Les trucs faux qu'on entend sur les satellites artificiels...

Debris-et-satellites
Illustration du nombre de satellites et débris en orbite autour de notre planète

En discutant avec mon entourage ou des témoins, j'entends parfois des idées reçues ou des affirmations fausses qui méritent un détour. On va en lister quelques unes, rapidement :

- "si un satellite apparaît au milieu du ciel, ce n'est pas normal !"
Les satellites parcourent la voûte céleste d'un horizon à l'autre mais ils peuvent apparaître ou disparaître n'importe où car leur visibilité dépend de l'angle du soleil (qu'il soit couché ou pas) et de votre position au sol (latitude). On peut donc voir apparaître ou disparaître un satellite dans une petite portion du ciel selon qu'il entre ou sort de l'ombre de la Terre.

- "les satellites ne zigzaguent pas, ils vont tout droit"
Non les satellites ne zigzaguent pas mais on peut, dans certaines conditions, avoir l'impression qu'ils ondulent ou zigzaguent. C'est une illusion d'optique connue et reproductible.

- "les satellites ne volent pas en formation"
Si parfois. Certains par deux, trois, quatre ou même six ! On peut également avoir des poursuites, par exemple lors d'une satellisation on voit deux (ou plusieurs) points lumineux se suivre : il s'agit en fait du ou des satellites et du dernier étage de la fusée porteuse. Certaines fusées libèrent plusieurs satellites.

- "les satellites tournent tous dans le même sens"
En majorité oui mais pas tous. Certains ont une orbite rétrograde (au lieu de prograde).

- "les satellites sont tous inhabités"
L'ISS (la Station Spatiale Internationale) est habitée en permanence par au moins 3 astronautes (le plus souvent 6). Les équipages se relaient grâce à un module russe Soyouz, ce qui tracasse pas mal les américains qui souhaitent rapidement utiliser un autre porteur depuis que les navettes ont été arrêtées.

- "les satellites sont en apparence plus petits que les avions en haute altitude"
Quand l'ISS passe au-dessus de nos têtes, on a l'impression qu'il vole à la vitesse d'un avion de ligne à basse altitude, alors qu'en moyenne, il orbite à 400 km d'altitude et trace à 26 000 km/h. L'évaluation est altérée par la taille apparente - celle d'un avion - alors qu'il mesure en réalité plus de 120 m.

- "les satellites sont visibles sur un bon tronçon de ciel"
Oui, mais certains ne font que "flasher" un instant. Ils apparaissent et disparaissent en quelques secondes sous la forme d'un flash lumineux blanc (satellites Iridium par exemple). C'est dû à la réflexion du soleil sous un angle très court. Un peu comme quelqu'un qui balaye votre visage avec le reflet d'un miroir. Le spot de lumière n'est visible (dans la magnitude annoncée) que sur un diamètre de 10 km au sol. Le moment est prévisible, on peut en voir toutes les nuits (et même le jour parfois, c'est d'ailleurs impressionnant).

- "on ne peut pas voir les satellites le jour"
Si si, à l'oeil nu ! Les flashes Iridium sont un bon exemple.

- "les satellites clignotent"
Non la luminosité des satellites provient de la réflexion du soleil sur les antennes, radiateurs ou panneaux. La lumière est permanente, le plus souvent blanche. Certaine conditions peuvent les faire apparaître jaunâtres ou orangés mais la luminosité est fixe. Il peut y avoir des variations de luminosité selon la clarté du ciel mais pas de clignotement. La seule exception (rare) est quand l'objet en orbite virevolte sur lui-même (satellite hors de contrôle, coiffe de fusée porteuse, débris).

- "les satellites forment un sillage ou une traînée derrière eux"
Non, sauf s'il entre dans l'atmosphère et là, c'est pas bon pour lui ! Il est en fin de vie.

- "les satellites sont peu nombreux"
On en compte plus de 1200 en orbite.

- "les satellites qui retombent sur Terre sont rares"
Il en tombe sur Terre régulièrement mais heureusement le plus souvent dans l'océan ! Si on compte les débris, en moyenne tous les mois on a droit à une rentrée atmosphérique.

- "les satellites gardent la même orbite (altitude)"
Les satellites se rapprochent inexorablement chaque jour de la Terre. Certains d'entre eux peuvent voir leur orbite rehaussée, comme l'ISS. C'est d'ailleurs l'une des missions du cargo de ravitaillement européen ATV.

- "tous les satellites sont répertoriés"
Non. Les satellites espions ou militaires sont par nature secrets et non répertoriés. En France, ils sont traqués par le radar Graves. Il y aurait plus de 50 000 débris de satellites en orbite.

- "les satellites ont une durée de vie limitée"
Oui environ 15 ans mais si on choisissait une orbite lointaine, ils pourraient tourner plusieurs milliers d'années.

- "les satellites ne peuvent pas faire du sur-place"
Si ! Quand l'orbite est calculée pour être synchrone avec la Terre, ils peuvent paraître statiques. Les satellites géostationnaires servent principalement aux communications et à l'observation au-dessus d'un point choisi.

- "si un satellite semble ralentir et accélérer ce n'est pas normal"
Cette illusion est commune en particulier pour l'ISS. C'est dû à la courbure de sa trajectoire. On a vraiment l'impression d'un léger ralentissement et d'une légère accélération.

- "à l'oeil nu, les satellites sont lumineux comme des points blancs ou des étoiles"
Oui mais certains satellites peuvent réfléchir le soleil de manière spectaculaire comme les Iridium (-8) ou l'ISS (-4 comme Vénus).

Posté par blogovni66 à 19:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,


06 novembre 2016

03/11/2016 - Corneilla-de-Conflent : des lumières non identifiées au-dessus du Canigou

Pic-Canigou-PAN-161103
taille apparente du phénomène (illustration validée par le témoin)

Corneilla-de-Conflent : jeudi 3 novembre 2016 à 19h54, Chantal (48 ans) ferme les volets de sa chambre quand elle aperçoit une vingtaine de lumières blanches dans le ciel, un peu à gauche du Canigou. Intriguée, elle prend 3 photos et reste quelques minutes à observer. Les lumières alignées horizontalement semblent former la tranche d'une masse sombre allongée. Elles s'allument et s'éteignent alternativement par groupe de 6 ou 8 mais restent espacées à la même distance. Plus grosses que des étoiles, elles restent statiques entre le pic Joffre et le pic Canigou. Au-dessus, une lumière fixe, brille en permanence.

Le phénomène persiste, Chantal décide de rappeler son fils de 9 ans qu'elle venait de coucher. Tous deux s'assoient sur le lit, face au Canigou et observent le phénomène pendant plusieurs dizaines de minutes. Les lumières s'allument et s'éteignent dans une fréquence assez régulière. À aucun moment elles ne sont restées toutes allumées en même temps. L'enfant compare la masse sombre à un "anneau géant". Le phénomène dans son ensemble mesure, bras tendu, 35 mm. En fin d'observation, les lumières situées à droite commencent à disparaître une à une. À 20h25, son mari qui rentre du travail, confirme la présence des 3 dernières lumières à gauche (elles ne lui paraissent pas alignées horizontalement et restent statiques pendant 5 minutes). Sur le moment, il a pensé à un hélicoptère ou un aéronef quelconque. Elles ont disparu soudainement.

Extraits du rapport reçu :

DESCRIPTION : "Succession de lumières espacées (20 environ) blanches, placées à l'horizontale laissant entrevoir une forme circulaire au dessus du pic du Canigou. Les lumières clignotaient les unes après les autres et parfois étaient allumées en même temps, jamais ensemble sur toute la largeur. Une lumière au dessus était allumée en permanence. C'était immobile."

TAILLE APPARENTE : "dépassait largement le pic à ma gauche et moins à droite. Très large."
DURÉE : "plus de 30 minutes"

DÉROULEMENT : "Je fermais mes volets (Corneilla de Conflent) face au canigou lorsque j'ai aperçu en haut du pic des lumières, un peu au dessus de la montagne. Elles étaient à l'horizontale mais on pouvait se rendre compte qu'elles étaient sur quelque chose de circulaire, immobiles et s'allumaient et s'éteignaient à tour de rôle, c'était impressionnant par la largeur de ces lumières (espace occupé par rapport à la montagne). Cela ressemblait à quelque chose d'immense. On pouvait distinguer une masse sombre au dessus et une lumière en haut, au centre. Mon fils de 9 ans m'a dit : "on dirait un anneau géant". Cela a duré un peu plus de 30 minutes à partir du moment ou je l'ai vu. J'ai couché mon fils et à mon retour près de ma fenêtre il n'y avait plus rien."

MÉTÉO : ciel dégagé, étoilé, sans vent.
COMMENTAIRE DU TÉMOIN : "Connaissant l'ascension du pic et le terrain en haut de cette montagne, je ne vois pas ce qui pouvait s'y trouver comme engins lumineux. L'harmonie des lumières qui s'allumaient et s'éteignaient ne ressemblait pas à quelques chose de manuel. De plus les lumières étaient grosses visuellement et située un peu au-dessus de la montagne. C'était inhabituel, spectaculaire, étrange. Mon petit appareil canon ixus n'a pas réussi à prendre ces lumières."

Reconstitution sur place :

Rencontre avec  les 3 témoins dès samedi 5 novembre, moins de 48h après l'observation pour vérifier le déroulement chronologique de l'observation, la direction du phénomène ainsi que la consistance des trois témoignages.

Photos :

Les 3 photos prises avec un Nikon Ixus 170 n'ont pas fourni d'images. Séparées de 11 et 18 secondes, elles sont totalement noires (vitesse d'obturation 1/8s ; ISO 800, 4,5 mm, puis 54 mm). Cet appareil est muni d'un petit écran LCD pour la visée et le témoin n'arrivait pas à voir le phénomène à travers l'écran. Toutefois l'horodateur de l'appareil est pile à l'heure réelle (aucun décalage) et il indique : 19h55. Le témoin a commencé à prendre les photos dès le début de l'observation. L'heure d'arrivée du mari qui rentrait du travail n'est pas discutable non plus. À défaut d'image, la durée est donc confirmée par plusieurs points précis et vérifiables : 35 minutes.

Conditions d'observation :

- le ciel est clair, étoilé, sans nuage
- les témoins regardent en direction du SE à l'étage
- d'abord en vue directe (fenêtre ouverte) puis derrière la fenêtre fermée
- altitude des témoins : env. 550 m / pic du Canigou : 2784 m
- hauteur angulaire du phénomène : 18° (après reconstitution)
- la visibilité est de 11 km, les pics sont éloignés de 9 km environ
- les témoins confirment à 100% que le phénomène était dans le ciel
- la lune se couche au SO
- aucun mouvement ascendant, descendant ou transversal
- le relief est visible en dessous du phénomène (jamais en arrière-plan ou derrière)
- durée : 35 minutes (timing cohérent et vérifié)

axe-obsv11
axe d'observation vers SE depuis Corneilla-de-Conflent

denivele-angle3-600
Dénivelé de Corneilla-de-Conflent vers les pics

Hypothèses

Ce qui fait l'étrangeté du cas :
- la durée : 35 minutes
- la présence d'un relief montagneux imposant mais jamais en arrière plan ou derrière
- 3 témoins
- le nombre de lumières (21)
- l'horizontalité du phénomène
- le phénomène est statique dans le ciel pendant 35 minutes
- la forme linéaire et les variations lumineuses

D'après l'angle d'observation donné, on peut déduire très grossièrement que le phénomène était situé au minimum à 6.5 km des témoins ; s'il avait été plus proche, l'angle aurait dû être différent pour ne pas que les montagnes paraissent derrière les lumières. On ne peut pas calculer la distance réelle car le relief était visible en dessous du phénomène, jamais en arrière-plan. On serait tenté d'effectuer des calculs de "taille réelle" pour un "objet" mais dans ce cas de figure, la moindre erreur d'angles donnerait des résultats improbables. En effet le témoin écrit : "les lumières clignotaient les unes après les autres et parfois étaient allumées en même temps [par petits groupes], jamais ensemble sur toute la largeur." Dans ces conditions il est très difficile d'évaluer la largeur totale apparente du phénomène. Le moindre écart avec la réalité devient disproportionné avec la distance.

Le nombre de lumières et la durée du phénomène sont insolites. Les points lumineux blancs alignés horizontalement dans le ciel sont restés statiques pendant plus de 30 minutes. Aucune des hypothèses envisagées n'est satisfaisante (aéronefs, hélicoptères, lanternes Thaï, ballons divers, projecteurs, engins au sol). Trente minutes c'est très long pour du vol stationnaire ou des objets volant au gré des courants. Pour la même raison, l'hypothèse d'une escadrille d'avions s'éloignant dans l'axe des observateurs est difficile à défendre. Aucun phénomène astronomique ou météorologique n'est retenu. Aucun aéronef civil n'était signalé dans le secteur entre 20h et 20h30 (source FlightRadar uniquement). Aucune opération particulière de sauvetage (source locale).

Enquête participative :

Jacques, membre du réseau ovni66, a rencontré deux personnes situées à Corneilla-de-Conflent qui affirment avoir observé ce qu'elles ont interprété comme une lignée de randonneurs en train de grimper en file indienne avec des lampes torches puissantes, dans la demi-heure qui a suivi l'observation des lumières dans le ciel (entre 21h et 22h). Les grimpeurs suivaient le sentier de crête qui mène au Canigou. L'un des témoins était si intrigué qu'il a regardé cette procession de lumières à flanc de montagne, pendant une heure.

À priori, aucun lien entre les deux évènements mais il est possible que les grimpeurs aient été eux-mêmes témoins du phénomène la demi-heure précédente. Si quelqu'un a des informations sur cette ascension nocturne et leurs participants, n'hésitez pas à nous contacter (info@ovni66.com).

La webcam de Mantet n'a rien enregistré ce soir-là : soit parce que le phénomène était hors champ, soit parce qu'il était statique. Cette caméra est réglée pour capturer les rentrées atmosphériques fortement lumineuses et en mouvement rapide. Elle n'est pas adaptée aux lumières statiques (il parait que ce point sera amélioré prochainement). Dans le département, il y a d'autres caméras de surveillance mais elles sont rarement braquées vers le ciel (mais si vous en possédez une, pointée vers le Canigou, vérifiez et n'hésitez pas à nous contacter).

Tous les éléments du dossier sont dans cet article, chacun peut se faire une idée du cas, avec tous les détails permettant de proposer des hypothèses ou des compléments d'information. L'observation reste pour le moment inexpliquée.

À suivre.

Posté par blogovni66 à 23:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

18 juillet 2016

02/07/2016 - Corbère-les-Cabanes : le PAN garde son mystère

meprises-ovni66

Un témoignage insolite mais peu consistant :

"Un petit point rouge a traversé le ciel (nord -> sud) à une très haute vitesse (moins d'une seconde) et a disparu ... puis à l'endroit ou elle s'est éteinte, quatre lumières plus grosses et blanches se sont mises à clignoter en formant un carré pendant à peu près deux à trois secondes. elles étaient bien plus grosses que des lumières d'avion. Elles étaient au dessus des nuages car elles les éclairaient (un peu comme la lune). ensuite deux de ces lumières repartirent aussi vite que la première en formant un "V", une vers Nord, NE et l'autre ENE et puis plus rien. Je n'ai vu aucun faisceau de projecteurs venant du sol. Je suis resté 15-20min pour voir si cela allait se reproduire mais plus rien. Je n'avais jamais rien vu d'aussi rapide."

L'hypothèse fragmentation de météore n'est plus retenue :
Suite à l'appel à témoin, on s'attendait à recevoir des observations similaires pour la nuit du 2 au 3 juillet autour de minuit. C'est ce qui arrive souvent pour les météores car ils sont en très haute altitude et donc visibles dans un très large périmètre, parfois d'un pays à l'autre. Après 10 jours, nous n'avons reçu aucun appel ni message ni témoignage pour confirmer une rentrée atmosphérique.

Nous avons contacté le réseau Fripon et des astronomes professionnels en leur soumettant le témoignage complet. Aucune caméra de surveillance nocturne du réseau Fripon n'a enregistré une rentrée atmosphérique qui pourrait expliquer l'observation. Nous avons aussi contacté un responsable de la caméra du CNES/GEIPAN (Toulouse) qui a vérifié les enregistrements de la nuit du 2 au 3  juillet. Il n'ont rien sur leur caméra.

Seule une reconstitution de terrain avec vérification des directions annoncées, croquis de la trajectoire et du PAN pourraient nous aider à émettre d'autres hypothèses. En attendant, ce cas reste inexpliqué même si son indice d'étrangeté est faible (témoin unique, observation furtive, altitude élevée - au-dessus des nuages, évènement lointain par rapport au témoin).

Cet article est un complément de celui-ci :
02/07/2016 - 23h55 - Corbère-les-cabanes : observation insolite

Posté par blogovni66 à 15:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

03 juillet 2016

02/07/2016 - 23h55 - Corbère-les-cabanes : observation insolite

PRÉNOM : bruno
DATE : 02/07/2016
HEURE : 23h55
NOMBRE-TÉMOINS : 1
PRÉCISIONS-TÉMOINS : artisan,24 ans
CONTEXTE : à l'extérieur, statique, à pied
LIEU : 66130 Corbère-les-Cabanes
DIRECTION : du Nord (Forca Real) vers le Sud (les Albères) puis vers Nord-Est et je regardais en direction de l'Est (Perpignan)
ANGLE : 45°

DESCRIPTION : un petit point rouge a traversé le ciel (nord -> sud) à une très haute vitesse (moins d'une seconde) et a disparu ... puis à l'endroit ou elle s'est éteinte, quatre lumières plus grosses et blanches se sont mises à clignoter en formant un carré pendant à peu près deux à trois secondes. elles étaient bien plus grosse que des lumières d'avion. Elles étaient au dessus des nuages car elles les éclairaient (un peu comme la lune). ensuite deux de ces lumières repartirent aussi vite que la première en formant un "V", une vers Nord, NE et l'autre ENE et puis plus rien. Je n'ai vu aucun faisceau de projecteurs venant du sol. Je suis resté 15-20min pour voir si cela allait se reproduire mais plus rien. Je n'avais jamais rien vu d'aussi rapide.

TAILLE APPARENTE (bras tendu) : la première 5 mm et les plus grosses 20 mm
DURÉE : 5 secondes
DÉROULEMENT : au début c'est juste une lumière qui passait dans mon champ de vision qui m'a interpellé et je lai trouvée très rapide et jai pensé à une étoile filante mais vue la suite je ne pense pas que ça en soit une. Et les plus grosses lumières ont disparu en partant aussi vite que la première tout en gardant les formes et leurs tailles.
CONNEXE : aucun bruit, aucune odeur, rien d'anormal en plus
ANIMAUX : un silence complet (même l'âne qui braille tous les soirs)
MÉTÉO : ciel partiellement nuageux mais pas de pluie ni d'orage et juste une petite brise de vent
COMMENTAIRE : je n'avais jamais vu ce genre de phénomène et je suis à l'extérieur à peu près tous les jours à cette heure-ci

Pour le moment, OVNI66  privilégie l'hypothèse "fragmentation de météore(s)" malgré l'absence de traînée apparente mais il faudrait une confirmation visuelle du réseau Fripon ou d'une caméra de surveillance. Si d'autres personnes ont observé ce phénomène lumineux à 23h55 samedi 2 juillet, qu'elles n'hésitent pas à le signaler en "Commentaires" ou par le biais du rapport de témoignage. N'oubliez pas de préciser votre lieu d'observation, la direction de l'observation et le déroulement précis du début à la fin. Nous reviendrons sur ce cas ultérieurement.

Cet article a reçu un complément le 18 juillet 2016 :
02/07/2016 - Corbère-les-Cabanes : le PAN garde son mystère

Posté par blogovni66 à 14:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

19 septembre 2015

11/09/2015 - Sud de Bages : points lumineux oranges

spots-oranges
Le témoin nous a fait parvenir cette photo pour illustrer son observation

Vendredi 11 septembre 2015 à 23h47, un témoin affirme avoir observé une douzaine de points lumineux oranges au sud de Bages. L'observation a commencé alors que le témoin roulait vers l'Est sur la descente qui mène à Bages depuis le Mas Sabole (D612). Sur sa droite, vers le sud, il remarque 7 ou 8 points lumineux qui disparaissent puis 3 qui forment un triangle. Le ballet de lumières semblait suffisamment près du sol pour que le témoin pense d'abord à un incendie à plusieurs foyers.

Extrait du rapport envoyé par le témoin :

LIEU : Bages 66670, après le Mas Sabole, dans la descente qui mène à Bages
DIRECTION : sud ; j'ai pu observer le mouvement d'un point, celui qui était le plus haut, il se déplaçait latéralement de gauche à droite. Les 2 points les plus bas, eux, se rapprochaient et s'éloignaient.

DESCRIPTION : il y avaient moins d'une dizaine de points oranges. Je dirais 7 ou 8, certains disparaissaient, à un moment seulement 3 étaient visibles pour former un triangle, et réapparaître par la suite. J'ai pensé à un incendie au début avec plusieurs foyers, mais me suis rendu compte qu'il ne pouvait pas s'agir de cela puisque direction plein sud donc pas de montagne.

TAILLE : 2cm pour chacune on aurait pu imaginer à des avions qui passaient au loin.
DURÉE : 30 minutes
ANGLE : 30°
MÉTÉO : temps clair et étoilé

Hypothèse : lâcher de lanternes

Appel à témoin :
Comme indiqué dans notre avertissement, nous n'enquêtons pas pour ce type d'observation mais si vous avez assisté à une cérémonie festive, sportive ou culturelle dans la soirée de vendredi 11 septembre 2015, dans un rayon de 5 km autour de Bages avec lâcher de lanternes, merci de nous contacter ou laisser un commentaire.

Posté par blogovni66 à 16:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

26 octobre 2014

Spectacle assuré dans le ciel, ce dimanche, à voir en famille à 18h24

Si vous habitez les Pyrénées-Orientales, l'Aude, l'Ariège, sortez de chez vous avec toute la famille à 18h23 et regardez vers le Nord-Ouest (entre le Nord et l'Ouest). Environ 10° au-dessus de l'horizon, vous verrez apparaître un point blanc à 18h24 qui va se mettre à grossir et passer pratiquement au-dessus de votre tête, jusqu'à l'horizon ESE (un peu au Sud de l'Est) pendant 6 minutes. C'est la Station Spatiale Internationale ISS. Il sera difficile pour la plupart des observateurs novices d'admettre que cet objet lumineux blanc, orbite à 400 km d'altitude. Vous pouvez lancer les paris concernant la vitesse réelle : en apparence celle d'un avion de ligne mais en réalité plus de 26000 km/h ! Vous gagnerez à tous les coups ! Admirez le spectacle en famille : les enfants adorent, surtout quand on leur dit qu'il héberge 6 astronautes à bord. Les observateurs OVNI66 seront avertis par sms 10 minutes avant l'apparition. Bon spectacle ! N'hésitez pas à laisser un commentaire !

Pour les plus curieux, un second passsage sera visible à 20h02 avec une apparition à l'horizon Ouest. Ce sera beaucoup plus discret.

iss-station-spatiale



Il y a encore des gens qui me demandent ce qu'est l'ISS et ce n'est pas faute d'en parler régulièrement. La Station Spatiale Internationale est la plate-forme en orbite la plus grande jamais réalisée. Avec ses 120 mètres de long, elle abrite en permanence 3 à 6 astronautes et sert à effectuer toutes sortes d'expériences scientifiques en apesanteur. L'Europe participe avec son cargo ravitailleur ATV qui s'arrime régulièrement à l'ISS. Les navettes spatiales faisaient ce boulot dans le temps mais maintenant c'est Soyouz, ATV, SpaceX Dragon et Progress qui alimentent la station en eau, oxygène, nourriture, astronautes, expériences universitaires, sans oublier l'évacuation des ordures.

Nous avons la chance de pouvoir l'admirer passer plusieurs fois par mois dans le ciel des Pyrénées-Orientales et c'est souvent l'objet le plus brillant du ciel. Elle ressemble à une grosse étoile blanche, sans traînée, qui passe à basse altitude, majestueusement, à la vitesse d'un avion de ligne. Sa lumière est fixe et blanche. La durée de l'observation peut atteindre 6 minutes, d'un horizon à l'autre. Parfois l'ISS est accompagnée, précédée ou suivie d'un des cargos quand il s'approche ou s'éloigne de la Station, c'est ce que nous avons pu remarquer hier soir malgré les nuages. Le Dragon SpaceX précédait l'ISS. Il a plongé plus tard dans le Pacifique pour ramener les résultats des expériences effectuées ces derniers mois.

La magnitude apparente :
Pour ceux qui aiment admirer le passage de la Station Spatiale Internationale à l'oeil nu au-dessus du 66, il y en aura deux en début de soirée ce dimanche 26 octobre 2014. La première observation est prévue à 18h24, avec une belle magnitude (-3.2) et la seconde à 20h02 beaucoup moins visible (+1.4) mais perceptible pendant 2 mn. Pour OVNI66 c'est l'objet identifié parfait : son apparition est prévisible à la seconde près, sa magnitude change chaque jour, ce qui nous permet d'évaluer les différences de brillances entre les chiffres annoncés. L'échelle n'est pas simple car plus c'est brillant plus le chiffre annoncé est négatif. Exemples : le soleil (-26.7), la pleine lune (-12.6), Vénus (-4.6 max.). La plupart des satellites visibles sont dans le positif. La brillance des satellites et de l'ISS n'est que la réflexion du soleil (déjà couché pour nous) sur les surfaces réfléchissantes des objets en orbite. Selon l'angle et l'heure du passage, la réflexion sera plus ou moins longue et puissante. Les champions de l'illumination sont les satellites de réseaux de communication qui génèrent un flash lumineux dans le ciel pendant quelques secondes : les Iridium (jusqu'à -8). Le spectacle est époustouflant la première fois. Savoir reconnaître ces objets permet de ne pas les prendre pour des OVNIS.

Posté par blogovni66 à 13:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,