8-9/07/2014 : au CNES à Paris, scientifiques et ufologues ont planché sur les Phénomènes Aériens Non identifiés (atelier CAIPAN)

CAIPAN-2014-CDP

L'atelier CAIPAN 2014 : un évènement historique

Loin des querelles qui divisent habituellement sceptiques et croyants, cet évènement discret marque un tournant décisif dans la manière d'aborder l'étude des PANs avec la collaboration d'experts dans diverses disciplines. Déjà dotée du seul organisme public traitant des phénomènes aériens non identifiés, la France, grâce à Xavier Passot responsable du GEIPAN, vient probablement de s'élever au rang de leader mondial dans ce domaine.

Pendant 2 jours, des intervenants qualifiés (scientifiques, analystes et enquêteurs) ont exposé leur méthodologie de travail et des propositions d'amélioration pour la collecte, l'analyse et le classement des témoignages. Malgré la diversité des langues, la communication entre les participants s'est déroulée dans un chronologie parfaite et dans une entente courtoise (en anglais et en français). Il y avait bien quelques divergences concernant les aspects psychologiques des témoignages en général et sur le dossier Hessdalen mais chaque intervenant a bénéficié d'une écoute respectueuse sans jamais être interrompu.

J'ai entendu quelqu'un chuchoter avec humour "c'est bien la première fois que que je vois tant d'ufologues dans un même endroit sans qu'ils se mettent sur la gueule...". Le prestige des bâtiments du CNES y est-il pour quelque chose ? Il faut avouer que l'ambiance était particulièrement studieuse. Mais qu'on se rassure, les débats qui ont suivi et les bavardages pendant les pauses étaient aussi au rendez-vous.

Les exposés du CAIPAN 2014 :

L'influence de la culture sur les observations d'OVNI.
Formation à distance des enquêteurs.
Méthodes de recherche pour les observations de PAN par les équipages et contrôleurs aériens.
Surveillance des anomalies aériennes à l'aide d'instruments.
L’investigation ufologique, chronique d’une mutation.
Phénomènes aériens non identifiés : une stratégie de recherche.
Technique d’audition des témoins lors des cas d’observations de foudre en boule.
Phénomènes optiques d'origine humaine dans la haute atmosphère considérés comme des « OVNI ».
Aspects, manifestations et classification de la foudre en boule.
Operation Suricate (surveillance du ciel).
Instruments, méthodes et réseaux d'observations optiques d'aurores boréales en arctique.
Implications de la recherche instrumentale du non identifié.
Enlèvements allégués en ovni : un essai d'évaluation.
Authentification et analyse de photos / vidéos de PAN.
Phénomènes aérospatiaux non identifiés et stratégie expérimentale.
Internet au service des enquêtes.
Format conteneur et meta-données ufologiques.
Expertise qualitative et caractérisation quantitative de rapports officiels d’observation de PAN.
De l’importance du contexte psychologique et émotionnel lors de l’analyse de témoignages de PAN.
Les phénomènes d'Hessdalen, 30 années de recherche.
Base de données opérationnelle pour les phénomènes PAN.
Maintenance de bases de données omni-compréhensives sur les OVNI : analyse coûts-avantages.
Prise en compte des composantes sonores dans l'analyse des témoignages de PAN.
Le témoignage à la gendarmerie.
Future plate-forme de gestion des connaissances et stratégie de travail collaboratif du GEIPAN.
Utilisation de l'entretien cognitif en ligne pour des témoignages de PAN.
FRIPON : 100 caméras dans l'hexagone pour surveiller le ciel.
A propos des prétendus aspects psychologiques et sociologiques des témoignages d’observation d’ovnis.
L’impact des croyances dans la production de faux souvenirs.
La revue lumières dans la nuit de Joël Mesnard à nos jours : analyse et résultats d'une base de données.
Surveillance opérationnelle de l’espace par l’armée de l’air.

But : améliorer la qualité des données exploitables

On l'aura compris, cet atelier / workshop CAIPAN servira à améliorer la qualité des données exploitables scientifiquement en modernisant la mise en commun de bases de données, les techniques d'audition des témoins et les moyens de surveillance automatique du ciel.

L'organisation de cet évènement exceptionnel tant au niveau logistique qu'humain n'était pas un exercice facile et on peut féliciter l'équipe du GEIPAN et en particulier son responsable, sans qui rien n'aurait été possible dans de si bonnes conditions.

Nous reviendrons sur certains des exposés ultérieurement.
En attendant, on peut lire le communiqué de presse sur le site du GEIPAN.

 Pascal G.

Posté par blogovni66 à 20:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,


05 février 2014

Magnifiques images du ballon Suricate Stratos à 33 000 m d'altitude ! (vidéo)


La caméra a capturé le moment où le ballon éclate dans la stratosphère !

Le ballon récupéré près de La Palme au nord de Fitou a réussi l'un de ses paris : monter à 33000 mètres d'altitude et nous offrir de magnifiques images de la rotondité de la Terre. Le paysage est spectaculaire ! L'une des expériences a échoué à cause d'un problème technique mais la tentative de formation d'un plasma en haute atmosphère sera renouvelée le 28 juin 2014. Bravo à l'équipe Suricate pour cet exploit spatial !

En complément de :
25/01/2014 - Récupération du ballon Suricate STRATOS au nord de Fitou (vidéo)

Posté par blogovni66 à 21:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

02 février 2014

OVNI-OPINION : Pascal François nous propose un document de synthèse

couv-PF
Un document de 24 pages, simple et propre

Pascal François ne s'intéresse aux OVNIS que depuis 2012 seulement... Il a contacté plusieurs associations et ufologues en leur offrant la libre diffusion de ce  diaporama de 24 pages sans prétention mais dont la lecture est agréable et sans ambages. De nombreux liens permettent aux lecteurs de se faire leur idée sur chaque fait reporté. Bonne lecture !

"Ce document présente un bref panorama exposant des témoignages et des faits, présentant des sources, sur lesquels les médias communiquent de manière très épisodique et concluent à une impasse."

Cliquez ici pour visualiser le document

Posté par blogovni66 à 13:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

26 janvier 2014

25/01/2014 - Récupération du ballon Suricate STRATOS au nord de Fitou (vidéo)


Images de la récupération du ballon stratosphérique entre Caves et La Palme au nord de Fitou

Samedi 25 janvier 2014, ovni66 est contacté à 18h10 par Stéphane Dier (alias Weissmuller François), le responsable de l'Opération Suricate STRATOS. Branle bas de combat ! Il faut réagir très vite pour retrouver ce ballon lâché dans l'après-midi dans le Gers (32) près de Fleurance. Équipé de deux caméras, une balise GPS et un générateur de plasmas, le ballon est monté à une altitude estimée à 30 000 mètres pour redescendre se poser à 200 km de son lieu de décollage quelques heures plus tard, près de Caves, au nord de Fitou. Je prends vite fait mon appareil photo, je vérifie les coordonnées GPS sur une carte pour un départ immédiat sur les lieux. Arrivé sur place, je constate que l'équipe Suricate est déjà garée au bord de la D6009... Les warnings de plusieurs voitures flashent dans la nuit. Par chance, la nacelle est intacte.

STRATOS-2
le ballon s'est posé au bord d'une départementale à 200 km du lieu de décollage.

equipe-suricate
12 personnes se sont déplacées depuis plusieurs départements pour retrouver la nacelle STRATOS

Ovni66 ne peut que féliciter les membres de l'équipe Suricate pour cette expérience scientifique insolite, réalisée par des amateurs avertis et enthousiastes assistés de scientifiques du CNRS. Les membres du projet SURICATE STRATOS ont réussi leur pari. Il ne manque plus qu'à attendre les résultats des données recueillies pour dresser un bilan.

05/02/2014, la suite :
Images de l'ascension du ballon jusqu'à 33 000 mètres d'altitude

Posté par blogovni66 à 01:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

02 janvier 2014

Mardi 28 janvier 2014 : conférence de Thibaut Canuti au Soler à 21h00

2013-09-07-150-Thibaut-CanutiLe Soler, mardi 28/01/2014 - 21h00
Conférence LES RENDEZ-VOUS DE LA CONNAISSANCE, avec Thibaut CANUTI : L'étude des ovnis en France, à partir de 21h à la salle des Fêtes du Soler. Thibaut Canuti, historien et conservateur des bibliothèques, est l'auteur de "Un fait maudit : Histoire originale et phénoménologique du fait OVNI" et "Histoire de l'Ufologie française, tome 1 : Le temps des soucoupistes". Entrée libre et gratuite

livres-thibaut-canuti
Réservez votre soirée dès maintenant sur vos agendas !
Dossier de presse

Posté par blogovni66 à 22:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,



08 septembre 2013

07/09/2013 - Journée ufologique du Razès à Rennes-Le-Château

2013-09-07-600-YL-GB-TC-GB-TG

Les Editions de l'Oeil du Sphinx et les librairies Atelier Empreinte et Mutus Liber proposaient samedi 7 septembre 2013 une première journée ufologique dans le village de Rennes-Le-Château. Malgré le temps maussade et des frais de participation, une bonne quarantaine de participants s'est déplacée dans ce charmant petit village de l'Aude, baigné de cette aura si particulière générée par la célèbre église, l'abbé Saunière et sa tour Magdala.

2013-09-07-150-Yves-Lignon

Yves Lignon (parapsychologue) a joué avec brio le rôle de modérateur, intervenant aux bons moments pendant tout le déroulement de la journée. Dès 10 heures, il accueillait les participants avec une petite introduction et une présentation de chacun des conférenciers et du planning de la journée. Le thème général de cette première concernait l'ufologie et les acteurs de cette "discipline" : les chercheurs, les associations et la science.

 


2013-09-07-150-Genevieve-BeduneauGeneviève Béduneau (auteur et docteur en théologie orthodoxe) nous a lu des textes anciens "écrits pour les gens de l'époque dans un certain esprit qui n'est pas le nôtre" présentant des similitudes avec les témoignages modernes d'observations d'OVNI. Ces récits qui décrivent des phénomènes célestes et ces peintures dans lesquelles on découvre des images d'OVNIS pourraient être interprétés comme des "Ovnis du passé" sans que l'on puisse trancher s'il s'agit de symbolique spirituelle ou d'un témoignage réel.

2013-09-07-150-Richard-D-Nolane

Richard D. Nolane (écrivain, traducteur, scénariste de BD) a tenté de tracer le parcours étrange de Jimmy Guieu, le précurseur des histoires  de "men in black", "petits gris" et théories conspirationistes. Il nous a livré quelques anecdotes sur la vie trépidante de Jimmy et son rapport avec la science-fiction et l'ufologie. Une intervention peu intéressante et assez réductrice du personnage, pour ceux qui n'ont pas connu cet auteur devenu l'un des acteurs incontournables dans l'histoire de l'ufologie française.

2013-09-07-150-Thierry-Gaulin

Thierry Gaulin (OVNI-Languedoc) a choisi de nous parler de l'historique des associations ufologiques françaises en favorisant celles situées plutôt dans le Sud. De 1951 à nos jours, de nombreuses associations se sont succédées. Malgré la courte durée de son intervention, Thierry a toutefois réussi, en passant par quelques raccourcis, à dresser un état des lieux des activités de ces groupes et de leurs publications (bulletins et magazines ufologiques).

2013-09-07-150-Thibaut-Canuti

Thibaut Canuti (historien, auteur de deux ouvrages traitant de l'ufologie) est bien connu des lecteurs d'OVNI66. Thibaut a essayé de nous éclairer sur les rapports compliqués entre la science (ceux qui la font) et l'OVNI en tant que controverse et fait maudit. "En se coupant de beaucoup de traditions et de formes de spiritualités, l'homme occidental s'est finalement coupé également, délibérément, de tout un ensemble de phénomènes qui ont vocation à être des sujets scientifiques..."

2013-09-07-150-Gildas-BourdaisGildas Bourdais (chercheur ufologue réputé, écrivain, traducteur et spécialiste de l'affaire Roswell) s'est spécialement déplacé de Paris pour nous présenter un livre important dont il assure la traduction : "Des Généraux, des pilotes et des responsables officiels témoignent" de Leslie Kean. Le cruel cumul de minutes de retard prises dans la journée ne lui a pas permis de s'exprimer aussi longtemps que les autres. C'est donc en seulement 20 minutes que Gildas nous a convaincu de l'utilité d'acquérir son livre dont la sortie est prévue pour 2014.

20 août 2012

Nick Pope : l'expert OVNI du Ministère de la Défense Britannique

nick-pope-2009
Nick Pope, acculé contre un mur par des ufologues amateurs entreprenants... © OVNI66

Auteur, journaliste et personnalité de la télévision, Nick Pope a travaillé pour le gouvernement Britannique pendant 21 ans, au ministère de la Défense. Au cours de sa carrière, il a occupé différents postes, mais il est surtout connu pour son rôle entre 1991 et 1994, quand il a été affecté à une division consacrée aux objets volants non identifiés. L'objectif de ces enquêtes était de vérifier si les OVNIS constituaient une menace pour le pays.

Nick Pope a d'abord été sceptique sur les ovnis, mais ses recherches et enquêtes officielles l'ont convaincu que quelle que soit la nature des observations (celles qui sont restées inexpliquées), le phénomène OVNI soulève des questions importantes qui concernent la Défense, la sécurité nationale et les questions de sécurité aérienne. Il était particulièrement intéressé par les témoignages de pilotes et les enregistrements radar d'OVNIS. Nick Pope a quitté le ministère de la Défense en 2006. Il travaille aujourd'hui comme journaliste indépendant et commentateur dans les médias, la rédaction et la diffusion d'un large éventail de sujets, y compris les ovnis, l'inexpliqué, l'espace et la science.

Il est l'auteur de plusieurs bests-sellers en ufologie : "Open Skies Closed Minds" et "The Uninvited". Nous l'avions rencontré en 2009, en Catalogne, au cours du premier sommet Exopolitique européen.

Pascal Guillaumes

Posté par blogovni66 à 20:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

27 juillet 2012

Clin d'oeil du jour

remove-human

Posté par blogovni66 à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

06 avril 2012

03/04/2012 - Toulouse/INSA : conférence du GEIPAN

geipan-insa

Mardi 3 avril 2012, le GEIPAN (Groupement d'Etudes et d'Informations sur les Phénomènes Aérospatiaux Non identifiés) était invité par l'INSA (Institut National des Sciences Appliquées) à Toulouse pour une conférence en trois parties. Le public jeune était principalement composé d'étudiants et d'une poignée d'ufologues. La salle de l'amphithéâtre était comble et l'ambiance plutôt studieuse et passive (à part quelques réactions offusquées de courte durée concernant la rareté des cas D présentés).

Le Directeur du GEIPAN :
Xavier Passot a dressé un bref historique du GEIPAN, ses relations avec le CNES (Centre National d'Etudes Spatiales), le fonctionnement de cette institution unique en son genre et quelques cas étudiés récemment. Il s'est montré extrêmement prudent quant à l'interprétation des observations d'OVNIS qu'il reçoit quotidiennement et nous a fait clairement ressentir son scepticisme par rapport aux phénomènes non identifiés dans leur ensemble. C'est sans ambiguïté qu'il aborde le sujet d'une manière rationnelle, scientifique et pragmatique. Reconnaissant que les cas d'une haute étrangeté sont plutôt rares, il n'a pas manqué de nous démontrer que les cas les plus courants sont des méprises ou erreurs d'interprétations, photos, schémas et vidéos à l'appui (Sprites, satellites, effets de Flare, reflets, bolides, spectre de Brocken, "cocarde du pilote", lanternes thaï, etc.) et que le rôle du GEIPAN consiste à répondre à une forte demande d'explications par un public souvent peu ou mal informé sur le ciel, la météo, l'astronomie et l'aéronautique en général.

Pour les cas restés non expliqués, Xavier Passot distingue les cas D1 (cas inexpliqué peu consistant avec un caractère d’étrangeté marqué) et D2 (phénomènes très étranges et "de consistance forte" avec plusieurs témoins indépendants, et/ou des enregistrements photo ou vidéo, et/ou des traces au sol) des anciens cas D (phénomène non identifié), amenant ainsi quelques précisions utiles à la classification destinée aux chercheurs et au public.

Malgré son excessive prudence, M. Passot a su convaincre de l'utilité du rôle du GEIPAN et de la nouvelle dynamique qu'il compte insuffler à cet organisme d'utilité publique.

Romain Bouvier, chercheur en psychologie au CNRS :
Ce jeune scientifique a tenté de nous expliquer que le comportement d'un enquêteur (sa manière de poser les questions, le vocabulaire utilisé, la gestuelle) pouvait influencer le récit du témoin de manière inconsciente et qu'il était donc important que celui-ci soit formé aux techniques interrogatoires appropriées à ce genre de situation. Fort de ses connaissances en psychologie cognitive, M. Bouvier a donné quelques exemples démonstratifs (vidéos et sonores - qui n'ont pas manqué de faire rire le jeune public), concernant les phases d'étonnement, d'émerveillement, de peur et de panique de certains témoins face à un phénomène qu'ils n'identifient pas sur le moment. L'exposé était rapide et le phrasé un peu maladroit (M. Bouvier semblait vouloir rester discret sur sa méthode tout en nous faisant partager son enthousiasme) mais ce chercheur en psychologie avait l'air très sûr de lui, parlant d'hypothèses de nature psychologique, de phénomènes psychopathologiques et schizophréniques... des termes qui font évidemment bondir certains ufologues. J'ai bien aimé sa remarque : "La moitié des erreurs judiciaires est due à des erreurs d'évaluation des témoins oculaires". La brièveté de son exposé concernant les méthodes interrogatoires calquées sur celles utilisées par la police ou les agents d'assurance n'a pas permis de rendre compte de la portée de ses recherches mais elles semblent prometteuses. J'ai retenu que sa méthode permettrait de différencier les souvenirs réels des souvenirs induits ou construits, entre autres. Les enquêteurs de terrain auraient fort à gagner à suivre une formation de ce type.

Michael Vaillant, informaticien et statisticien :
Cette partie pouvait paraître un peu ardue mais aurait largement mérité un prolongement tant le sujet était à la fois original, riche et pointu. Michael nous a épargné les formules mathématiques complexes, algorithmes et autres tortures de l'esprit en réussissant à vulgariser au maximum son exposé.

Cartes géographiques des cas :
Partant de cartes géographiques sur lesquelles sont pointés les cas répertoriés au niveau national, Michael Vaillant a essayé de découvrir quels étaient les points communs entre certaines de ces observations et la géographie locale. Les paramètres tels que la densité de population, le taux d'ensoleillement, la présence d'aéroports, les sites de stockage, de traitement ou centrales nucléaires, confrontés à la présence de phénomènes aériens non identifiés font l'objet d'une étude scrupuleuse et factuelle, sans états d'âmes ou subjectivité.

Les résultats sont troublants : après avoir nettoyé des cartes les PANS de type A, B, C, il ressort qu'il y aurait une corrélation entre la présence de PAN D et tout ce qui est lié au nucléaire. Ce fait étonnant est passé presque inaperçu pendant la conférence et personne n'a relevé sur le moment l'importance de cette découverte qui suscitera certainement de nombreuses interprétations et commentaires dans un avenir proche. Michael Vaillant propose d'ajouter des variables pour essayer d'aller plus loin dans cette voie de recherche.

Chronologie des vagues :
Une autre étude démontre que les vagues d'ovnis - à un niveau mondial cette fois-ci - (communément admises par leur réelle popularité) ont une fréquence régulière dont la durée est exponentielle dans le temps. M. Vaillant suggère que ce rythme ressemble a celui d'un apprentissage programmé, sans se risquer de préciser si celui-ci est dû à une volonté extérieure ou plus simplement à un traitement médiatif porté par un inconscient collectif. La prochaine vague importante serait même prévisible : 2035.
Michael Vaillant a fait un travail remarquable. La publication de ces constats est attendue avec impatience !

Réserves :
L'enregistrement de cette conférence étant interdit, j'émets donc quelques réserves sur la fidélité de mon compte-rendu concernant la dernière partie de conférence. Michael Vaillant pourra corriger s'il le souhaite.
Pascal Guillaumes pour OVNI66.

05 décembre 2011

Histoire de l'Ufologie française par Thibaut Canuti

Thibaut Canuti : Le temps des soucoupistesLe premier tome de L'histoire de l'Ufologie française vient de paraître : Le temps des soucoupistes. Une véritable encyclopédie incontournable pour qui veut connaître la genèse de l'ufologie, depuis les premiers pas de la recherche privée - qui a contribué à faire connaître ce qui est devenu aujourd'hui l'une des énigmes les plus controversées de notre temps - aux très sérieuses enquêtes de la recherche publique sur les ovnis.

Ce premier volume est consacré aux soucoupistes, ces gens de différents horizons disciplinaires qui ont consacré une partie de leur vie à étudier et à essayer de comprendre et interpréter ce qu'on appelait autrefois les soucoupes volantes. Une riche synthèse de toute l'épopée qui a connu ses grandeurs et ses décadences, le mépris et le respect, les erreurs monumentales, les amalgames, l'esprit rationnel confronté à l'esprit crédule, les détournements sectaires, les passions suscitées par le phénomène OVNI et les différentes études et hypothèses qui en ont découlé. Les férus d'ufologie y retrouveront tous les grands noms (et ceux plus discrets) qui ont influencé les différents courants de pensées depuis les années 50 jusqu'à nos jours, des meilleurs aux pires. Les débutants découvriront un ouvrage de référence qui les aidera à comprendre les raisons pour lesquelles ce domaine suscite tant de passions et de divergences d'opinions. De l'hypothèse "tôles et boulons", à celle "psycho-sociologique" en passant par la "théorie des Anciens Astronautes" ou "Néo-évhémérisme", tout y est expliqué dans les moindres détails.

Mais ne vous y trompez pas, Le temps des soucoupistes n'est pas seulement un recueil historique consacré à ceux qui ont forgé ce qu'on appelle aujourd'hui l'UFOLOGIE : c'est aussi et surtout un livre agréable, rempli d'anecdotes peu connues concernant ces chercheurs qui ont façonné cette matière avec tous les émerveillements, retournements d'opinions et remises en questions que connaissent en général les nouvelles disciplines de recherche.

Sceptiques et croyants auront plaisir à découvrir ce premier tome.

"En radicalisant souvent leurs discours au fil du temps, les sceptiques ont adopté les mêmes conduites orientées qu'ils prétendaient pourfendre chez les ufologues. Les exemples disparates retenus par les sceptiques, pour l'essentiel issus de la psychologie de la perception, ne sont jamais en fait que des rappels à la rigueur dont les ufologues convaincus gagneraient à s'inspirer mais ne fondent pas une théorie pouvant rendre compte du phénomène ovni." [Page 242, chapitre "et si les OVNIS n'existaient pas ?"]

Thibaut Canuti n'est ni croyant ni ufologue mais il a ces qualités qui manquent à beaucoup d'auteurs contemporains dans ce domaine : objectivité, recul, précision et rigueur. Il démontre la maîtrise d'un sujet qu'il a étudié avec minutie à travers d'innombrables lectures et l'ensemble des publications qui constituent aujourd'hui l'Ufologie française dans le sens le plus large du terme. Thibaut est ici en osmose totale avec sa formation d'historien et le savoir-faire de sa profession (conservateur des bibliothèques), doublé d'un réel talent d'écriture.

On termine l'ouvrage en se disant : vivement le tome 2 ! Thibaut Canuti avec qui je partage cet agnosticisme ufologique rare, n'a pas fini de m'étonner...

Pascal Guillaumes

Posté par blogovni66 à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,



  1  2    Fin »