03/11/2016 - Corneilla-de-Conflent : PAN au-dessus du Canigou (suite)

2016-11-03-CC-illustration
Illustration validée par le témoin en 2016

Suite à l'article paru en 2016, Eric Maillot nous a contacté pour nous faire part de ses cogitations concernant ce cas intéressant. M. Maillot est un habitué des enquêtes OVNI / PAN. Sa grande expérience et son avis éclairé viennent enrichir ce dossier qui n'est toujours pas clos. Ses hypothèses, si elles sont confirmées par les personnes concernées, pourraient permettre d'expliquer définitivement ce Phénomène Aérien Non identifié. Après plusieurs échanges, Eric Maillot nous a fait parvenir les constats suivants :

REGARD SUR UN P.A.N STATIONNAIRE –
CORNEILLA-CONFLENT (66)
le 3 novembre 2016 à 19h55’ +35’

A/ CONSTATS SUR LES PHOTOS (Nikon Ixus 170) :
1/ Deux sont prises à 11s d’intervalle (072-19h55’22s et 073-19h55’33s) avec une focale de 45mm. La dernière 18s après (074-19h55’51s) mais avec une focale de 54mm. Le zoom a donc été activé (volontairement ou pas).

2/ Après une légère « torture logicielle » (Fastone Viewer) pour modifier la luminosité et le contraste notamment, les 2 premières montrent un point lumineux net en bas à droite en même place.  Il est improbable que ce soit un artefact du capteur puisqu’aucun autre point de ce type n’existe sur l’image. Il n’est, de plus, pas situé au même endroit sur la 3e photo, ce qui est logique si le témoin zoome ou dézoome une source lointaine. Ce faisant, il bougera légèrement donc le centrage image et modifiera le cadrage. Pour cette dernière photo, le point est moins lumineux, peu visible donc douteux (mais cohérent avec le fait de zoomer). Toutefois un « alignement » de points serait envisageable sur le bord inférieur de cette image (paréidolie possible !).  

3/ Si ce point est bien le point le plus haut et lumineux du PAN, c’est que le témoin n’a pas bien orienté son APN vers le PAN. Un des inconvénients des APN avec écran LCD sans usage d’un viseur oculaire direct est justement de ne pas pouvoir viser précisément une source éloignée que l’on ne voit pas sur l’écran LCD.

4/ Si les points très faiblement perceptibles en bas de photo sont ceux du PAN, il serait intéressant de calculer le champ angulaire qu’ils occupent sur la photo et puis la distance et espacement métrique entre points que cela représente sur la crête. Ne disposant pas du logiciel IPACO, je ne me livrerai pas à ce fastidieux exercice que d’autres pourront exécuter plus aisément.

PAN-03-11-2016-Corneilla-Conflent-EMT-600

5/ Sur la photo de jour en direction du PAN, aucun élément susceptible de créer des reflets alignés (ligne ou pylône EDF, râteau d’antenne, …) n’est visible sur la crête d’avant plan. Ce type de méprise rare est donc exclu ici.

6/ Comme le témoin l’indiquait et chose confirmée par Stellarium, il n’y avait malheureusement pas d’étoile ou planète notable (mag <1) au-dessus de la crête. Il semble vain de chercher à faire coller le fond de ciel Stellarium avec des points limites discernables sur « le ciel noir» des 3 photos  (possibles artefact logiciel ou image).

B/ CONSTATS SUR LE TEMOIGNAGE :
Au vu de ses précieuses notes d’enquête de Pascal Guillaumes, on découvre que :

1/ L’enquêteur voulant visiblement lever le doute légitime d’un PAN posé sur la crête et non fixe au-dessus de celle-ci, le témoin principal lui déclare «je voyais faiblement le contour de la montagne et les lumières étaient au-dessus. Je me souviens du plus haut de la montagne sur la droite, le pic, j'ai donc vu et deviné les contours car il est vrai que j'ai l'habitude de regarder ces contours chaque jour ». La probabilité que ce PAN soit fixe sur la crête est donc bien présente au vu d’une probable interprétation-reconstruction de sa position basée non pas de la visibilité nette de la crête mais bien d’une connaissance de jour du profil de celle-ci. Le soleil, couché depuis longtemps vers l’ouest, ne pouvait rétroéclairer cette crête située au Sud-Est ; les étoiles encore moins (seule Vénus, absente, l’aurait éventuellement pu)...On notera que la pièce où se situe le témoin était probablement éclairée et que ses yeux ont besoin d’obscurité complète en continu (ce qui n’est pas son cas) et de plusieurs dizaines de minutes pour y devenir performants de nuit.

2/ Les lumières « alignées » n’ayant pas de variations régulières, on pourrait envisager un alignement d’étoiles (scintillement variable accru vers l’horizon) au-dessus de la crête. Il s‘avère qu’au vu de la durée du phénomène 1/ cet hypothétique alignement se serait déplacé de manière notable sur le fond de ciel en 30 minutes. 2/ Aucun alignement du type « baudrier d’Orion » n’était présent dans cet azimut assez fiable. L‘hypothèse d’un alignement d’étoiles est donc exclue.

3/ Un sommet comme le Canigou est connu pour provoquer la formation de nuages orographiques dit lenticulaires. Le phénomène à l’origine de leur formation étant des ondes stationnaires dans les couches d’air qui provoquent des variations localisées du taux d’humidité-condensation. Ceci amènerait à 2 sous hypothèses :

a/ Un reflet de la lune sur le bord d’un lenticulaire. Or la lune était en fin croissant, trop peu lumineux et juste au coucher au S.O ! Il est donc exclu qu’elle ait pu éclairer un tel hypothétique nuage qui n’est pas spécialement connu pour se former après le coucher du soleil.

b/ Au-dessus des crêtes, les perturbations de l’atmosphère suscitées auraient pu créer localement un mirage permettant de voir des lueurs éclairages de ville ou village situées derrière le Canigou. Ce type de mirage, logiquement envisageable, est non documenté à ma connaissance est serait donc très improbable.

4/ Les photos aériennes montrent qu’un sentier de randonnée longe la ligne de crête du Canigou. Or il existe des trails connus sur ce sommet mais pas à cette période. L’hypothèse de randonneurs ou coureurs s’entraînant munis de frontales ou torches serait donc d’une probabilité non négligeable au vu des nombreuses sources internet qui évoquent ces randonnées de crêtes (Canigou, Joffre, Quazémi, Très Vent,…):

https://randoludo.blog4ever.com/enchainement-des-sommets-majeurs-du-massif-du-canigou
https://tracedetrail.fr/en/trace/trace/76995
http://www.rando-marche.fr/_f8234_110_escalade-pic-du-canigou-arete-du-quazemi

 Sur cette hypothèse P.G précise :
« Le fait qu’une lignée de randonneurs en file indienne avec des torches puissantes ait été observée pendant près d’une heure par deux personnes depuis le même village le même soir est assez troublant. Je ne peux m’empêcher de faire le lien entre les deux évènements. Le Canigou n’est pas si fréquemment le théâtre de visites nocturnes pour des raisons évidentes de sécurité mais les pistes « associations de randonneurs », entrainements commandos (il y a 3 centres dans le département) ou même artistes politiques (Lumières pour la liberté**) sont envisageables. En l’absence de confirmation, j’ai simplement évoqué ces possibilités dans l’espoir d’une confirmation ultérieure (à l’époque de l’article). Depuis je n’ai pas reçu de témoignage concordant et j’ai laissé en plan l’enquête. »

**P.G a vérifié que ces derniers n’ont pas eu connaissance d’une telle activité sur le Canigou.

llum2-600
Source : Resumen.cl  Luz y Libertad confirme ne pas avoir effectué de performance dans le secteur

CONCLUSION TEMPORAIRE :
En sus des vérifications déjà poussées faites par P.G, je proposerai la piste d’un exercice du SDIS66 qui aurait l’avantage d’expliquer aussi la lumière supérieure soit par l’usage :
1/ d’un gros projecteur perché (ou ballon lumineux) pour éclairer une zone d’exercice spécifique ou
2/ celui d’un hélico en stationnaire (le mari évoquant un possible aéronef).

La page web ci-dessous montre que cette éventualité est possible en automne :

http://www.sdis66.fr/articles-48/63-526-formation-d-equipier-secours-en-montagne-au-sdis-66/

« …organisé du 6 au 17 octobre 2014 un stage de formation d’équipier secours en montagne module rochers. Celle-ci regroupait dix stagiaires des départements de l’Ariège, la Drome, les Vosges, le Territoire de Belfort et  des Pyrénées-Orientales La formation s’est déroulée sur les rochers des Bouillouses et de Balcère, les deux premiers jours, puis dans le Massif du Canigou avec comme camp de base le refuge de Marialles. Au programme : progression en montagne, secours en parois sur le secteur « Yosémite » ,   ou sur les voies « Stentor,Tchuck-tchuck … »,  course  après hélitreuillage du DRAGON66 sur l’arête du Quazémi  et grandes voies en autonomie…  Ce cursus permet aux sapeurs-pompiers formés et détenant le diplôme de poursuivre ensuite la formation avec les modules neige, canyon et glace. »

Un contact pourrait être pris avec le SDIS66** afin de vérifier s’il a eu connaissance de telles formations au secours au moment de l’observation. A défaut d’une confirmation par le SDIS66, il resterait la présence d’un club privé non local (national ou étranger) ou celle des militaires en exercice. Tout aussi probable mais difficile à prouver.

A titre personnel, au vu des informations actuelles, je classerai d’ores et déjà cette observation comme PAN B « Probable groupe de personnes munies de frontales/torches sur le sentier de crête».

Il est amusant de constater que cette observation a eu lieu le même jour qu’un autre spectacle peu courant : le Canigou visible depuis Marseille sur fond de soleil couchant ! http://splendeursducielprofond.eklablog.fr/2016-vision-morcelee-du-canigou-au-coucher-du-soleil-a127349486

Eric Maillot, 01/02/2020

[**note de Pascal : depuis ce rapport, la personne contactée au SDIS66 n'a pas connaissance d'une formation à cette date. Cependant je doute que cette personne ait pris le temps de consulter les plannings et archives du SDIS66. L'hypothèse d'un exercice militaire de même type est aussi envisagée].

Les pistes envisagées sont :
- formations au secours civil
- exercice militaire

- association de randonneurs nocturnes

Si vous êtes acteur d'une de ces 3 catégories, n'hésitez pas à contacter OVNI66 (info@ovni66.com).
Nous remercions Eric Maillot pour sa participation.
(mis à jour le 7 août 2020)


15 mars 2016

OVNI : 4% de cas irréductibles (vidéo 1975)

 

LC-4-pourcent

"Parmi les cas que nous estimons crédibles, il faut remplir un certain nombre de critères : que les témoins soient connus, que le rapport ait été transmis par la gendarmerie et qu'au moins deux personnes adultes aient vu ce phénomène. Ces 4% de restant ne peuvent être corrélés avec aucun phénomène, soit physique soit aérospatial connu. Il y a donc une ignorance actuelle de la science à résoudre l'énigme posée". [le lieutenant-colonel à la cigarette]

 



Posté par blogovni66 à 20:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

19 janvier 2015

Vol en patrouille de drone et d'avions pilotés, ça existe !

2014_04_Falcon_7X_Rafale_nEUROn
© Dassault Aviation - K. Tokunaga - drone + avions d'affaires et de combat

Le 20 mars 2014, Dassault Aviation a organisé un vol en patrouille du nEUROn avec un Rafale et un Falcon 7X. C’est la première fois au monde qu’un drone de combat effectue un vol en formation avec d’autres appareils, en l’occurrence un avion d’affaires et un avion de combat. L’ensemble de l’opération a duré 1 h 50 mn et a emmené la patrouille au-dessus de la Méditerranée sur plusieurs centaines de kilomètres suite...

Pierre nous signale cet article chez Dassault-Aviation en nous faisant remarquer que l'objet volant non identifié noir observé à Calais le 17 octobre 2014 - suivi de près par un avion de tourisme - n'est peut-être pas un cas si rare, même si pour Dassault il s'agissait d'une première mondiale début 2014. On se souvient que les deux aéronefs venaient de la centrale nucléaire de Gravelines et que le témoin avait dans un premier temps supposé qu'il s'agissait d'un drone militaire en patrouille avec un petit avion piloté. Une hypothèse qui paraissait improbable...

Toujours pas de nouvelles de ces OVNIS qui survolent les centrales nucléaires

En l'absence de photos ou vidéos publiques de ces "drones" dont les caractéritiques s'éloignent des modèles d'aéromodélisme, on s'autorise à les qualifier d'objets volants non identifiés. Récemment, samedi 3 janvier 2015, deux aéronefs non identifiés ont survolé le périmètre de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine dans l'Aube. Depuis le mois d'octobre 2014, pas moins de 18 sites nucléaires ont été survolés par des ovnis sans que l'on puisse déterminer leur origine.

On devrait peut-être enseigner le Ball-Trap au personnel de ces sites sensibles :o)

Posté par blogovni66 à 19:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03 décembre 2014

Cette nuit, des bruits inhabituels dans le ciel des Pyrénées-Orientales

A400M

Hier soir mardi 2 décembre 2014 entre 22h30 et minuit, on entendait le ciel gronder jusqu'à Perpignan. Plusieurs personnes nous ont signalé "des bruits d'avions assez perturbants" et une boule rouge.

JeanLou d'Opoul :
"Bonjour, je suis sûr d'avoir vu un ovni ce soir ! J'ai entendu des bruits d'avions inhabituels et en regardant par la fenêtre j'ai vu une boule rouge qui ressemblait à une météorite partir très vite en ligne droite vers le haut ! Avez-vous des informations ? Merci d'avance."

Gy :
"Bonsoir, vous avez des infos sur les bruits d'avions en cette nuit du Mardi 2 Décembre (environ 23h30) où les nuages sont bas et occupent tout le ciel."

A l'origine de ces vrombissements, des exercices militaires planifiés impliquant des avions de chasse et des drones. Le bulletin d'information des pilotes (NOTAM) signale des zones réservées dans notre région du 24 novembre au 12 décembre 2014 près du puig Carlit, Collioure, Le-Perthus jusqu'à Sainte-Léocadie avec une forte activité d'hélicoptères près de la frontière espagnole et andorrane.

20 février 2014

20/02/2014 - l'avion présidentiel dans le ciel de Perpignan

ARF0
L'A330-200 (F-RARF) a effectué plusieurs rotations entre 12h30 et 13h30

ARF1
L'avion de la République française à Perpignan (cliquez sur l'image pour agrandir)

ARF2
Photos : Agnès, observatrice ovni66

Posté par blogovni66 à 21:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


28 juin 2013

28/06/2013 - un autre A400M Atlas...

A400M-comparaison-800
(cliquez pour agrandir)

Deux Airbus A400M différents en 4 jours, à croire que la tramontane attire les gros porteurs !
C'est un bon entrainement de tenter de prendre en photo un aéronef à l'imprévu. On se rend compte de la difficulté de réagir vite, cadrer, faire le net... Ici l'exercice n'était pas facile car la proximité rendait le passage extrêmement furtif. Un avantage : on entendait l'avion arriver ! A quand un ovni dans l'objectif ? Pensez à régler l'horodateur de votre appareil photo pour cet été.

Posté par blogovni66 à 19:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 juin 2013

24/06/2013 - un Airbus A400M dans le ciel de Perpignan

A400M-2013-06-24-PGF
A400M le 24 juin 2013 - 15h45 - Perpignan - Photo Agnès (cliquez sur l'image pour l'agrandir)

L'airbus militaire A400M a effectué quelques petits tours en approche de Perpignan dans l'après-midi du 24 juin 2013. On remarquera la forme des pales descendantes et le sens de rotation des hélices inversé sur chaque demi-aile. Cette configuration permet de limiter la dissymétrie qui se produit en cas de panne moteur.

Posté par blogovni66 à 21:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 mars 2013

Le phénomène lumineux du 12 décembre 2012 expliqué !

2012-12-12-photo
Photo prise par le pilote de l'avion en approche de Perpignan.

Le 12 décembre 2012, 3 témoins situés en 3 endroits différents ont observé une lumière intense dans le ciel aux alentours de 20h16. L'un est pilote, en approche de l'aéroport de Perpignan, l'autre contrôleur-aérien et le 3e roulait en direction d'Espira-de-l'Agly. Les angles d'observation convergent vers le nord de Rivesaltes et le Nord-Ouest d'Espira de l'Agly.

complexe-de-tirs600
Au Nord de Rivesaltes, le Camp Joffre et le Complexe de tir d'Opoul (contours en kaki).

Selon le GEIPAN, ce jour-là, entre 20h et 21h, des exercices de tirs de fusées éclairantes équipées de parachute ont été effectués dans cette zone dont le périmètre s'étend du sud de Vingrau et Tautavel jusqu'au Nord de Rivesaltes (le Complexe de tir d'Opoul est délimité en kaki sur la carte Geoportail).


Exemple de tirs de fusées éclairantes (le modèle peut varier)

Le phénomène observé le 12 décembre 2012 correspond exactement aux caractéristiques des fusées éclairantes tirées ce jour-là. Celles-ci peuvent monter à 200/400 m d'altitude et sembler fixes dans le ciel pendant plusieurs dizaines de secondes grâce à leur parachute. Elles sont capables d'illuminer plusieurs hectares au sol. La couleur de la lumière intense peut varier du rouge au jaune/orange ou blanc selon le type. Les caractéristiques, l'heure et les lieux correspondent parfaitement aux 3 témoignages.

Classé A par le GEIPAN
Lire le compte-rendu

Le cas du 12/12/2012 est classé dans les cas expliqués.

Cet article est un complément de :
12/12/2012 - Nord de Perpignan : plusieurs témoins au sol et un pilote observent une lumière insolite dans le ciel

26 janvier 2013

24/01/2013 : aéroport de Perpignan-Rivesaltes (aéronefs)

Jeudi 24 janvier 2013, quelques aéronefs insolites sur le tarmac de l'aéroport de Perpignan. Ce jour-là, le Président de la République venait rendre hommage aux agents du service en action de la DGSE tués en Somalie.

Transall C-160R

© Agnès - 24/01/2013 - 3 gerbes sous l'appareil, à gauche des roues - Transall C-160R

CASA CN-235-200
© Agnès - 24/01/2013 - Avion de l'Armée de l'Air - CASA CN-235-200

Falcon 7x
© Agnès - 24/01/2013 - Falcon 7x de la République Française

Falcon 7x
© Agnès - 24/01/2013 - Falcon 7x de la République Française

Rubrique : infos utiles / aéronefs dans le 66.

12 juin 2012

12/06/2012 : exercices militaires aériens prévus dans le 66

Mardi 12 juin 2012 : selon le Service de l'Information Aéronautique, notre région est le théâtre d'opérations militaires aériennes. L'exercice MOJITO sera géré par le porte-avion Charles-De-Gaulle :

"Exercice conjoint Armée de terre et Marine nationale, avec la participation de l’Armée de l’air, s’articulant autour de la prise de zone aéroportuaire, de l’évacuation de ressortissants et des opérations de recherche et sauvetage de combat. Pour ce faire, des vols de reconnaissance d’objectifs, d’appui au sol et de soutien aux opérations héliportées se dérouleront à basse, moyenne et haute altitude, au-dessus du territoire et de la mer."
Source : SIA / SUP AIR 091/12

Ne vous étonnez donc pas d'entendre des avions de chasse et hélicoptères divers traverser notre ciel ces jours-ci.

Posté par blogovni66 à 11:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,