09 août 2016

Rêves et Légendes d'hier et d'aujourd'hui, la récidive d'Olivier Rimbault

OR-reves-et-legendes

Après Démons et merveilles du Canigou, Olivier Rimbault nous propose de nouvelles promenades commentées dans le monde imaginaire collectif, depuis les temps préhistoriques jusqu'à nos jours, sur une aire géographique couvrant essentiellement le Pays catalan, les Pyrénées et toute l'Occitanie.

Rêves et Légendes d'hier et d'aujourd'hui - Leçons de folklorisme, éditions Les Presses Littéraires.

En 14 leçons
(il n'a pas osé 13...), Olivier Rimbault nous fait découvrir l'essence du folklorisme. Comme à son habitude, l'information est dense, riche, précise et petit à petit, on se laisse glisser dans le voyage extraordinaire de la vie ordinaire de nos ancêtres. Le fantastique, le merveilleux côtoient la psychologie, la philologie, les textes anciens alors qu'un rappel permanent à l'esprit critique, rationnel, pragmatique, s'impose au fil de la lecture.


La quatorzième leçon : les ovnis et leurs interprétations

L'auteur revient à plusieurs reprises sur l'ufologie et les témoignages contemporains et anciens. L'hypothèse extraterrestre n'est jamais complètement rejetée mais de nombreuse démonstrations choisies peuvent nous convaincre d'une hypothèse psycho-sociale dans bien des cas.

Comme l'indique le titre de ce chapitre, l'auteur aborde le sujet épineux des ovnis et de leur interprétation. Si les contes et légendes du passé sont reconnus comme tels, quelle est la part contemporaine du folklorisme ? Où se niche-t-elle ? Pourquoi le XXe siècle ne serait-il pas contaminé par des croyances modernes comme l'ont été le moyen-âge et la Renaissance ? Quid des témoignages ovnis ? Quels liens unissent la science-fiction, le folklore, les légendes et les récits extraordinaires que l'on rencontre en ufologie ? Simples hallucinations délirantes ? Lequel nourrit l'autre ?

Et si les ovnis avaient toujours été là ?

On remarquera un hommage appuyé à Bertrand Méheust qui se défend d'être un débunker ou un réductionniste (il faut savoir que ses premiers écrits étaient publiés au même moment que ceux de Monnery qui avait commis "Et si les ovnis n'existaient pas ?"). Pour lui, le sujet ovni ne peut se réduire à une simple transposition inconsciente d'imageries issues de la science-fiction face à l'inexpliqué sinon il aurait cessé immédiatement de s'intéresser à la question. Méheust reconnaît qu'il y a un facteur incompréhensible dans les dossiers ovnis avec peut-être un fond de phénomène réel sur lequel on aurait plaqué toutes ces "représentations". Le sujet est brûlant...

En bon conteur, Olivier Rimbault nous offre ici un véritable traité de folklorisme.

Note : il convient d'avertir le lecteur que le passage de la première à la seconde leçon est aussi contrasté que le moment de l'ouverture d'un parachute comparé à celui de la chute libre qui précède mais dans le sens contraire. Avis aux amateurs.


Pascal Guillaumes

Posté par blogovni66 à 18:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


06 mai 2016

Pyrénées-Orientales : quand il n'y a pas d'ovni, y a pas d'ovni !

ciel-ovni66

Vous l'avez remarqué, l'actualité ufologique dans les Pyrénées-Orientales est assez réduite depuis quelques mois. Quelques signalements de lumières lointaines, des photos surprises, des météores, des bolides mais rien de vraiment étrange au final. Les moyens de vérification que nous avons mis en place sont assez efficaces et ceci explique peut-être cela : nous n'avons plus grand chose à nous mettre sous la dent. OVNI66 ne cherche pas à faire du sensationnalisme et c'est la raison pour laquelle, quand il n'y a pas d'ovni, y a pas d'ovni et donc moins d'articles ! A quoi bon enchérir sur des éléments dont l'indice d'étrangeté est tellement faible qu'il n'intéresse personne. Nous avons aussi fait le choix délibéré de ne pas communiquer sur les cas hors du département des Pyrénées-Orientales afin de faciliter nos enquêtes. Réactivité, efficacité, écoute, reconstitutions sur le terrain sont les conditions nécessaires pour établir un rapport circonstancié et essayer de résoudre une affaire. C'est la raison pour laquelle OVNI66 se concentre sur le LOCAL. Bien sûr, on surveille l'actualité ufologique mondiale et force est de constater que l'absence d'affaires consistantes est générale, globale.

En attendant la prochaine vague...

Que faire pendant ce temps où les OVNIS se font si discrets ? Continuer à observer le ciel pour se familiariser avec lui. J'entends souvent : "c'est la première fois que je vois ça", "je n'ai jamais vu ça". "C''était extraordinaire". Puis, quand on gratte un peu et que l'on s'aperçoit qu'il s'agit d'un banal bolide ou d'une rentrée atmosphérique, on se dit : "et oui il faut bien une première fois !" Donc observer le ciel, s'habituer à ce qui est identifiable (aéronefs, feux de signalisation, bolides, astronomie récréative, à l'oeil nu). Reconnaître les astres et leurs positions au fil de l'année. Pouvoir identifier Jupiter et observer ses satellites avec de simples jumelles, répérer Sirius, Vénus, Arcturius, Capella. Tout ce qui peut contribuer à une meilleure connaissance de notre environnement connu est bon à prendre. Il est bon de s'entraîner à identifier la direction du vent, les points cardinaux depuis notre position, quantifier le temps d'une observation (souvent en secondes), évaluer une hauteur par rapport à l'horizon, une direction de début et de fin de visibilité d'un satellite ou d'un avion. Enrichir nos connaissances dans les phénomènes naturels, orageux, nuageux, etc.

Oubliez les vidéos internet, c'est de la merde ! (comme aurait dit Koff).

On ne va pas revenir sur le sujet de nombreuses fois abordé sur ce blog : les vidéos d'ovni sur internet c'est de la foutaise ! Et c'est d'autant plus paradoxal qu'à l'époque où tout le monde dispose d'un appareil numérique sur son téléphone, aucune vidéo parmi les milliers qui sont à notre disposition n'est convaincante et ne peut l'être sans vérification des sources, des témoins et des circonstances de la prise de vue. Ce n'est même plus amusant.

TWITTER-OVNI66

OVNI66 sur twitter pour suivre l'actualité du ciel local

Au début nous étions réticents envers ce moyen de communication mais finalement après quelques années de tests, nous constatons que son usage est utile et peu chronophage. Un article intéressant, une nouvelle insolite, une découverte, le partage est facile et rapide. Nous recommandons l'usage de cet outil. En cas d'observation en cours, il serait privilégié pour une alerte et le nombre de témoins pourrait valider la présence d'un phénomène de manière instantanée.
Vous pouvez vous abonner au compte twitter OVNI66.

reseau-OVNI66
Il nous manque des observateurs pour le CAPCIR, FENOUILLEDE, VALLESPIR & CONFLENT

Le réseau OVNI66 est toujours actif !

Malgré la pauvreté de l'actualité OVNI, le réseau des observateurs OVNI66 est toujours actif. Ceux qui ont choisi de nous confier leur numéro de mobile pour recevoir une alerte sms en cas d'observation en cours peuvent en témoigner : nous ne les dérangeons que très rarement ! Cela peut paraître inutile en cette période calme mais imaginons une vague comme celle de 1954 ou 1990 et ce réseau deviendrait précieux pour nos enquêtes. Vérifier en tant réel la vitesse et la direction de déplacement d'un phénomène non identifié observé par plusieurs témoins au sol disséminés dans le département permettrait de valider son altitude et d'éliminer toute méprise avec un objet connu. Actuellement, nous sommes 40 volontaires. Très peu se connaissent ou se rencontrent mais ce lien ténu permet tout de même quelques échanges intéressants pendant nos exercices.

Si vous vivez dans le Vallespir, le Conflent, les Fenouillèdes ou le Capcir, n'hésitez pas, lisez la charte et inscrivez-vous. Nous manquons de volontaires dans ces parties du département.

Posté par blogovni66 à 19:38 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

12 juillet 2015

12/07/2015 - Baho : phénomène non identifié avant un lâcher de ballons à LED blancs

Ballons à LED
Photo des ballons à LED blancs lâchés à partir de 1h45 - Remerciements à Laurent

Il était 1h45 ce dimanche 12 juillet 2015 à Baho, sortie Ouest, sur la D616. Des jeunes mariés et leurs convives ont effectué un lâcher de ballons festifs pour terminer la soirée. C'était la surprise de la nuit, personne ne s'y attendait. Des ballons de 30 cm de diamètre, gonflés à l'hélium avec une particularité : ils étaient munis d'une LED alimentée par une pile. L'effet est garanti : une petite sphère lumineuse dont la couleur évoque un blanc froid (limite bleuté comme les icebergs). C'est le témoin du marié qui nous a signalé ce lâcher de ballon. Laurent est observateur OVNI66 et il n'a pas manqué de nous envoyer un SMS pour nous avertir.

Un signalement utile

La même nuit, un témoin nous écrivait :
Ce soir, vers 21 heures, ma compagne et moi-même avons décidé de partir faire un tour en moto. Nous sommes allés au col de la Dona et c'est avec la nuit que nous sommes revenus via Calces en passant par les champs d'éoliennes. Après Baixas, nous avons emprunté la D614 et la D616.
C'est sur la D616 que ce phénomène nous est apparu. J'ai vu passer de la droite vers la gauche très près devant la moto une forme très lumineuse qui se déplaçait assez rapidement à moins de 1 m du sol. Au début j'ai pensé qu'il s'agissait d'un oiseau nocturne pris dans l'éclairage de mon phare. Sur le coup, j'ai été assez surpris de ce phénomène qui m'a laissé une impression étrange ; néanmoins  je  suis resté concentré sur la conduite de la moto et j'ai continué à regarder devant moi. En revanche ma compagne a pu suivre l'objet et lorsque nous nous sommes arrêtés et que nous en avons parlé j'ai évoqué un oiseau de nuit ou une chauve-souris éclairé par mon phare mais elle m'a dit que c'était certainement autre chose car elle m'a décrit une forme lumineuse éthérique de la taille d'un chat moyen et qui a gardé toute sa luminosité même en dehors du pinceau de lumière émis par le phare. Elle a ajouté qu'après nous avoir croisé, cette forme à modifié sa trajectoire  en prenant un peu d'altitude.

Coïncidence ou pas ?

L'heure du lâcher de ballons à LEDS blancs : aux alentours de 1h45. L'heure de l'observation de la forme lumineuse éthérique blanche aux alentours de 22h30. Les deux évènements se sont passés sur la D616 dans la nuit du 11 au 12 juillet 2015. La description est étonnamment semblable. Alors, était-ce un ballon échappé ou perdu plus tôt dans la soirée ? La coïncidence est troublante mais le cas reste inexpliqué car la différence horaire entre les deux évènements ne permet pas d'affirmer qu'ils soient liés.

Posté par blogovni66 à 14:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

05 juillet 2015

30/06/2015 - Les lumières dans le ciel pendant la panne d'électricité à Cholet : identifiées

croquis600
Croquis du témoin - Direction Ouest - 2 lumières, l'une plus grosse que l'autre.

Pendant la panne d'électricité à Cholet (Maine-et-Loire) dans la soirée de mardi 30 juin 2015, deux témoins ont aperçu dans le ciel deux lumières statiques pendant plusieurs minutes. Les deux lumières étaient assez proches l'une de l'autre.

Le témoignage :

Il n'y avait plus d'électricité je suis sorti de chez moi et j'observais le ciel.
Il était 23h00 plus ou moins quelques minutes, le ciel était dégagé. J'ai vu une lumière jaune. J'ai pensé à Venus mais c'était plus gros, plus lumineux, plus jaune aussi. Il y a avait une autre lumière en dessus, plus petite, à la luminosité plus comparable à une étoile classique, mais également jaune orangée. Les étoile commençait à peine à sortir, je n'avais pas de point de comparaison, la lune était lumineuse mais pas du tout dans le même secteur du ciel.
C'était trop gros, trop lumineux et trop orangé pour être une étoile.
Je me suis déplacé de deux mètres vers ma gauche pour avoir une meilleure visibilité (arbres).
Cela ne bougeait pas, ne palpitait pas, ne pulsait pas, ne clignotait pas.
Dans mon esprit les lumières étaient associées, car très proches et de même couleur. je n'ai remarqué aucun phénomène associé (bruit ou silence particulier), hormis le black-out sans lequel je n'aurais pas scruté le ciel.

J'ai appelé un ami qui habite à Andrezé à 25km à 23h06 pour connaître l'étendue de la coupure d'électricité. Il m'a confirmé qu'il n'y avait pas d'électricité non plus chez lui et m'a dit sans que je lui en parle auparavant qu'il était aussi dehors et qu'il observait un phénomène curieux dans le ciel. Il m'a décrit le même phénomène lumineux que j'observais au même moment et que j'ai décrit. Je lui ai dit que je voyais la même chose, nous avons trouvé cela étrange.

J'ai pensé à une explosion (atomique) en altitude, dans mon esprit je cherchais à relier cela à la coupure d'électricité, mais en même temps cela me paraissait loin, pas dans l'atmosphère, je pensais aussi à une phénomène astronomique, une explosion de supernovae ou quelque chose comme cela.

J'ai détourné mon attention pour appeler d'autres amis à propos de la panne de courant.
A 23h13 j'ai téléphoné à une amie et alors que je lui parlais du phénomène lumineux j'ai constaté qu'il avait disparu. Je ne l'ai pas vu "s'éteindre", ni se déplacer, ni disparaître.

Cholet, le 30/06/2015



 Les deux phénomènes lumineux identifiés

La description, la date, le contexte, l'heure et la direction correspondent parfaitement à la conjonction planétaire Jupiter Vénus qui n'ont pas manqué chaque soir de se rapprocher jusqu'au 30 juin. Depuis, elles s'éloignent l'une de l'autre et sont encore visibles ce soir. Attention, la fourchette temporelle est étroite, entre 22h30 et 23h30. Elles se couchent ensemble à l'Ouest.

Cholet-30-06-2015-2300
Le ciel tel qu'il était à l'Ouest, mardi 30 juin 2015 à Cholet vers 23h00

Cet article est un complément d'information de :
01/07/2015 : panne d'électricité générale à Cholet (Maine-et-Loire) et lumière orange dans le ciel

01 juillet 2015

01/07/2015 : panne d'électricité générale à Cholet (Maine-et-Loire) et lumière orange dans le ciel

Mardi 30 juin 2015 aux alentours de 23 heures, une panne d'électricité générale a plongé dans le noir la ville de Cholet et ses environs (Maine-et-Loire). Deux témoins ont déclaré avoir aperçu une grosse lumière orange dans le ciel à l'Ouest de Cholet (?). La panne a duré plus d'une demi-heure et n'était pas terminée au moment d'écrire ces lignes. Pas de radio, pas de 3G. La panne est signalée aussi à plus de 30 km de la ville. Pour le moment, aucune précision possible sur le phénomène lumineux ni sur les raisons de la coupure d'électricité.

Mise à jour 00h45 :
Apparemment il s'agirait d'un transformateur qui a explosé.
La panne toucherait aussi l'Ille-et-Vilaine.

Rétablissement du courant espéré pour 2 heures du matin.
Pas de nouvelles des témoins.


Cet article a reçu un complément d'observation le 5 juillet 2015 :
30/06/2015 - Les lumières dans le ciel pendant la panne d'électricité à Cholet : identifiées


15 février 2015

Droit de réponse de l'auteur du livre "Démons et merveilles du Canigou"

Demons_et_Merveilles_du_Canigou

Je suis l’auteur de ce livre et je viens de découvrir le compte-rendu de Pascal Guillaumes. Je conclus à sa lecture que je dois des excuses et quelques explications supplémentaires puisque Pascal Guillaumes met en lumière les ombres de la position que je tiens dans le livre par souci de rester « scientifique » sur le sujet de son excellent blog (ce sujet, on l’a compris, n’occupe qu’un chapitre de Démons et merveilles du Canigou). Que veuillent donc bien m’excuser ceux que mes observations sur la littérature ufologique pourraient blesser. Je vais essayer de clarifier mon « blougi boulga », pour reprendre l’expression de Richard :

1) La connaissance rationnelle (la science est par définition une connaissance rationnelle) est un mode de connaissance parmi d’autres. Il a ses avantages comme le savent tous ceux qui ne prennent pas une corde le soir pour un serpent, ou ceux qui utilisent les outils et les machines à notre disposition au quotidien, depuis la cuillère en bois jusqu’à l’avion, en passant par la canne à pêche et le réfrigérateur ; je parle autrement dit de tous les humains.

2) La raison est ce qui, dans l’intelligence humaine (ou éventuellement extraterrestre), lui permet de distinguer (temporairement) entre l’impossible, le plausible et le certain. On peut ne pas être préoccupé par ce genre de question. Par exemple dans ce livre, je ne fais pas œuvre de romancier (ce que j’aime faire aussi), j’essaie seulement d’avoir une démarche scientifique sans affirmer que c’est le seul point de vue possible sur la vie. L’amour est-il pour la plupart d’entre nous une démarche scientifique ? Non, et pour beaucoup d’entre nous heureusement ! De plus, j’approfondis cette démarche dans une direction bien précise, qui est celle du folklorisme étudié dans une perspective historique (l’histoire des croyances si l’on veut). Je ne fais donc pas un travail d’ufologue au sens où certains lecteurs l’entendent peut-être. L’ufologue stricto sensu est libre de trouver utile ou non mon travail pour le sien.

3) D’ailleurs, je vais être plus clair encore sur ce point. Je n’ai pas écrit dans le livre que l’hypothèse de visiteurs extraterrestres sur notre planète pour expliquer de nombreux témoignages étonnants relevait de l’impossible (et l’on peut me reprocher ce flou). Pour moi, d’un point de vue qui se veut scientifique c’est-à-dire, il faut le reconnaître, pour l’ensemble de l’humanité à ce jour, cette idée relève du plausible. Cela ne remet pas en question l’expérience de ceux qui ont très sincèrement vécu une expérience de rencontre du 3ème type. Je comprends leur sentiment de solitude. Ceux qui ont dit les premiers que la terre tournait autour du soleil ont eu le même sentiment.

4) Comme vous l’écrivez vous-même sur ce blog avec beaucoup d’honnêteté, 99% (je vous fais confiance pour le chiffre que l’on ne va pas discuter au dixième près) des vidéos d’ovnis trouvées sur internet sont des trucages ou des méprises. Or le folkloriste fait des rapprochements qui permettent d’expliquer le succès populaire et certains détails de ces récits : par leurs caractéristiques (en tant que récits et rien de plus, car ce ne sont pas tous des rapports de gendarmerie ou des comptes-rendus scientifiques), un grand nombre de ces témoignages ressemblent fortement aux histoires mythiques ou légendaires traditionnelles (mots dont j’explique le sens dans l’introduction du livre et auxquels je ne rattache aucun « mépris rationaliste », comme je l’explique aussi tout au long de l’ouvrage). Pour le dire autrement, le folkloriste, quand il s’associe à l’historien des croyances (c’est plus facile avec le même cerveau, et le mien ne cherche vraiment pas à « en mettre plein la vue »), explique pourquoi, si l’on a vu des E.T. il y a 500 ans ou plus (ce qui est pour moi plausible), on ne pouvait pas les appeler extraterrestres, parce que ce mot et toutes ses références culturelles et techniques (la littérature de SF, la navigation spatiale, etc.) n’existaient pas à l’époque : on les appelait donc forcément dieux ou démons ou peut-être même fées, dracs, simiots, fantômes, etc. D’ailleurs, en matière de « démons », je suis un homme qui a « directement vu la belette » pour reprendre votre expression, comme je le raconte aux pages 260-261 du livre, ce qui ne m’empêche pas de réfléchir rationnellement à ce qu’il pourrait y avoir vraiment derrière ce mot et mes propres expériences. Même si je rencontrais un extraterrestre, lui et moi n’aurons pas la réponse à toutes les questions que se pose la science dans différents domaines. Par exemple, qu’est-ce que la conscience ? Quel sens a cette rencontre pour moi (et pour lui) dans cette brève existence qui est la nôtre en tant qu’êtres singuliers dans ce cosmos ? Etc.

5) J’espère que toutes ces clarifications montrent à quel point que je ne suis nullement un « zététiste » (au sens que je donne à ce mot, le même, visiblement, que pour Pascal Guillaumes). Je crois que la science doit être très humble et aussi complexe que possible (complexe dans le sens contraire à simplificatrice), c’est-à-dire que la pensée scientifique ne doit pas être une pensée purement binaire. Il n’y a pas le vrai et le faux d’après ce que moi je crois avoir compris de ce qui est impossible ou certain. Je crois même avoir expliqué clairement dans Démons et merveilles du Canigou que tout point de vue scientifique a ses limites, à cause de l’époque où il s’inscrit bien sûr, mais surtout à cause de la part de subjectivité qui entre forcément selon moi dans toute quête de la vérité objective sur bien des sujets. Mon livre n’échappe donc pas à la règle. C’est bien pour cela que je préfère parler d’hypothèse plausible plutôt que de réalité possible (terme neutre, et qu’on peut percevoir légitimement comme condescendant). La science trie ses hypothèses de recherche en fonction de motivations qui ne sont sans doute jamais aussi neutres que le croient le chercheur et sa communauté. L’attitude prudente que je défends et que j’ai peut-être mal expliquée dans le livre est pour moi celle qui fait le mieux avancer la science (et surtout l’espèce humaine grâce à elle !). J’apprécie justement le blog OVNI66 parce que c’est l’attitude qui guide avec évidence son éditeur et rédacteur en chef.

Merci beaucoup pour cet échange ! Avec ma sincère amitié,
Olivier Rimbault (Perpignan, le 15 février 2015)

Ce droit de réponse est un complément de l'article :
Démons et Merveilles du Canigou, un ouvrage "conte instable" d'Olivier Rimbault

Posté par blogovni66 à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

31 janvier 2015

2015 - "ROUSSILLON INSOLITE II" est sorti : un bien bel ouvrage

Roussillon_Insolite_II
une couverture qui réserve des surprises quand on la regarde dans le noir

Il y a 3 mois, "Alliances Éditions" nous avaient contacté pour savoir s'ils pouvaient extraire quelques cas du blog ovni66 pour la prochaine parution de leur ouvrage "Roussillon Insolite II et autres histoires". On m'avait offert le Tome 1 en 2011 et j'avais bien aimé le concept (sobre, belles illustrations). J'ai donc accepté sans condition. C'est en mains propres que Didier Baratciart me l'a remis cette semaine et le résultat est pas mal du tout.

Au sommaire de ce tome 2 vous trouverez :

Lusignan en Catalogne - Les secrets de la fée Mélusine
La mort d’un roi de France en Roussillon - Le destin tragique d’une armée en déroute
La mesure du méridien de Paris (1791-1799) - Deux étonnantes bornes existent encore
De Mont-Louis à Olette - Le stratégique chemin des Canons
Vestiges millénaires - Le pays des pierres gravées
Bandits de grand chemin - Quand les Trabucayres terrorisaient le Vallespir
Espionnage et torture à la fin du XVIIe siècle - Les malheurs de Joan Colomer
L’incroyable bassin de Trouillas - Les folies du Mas Deu
Petites histoires insolites de nos villages
La dernière demeure d’une lignée Vidal - Les tombeaux de la Sibylle
Comment est-elle arrivée sur le pic ? - L’aventure de la croix du Canigou
Témoins d’une époque oubliée - Les anciens hôtels majestueux
Clovis Dardentor et la chasse au trésor - Le mystérieux roman de Jules Verne
Le gouffre diabolique - La malédiction de Font Estramar
La destruction de Valmanya en 1944 - La tragédie du village martyr
Vestiges disparus : le vélodrome de Perpignan
Un défi unique au monde - Le Lydia, le seul bateau qui ait bien “pris la terre”
Explosion à l’usine à gaz de Perpignan - Peur sur la ville
OVNIS dans les Pyrénées-Orientales - Les visiteurs silencieux

PERSONNAGES INSOLITES
Thérèse Figueur, la “Sans-gêne“ (1774-1861) - La dragonne de la bataille du Boulou
Louis Boutan (1859-1934) - L’inventeur du premier flash photographique sous-marin
Son Altesse Boris Ier, roi d’Andorre - Une imposture pyrénéenne
François Cambriel (1774-1850) - Un alchimiste à la recherche de la vie éternelle
Politique, querelles, insultes, diffamation... - De drôles de curés au XIXe siècle

ET AUTRES HISTOIRES...
Conspiration à Villefranche de Conflent - La trahison d’Ines de Llar
L’aiguat de 1940 - La machine engloutie
Des hommes en péril sur une citerne à Rivesaltes
Accusée d’empoisonnement - La dernière femme guillotinée à Thuir
L’explosion de la dynamiterie de Paulilles - Le salaire de la peur

Source : Alliance-editions.com

27 décembre 2014

OVNIS dans le 66 depuis 2001 - accès par menu déroulant

mozaique2001

MENU DEROULANT :

Ces témoignages n'ont pour l'instant pas trouvé d'explication satisfaisante. Ils sont donc, par définition, des Phénomènes aériens non identifiés et dans certains cas, Objets Volants Non Identifiés. Nos connaissances évoluent, la science avance et il est possible que l'on revienne sur ce classement en fonction d'éléments nouveaux. Le terme OVNI est, par défaut, provisoire.

Posté par blogovni66 à 14:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , ,

24 octobre 2014

Samedi 25 octobre, grande veillée Suricate internationale d'automne

veillee-Suricates-OPS


Ce soir samedi 25 octobre 2014, ils seront nombreux à surveiller le ciel ; OVNI66 a décidé de participer à cet évènement en mobilisant les observateurs/trices volontaires en cas d'alerte en cours dans les Pyrénées-Orientales.

N'importe qui peut s'inscrire à l'opération suricate sur leur site internet ou en utilisant l'application smartphone disponible.

Mise à jour du 26 octobre :
Le ciel était chargé en debut de soirée mais il s'est éclaircie pour nous offrir un magnifique spectacle étoilé jusqu'à 5h du matin. Quelques observateurs OVNI66 ont joué le jeu mais à part le passage de l'ISS, quelques satellites et étoiles filantes, rien à signaler dans les Pyrénées-Orientales. Bien sûr, nous mettrons à disposition le compte-rendu de cette soirée de veille SURICATE dans les jours à venir, dès réception.

Posté par blogovni66 à 23:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

05 octobre 2014

Démons et Merveilles du Canigou, un ouvrage "conte instable" d'Olivier Rimbault

Demons_et_Merveilles_du_CanigouAvertissement :

Je viens de terminer cet ouvrage qui m'a laissé un goût amer car il a fait naître en moi des sentiments forts mitigés. L'auteur est un spécialiste de littérature néolatine, agrégé et doctorant en lettres classiques. Certes, il nous en met plein la vue et on appréciera sa culture universitaire que personne n'osera contredire. Mais cela ne suffira pas à rendre crédibles ses interprétations. En effet, l'auteur mélange les thèmes insolites pour en faire une collection de légendes contemporaines : un pot-pourri dans lequel se côtoient la dame blanche, les extraterrestres, en passant subtilement par les complotistes ou le triangle des Bermudes ; les reptiliens, les gris seraient les démons du XXIe s et les blonds ummites, des fées contemporaines d'un monde habité par des paranoïaques naïfs. "Woaw" comme dirait Seti ! Cela ressemble plus à du débunking rationaliste zététique qu'à une démonstration théorique objective !


Selon Olivier Rimbault, les dossiers OVNI, les rencontres du 3e type, l'ufologie et ses acteurs (témoins, enquêteurs, ufologues) construisent des nouveaux mythes contemporains qui viennent s'ajouter aux contes et légendes du passé, avec les fées, les monstres des lacs, les sorcières et autres déformations historiques issues de transmissions - orales ou écrites - peu importe finalement, puisque ces dernières sont le fruit de témoignages antiques, arrangés selon le contexte politico-religieux du moment, déformés sur plusieurs générations. Le parallèle est facile mais il ne tient pas à la lumière d'une expérience de terrain avec les acteurs biens vivants de notre époque. De la poussière des documents anciens il ne ressort peut-être que des croyances populaires mais à mes yeux,  l'homme qui a lu l'homme qui a écouté le chasseur qui connaissait le berger qui a vu l'Ours n'a certainement pas la même crédibilité que le procès verbal de l'homme qui a directement vu la belette. Allez dire à celui qui a contemplé dans ses vignes deux êtres humanoïdes qui décollent dans un engin hors normes dans le ciel de Cabestany, qu'il contribue à fabriquer un mythe, un conte, une légende ! Vous serez bien reçu monsieur Rimbault.

Malgré la richesse des informations de cet ouvrage fort intéressant pour ce qui est de l'historiographie, je ne peux cautionner le mépris avec lequel sont considérés les témoins contemporains de ces phénomènes insolites (expliqués ou pas, peu importe !). Le folklore Catalan, la psychologie transgénérationnelle ou la justification rationnelle des légendes sont des sujets d'études respectables que nos ancêtres ne viendront pas contredire. Le mélange des genres (l'auteur croise des disciplines variées : le folklorisme, l’Histoire, la toponymie, l’archéologie, la mythologie comparée, la psychologie, etc.) permet d'interpréter comme on veut, dans tous les sens, selon ses propres croyances ou convictions... On ne prend pas de risques avec le passé ! Les témoins d'OVNI eux, sont bien vivants et ne sont pas tous des illiterati, loin de là ! Les enquêteurs, les ufologues, les gendarmes qui recueillent les témoignages directs ne colportent rien, ils transmettent le récit fidèle, de première main, du témoin direct. Ceci ne permet aucune comparaison avec les légendes traditionnelles qui se sont transformées avec le temps, au fil du contexte social. Malgré ce point de désaccord, je recommande aux férus d'Histoire et de légendes catalanes la lecture de ce livre qui aurait pu se passer, finalement, du chapitre 15.

Pascal Guillaumes

Cet article a reçu un complément le 15 février 2015 :
Droit de réponse de l'auteur du livre "Démons et merveilles du Canigou"

Posté par blogovni66 à 18:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,