogique pourrait être mal interprétée. Ceux qui nous suivent depuis plusieurs années savent que nous sommes très prudents ; certaines observations étranges restent inexpliquées, d'autres sont résolues. Parfois la solution donnée reste l'hypothèse la plus probante sans que l'on puisse la prouver mais quand nous la proposons, c'est que l'explication avancée est plus crédible que celle attendue ou espérée au risque d'agacer ceux qui veulent absolument "croire" à l'hypothèse extraterrestre (dans le sens "I want to believe").

À aucun moment le témoin ne parle de "triangle", "d'objet" ou "d'OVNI". Il explique ce qu'il a perçu, simplement. Il a cherché à comprendre, il a expérimenté en suivant notre conseil et en vérifiant le ciel le lendemain à la même heure. Il nous a confirmé la répétition du phénomène. L'affaire est résolue.

Comment vérifier le ciel soi-même ?
Pas besoin d'être astronome ! Nous préconisons un logiciel gratuit, simple d'utilisation et fiable : Stellarium. Il existe en version PC ou MAC. Il montre le ciel tel qu'il était, à n'importe quelle date depuis n'importe où, comme un planétarium.

Posté par blogovni66 à 01:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

16 juin 2018

Le soleil, le Canigou et l'OVNI dans les photos...

Le 13 juin 2018, Monsieur AD contacte OVNI66 et lui fait parvenir une série de 13 photos (5 sans zoom et 8 avec zoom) dans lesquelles apparaissent un intrus non identifié. Intrigués par la forme particulière de la lumière que l'on retrouve sur toutes les photos en différents endroits du ciel, nous décidons d'y regarder de plus près. Après quelques échanges de mails, le témoin confirme qu'il n'a observé ce phénomène qu'à travers l'écran de son Iphone.

IMG_0289-AD-900Soleil couchant le 24 décembre 2017 à 16h58:36 - Cliquez pour agrandir - Photo AD

IMG_0290-AD-600
Soleil couchant le 24 décembre 2017 à 16h58:37 - Photo AD

IMG_0291-AD-600
Soleil couchant le 24 décembre 2017 à 16h58:40 - Photo AD

Les circonstances de prises de vue :
"J'ai aperçu qqchose à l'œil nu depuis mon balcon qui se déplaçait super vite dans le ciel et après j'ai canardé avec mon iPhone que j'avais avec moi en prenant large. Puis j'ai zoomé quand je l'ai aperçu plus précisément devant le Canigou. Donc oui bien sûr en prenant les photos j'étais derrière l'écran de l'iPhone." Au départ le témoin voit quelque chose qu'il n'identifie pas (un aéronef ou un ovni) et tente de le prendre en photo mais il focalise toute son attention à travers l'écran de son Iphone sur ce truc lumineux en forme de croissant qu'il poursuit avec difficulté.

parcours-9008 secondes séparent la position 1 de la position 5. Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Les 5 premières photos superposées grossièrement montrent le parcours apparent de l'OVNI dans le ciel en 8 secondes. Quand on regarde attentivement la série, on s'aperçoit que le phénomène reste visible en différents points du ciel en gardant toujours exactement sa forme et sa dimension au pixel près. S'il s'était agit d'un aéronef ou même d'une soucoupe volante, la forme et la taille auraient dû varier d'une image à l'autre. Ce n'est pas le cas. La chose garde toujours la même apparence.

comparaison
Comparaison de l'intrus dans les 5 premières photos

C'est un reflet dans l'objectif

Il est évident que cette lumière, toujours la même dans la série d'images, n'est pas dans le ciel. On appelle ça un "lens flare". Ici, ce qui fait son étrangeté, c'est sa forme en croissant ou demi-lune. Comment est-ce possible ? D'habitude les flares sont plutôt sphériques car c'est un simple reflet de lumière parasite dans l'objectif. Cette anomalie est connue des photographes amateurs et professionnels. Elle est d'ailleurs facile à reproduire avec les téléphones à cause de leur mini objectif (l'Iphone X produit de nombreux flares parait-il...). Ces reflets dans l'objectif prennent différentes couleurs en fonction du contexte lumineux (bleu, vert, jaune, blanc, etc.) et de l'importance du contre-jour.

Le lens flare en forme de croissant apparait surtout pendant les éclipses

On sait que le 24 décembre 2017, aucune éclipse n'était prévue. Le soleil se couchait à 235° et à l'heure de l'observation, il n'était qu'à quelques degrés au-dessus de l'horizon. C'est là qu'entre en jeu le Canigou. C'est le Canigou qui éclipse le soleil car l'astre est en train de se coucher. Et oui, c'est le point commun entre toutes les photos : le soleil n'est jamais entier, malgré les apparences. Il est en train de se coucher derrière le massif montagneux. C'est lui le fautif ! Le flare est le reflet fidèle du morceau de soleil encore visible (inversé en miroir). Ce qui est trompeur c'est l'aspect rond du soleil qui semble se trouver devant le Canigou. Nous savons tous que c'est impossible.

soleil-devant-le-Canigou

La présence des rayons solaires verticaux (que l'on ne voit jamais à l'oeil nu) et l'illusion d'un soleil rond devant le massif, prouvent que les images, saturées par la luminosité, ne montrent pas la réalité de la scène.

Reconstitution réaliste de la scène (enfin presque : le soleil devrait être plus petit)
En supprimant le gros rayon vertical et la partie du soleil en trop devant le Canigou, on comprend mieux l'anomalie.

reconstitution

Dommage on ne saura jamais ce qui a intrigué le témoin avant de prendre cette série de photos mais on peut remercier AD pour ce partage.

Exemples de "lens flares" pendant une éclipse :
http://uk.businessinsider.com/solar-eclipse-photos-blue-crescents-lens-flare-2017-8

Posté par blogovni66 à 21:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

25 juin 2017

De l'intérêt de connaître les circonstances exactes d'une observation

Un témoin nous a contacté pour  demander conseil à propos de ce qu'il a filmé en février 2017 avec son appareil photo (Canon EOS 7D Mark II). OVNI66 n'enquête pas sur les observation effectuées hors du département des Pyrénées-Orientales mais quand le cas présente un intérêt pédagogique ou démonstratif, nous faisons quelques exceptions.

Dans un premier temps, le témoin nous a directement envoyé le lien de son film sur Youtube (qu'il a supprimé ensuite), avec d'autres liens similaires qui abondent sur internet. Après lecture du film, nous avons précisé que ce type de vidéo ne nous intéresse pas, sauf s'il est appuyé par un témoignage circonstancié avec des détails concernant la localisation, l'azimut, la hauteur, le nombre de témoins, le déroulement de l'observation, etc.

De l'intérêt de connaître les circonstances exactes

Le témoin a donc rempli le formulaire de rapport d'observation d'ovni. On découvre alors qu'à aucun moment, le témoin et sa compagne n'ont observé le phénomène à l'oeil nu, tel qu'il se présente sur la vidéo. En réalité, à l'oeil nu, cela se présentait comme point lumineux scintillant, gros comme une "pointe d'aiguille". C'est en zoomant sur le point lumineux avec son téléobjectif qu'il a pu observer à travers l'appareil ce qu'on nous présente.

En faisant quelques vérifications sur l'heure, la date et la localisation des témoins, il est clairement établi que le phénomène filmé était l'étoile Capella. Le phénomène d'irisation est dû au scintillement de l'étoile zoomée avec un problème de focalisation et les aberrations caractéristiques de ce type de prise de vue.

D'autres exemples trouvés sur internet

etoiles-zoomees

Ci-dessus un florilège d'étoiles et planètes filmées ou photographiées à la volée ou avec trépied, en grossissant au maximum des capacités de l'appareil. Quand on lit les commentaires qui accompagnent ces vidéos, le résultat est désopilant : esprits, vaisseaux extraterrestres, fantômes de défunts, esprits de mondes parallèles, démons, tout y passe ! Une véritable faune exotique qui pourrait facilement être identifiée si les témoins (qui ne voient rien d'autre qu'une étoile à l'oeil nu) se penchaient sur les données astronomiques du moment. Bien sûr, d'une étoile à l'autre et selon l'état atmosphérique, le résultat sera différent. De nombreux paramètres entrent en jeu (focale, type d'appareil, éphémérides, type d'astre, humidité, etc.). Prudence donc !

Rappel : OVNI66 n'enquête pas sur les observations effectuées hors du département des Pyrénées-Orientales sauf si le cas présente un intérêt pédagogique ou démonstratif. OVNI66 ne prête aucun intérêt aux photographies et vidéos qui ne sont pas accompagnées d'un rapport circonstancié.

Posté par blogovni66 à 19:25 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

21 janvier 2017

Ce décollage du Concorde, filmé en infrarouge, vous rappelle-t-il quelque chose ?



La vidéo ci-dessus a été filmée en 1999.  Le mode infrarouge matérialise la chaleur émise par les réacteurs du Concorde pendant son roulage et son décollage. Et non, ce n'est pas une matière noire, c'est juste de la chaleur, invisible à l'oeil nu. Ce film permet de relativiser l'étrangeté de la vidéo tournée par la Marine chilienne qui circule en ce moment dans les réseaux et même dans certains journaux télévisés avides de sensationnalisme.

concorde-IF
Le Concorde après son décollage, filmé par une caméra infrarouge

Complément de l'article :
OVNI : une vidéo de la Marine chilienne fait le buzz malgré une probable méprise


Posté par blogovni66 à 13:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

20 juin 2016

OVNI66 filtre volontairement les témoignages OVNI/PAN

meprises-ovni66

(mise à jour du 11 novembre 2018)
Nous n'enquêtons plus pour les observations suivantes :

- hors du département des Pyrénées-Orientales (66)
- flash dans le ciel ou éclairs, foudre (sans autre évènement)
- sillage, traînée de condensation, nuage, fumée (sans autre évènement)
- sphère ou point lumineux blanc, en altitude avec ou sans sillage
- lumière (ou sphère lumineuse) avec trajet rectiligne et vitesse constante
- lumière pas plus grosse qu'une étoile, statique dans le ciel
- objet, sphère ou lumière évoluant de manière erratique au gré du vent (seul ou en grappe)
- lumière ou objet dont la taille apparente est inférieure à 3 mm (bras tendu)
- lumière lointaine estimée à + de 1000 m du témoin
- durée de l'observation inférieure à 6 secondes et sans effet connexe
- photo "surprise" (intrus dans une photo, sans témoin oculaire)
- vidéo sans témoin oculaire (intrus remarqué a posteriori) ni effet connexe
- détonations, odeurs ou bruits non identifiés (sans autre évènement)

Ainsi que :
- celles des nuits du 1er avril, du 21 au 24 juin, 13-14 juillet et 31 décembre
- celles dont la date est approximative
- les témoignages de seconde main (non directs)
- l'impossibilité de contacter le témoin principal
- les témoignages anonymes
  (OVNI66 s'engage à respecter l'anonymat mais doit pouvoir contacter le témoin)

Ce filtrage permet d'éliminer les témoignages peu consistants et de trop nombreuses méprises.

Si votre témoignage concerne l'une des conditions précitées, nous ne donnerons pas suite à votre rapport sauf si le cas présente un intérêt pédagogique ou démonstratif.

Pour tout autre phénomène non identifié, utilisez le formulaire de rapport en ligne