Avec les deux cas de Laroque-des-Albères nous avons la chance de pouvoir estimer la distance maximale du phénomène car les 5 témoins ont tous remarqué que le phénomène se trouvait entre eux et les montagnes en arrière plan. En vérifiant sur place et en mesurant l'angle de hauteur indiqué par chacun des témoins, nul doute que le massif des Albères empêche toute spéculation : le phénomène ne pouvait pas se situer à plus de 2 km pour les 4 témoins du 14/01 ni à plus d'1 km pour Fernand le 16/01.

La distance maximale du phénomène est établie.

14_01_laroque
Le 14/01/2011, Yvan a utilisé son Iphone 4, focale 3.2 mm.
L'angle de champ est de 45°(le cône jaune). La photographie dans son ensemble représente sur le terrain, une largeur de 783 m à 1000 m et 1566 m à 2000 m. Vérifications en cours.

16_01_laroque
Le 16/01/2011, Fernand à utilisé un Sony DSC-W330, focale 18.8 mm.
L'angle de champs est de 20° (le cône jaune). La photographie dans son ensemble représente sur le terrain, une largeur de 348 m à 1000 m. Vérifications en cours.

Conclusion
Les caractéristiques techniques et optiques des appareils ainsi que les prises de vue sont très différentes (distances des témoins, angles de champs). Or il est toutefois curieux et intéressant de constater qu'à priori les deux phénomènes présentent des dimensions voisines.
Vérifications en cours.

Cet article est un complément des témoignages suivants :
14/01/2011 - Laroque-des-Albères : 4 témoins, 4 OVNIS
16/01/2011 - Laroque-des-Albères : lumière étrange dans la forêt