09 décembre 2009

09/12/2009 - Perpignan : 6 lumières oranges dans le ciel

Alerte reçue le jour même

Résumé : 6h50, le 9 décembre 2009, Loïc observe depuis PERPIGNAN plusieurs phénomènes lumineux oranges en formation groupée pendant quelques secondes. Ils suivaient une trajectoire rectiligne horizontale.

Il était 6h50 lorsque Loïc aperçoit depuis la cour intérieure de sa résidence 6 lumières oranges se déplaçant à "grande" vitesse dans le ciel de manière rectiligne et horizontale pendant 10 secondes. Les lumières semblent ne former qu'un seul objet tant leur formation en quinconce reste stable tout le long de l'observation. D'après nos relevés, les lumières évoluaient d'Est vers l'Ouest et devaient se trouver au-dessus de la ville de Perpignan (la fenêtre visuelle du témoin étant assez restreinte).

Loïc n'a pas hésité à contacter le GEIPAN et s'est déplacé jusqu'à la gendarmerie pour témoigner. Pour lui, que ce qu'il a vu est totalement inhabituel. Nous le remercions pour son témoignage et son alerte sur notre blog.

PAN_loic

Posté par blogovni66 à 08:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,


22 novembre 2009

22/11/2009 - Saint-Cyprien : lumière multicolore sur la mer

Appel à témoins :

Le 22 novembre 2009, un témoin observe à 22 h 20 une lumière dans la direction de Saint-Cyprien Nord. Cette lumière est statique, à faible altitude et change de couleurs . Contact : info@ovni66.com

(les détails sont volontairement succincts pour les besoins de l'enquête)

Posté par geolios à 18:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

20 novembre 2009

20/11/2009 - Saint-Cyprien : immense objet de 100 m de long

Appel à témoins :

Le 20 novembre 2009 à 19h30, 5 pêcheurs placés sur la jetée du port de St Cyprien on vu surgir du néant un immense objet au dessus de la mer face à eux. L'observation a duré 5 secondes. L'objet évoluait horizontalement à vitesse moyenne dans l'axe Nord-Sud et mesurait 100 mètres de long. L'OVNI était bardé d'une série de lumières disposées en quinconce sur quatre rangées. Les témoins ont pu évaluer la distance (200 m) et l'altitude (300 m) car une embarcation se trouvait en arrière plan sur la mer.

En tout, 6 témoins au minimum (5 sur la jetée et 1 dans une embarcation).
Nous aimerions rencontrer le marin-pêcheur qui venait de sortir du port et avait commencé à installer son matériel. Il a, lui aussi, certainement vu cet objet immense car il a tout de suite fait demi-tour vers le port. Lors de son apparition, l'OVNI se déplaçait en altitude, entre sa barque et la jetée.

Si vous êtes concernés, n'hésitez pas à nous écrire : info@ovni66.com.

anim_st_cyprien

L'animation ci-dessus nous a été aimablement fournie par l'un des cinq pêcheurs.

Source de l'information : http://www.corse-ovni.com/OVNIS-66.html

Posté par blogovni66 à 19:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

29 septembre 2009

xx/09/2009 - Saleilles : triangle noir + faisceau

Appel à témoins :

Septembre 2009, un témoin observe un triangle noir survoler Saleilles (66). Un faisceau lumineux balaye le sol.

Contact :
info@ovni66.com
(les détails sont volontairement succincts pour les besoins de l'enquête)

Posté par blogovni66 à 21:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

20 octobre 2008

xx/10/2008 - Palau-del-Vidre : triangle noir

triangle_palau_del_vidres

Un triangle noir, immense et silencieux.

Fin octobre 2008 : tôt le matin (6h30 environ) deux employés roulant à bord d'un fourgon remarquent vers l’horizon Est (au-dessus du littoral, direction la mer – entre Saint Cyprien et Argelès/mer) ce qu’ils ont pris tout d’abord pour une étoile (blanche, brillante, sans clignotement, magnitude importante) puis pour un avion en phase d’atterrissage.
 
Ils ont observé ce PAN tout le long de leur route à partir d’Elne (N114)
 
En arrivant à Palau Del Vidre, suivant des yeux ce PAN qui continuait sa descente, alors qu'ils s’attendaient à se retrouver pratiquement sous l’objet qui s’approchait par leur droite et sans qu’ils n'aient pu observer la « transition » (les arbres et des immeubles ne laissaient entrevoir le PAN que par intermittence) un objet triangulaire « énorme » noir, avec un globe lumineux rouge fixe dessous, les a pratiquement survolés dans un silence total et à la vitesse d’un piéton, à l’entrée du village. Le triangle évoluait à très basse altitude. Il paraissait aussi grand qu’un avion de ligne. "Quelqu'un la tête baissée n'aurait pas remarqué son passage silencieux" précise l'un des témoins.
 
L’objet a disparu caché par les immeubles. Les deux témoins ont tenté de suivre l’objet mais le temps de trouver la route qui allait dans sa direction (1 minute environ) l’objet avait totalement disparu.

Mise à jour du 1 février 2013 :
ce cas étudié par le GEIPAN a été classé D1 (non expliqué) le 24 janvier 2013. 

Posté par blogovni66 à 06:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,


30 mars 2005

30/03/2005 - Salses-Le-Château : sphère blanche photographiée

Paul (photographe professionnel) effectuait des prises de vue au Château de Salses. Il a eu la surprise de découvrir un objet insolite dans un des clichés. L'intrus n'apparaît pas sur la photo précédente ni suivante. Paul n'avait rien remarqué au moment de la prise de vue.

Château de Salses avec intrus à gauche de la photo, près de la coupole


Château de Salses
(recadrage 100 %)

Date : 30/03/2005
Lieu : SALSES ( CHÂTEAU ) Pyrénées Orientales France
Heure : 12 h 49 m 09 s (+2h00) données EXIF
Temps : Passages nuageux rapides, de beau à couvert
Vent : intermittent

Appareil photo : Canon EOS 20D
Temps de pose : 1/500s - f8 - 200 ISO
Objectif : Canon EF 24-70 / 2,8
Focale : 70 mm (112mm réels)

Remarques du photographe : Il ne peut pas s'agir d'un artefact numérique, encore moins d'une poussière sur le capteur... Il ne peut pas s'agir, non plus, d'une pétale de fleur d'amandier ou abricotier du verger au premier plan..

Posté par blogovni66 à 12:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

26 septembre 2001

27/09/2001 : Saint-Laurent-de-la-Salanque : triangle noir

 triangle-noir-septembre2001
Illustration : E.D

Article paru le samedi 29/09/2001 dans le journal L'Indépendant.
OVNI Triangulaire - Saint-Laurent-de-la-Salanque (66) -

Le journaliste : "A Saint-Laurent-de-la-Salanque, depuis Mermoz et Saint-Ex, on a une vieille expérience aéronautique. En matière de mystère, avec la base "D.G.S.E" ultra-secrète de l'étang, on n'est pas en retard non plus. Voilà donc, peut-être, en train de naître un autre domaine de l'exception laurentine, celui des OVNI! C'était dans la nuit de mercredi à jeudi (26/09 à 27/09/2001). Ciel clair et étoilé sur Saint-Laurent, il était deux heures du matin."

Le témoin : "Je venais d'éteindre la télé et je suis allée à la fenêtre. J'ai entendu plusieurs chiens aboyer en même temps dans la rue et quelques instants après, j'ai vu dans le ciel cette forme triangulaire qui venait de droite, assez rapidement, de la direction de Narbonne et allait sur Perpignan. La forme se découpait assez bien dans le ciel qui était tout de même assez lumineux. Elle devait être à six ou sept cents mètres de moi. Elle avait la forme d'un triangle, de couleur assez sombre, aux angles arrondis portant chacun un point lumineux fixe. L'objet semblait assez bombé et il volait horizontalement et bien plus vite qu'un avion de ligne et je n'entendais aucun bruit particulier, mais peut-être la distance...".

Le journaliste : "nous avons téléphoné au contrôle aérien de l'aéroport Perpignan-Rivesaltes : rien à signaler. Du côté de la gendarmerie, qui recueille les témoignages de ce type, rien non plus. Apparemment la jeune femme est le seul témoin de cet étrange phénomène.

Pas de suite connue à ce cas.

Classé D par le GEIPAN (fiche du cas)
Lien vers le PV de Gendarmerie

01 janvier 1998

03/12/1979 - Perpignan : plusieurs témoins observent un OVNI

Dans l'après-midi du dimanche 3 décembre 1979, des habitants du quartier Saint-Assiscle à Perpignan, ont observé dans le ciel un phénomène assez curieux. Selon divers témoignages parvenus à la rédaction de l'Indépendant, les témoins ont aperçu, à une altitude paraissant très élevée, un objet de forme ronde, se déplaçant assez lentement d'Est en Ouest et dégageant une intense lueur jaune, comme une grosse ampoule électrique indiquait une habitante du quartier. Fait plus curieux, l'OVNI durant la période d'observation, a changé à la fois de couleur, passant du jaune intense à un bleu-vert très lumineux, et de forme, prenant l'aspect d'un croissant.

Le phénomène a été observé durant 4 à 5 minutes, entre 15h et 15h30. Les témoins indiquent que l'OVNI a disparu comme par enchantement.

Source : l'Indépendant

Posté par blogovni66 à 05:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

28/12/1973 - Perpignan : un gigantesque disque observé par 3 témoins

Perpignan - 1973

 L’observation se situe à l’occasion d’une foire agricole qui s’était tenue deux jours durant, vraisemblablement le vendredi 28 décembre 1973. Sur les indications des témoins, hésitants sur la date, nous avons pu retrouver un article de la « une » du quotidien local « L’Indépendant » qui mentionne bien l’observation dans la région, du même phénomène. Outre qu’elle s’intègre dans la grande vague française de 1973-1974, elle présente donc l’intérêt de s’inscrire dans le cadre d’une mini vague locale.

A mi-chemin du chemin du Mas Bresson en direction du sud, non loin du cimetière du Sud à Perpignan, sur l’emplacement actuel d’un centre équestre non encore bâti à l’époque des faits, les témoins, M. JC., trente-cinq ans, son épouse, Mme J., vingt-neuf ans et leur fils S. âgé de 7 ans, circulent à bord d’une Citroën DS. Les environs sont déserts, il s’agit d’une petite route de campagne bordée de champs et d’une seule maison de maître, face au lieu de l’observation, dénommée « Les hirondelles ». La nuit est tombée et bien qu’il y ait eu un peu de pluie la veille et que la nuit fut assez sombre, la visibilité était excellente et le ciel dégagé.

Les témoins rentrent donc à leur domicile après avoir fait l’acquisition d’un taille-haie électrique à une foire agricole de Perpignan. Ils situent l’observation entre 19h30 et 20h30. A un moment, l’attention des parents, M. JC. et Mme J., est attirée par les exclamations de leur fils S. qui depuis la banquette arrière, tape sur l’épaule de sa mère en lui disant : « Maman, il y a une soucoupe volante, il y a un ovni ! ».

Agacée, Mme J. finit par regarder par la fenêtre de son véhicule et aperçoit alors, comme son mari et son fils, un « gigantesque disque », immobile dans le ciel, d’une couleur que les témoins décrivent comme blanc-vert phosphorescent, « comme un ver luisant » selon Mme J., une luciole selon S. La lumière vive qui émane du phénomène forme un halo phosphorescent autour de la forme circulaire, laquelle n’éblouit pas les yeux des témoins qui ne se souviennent pas si la campagne alentours s’en trouvait éclairée. S’ils ne peuvent observer, de leur position, la partie supérieure de l’objet, la partie inférieure leur semble légèrement bombée. L’objet semble parfaitement circulaire. Les témoins ne peuvent observer ni sa forme, ni son épaisseur, ni même s’il est constitué d’une matière solide reconnaissable. Les lieux sont déserts, durant tout le temps de leur observation les témoins n’apercevront personne. Sans sortir de leur véhicule, de crainte qu’il ne leur arrive quelque chose, les parents coupent le moteur et observent le phénomène durant un temps qu’ils estiment compris entre cinq et dix minutes. Le fils S. est plus fasciné qu’apeuré par la manifestation.

Le disque n’émet pas le moindre mouvement, il semble totalement immobile lorsque les parents observent le phénomène. S. quant à lui l’a observé quelques centaines de mètres et quelques secondes auparavant. L’objet se situait alors à droite de la route et S. affirme l’avoir vu se déplacer lentement jusqu’à la position qui sera la sienne au moment de son départ. Les témoins affirment n’avoir constaté aucun effet sur eux-mêmes, ni sur la DS. M. JC. tentera d’actionner ses phares par intermittences, dans le but d’obtenir une réaction, mais l’ovni n’en aura aucune.

Ce qui frappe les témoins, c’est la taille du phénomène. Les témoins l’estiment, tout en émettant de sérieuses réserves sur leur capacité à estimer cette altitude, comme comprise entre cent cinquante et deux cent cinquante mètres de diamètre. Le fils, S. indique quant à lui avec certitude que l’objet dans le ciel présentait un diamètre apparent d’environ cinquante centimètres et qu’il se trouvait dans le second temps de l’observation, visible à un angle de 30 degrés par rapport à la position des témoins. L’altitude de l’objet en vol stationnaire leur semble être comprise entre 600 mètres et un kilomètre, même si les témoins reconnaissent volontiers qu’ils ont pu mal l’estimer, eu égard aux proportions de l’ovni. Même s’il est situé beaucoup plus en hauteur, Mme J. mentionne le fait qu’ils avaient presque l’impression de pouvoir le toucher tant l’ovni occupait l’essentiel de la vision qu’ils pouvaient avoir du ciel.

Durant l’observation, les témoins échangent peu, stupéfaits par ce qu’ils observent mais se souviennent avoir sciemment décidé de rester pour observer le phénomène et s’être demandé s’ils étaient eux-mêmes observés par l’ovni et ses éventuels occupants.

Enfin, au bout de quelques temps et sans que ce déplacement n’entraîne le moindre bruit (bang supersonique ou autre) ou déplacement d’air, l’ovni s’envole horizontalement en direction du sud-ouest et du proche massif du Canigou à une vitesse lente dans un premier temps en direction du massif du Canigou au sud-ouest. Pendant ce déplacement, S. a le temps d’apercevoir deux autres ovnis circulaires, en tout points similaires à l’ovni principal quoi que beaucoup plus petits, encadrer le premier à égale distance, les trois ovnis étant tous deux munis d’une courte traînée conique, rougeâtre et effilée. Dès le départ du phénomène, M. JC. redémarre son véhicule pour dépasser une haie de cyprès qui bouche sa vision mais l’ovni s’est propulsé à l’horizon en une fraction de seconde et les témoins observent un point lumineux en mouvement au loin. Ils peuvent donc affirmer que l’objet s’est bien déplacé et ne s’est pas volatilisé ou dématérialisé.

Les témoins choisiront tout d’abord de ne pas partager leur observation mais ils ont l’occasion d’en parler le lendemain avec un voisin qui fait part, en des termes vifs, de son scepticisme à l’égard des observations d’ovnis dans la région que relate le quotidien « L’indépendant ».

L’édition du 29 décembre 1973 du journal local « L’Indépendant » fait effectivement mention de l’observation d’un phénomène similaire observé dans l’Hérault et dans les Pyrénées-Atlantiques. La couleur, « tirant sur le vert », (l’article fait mention du halo lumineux « vert bleuté », de la « traînée verdâtre » qui accompagnent l’ovni) confirment l’observation de M. JC., Mme J. et du jeune S.

indep_29_12_1973

indep2_29_12_1973

Dans une édition ultérieure de « L’Indépendant », en date du 3 janvier 1974, on trouve de nouveau mention de ce phénomène. L’ovni observé dans les Pyrénées Orientales, à Céret, Villemolaque et Arles sur Tech, y est décrit ainsi : « Un petit objet ovoïde, d’un blanc intense et entouré d’un halo lumineux blanc. Il laissait échapper une traînée d’un bleu verdâtre visible dans le ciel ».

indep3_03_01_1974

Ces phénomènes, quoique manifestement observés à plus grande distance par les témoins cités dans la presse que par M. JC., Mme J. et le jeune S., semblent bien renvoyer au même phénomène.

Mme J. me fait part du fait que les réactions de son entourage l’amenèrent à ne plus vraiment parler de cette observation. Elle précise que celle-ci a conforté une croyance au phénomène « soucoupes volantes » qui était déjà la sienne avant cette observation. Les témoins sont des travailleurs acharnés, qui n’ont guère de temps à accorder à la lecture. Pour autant, ils connaissent comme chacun en 1973 le phénomène ovni, Mme J. et son fils S. ayant acheté et lu à l’époque un livre ufologique, dont ils ne se souviennent plus de la référence. Le fils S. se souvient d’avoir suivi les émissions de Jean-Claude Bourret sur France-Inter. Leur intérêt pour la SF est quasi nul. Aucun des témoins n’avait absorbé d’alcool, de drogues ou de médicaments de quelque nature que ce soit au moment des faits. Cette observation a suscité chez les témoins à la fois une immense stupeur teintée de crainte pour les parents, beaucoup de curiosité et une certitude personnelle sur l’existence matérielle des ovnis.

Les points saillants de cette observation sont les suivants :

- l’observation est collective. Si les témoins appartiennent à la même famille, les schémas mentaux, l’univers culturel des parents et de leur jeune fils de huit ans sont très différents. En outre, les témoins ne se signalent ni par une pratique assidue de la moindre religion ou philosophie, ni par un intérêt notable pour la question des ovnis qu’ils n’ignorent pas comme tous leurs contemporains.

- Les dimensions de l’objet comme la durée significative de l’observation excluent une confusion avec une cause triviale.

- Comme dans de nombreuses observations, l’objet est totalement silencieux y compris lorsqu’il atteint une vitesse manifestement supersonique.

- D’autres d’observations d’ovnis ont eu lieu à peu près au même moment dans les jours qui précédaient leur observation. Les témoins furent rassurés de savoir que d’autres avec eux avaient aperçu quelque chose.

- Les lieux sont déserts, une seule bâtisse à proximité et des champs. Aucune zone industrielle ou commerciale ni terrain militaire ou d’aviation proche ne pourrait apporter un élément de réponse quant à une confusion, que les dimensions de l’ovni excluent catégoriquement par ailleurs.

L’observation peut être décomposée en 4 phases, telles que figurant sur la carte :

Phase 1 : L’ovni est aperçu par S. une centaine de mètres avant la phase d’immobilisation du phénomène. L’objet se situe (en haut à gauche du plan) au dessus d’un champ, à droite du véhicule qui roule alors sur le chemin du Mas Bresson.

Phase 2 : L’ovni se déplace en direction du Sud-Est jusqu’à atteindre la position mentionnée en phase 3. Le déplacement qui dure à peine quelques secondes, n’est perçu que par le jeune S., ses parents ne s’apercevant de la présence du phénomène qu’en phase 3.

Phase 3 : Le phénomène est aperçu par M. JP et Mme J. qui stoppent leur véhicule pour l’observer. L’ovni reste immobile durant un temps significatif, 5 à 10 mn.

CARTE_28_12_1973

Coordonnées géographiques supposées du phénomène en phase 3.
42° 39’ 40.21’’ N - 2° 52’ 24.43’’ - Altitude : 356 mètres 

Phase 4 : Le phénomène se déplace lentement en direction du Sud-Ouest. Apparition des deux petites sphères qui encadrent l’ovni principal et de la traînée conique de couleur rougeâtre, puis, à peine quelques secondes après le démarrage du point situé en phase 3, envol à une vitesse exceptionnelle en direction du massif du Canigou.

Rétro-enquête par Thibaut CANUTI

Posté par blogovni66 à 03:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

xx/08/1976 - Cabestany : objet posé au sol + 2 humanoïdes

Un objet posé près d'une vigne à Cabestany

C'était fin août 1976, autour de minuit, le temps était très orageux. Je sortais d'un petit Mas habité par mon oncle. Ce mas, à l'époque était assez isolé et situé en campagne, au bord d'une route secondaire et entouré de vignes. En sortant du mas j'ai eu la sensation d'une présence, j'ai alors tourné la tête du coté où se trouve un chemin de terre débouchant sur des vignes en contre-bas. J'ai alors aperçu une énorme lumière mais qui ne se reflétait pas vers l'extérieur, une lumière intensément blanche mais confinée dans son habitacle, elle ne rayonnait pas, je suis formel. Comme je connaissais très bien le secteur, je savais pertinemment que rien ne pouvait se trouver à cet endroit sans que je le sache. J'ai donc pris l'initiative d'aller voir de plus près. Je me suis engagé sur le chemin de terre à pied en longeant le mur du mas sur une cinquantaine de mètres et j'ai observé. J'étais abasourdi par ce que je voyais. En contre-bas de la vigne un objet qui me paraissait de forme rectangulaire, les angles droits se découpaient bien dans l'obscurité, cet objet concentrait une lumière intense qui emplissait entièrement l'objet.

vignes2

J'étais à l'arrêt à l'angle du mur qui donne à l'arrière du mas. Connaissant les lieux et la hauteur approximative du mas ainsi que la hauteur approximative du dénivelé de la vigne par rapport à la route, j'en ai déduit qu'il devait mesurer une quinzaine de mètres en longueur et 7 à 8 mètres de hauteur. C'est alors que j'ai vu une silhouette humaine se détacher de l'immense clarté à l'intérieur. Cette silhouette était entièrement noire, très grande et filiforme avec de longs bras très minces. Elle semblait regarder dans ma direction. Tout à coup une deuxième silhouette s'est elle aussi détachée de la lumière, elle avait les mêmes proportions mais était de taille plus petite. A mon échelle on aurait dit son enfant. Ils semblaient regarder dans ma direction, ce que je trouvais très surprenant. J'ai ensuite voulu m'approcher pour comprendre ce que j'avais devant mes yeux. Il faut vous dire, que je ne me suis jamais laissé impressionner facilement et quand j'ai décidé d'avancer j'avance.

Le témoin est gentiment prié de ne pas s'approcher...

Le problème c'est que je me suis retrouvé comme sans réaction au moment d'avancer plus vers la chose. Je me suis alors forcé me disant qu'on ne réussirait pas à m'empêcher d'aller voir de plus près. Curieusement j'avais l'impression qu'une voix douce, humaine (d'homme) s'adressait à moi, mais à l'intérieur de ma tête. Elle semblait dire : "n'approche pas plus près, cela ne servirait à rien, ce n'est pas le moment..." J'ai alors eu tout le corps parcouru de frissons et curieusement j'ai compris qu'ils avaient raison. Je me suis senti très paisible et mon subconscient ayant compris le message je me suis éloigné.

Reconstitution sur le terrain

Nous avons rencontré le témoin, la cinquantaine, un homme très sérieux, sympathique. Nous avons discuté avec cet ancien chef d'entreprise pendant deux heures et nous n'avons pas trouvé de contradictions dans ses propos. Le terrain privé a été un petit peu remanié depuis 1976 mais le petit mas est toujours là. L'objet posé se trouvait dans une cuvette depuis laquelle on ne peut rien voir à 360°. Ce détail a son importance. En effet, on peut constater que l'engin posé ne pouvait être vu de nulle part à la ronde, sauf depuis l'endroit précis où se trouvait le jeune homme de l'époque, près du mas.

S'il avait fallu poser en terrain ennemi un hélicoptère en difficulté, on ne pouvait trouver meilleure place. Sauf que là, il ne s'agit pas d'hélicoptère ni de rien de connu. L'engin, avec sa forme rectangulaire et sa taille imposante reste non identifiable.

Pendant la reconstitution nous avons pu calculer que le grand être mesurait au minimum 4 mètres en tenant compte du dénivelé du terrain. Mais l'engin se trouvait-il complètement posé ? Difficile à dire.

rr3_last

Reconstitution. L'engin (en blanc) mesurait environ 15 m de long et 7 m de haut.

Quand ces êtres ont remarqué la présence du témoin, le plus petit a pris la main du grand. Ce geste qui peut paraître anodin, a immédiatement rassuré le témoin sur leurs intentions pacifiques.

Quelques précisions supplémentaires

Philippe n'était pas seul. Son cousin, plus jeune, qui était venu le chercher en mobylette et qui se trouvait en retrait sur la route goudronnée près du Mas, a bien remarqué la clarté lumineuse intense qui se dégageait de la cuvette en contrebas. Il est resté sur sa mobylette à attendre Philippe. Impressionné par l'incompréhension de ce qu'il voyait, il ne s'est pas approché. Il était impatient de repartir vers Perpignan.

Quand Philippe a rejoint son cousin en ayant renoncé à s'approcher plus près de l'OVNI, ils se sont engagés sur la route en direction de Perpignan. Mais quelques centaines de mètres plus tard, le témoin principal a souhaité retourner sur les lieux. Il fallait qu'il comprenne absolument ce qui venait de se passer. C'est à ce moment là que tous deux ont remarqué dans le ciel un engin qui semblait plus grand encore, avec 3 demi sphères disposées en triangle, collées dessous. L'engin s'éloignait vers l'Est, sous le plafond nuageux, à une vitesse extrêmement réduite dans un vrombissement que l'on pourrait comparer à celui que l'on entend quand on se trouve près de ligne à haute tension (ou près d'un transformateur). A l'intérieur de chaque demi sphère, on pouvait distinguer des arcs électriques rougeoyants. L'objet posé au sol, lui, avait disparu.

Quelques années plus tard, Philippe est retourné sur les lieux, pensant que peut-être quelques traces au sol pourraient confirmer ce qu'il avait observé en 1976. Proche de la nature, fils d'agriculteurs, Philippe a tout de suite remarqué que les plantes avaient subi une sorte de traumatisme dans leur croissance. Tiges tordues, feuilles déformées, plantes alambiquées... quelque chose de perceptible était différent à cet endroit précis.

Malheureusement, aujourd'hui il ne reste rien qui puisse confirmer ses dires. La terre a été plusieurs fois labourée et des vignes ont été plantées à l'endroit du supposé atterrissage.

Philippe n'a jamais parlé à personne de cette observation pendant tout ce temps par peur du ridicule. Père de famille, chef d'entreprise, tenant à sa réputation, il a souhaité garder l'anonymat et préserver des curieux la localisation exacte du lieu de l'observation.

22_08_1976_strasbourgRecherches complémentaires :

Nous avons passé quelques heures aux Archives Départementale des Pyrénées-Orientales pour vérifier si les journaux de l'époque avaient relaté une observation similaire dans la région ou ailleurs à peu près aux mêmes dates. Un autre témoignage aurait en effet pu corroborer celui-ci.

Nous avons trouvé sur l'Indépendant un article datant du 22 août 1976 concernant l'observation d'un ovni pendant plusieurs heures par 4 témoins dont 2 gendarmes dans la région de Bouxwiller (Bas-Rhin) puis à Saverne. Etait-ce le même engin ? Nous ne le saurons jamais mais la coïncidence est troublante.

L'année 1976 fut très riche en observations d'ovnis accompagnés d'êtres humanoïdes. C'est d'ailleurs en août 1976 que le célèbre journaliste Jean-Claude Bourret annonçait la sortie de son premier livre "Le nouveau défi des O.V.N.I" aux éditions France Empire.



 

 



(suite) 4 ans après cet article, à lire :
Prospection sur le terrain à la recherche de traces.

Posté par blogovni66 à 03:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,